la mémoire kidnappée

La Mémoire kidnappée de Thierry ROBBERECHT

Edition Syros - Coll. Souris noire. 2011 (nouvelle ed.). 152 p.

 

4ème de couverture : 

      "Walter se réveille dans la pénombre d'une chambre d'hôpital. Il a perdu la mémoire. A son chevet, une femme belle et élégante dont le visage ne lui évoque rien : sa mère. Trois autres personnes se relaient auprès de lui : son père, un homme grand, maigre et triste, le docteur Dalas et une infirmière antipathique, très préoccupée que Walter avale bien ses cinq pilules quotidiennes. Au bout de quelques jours, le jeune homme est autorisé à sortir. Il suit alors ses parents dans l'immense demeure familiale : ne doit-on pas toujours faire confiance à son papa et à sa maman?"

 

Mon avis : ♥ ♥ ♥

Il est plutôt rare que je me lance dans la lecture d'un roman jeunesse, et c'est une erreur car on y trouve de très bonnes choses, tout comme en romans ados ou adultes. Quand La Mémoire kidnappée est passé entre mes mains, j'ai eu instantanément envie de découvrir ce qu'il recelait. Avec ses 152 pages, ce roman a été lu en une petite heure, et il a été une très bonne surprise.

L'histoire est vraiment bien ficelée et elle tient la route jusqu'à la dernière page. L'auteur,Thierry Robberecht, maitrise avec perfection l'art du suspense. Nous vivons avec Walter sa quête d'identité et de vérité : pourquoi sa mémoire ne lui revient pas? Pourquoi ses parents n'ont pas l'air si aimants que ça? Et pourquoi tiennent-il tous à ce qu'il avale leurs précieuses pilules vertes ? L'auteur a réussi le tour de force de nous faire ressentir et partager les émotions de ce garçon qui en a oublié jusqu'à son prénom : l'incompréhension, la peur, et l'envie de s'en sortir coûte que coûte, quitte à ne plus faire confiance à ses propres parents...

Une histoire haletante à mettre dans toutes les petites (et grandes) mains. Idéal pour les 8-12 ans qui ont envie de se faire un peu peur!

 

© Eloo 11/2011