28 février 2012

Une Robe couleur du temps de Bianca TURETSKY

 9782012023628FS

Une Robe couleur du temps de Bianca TURETSKY

Edition Hachette Jeunesse - Coll. Planète filles. 2011. 275 p.

4ème de couverture :

      "Louise, 12 ans, n'a qu'un mot à la bouche : la mode, la mode, la mode ! Alors, quand elle reçoit l'invitation des mystérieuses Glenda et Marla à une « Vente Vintage pour les Fashionistas Voyageuses », elle se voit déjà dénicher la robe de ses rêves. Elle sera la plus belle pour aller danser au bal du collège ! Au magasin, Louise a un véritable coup de foudre vestimentaire. Mais à peine a-t-elle enfilé la robe qu'elle perd connaissance. À son réveil, elle se retrouve dans la peau de Miss Baxter, actrice prodige de 17 ans, près d'un siècle dans le passé, en pleine croisière... Cette aventure magique va-t-elle virer au naufrage ?"

Mon Avis :

/!\ Attention Spoils! /!\

Je dois avouer que ce roman me laisse songeuse. D'un côté, je suis un peu déçue. Je trouve que l'histoire reste trop en surface, ce qui rend le tout un peu superficiel et surtout trop simple. L'héroïne, comme nous l'indique la 4ème de couverture, adore les vêtements vintages et, en enfilant une jolie robe rose, s'évanouie avant de se retrouver sur un bateau, un siècle plus tôt. La jeune fille s'habitue très vite à sa nouvelle condition jusqu'à ce qu'elle se rende compte qu'elle est à bord du célèbre Titanic. Et là c'est le drame! Vite, il faut qu'elle sauve sa peau avant l'inévitable naufrage... Dis comme ça, ça n'a pas l'air de casser trois pattes à un canard et je le confirme : je me suis vite lassée. D'un autre côté, je me suis dis que l'héroïne n'a que 12 ans, que le public visé est les 8-12 ans et que j'en attendais peut-être trop. Mais est-ce une raison suffisante pour que l'auteur néglige l'intrigue et les petits détails ? Je ne crois pas. On devrait toujours être au petit soin avec ses lecteurs et leur donner le meilleur, quel que soit la tranche d'âge touché. Louise a 12 ans, soit, mais est-ce une raison pour la rendre si nunuche ? Elle ne semble pas s'inquiéter outre mesure de se trouver sur un bateau un siècle plus tôt, dans la peau d'une et sans explication censée. Elle apprend tout à fait par hasard qu'elle se trouve sur le Titanic et tente alors de convaincre le commandant Smith de changer de cap d'une façon qui s'avère rapidement desespérée voire même ridicule...

Et cela m'amène au second point. A prime abord, utiliser le célèbre paquebot le Titanic comme lieu central de l'histoire semble être une bonne idée. C'est d'ailleurs un des éléments qui m'ont poussé à lire ce livre. Mais on se rend très vite compte que cela peut aussi s'avérer être un handicap. En effet, le Titanic, ayant vraiment existé et faisant parti intégrante de l'Histoire, ne pouvait décemment pas éviter l'iceberg dans cette histoire-là. Du coup, ça limite beaucoup l'auteur qui doit faire avec cette contrainte. Et ça tue complètement le suspense... D'ailleurs, il n'y a que l'héroïne qui n'y comprend pas grand chose ; pour ma part, je n'ai eu aucun mal à deviner ce qui allait se passer dans les pages succédant ma lecture...

A noter les croquis illustrant les vêtements décrits dans l'histoire. J'ai trouvé l'idée intéressante puisque la mode est un art très visuel. J'ai également aimé que le texte soit parfois interrompu par des citations de grandes dames de la mode.

En conclusion, Une Robe couleur du temps est une petite déception. Je pense que si l'auteur était allée au bout des choses, ça aurait été une lecture bien plus sympathique.

 

© Eloo 02/2012

Posté par Eloo aime lire à 20:11 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


23 février 2012

Tous ensemble avec les Restos du Coeur!

Header

 

Comme l'année dernière, ElooBooks se mobilise pour les Restos du Coeur.

Grâce à ce billet, dix repas seront offerts aux Restos du Coeur et donc à des personnes qui en ont le besoin. Les donateurs sont Danone et Carrefour.

Participer

Pour Participer : ICI.

Pour connaître les engagements de Danone & Carrefour : LA.

Et... "On compte sur vous."

