9782013229500-T

Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom

de Barbara CONSTANTINE

Le livre de poche jeunesse - Coll. Contemporain Collège

2011

254 p.

4ème de couverture :

      "Tom a onze ans. Sa mère en a vingt-quatre. La vie n’est pas facile pour eux, et Tom doit souvent se débrouiller seul. Quand les placards sont vides, il visite les potagers, vole les carottes, les pommes de terre et mitonne des petits plats. Un soir, en cherchant un nouveau jardin, Tom tombe sur Madeleine, une vieille dame couchée par terre au milieu de ses choux. Tom lui vient en aide."

 

Mon avis :

Tout d’abord, on pourrait dire que ce petit roman jeunesse a son alter ego en roman adulte : rappelez-vous l’émouvant Ensemble, c’est tout (clique!) d’Anna Gavalda. La base est la même : des personnes en galère, qui malgré leurs différences, vont s’entraider pour mieux remonter la pente. On sent sort rarement tout seul, et ils le comprendront aux fils des pages, presque malgré eux (quand j’vous dis que ça ressemble !).

Nous avons là Joss et son fils Tom. Joss a eu Tom très jeune et du coup elle n’assume qu’épisodiquement son rôle de mère. Par conséquent, Tom a été obligé de grandir plus vite et d'apprendre à se débrouiller tout seul. Pour un garçon de 11 ans, on peut le trouver étonnement précoce, au point d'avoir peur que cela ne soit plus crédible au fil de la lecture. Mais finalement ça ne dérange pas plus que ça, on comprend que Tom est plus mûr car il n’a pas d’autre choix : il doit s’occuper de lui tout seul la majeure partie du temps et certaines responsabilités pèsent sur ses petites épaules, comme apporter des vivres au quotidien par exemple. On se demande d’ailleurs parfois qui est le véritable adulte responsable dans l’histoire : Joss ou Tom ? La question peut se poser.

Il y a aussi Madeleine, la petite vieille. Elle est toute seule dans sa grande maison qu’il faut entretenir et Tom va se mettre à l’aider presque malgré lui. Encore une responsabilité… Mais même s’il n’en a pas forcément conscience, elle va, elle aussi, lui apporter énormément ! C’est finalement une grand-mère de substitution parfaite…

Les voisins, Odette et Archibald, sont des personnages secondaires, oui mais indispensables. Ils rajoutent de la gaîté et des rires dans ce roman. Tom va régulièrement se servir dans leur potager et il est particulièrement fier de ses petits coups en douce, persuadé qu’il est de ne pas s’être fait découvert (comme quoi Tom a quand même gardé sa naïveté et sa belle innocence d’enfant).

Et pis enfin nous avons Samy, fraîchement sorti de prison, qui essaye de reconstruire sa vie. Je ne vais pas en dire plus sur ce personnage, de peur de vous gâcher la lecture.

Pour finir, je dirais que j’ai beaucoup aimé ce roman mais que je me suis plusieurs fois demandée s’il était réellement adapté à un public jeunesse. Pour les 4/5 du roman, oui, mais certains passages sont vraiment crus. C’est dommage car je pense que j’aurais dû mal à le conseiller à un enfant entre 8 et 12 ans, et en même temps, il risque de ne pas spécialement intéresser un ado, qui lit d’autres choses, d’autres thèmes. Du coup, il reste un public très restreint (les 12-14 ans) et les adultes bookivores comme moi… et sûrement comme vous qui me lisez ! L’éditeur a décidé d’intégrer Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom dans sa collection « Contemporain Collège » et je trouve cette idée judicieuse, à savoir de proposer d’allier cette lecture avec les commentaires d’un bon professeur de français.


Citations :

"C'est bizarre, hein ? Y a des questions qu'on ne pose jamais, pour pas passer pour un con. Et on en reste un sacré gros, en fin de compte !" Samy, p. 95.

[Joss parlant de ses seins.] "-Je vais me faire opérer. -Ah. Josette laisse passer l'ange. -Toutes les filles rêveraient d'en avoir des comme toi, tu sais. -Oui, mais moi, ça m'fait pas rêver. Ca m'empêche juste de voir mes pieds. Et j'aimerais un jour arriver à ne plus marcher dans la merde. -Ah. OK." p.101.


Avis de ma partenaire blogueuse Instant-Littéraire.