entre-dieu-et-moi-cest-fini

♠ Entre Dieu et moi, c'est fini de Katarina MAZETTI
Editions Actes Sud - Coll. Babel. 2011. 136 p.

 

4ème de couverture :

      "Linnea a quinze ans, plein de complexes et pas mal de questions qui lui trottent dans la tête. La seule qui la comprenait, c’était Pia, son amie pour la vie… enfin, pour cent vingt jours, “sans compter les week-ends”, Linnea a fait le calcul une fois. Depuis que Pia est morte.
Avec Pia, elle pouvait parler de tout : de l’amour, de la mode, du beau Markus dont toutes les filles rêvent, de son père qu’elle voit deux fois par an, de sa mère qui s'engueule avec son nouveau jules, et même de Dieu. Seulement voilà, Pia n’est plus là. Alors pour ne pas se laisser aller à la tristesse ou à la colère, Linnea se souvient.
C'est avec une verve aussi tendre qu'hilarante que Katarina Mazetti incarne une adolescente bravache, curieuse et paumée, qui parle aux murs pour ne  se confier à personne. Formidable roman sur l'amitié et les tourments adolescents, Entre Dieu et moi, c'est fini est suivi de deux autres volumes consacrés à Linnea, bientôt disponibles en collection Babel." (note : ils sont déjà disponibles)

 

Mon Avis : ♥         / spoils \

Cette chronique va être relativement  succincte car je ne sais pas trop quoi penser de ce roman à destination des ados. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé car il y a de bons éléments, mais je ne peux pas non plus dire que j'ai particulièrement accroché. Pour commencer, il y a eu cette sorte de "faux départ" : il m'a fallu quasiment 1/3 du livre pour entrer dans l'histoire et tenter d'apprivoiser Linnea. Dommage quand on compte le nombre de pages que contient Entre Dieu et moi, c'est fini (136)...

Jusqu'à la fin, j'ai eu très envie d'être touché par les personnages de Linnea et de Pia. Malheureusement, je me suis sentie juqu'au bout loin de leur univers. Elles sont dans leurs délires de copines et je n'ai pas réussi à m'y intégrer (j'ai quitté le lycée il y a 5 ans et c'est peut-être plus loin que je ne le pensais!).
Pia est un personnage complexe. On sent qu'elle déraille un peu, mais il est difficile d'y voir un symptôme de dépression, cela peut aussi être interprêté comme un simple jeu entre elle et Linnea. En tout cas, je n'ai pas trouvé la différence transcendante. De plus, il manque pour moi quelque chose d'essentiel à ce roman : une explication. L'auteur a pris le parti de laisser la narration à Linnea, du coup nous ne savons que ce que la jeune fille sait ou veut bien nous dire. J'aurais aimé connaître les raisons de la dépression de Pia, qui la pousse quand même jusqu'au suicide.

Pour conclure avec le style d'écriture, je l'ai trouvé agréable - quoique diffus (ce n'est pas parce que Linnea est une ado qu'elle doit posséder des pensées désordonnées!) - mais il ne se différencie pas forcément d'un autre.

J'aurais vraiment aimé vivre une belle rencontre avec Linnea... C'est ce qu'on appelle un rendez-vous manqué.

 

© Eloo 07/2012