le_petit_prince

Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry
Première édition : 1943 aux États-Unis et 1945 en France
Présente édition : Gallimard - Collection Folio
1999
97 p.

 

      Le Petit Prince ne se résume pas à "Dessine-moi un mouton" (p.15) ou à "On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux" (p.76), bien que cela soit deux temps forts du roman.

 

Le début de l'histoire :

Le narrateur est un aviateur (comme l'était Antoine de Saint-Exupéry, c'est pourquoi on peut se demander si l'auteur et le narrateur sont la seule et même personne, ou pas). Ayant constaté un problème au niveau de son moteur, il doit poser son avion en urgence au milieu du désert du Sahara. C'est là qu'il va rencontrer un petit garçon venant d'une autre planète (sûrement l'astéroïde B612), le petit prince.


Ce qu'il faut savoir du petit prince en quelques mots :

Il part à la chasse aux baobabs tous les matins car ils peuvent détruire sa planète. Il ramone ses volcans toutes les semaines pour éviter qu'ils lui causent des ennuis. Il aime bien regarder les couchers de soleil et il a la chance de pouvoir les observer plusieurs fois par jour car sa planète est si petite qu'il peut en faire le tour en quelques enjambées. Quand il pose une question, il n'y renonce jamais tant qu'il n'a pas obtenu une réponse satisfaisante.


Le roman :

 

* Le Petit Prince est un conte poétique et philosophique, où chaque chapitre (ou presque) met en scène une rencontre qui peut être considérée comme une allégorie (= c'est le fait d'exprimer une idée en utilisant une histoire comme support comparatif). Un exemple :

"La planète suivante était habitée par un buveur. Cette visite fut très courte mais elle plongea le petit prince dans une grande mélancolie :

  "Que fais-tu là? dit-il au buveur, qu'il trouva installé en silence devant une collection de bouteilles vides et une collection de bouteilles pleines.

  - Je bois, répondit le buveur, d'un air lugubre.

  - Pourquoi bois-tu? lui demanda le petit prince.

  - Pour oublier, répondit le buveur.

  - Pour oublier quoi? s'enquit le petit prince qui déjà le plaignait.

  - Pour oublier que j'ai honte, avoua le buveur en baissant la tête.

  - Honte de quoi? s'informa le petit prince qui désirait le secourir.

  - Honte de boire!" acheva le buveur qui s'enferma définitivement dans le silence.

Et le petit prince s'en fut, perplexe.

 

  "Les grandes personnes sont décidément très très bizarres", se disait-il en lui-même durant le voyage."

Chapitre XII, p. 48-49.

-> Cette rencontre entre le petit prince et le buveur est une façon pour l'auteur de dénoncer l'absurdité des "grandes personnes" : ils ne sont pas toujours aussi responsables qu'il n'y parait. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, lorsqu'un adulte a des problèmes, il peut parfois se laisser submerger par eux et se laisser aller. Le buveur de l'histoire a honte de boire mais il ne cherche pas de solution, il continue. C'est un cercle vicieux qui ne possède pas de terminaison.

* Dans Le Petit Prince, le langage utilisé est simple et dépouillé, les dessins qui accompagnent le texte sont faits à l'aquarelle par l'auteur lui-même et tout ceci rajoute une dimension de pureté. L'auteur voulait ainsi exprimer sa conception de la vie, simple et sans fioriture.

 

Mon avis : etoile_jaune

Même si Antoine de Saint Exupéry nous dit avoir écrit un livre pour enfants, ce qu'il raconte a une portée universelle et peut toucher tout le monde. Je crois même qu'il y a un certain avantage à lire Le Petit Prince à l'âge adulte : certaines subtilités échapperont à l'enfant et feront beaucoup réfléchir l'adulte, l'approche et l'interprétation n'étant donc pas les mêmes. 

Ce roman m'a beaucoup touché lorsque j'étais plus jeune, et je ressens la même émotion aujourd'hui, en le relisant. Contrairement à certains classiques que l'on peut clairement qualifier de "barbant", Le Petit Prince se lit vite et facilement.


Quelques citations pour finir :

"Droit devant soi on ne peut pas aller bien loin."  Le petit prince, p. 22.

" Il faut exiger de chacun ce que chacun peut donner, reprit le roi. L'autorité repose d'abord sur la raison. Si tu ordonnes à ton peuple d'aller se jeter à la mer, il fera la révolution. J'ai le droit d'exiger l'obéissance parce que mes ordres sont raisonnables." Le roi, p. 44.

"Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux." Le renard, p. 76.

"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." Le renard, p. 78.

"Ce qui embellit le désert, dit le petit prince, c'est qu'il cache un puits quelque part..." Le petit prince, p. 82.