29 décembre 2012

Joyeuses Fêtes de fin d'année à vous chers Books'Addicts :)

Fin d'année

Posté par Eloo aime lire à 14:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


28 décembre 2012

Le Murmure des Illphes de Charlotte WAGNER

473407_122585627870307_582608374_o

Le Murmure des Illphes de Charlotte WAGNER
Editions ThoT. 2012. 196 p. 

Le saviez-vous? Charlotte Wagner est une toute jeune auteur et Le Murmure des Illphes est son premier roman.
Pour la soutenir et/ou découvrir son univers, je vous invite à aller visiter sa page facebook : lien.

banniere

 

4ème de couverture :

      "Liberté. Qu'advient-il lorsque tout un peuple oublie le sens de ce mot? Luya, une jeune Ilkane ne le sait que trop bien. Elle est née dans un monde où la seule valeur qui subsiste est celle de l'argent. Oppressée par un gouvernement qui bannit les émotions et la compassion, la population a fini par accepter la soumission et s'est "endormie". Mais un jour Luya trouve un disque de musique interdite. Alors elle se réveille et se rebelle."

 

Mon Avis : ♥♥

Ce premier roman nous offre une belle réflexion autour de la signification du mot "liberté". Malgré quelques maladresses et une tendance à verser parfois vers la facilité, "Le Murmure des Illphes" nous révèle une jeune auteur pleine de promesses.

J'ai décidé de suivre l'éditeur qui a publié ce roman dans sa collection Fantasy. Néanmoins, je trouve que Le Murmure des Illphes peut également faire penser à de la science-fiction par certains aspects. Et j'aurais même envie d'aller encore plus loin : pour moi ce roman est inclassable ; on sent que l'auteur Charlotte Wagner est influencée par des lectures de genres divers.
Rappelons qu'il s'agit d'un premier roman et qu'il n'est pas dramatique de ne pas pouvoir le caser dans un genre précis. Cela n'empêche pas à Charlotte Wagner de nous proposer un roman intéressant et parfois même original.

Ce court roman aurait mérité d'être davantage étoffé, mais au moins on ne peut pas reprocher à l'auteur de broder. Elle va en effet droit au but et les rebondissements ne manquent pas. Néanmoins, j'aurais peut-être apprécié que l'histoire soit plus lente au démarrage afin de découvrir plus en profondeur le fonctionnement de la Société. De plus, je n'ai pas vraiment compris la décision de tout plaquer que Luya prend sur un coup de tête. Je trouve qu'elle ne réfléchit pas assez aux conséquences et c'est dommage. La jeune fille dit n'avoir rien à perdre et je ne suis pas forcément d'accord avec elle. Même si elle trouve ses parents formatés et soumis, j'ai dû mal à croire qu'elle ne ressente aucune affection pour eux. Il n'y a, à mon sens, pas assez d'explications de la part de l'auteur (ce qui rend la décision de Luya assez peu crédible) ; et du coup j'ai trouvé l'héroîne au début de l'histoire assez égoïste et trop centrée sur elle-même.
A la fin, nous avons droit à un beau renversement de situation à lequel je ne m'attendais pas. Charlotte Wagner a su me surprendre agréablement.

Je ne regrette pas d'avoir pris le temps de lire Le Murmure des Illphes et je souhaite à l'auteur de continuer sur cette voie dans laquelle elle ne peut que s'améliorer. Je serai présente au rendez-vous qu'elle nous donnera -je l'espère- avec son prochain roman.

 

© Eloo 12/2012

Posté par Eloo aime lire à 12:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

18 décembre 2012

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre de Ruta SEPETYS

Ce qu'il n'ont pas pu nous prendre

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre de Ruta SEPETYS
Editions Gallimard - Coll. Scripto. 2011. 423 p.

 

Le saviez-vous? Tout est dit dans cette magnifique interview :


Une rencontre avec Ruta Sepetys par GallimardJeunesse

banniere

 

4ème de couverture :

      "Lina est une jeune Lituanienne  comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu'elle..."

