achile et la rivière 

Achile et la rivière d'Olivier Adam (aut.) et d'Ilya Green (ill.)

Edition Actes Sud Junior. 2011. Non paginé.

 

4ème de couverture :

      "Chez Achile, il y a du bruit tout le temps : ses frères se disputent, le chien aboie pour un rien, sa sœur et sa mère jouent de la musique, les invités défilent… On ne s’entend même plus penser ! Alors, quand il en a vraiment assez, Achile part se promener le long de la rivière silencieuse. Enfin seul. Ou presque. Car au bord de l’eau, parmi les plantes étranges, vit une drôle de créature…"

Mon avis : etoile_jaune

Olivier Adam nous surprend dans un domaine où à priori on ne l’attendait pas : la littérature jeunesse. A vrai dire, il a écrit autant pour les enfants que pour les adultes, mais ses œuvres telles que Je vais bien, ne t’en fais pas (Edition Le Dilettante, 2000) ou Le cœur régulier (Editions de l’Olivier, 2010) ont tendance à occulter le reste.

En tout cas, avec Achile et la rivière, premier album jeunesse que je découvre donc de cet auteur,  le pari est plutôt réussi… surtout qu’il a eu la très bonne idée (lui ou son éditeur, mais peu importe) de former un duo de choc avec Ilya Green, une illustratrice que j’adore.

Achile a bien dû mal à supporter le vacarme ambiant qui règne dans sa maison... Alors il se réfugie régulièrement au bord de la rivière calme, où des méduses flottent dans le ciel et où il peut enfin entendre ses pensées. Mais le jour où il rentre chez lui, et que plus personne ne parle ou ne gigote, il se rend compte qu’il se sent tout triste. Pourtant, c’est ce qu’il a toujours voulu, non ?

Un album très poétique, qui met des étoiles dans les yeux.

 

~ Après tout, lorsqu’il y a un peu le bazar dans une maison, lorsqu’on entend les cris joyeux des enfants qui courent partout, c’est qu’il y a de la vie tout simplement. ~

 

© Eloo 12/2011