night-school-t01

Night School (t.1) de C.J. DAUGHERTY
Editions Robert Laffont - Coll. R. 2012. 467 p.

Le Saviez-vous? La page Facebook officielle de la collection R vous propose de découvrir
le plan du domaine de Cimmeria (ci-dessous - cliquer pour agrandir) ainsi que ceux du bâtiment (=école, dortoir, etc.).
N'hésitez pas à aller tous les consulter directement à la Source!

domaine cimeri

banniere

 

4ème de couverture :

      "Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Et elle vient d'être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents, qui l’envoient dans un internat aux règles quasi militaire. Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire et ténébreux, aussi fascinant que difficile à apprivoiser… Mais l'école privée Cimmeria n'a vraiment rien d'ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d'enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n'y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut être même ses parents, lui cachent d'inavouables secrets. Elle devra vite choisi à qui se fier, et surtout qui aimer..."

 

Mon Avis : ♥♥♥

J'attendais avec impatience de lire Night School de C.J. Daugherty ; d'une part parce que j'en avais entendu beaucoup de bien, et d'autre part, parce que cela me permettait de découvrir pour la première fois l'univers de la fameuse collection "R" de l'éditeur Robert Laffont.

Et bien j'avoue sans plus attendre que je ne suis pas convaincue : j'ai trouvé que ce roman ne cassait pas trois pattes à un canard, et cela m'inquiète un peu car quelques bloggueurs m'avaient dit que pour eux il s'agissait du meilleur roman de la collection "R"... Aïe! Bon néanmoins je ne lâcherai pas l'affaire si vite et lirait un autre roman avant de me faire un véritable avis sur la dite collection!

Tout d'abord, je dois dire que la plume de C.J. Daugherty ne m'a pas transcendé, elle ne m'a pas particulièrement bercé ; en bref, je ne lui ai rien trouvé de spécial.

Passons à présent à l'histoire. C.J. Daugherty a joué la carte du mystère et du suspense, et j'ai trouvé que ce filon était mal exploité. L'auteur ne lance aucune piste -même fausse-, et ne donne aucun indice à se mettre sous la dent. Du coup, le lecteur ne peut pas tenter de deviner quoi que ce soit ni faire des hypothèses comme dans tout bon roman à suspense ; il est voué à rester spectateur. Et pour ma part, à force de rester en retrait, j'ai fini par me désintéresser de tout : du sort d'Allie ainsi que des évènements qui ne m'ont d'ailleurs pas spécialement surpris. A la fin, je me suis rendue compte que ça m'était complètement égal de découvrir certains secrets, ou pas. Je me suis même dit que si l'auteur ne lâchait aucune info, c'était peut-être parce que les fameux secrets n'étaient pas forcément si extraordiaires que ça, et qu'ils ne me feraient peut-être pas sauter au plafond (j'espère néanmoins que l'auteur me détrompera dans les tomes suivants de sa série).

J'ai aussi trouvé que ce livre tirait en longueur, qu'il possédait quelques passages inutiles. Et je dois dire que je regrette qu'un roman destiné à un public young adult comme celui-là comporte des chapitres parfois très jeunesse : certains évènements et certaines reflexions/réactions de personnages m'ont dérangé. Je me serais également bien passé du triangle amoureux : quel manque d'originalité dans les relations amoureuses!

Cette série doit comporter 5 tomes, j'espère donc que les tomes suivants ne suiveront pas le même schéma que leur prédécesseur... Ce serait vraiment regrettable car l'idée de base est très intéressante et permet une belle exploitation de l'histoire!

banniere 

-> En bref :
#oui : la belle couverture, l'idée de départ (= le mystère autour des nocturnes et de la venue d'Allie à Cimmeria).
#non : 467 pages où rien n'est dévoilé, quelques longueurs, le triangle amoureux.

Note : Dieu que cette chronique est mal écrite, c'est dire combien ce roman ne m'inspire pas!

 © Eloo 01/2013