Ruta Sepetys : "L'histoire ne raconte pas seulement son combat pour survivre, mais aussi comment elle a fait pour garder foi en l'humanité sous le règne de terreur installé par Staline". Source


Mon Avis : 
étoile jaune

Il est aussi difficile pour moi d'écrire cette chronique qu'il a été de lire Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre. Ce roman m'a bouleversé, purement et simplement. Comment trouver les mots après ça?

Commençons par le petit bémol - comme ça c'est fait : le mélange des temps. Ce roman est principalement écrit au passé simple et au passé composé. Classique et efficace. Mais parfois, le présent est employé le temps de quelques paragraphes ; j'ai trouvé ça perturbant. Dans la mesure où le récit est linéaire et continue, garder le temps du passé était la meilleure chose à faire à mon sens.
Inutile et dérangeant sont les deux mots que cela m'a inspiré pendant ma lecture. La "faute" à l'auteur ou au traducteur? Je laisse la parole à ceux qui ont lu ce roman en VO...

Je pense qu'il fallait souligner ce point tout comme il faut à présent mettre en valeur le fait que ce roman apporte énormément de choses à celui qui le lit. Il nous bouscule, il nous bouleverse, il nous rappelle.
Beaucoup de romans ados ont abordé le thème de la Seconde Guerre mondiale en mettant en avant l'indicible commit par les nazis. Ici, nous sommes de l'autre côté, en URSS dans les kolkhozes soviétiques. Ce sujet a été moins abordé et c'est une grave erreur. Il ne faut jamais oublier que même si Staline fait parti des grands vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale, des millions de personnes sont décédées dans les pires conditions qui soient à cause de lui et de son idéologie.

Devoir de mémoire : "toujours se rappeler, ne jamais oublier" semble être le fil conducteur de l'auteur Ruta Sepetys.

Ce roman est difficile à lire mais il est presque aussi efficace qu'un cours d'histoire! On vit l'aventure avec Lina : on est enfermé avec elle dans le wagon à bestiaux, on a mal et on a peur avec elle. Mais je pense que nous avons besoin qu'une telle histoire nous percute ainsi : on a parfois l'impression que ces évènements ont eu lieu il y a des années lumière alors que c'était il y a 67 ans seulement.

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre est un incontournable qui pourrait être lu à l'école. Certes, âmes sensibles s'abstenir, mais je pense que ce roman témoignage est abordable dès l'âge de 12 ans avec un accompagnement adéquat.

 

challenge cold winter
1/6

© Eloo 12/2012

Posté par Eloo aime lire à 15:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

11 décembre 2012

De cape et de crocs (t.1 à t.3) d'Alain AYROLES & de Jean-Luc MASBOU

decapeetdecrocs2

De cape et de crocs (t.1 à t.3) d'Alain AYROLES (scénario) & de Jean-Luc MASBOU (ill.)
Editions Delcourt - Coll. Terres de Légendes. 1995 - 1998

Le saviez-vous?
* Jean-Luc Masbou, l'illustrateur, dit au sujet d'Eusèbe le lapin : "C’est une espèce de personnage secondaire et rigolo. [...] On se demande vraiment ce qu’il fait là (rires) accroché à sa rame à coté de grosses brutes. C’est une erreur, le pauvre Eusèbe a été accusé à tort de je ne sais quel méfait et s’est retrouvé aux galères. C’est idiot quoi... Quel juge stupide a pu condamner un lapin aux galères ? (rires)" Source
* Parait-il que le duo Ayroles-Masbou prévoit une BD consacrée à la jeunesse d'Eusèbe. Nous saurons donc enfin pourquoi le lapin s'est retrouvé aux galères... Source

banniere

 

de cape et de crocs1

 De cape et de crocs (t.1) : Le Secret du janissaire d'Alain AYROLES (scénario) & de Jean-Luc MASBOU (ill.)Editions Delcourt - Coll. Terres de Légendes. 1995. 46 p.