Posté par Eloo aime lire à 18:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 février 2012

Top Ten Tuesday (02)

TopTenTuesday

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste son top 10 selon le thème littéraire défini. 

Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog d'Iani.

 

Le Thème : Les 10 livres que vous avez l'impression d'être le/la seul(e) à connaître ou à avoir lu


Je profite donc de ce TTT pour vous (re)présenter des livres que j'ai beaucoup aimé, et qui selon moi, mériteraient d'être plus (re)connus.

 

1. Epic de Conor Kostick - lien vers ma chronique [Roman ado]

epic
J'ai trouvé ce roman à la médiathèque où je travaille, et j'avoue qu'il m'a tout de suite fait de l'oeil. Son résumé et sa couverture n'annonçait que du bon. Durant ma lecture, j'ai été happée par l'aventure virtuelle des jeunes héros.
Je n'en ai jamais entendu parler sur aucun blog, et pourtant, Epic est un roman de science-fiction absolument génial. Je le conseille à tous.
 
 
 
 
 
2. Prout de Mammouth et autres petits bruits d'animaux de Noé Carlin - lien vers ma chronique [Album]
 
prout de mammouthPour tout connaître des "prouts" d'animaux... Et en rime en plus! Les illustrations sont tordantes...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3. Orage et Désespoir de Lucie Durbiano - lien vers ma chronique [BD ado]
 
orage et desespoirJ'ai passé un très bon moment en lisant cette BD "One-Shot". Lucie Durbiano a un très joli coup de crayon qui nous invite à suivre les aventures de deux soeurs au bord de la mer. Les ados de l'histoire sont confrontés à des évènements surnaturels et décident de mener une enquête. Ce n'est pas sans rappeler le Club des Cinq...
 
 
 
 
 
 
4. Faites la queue! de Tokomo Ohmura - lien vers ma chronique [Album]
 
faites la queueJe ne vous dévoilerai pas plus que le titre, l'auteur et la couverture... C'est un album à découvrir tout entier. Vous ne serez pas déçus!
 
 
 
 
 
 
 
 
5. Peindre le vent de Pam Munoz Ryan - lien vers ma chronique [Roman ado]
 
peindre le ventUne très belle histoire pleine de poésie que j'ai avant tout choisi pour le titre. Il est important d'aimer les chevaux, sous peine de ne pas être passionné bien longtemps. Mais Peindre le vent va bien au-delà de ça. C'est un véritable hymne à la nature, et un retour aux sources.
 
 
 
 
 
 
 
6. Vache de vache! d'Anne Jambois - lien vers ma chronique [Album]
 
vache de vacheAvec des "si", on pourrait refaire le monde... Petite théorie autour de la bouse de vache! Je vous jure, vous allez adoré...
 
 
 
 
 
 
 
7. la série BD Mamette de Nob - lien vers ma chronique [BD ado]
 
mametteMa toute première chronique sur ce blog! C'est un vrai regal de suivre les aventures de cette grand-mère... qui a une bouille à faire craquer un garde du Buckingham Palace! Si, si, je vous assure! Tentez l'expérience et vous verrez...
 
 
 
 
 
 
 
8. Adèle Mortadelle d'Audrey Calleja - lien vers ma chronique [Album]
 
adèle mortadelleMagnifique album abordant le thème douloureux de la séparation des parents. J'ai eu un véritable coup de coeur pour l'illustration.
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Mort aux cons de Carl Aderhold - lien vers ma chronique [Roman adulte]
 
mort aux consCe livre est un essai, mais cela ne doit pas rebuter car il est très abordable. Je reprends tout simplement un bout de la 4ème de couverture qui, selon moi, devrait réussir à convaincre n'importe qui de le lire : "Qui n'a jamais rêvé de tuer son voisin le dimanche matin quand il vous réveille à coups de perceuse? Ou d'envoyer dans le décor l'automobiliste qui vous serre de trop près? Le héros de cette histoire, lui ,a décidé un jour de passer à l'action."
 
 
 
 
 
 
10. Chhht! de Sally Grindley - lien vers ma chronique[Album]
 
chhht!Là, je pense que je triche un peu car il doit être quand même relativement connu (du moins j'ose l'espérer, pour moi c'est un classique!). Mais comme je ne l'ai jamais croisé sur aucun blog, j'en profite pour le promouvoir quand même. Voici un super livre pop-up qui date un peu mais qui marche toujours autant auprès des enfants qui aiment se faire un peu peur...
 
