Un-jour-David-Nicholls

Un Jour de David NICHOLLS
Editions 10/18. 2011. 621 p.

Le Saviez-vous? Un Jour a été adapté au cinéma avec Anne Hathaway dans le rôle d'Emma
& Jim Sturgess dans celui de Dex
ter.
la bande-annonce:

banniere

4ème de couverture :

      "15 juillet 1988. Emma et Dexter se rencontrent pour la première fois. Tout les oppose, pourtant ce jour marque le début d'une relation hors du commun. Pendant vingt ans, chaque année, ils vont se croiser, se séparer et s'attendre, dans les remous étourdissants de leur existence. Un conte des temps modernes où la splendeur d'aimer a fait chavirer le monde entier."

 

Mon Avis : ♥♥♥

J'ai profité de la Saint-Valentin pour lire une romance ; ça ne m'arrive pas très souvent car mes attentes sont rarement comblées avec ce type de romans. Et malheureusement, une fois n'est pas coutume, il n'y aura pas eu la petite étincelle entre Emma, Dexter & moi. J'y ai cru pourtant car ça commençait bien : une magnifique couverture et un résumé alléchant qui promettait une histoire sans niaiserie. Et sur ce point, je vous rassure de suite : niaiserie il n'y a point. Ouf!

La plume de l'auteur, David Nicholls, m'a beaucoup plu. Elle invite à la lecture, elle est fine et belle.
D'autre part, j'ai trouvé la construction du roman originale et intéressante. L'auteur nous invite à partager une journée en compagnie d'Emma & de Dexter chaque année, le 15 juillet en l'occurence, et pas davantage. Réside alors pour le lecteur une part d'ombre qu'il doit essayer de deviner grâce aux informations qu'il peut glaner tout au long de chaque chapitre. Je trouve que ça apporte quelque chose de nouveau et qui permet au roman de se différencier des autres.

Malgré tout, je ne me suis pas sentie "en phase" avec l'histoire de Dexter et d'Emma. Ces deux-là donnent l'impression de passer à côté de leur vie en permanence et à mon sens ça équivaut à la gâcher. Tout au long de ma lecture, j'ai pensé qu'il leur manquait clairement la bonne copine qui leur dirait "mais arrêtez vos conneries quoi!".
J'ai également trouvé ces 2 personnages principaux légèrement stéréotypés ; Emma est la petite intello coincée qui n'a pas un rond et Dexter le beau gosse riche et versatile qui ne pense qu'à s'amuser. Ce dernier m'a d'ailleurs clairement agacé pendant tout le roman : imbu de lui-même, Dexter se réfugie dans la boisson à la moindre contrariété - on peut même carrément dire qu'il est alcoolique et, c'est malheureux à dire, cela ne semble pas déranger l'auteur qui se complait à le laisser dans un état second pendant les 3/4 du roman sans se décider à le faire soigner!

Un mot sur la fin qui nous propose le rebondissement tant attendu pendant presque 600 pages : je l'ai trouvé tristement banale. Tout ça pour ça?! J'aime même envie de dire c'est ballot! Cette fin aura au moins eu le mérite d'adoucir mon jugement quant au personnage de Dexter... mais c'est un peu tard!

J'attendais tellement plus de ce roman que forcément, la déception a pointé son nez pendant la lecture des derniers chapitres! David Nicholls avait tous les ingrédients pour nous offrir un grand roman ; malheureusement il en a oublié en route!

Je tiens néanmoins à souligner qu'il y a de grandes chances que les adeptes de romance ne soient pas déçus... Alors tentez le coup!

banniere

-> En bref :
#oui : la plume de l'auteur, la construction du roman
#non : une histoire qui n'a pas su m'émouvoir, des personnages stéréotypés & parfois agaçants

 

challenge cold winter
3/6

 

  © Eloo 03/2013