4ème de couverture :

      "A bord d'un vaisseau turc, un coffre. Dans le coffre, un écrin, dans l'écrin, une bouteille, dans la bouteille, une carte, et sur cette carte... l'emplacement du fabuleux tréor des îles Tangerines!... Il n'en faut pas plus à deux fiers gentilshommes, fins bretteurs, batailleurs et rimailleurs, pour se jeter dans une aventure qui, de geôles en galères, les mènera jusqu'aux confins du monde."

Mon Avis : ♥♥♥

De part sa présentation et ses dialogues, De cape et de crocs fait penser à un petit théâtre. Les protagonistes sont des humains et des animaux - ces derniers semblant sortir tout droit d'une fable de La Fontaine. Parmi eux, un petit lapin qui ne pouvait évidemment que me faire craquer. Mais de manière plus générale, tout dans cette BD a su me séduire. Dans ce premier tome, nous rencontrons les personnages et l'intrigue se met petit à petit en place. La fin se termine en points de suspension pour nous donner envie de lire la suite!

 

 

de cape et de crocs2

De cape et de crocs (t.2) : Pavillon noir! d'Alain AYROLES (scénario) & de Jean-Luc MASBOU (ill.). Editions Delcourt - Coll. Terres de Légendes. 1997. 47 p.

4ème de couverture :

      "Gentilhomme, hidalgo, corsaire barbaresque et lapin font voile vers les îles Tangerines et leur trésor. Mais avant d'atteindre le mythique archipel battu par les tempêtes, où rode l'ombre des vaisseaux engloutis et des monstres marins, nos hardis compagnons devront affronter un nouvel adversaire, joyeux certes, mais cruel : les pirates !"

Mon Avis : ♥♥♥

Ce second tome est haut en couleur! Les quatre héros nous entraînent directement dans le feu de l'action ; rien ne leur sera épargné et ils vivront de beaux coups de théâtre. Comme le titre l'indique, ils vont se retrouver confronter à des ennemis redoutables : les pirates. J'ai apprécié que les auteurs "se jouent" de certaines de leurs légendes, et surtout qu'ils se les approprient. Le rendu est bon et crédible. De ce tome, on retiendra les vers déclamés par le renard, véritable éloge à la gastronomie!

 

 

de-cape-et-de-crocs-tome-3---l-archipel-du-danger-71

De cape et de crocs (t.3) : L'Archipel du danger d'Alain AYROLES (scénario) & de Jean-Luc MASBOU (ill.). Editions Delcourt - Coll. Terres de Légendes. 1998. 47 p.

4ème de couverture :

      "Où l'on verra nos héros voguer à bord du Hollandais Volant vers les îles Tangerines et leur trésor, s'emparer d'un navire pirate, délivrer une belle captive, essuyer une tempête, subir l'ire d'un monstre marin, faire naufrage, explorer une île étrange, assister à un exposé, participer à une expérience et affronter de féroces cannibales."

Mon Avis : ♥♥♥

Tout est dit dans le résumé!
Ce troisième acte est à la hauteur de ses prédécesseurs ; c'est à chaque fois un bonheur de retrouver nos deux gentilhommes Armand & Lope, ainsi que le doux Eusèbe. 
On ne se lasse pas des nombreux clins d'oeil lancés au théâtre et à la littérature à travers certains personnages, certaines scènes ou même certaines paroles!

 

  banniere

Je pense que cette série est idéale pour ceux qui souhaitent se lancer dans la lecture de bandes-dessinées et qui ne savent pas par où commencer : les  illustrations sont très accessibles et l'histoire follement entrainante! A mettre aussi entre les mains de ceux qui boudent le genre, peut-être retrouveront-ils du plaisir à lire de la BD grâce à De Cape et de crocs...

 

Vidéo Bande-annonce pour vous donner envie :

 

© Eloo 12/2012

Posté par Eloo aime lire à 10:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]