 
 
 
 
 
 Autant lors de ma première participation au TTT, je n'avais pas réussi à atteindre le chiffre 10, autant là j'aurais encore pu vous en rajouter! J'avoue que j'ai mis pas mal d'albums dans cette liste qui est donc non exhaustive, mais ils font aussi parti de la littérature et ça fait un bien fou d'en lire un de temps en temps (même si on n'a plus l'âge requis!)...
 
A la prochaine pour un autre TTT! :)

Posté par Eloo aime lire à 07:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

16 février 2012

Le Bleu est une couleur chaude de Julie MAROH

bleu

Le Bleu est une couleur chaude de Julie Maroh

Edition Glénat. 2010. 156 p.

 

4ème de couverture : 

      "« Mon ange de bleu Bleu du ciel Bleu des rivières Source de vie… » La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir et lui permettra d’affronter le regard des autres. Un récit tendre et sensible."

 

Mon avis : etoile_jaune

Julie Maroh a accouché d’une œuvre magistrale. On sent qu’elle lui vient du plus profond d’elle-même, et elle la partage avec nous sans complexe. L’auteur nous prend la main et nous emmène à la rencontre d’une grande histoire d’amour. Celle de deux jeunes femmes. Certes, cette BD appelle à la tolérance, à l’acceptation des autres quels qu’ils soient. Nous sommes au 21ème siècle et pourtant les homosexuels ne sont pas toujours respectés. Peut-être parce qu’ils ne sont pas compris ? Qu’à cela ne tienne, lisez cette BD et vous y verrez plus clair… Mais la force de cette BD, c’est avant tout qu’elle arrive à nous faire oublier que le couple mis en scène est composé de deux jeunes femmes. On ne voit que deux personnes vivant une histoire d’amour passionnelle… Et malheureusement en dents de scie. Parce qu’il est difficile de se dévoiler au grand jour dans une société pleine de préjugés, parce que la famille et les amis n’acceptent pas toujours cette situation, etc.

En peu de mots, je souhaiterais attirer votre attention sur la qualité du dessin, le trait de crayon précis, la couleur bleu omniprésente dans les tons gris… Cette BD a tout pour plaire : l’illustration se marie avec l’histoire pour ne former qu’un.

Le Bleu est une couleur chaude est un coup de cœur car j’ai parfaitement réussi à m’identifier à ses deux jeunes femmes, même si je ne partage pas leur orientation sexuelle. C’est que l’amour est universel…

Je vous le dis, Julie Maroh a de la magie entre les doigts…

 

Une interview de l'auteur, Julie Maroh, à Un Monde de Bulles :

 

 

Une autre interview de Julie Maroh : http://youtu.be/ghxAjKs6KlU

 

Les Prix de la BD Le Bleu est une couleur chaude :

-Prix Jeune Auteur au Salon de la BD et des Arts Graphiques de Roubaix 2010
-Prix Conseil Régional au festival de Blois 2011
-Prix du Public Fnac-SNCF au Festival d'Angoulême 2011
-Prix BD des lycéens de la Guadeloupe

 

Publics : grands ados, jeunes adultes, adultes.

 

© Eloo 02/2012

Posté par Eloo aime lire à 10:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 février 2012

Ma nuit d'amour de Frédérique DEGHELT

ma nuit d'amour

Ma nuit d'amour de Frédérique DEGHELT

Edition Actes Sud Junior - Coll. D'une seule voix. 2011. 65 p.


4ème de couverture : 

      ""Au moment de nous séparer, il se penche vers moi, mon coeur va exploser et il murmure à mon oreille la fameuse phrase qui s'infiltre dans tout mon être comme un poison : Bientôt, nous passerons toute une nuit ensemble toi et moi, et nous ferons l'amour. Je relève la tête. J'ai le corps à feu et à sang, j'arrête de respirer". Elle a quinze ans, et jamais aucun garçon ne lui avait dit une chose pareille. Mais que faire de cette promesse maintenant? Quand on promet une nuit à une fille, ça doit vouloir dire qu'on la désire vraiment, non? Pourtant, sitôt dite, la phrase devient doute dans son esprit."


Mon avis : 

"Quand on promet toute une nuit à une fille, ça doit vouloir dire qu'on la désire vraiment? Qu'on en rêve? Qu'on veut vivre une histoire d'amour avec elle et pas seulement le faire à la sauvette pour clamer qu'on est un mec..." p. 34-35.

C'est étonnant comme un roman peut à la fois vous surprendre et vous décevoir. C'est le cas de Ma nuit d'amour qui nous offre du très bon... et du très mauvais.

Ma nuit d'amour manque cruellement de crédibilité. Est-ce que ça vous est déjà arrivé à vous qu'un beau type de 7 ans votre aîné vous glisse à l'oreille sans aucun préambule qu'il veut vous faire l'amour? Personnellement, je crois que Chandler (de la série Friends, allez savoir pourquoi mais il me fait fondre toute entière) m'a déjà fait le coup une ou deux fois... Mais c'était en rêve, pas de bol. Et bien à notre héroïne, ça lui arrive en vrai. Elle a 15 ans quand le grand frère de sa meilleure amie lui susurre ses fameux mots de façon naturelle et sans complexe, et malgré le fait qu'ils se connaissent depuis des années et qu'ils n'ont jamais rien partagé de particulier. Oui, j'ai eu du mal à gober ça. Surtout que la jeune demoiselle - qui n'a quasiment jamais vécu d'histoires d'amour - n'est pas plus étonnée que ça et est même carrément emballée par la proposition...

Je vous passe les détails et les états d'âme de la jeune fille qui ne m'ont pas captivé plus que ça (mais il fallait bien remplir les pages de ce mini-roman). Allons donc à l'essentiel : ces deux jeunes gens pleins d'audace et de fougue vont effectivement faire l'amour. Et c'est là que ça devient intéressant. Les descriptions sont très bien écrites et on a l'impression d'y être. Pas de vulgarité, mais bien les mots justes pour décrire ce moment fort que partage les deux protagonistes. Et c'est là que réside la force de ce roman. Selon moi, il devrait être mis entre toutes les mains des jeunes filles (et des jeunes hommes tant qu'à faire) qui s'apprêtent à faire le grand saut. Bien meilleur qu'un livre d'éducation sexuelle, ce fameux passage de Ma nuit d'amour devrait rassurer celles et ceux qui ont peur d'avoir mal ou de mal faire. Car pour notre héroïne, vous l'aurez compris, c'est la première fois, et comme tout le monde finalement, elle s'en sort plutôt bien.

Un mot sur la fin : dé-sas-treuse! Le dénouement tombe carrément à plat, c'est à s'arracher les cheveux. *Frustration* Je déteste carrément ce genre de fin. Pour moi, l'auteur aurait dû s'arrêter quelques pages avant, à son apothéose...

A mon avis, essayer de motiver des gens à lire un roman pour son unique bon passage, c'est un peu comme brasser du vent. Vraiment dommage. Le temps fort du roman est ternit par tout ce qui l'entoure. Et pourtant s'il avait été mis un peu plus en valeur, ça aurait pu donné une très bonne histoire. C'est comme lorsqu'on reçoit un présent et que le papier cadeau est carrément moche : on n'a pas envie de l'ouvrir même si ce qu'il contient risque de nous plaire...

"Depuis toujours, je fuis ce que j'entends dans le récit pathétique des filles. La main sur l'épaule au cinéma, les pelotages de seins et autres conquêtes du corps à  l'arrache, centimètres par centimètres. Tout cela me fait horreur. C'est pas de l'amour, c'est du grignotage." p. 42.


© Eloo 02/2012 

Posté par Eloo aime lire à 10:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

04 février 2012

Le Petit bois du dimanche soir d'Estelle BILLON-SPAGNOL

couv_maquette-400x490

Le Petit bois du dimanche soir d'Estelle Billon-Spagnol (aut.) & Xavier Collette (ill).

Editions Chocolat ! jeunesse. 2011. Non paginé.

 

Mon avis : ♥ ♥ 

Je ne pouvais que craquer pour cet album, amoureuse que je suis des illustrations de Xavier Collette. J’ai découvert son travail avec la magnifique BD adaptée du roman Alice aux Pays des merveilles (lien), et le moins que l’on puisse dire, c’est que le rêve et l’imaginaire sont décidément ses thèmes de prédilection. Le Petit bois du Dimanche soir met en scène une petite fille qui « s’évade » chaque dimanche soir et part à la rencontre de personnages fabuleux dans un petit bois près de chez elle.  Le lundi matin, elle recueille ses souvenirs dans sa boîte secrète. Et pendant ce temps, la vie suit son cours.

C’est doux comme une goutte de miel qui fond sur la langue. Ca donne envie de croire que les rêves sont une autre vie. Si vous aimez Alice, vous aimerez Mariette.

 

© Eloo 02/2012  

Posté par Eloo aime lire à 12:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]