27 juillet 2013

Madame Pamplemousse et le café à remonter le temps de Rupert KINGFISHER

mme pamplemousse2

Madame Pamplemousse et le café à remonter le temps (t.2) de Rupert KINGFISHER
Editions Albin Michel Jeunesse - Coll. Witty 2012. 122 p.
(illustrations de Sue Hellard)

Voir la chronique du tome 1

banniere

4ème de couverture :

      "Il existe à Paris un café aux stores rayés de vert et d’or. Sur le bar trône un percolateur argenté. Lorsqu'on y introduit des ingrédients spéciaux et parfumés, il en sort un petit café noir qui transporte celui qui le boit dans l'espace et le temps. Et si Madeleine, madame Pamplemousse et Camembert ont recours à cette invention géniale, ce n'est pas pour faire un paisible voyage dans le temps, mais pour aller chercher dans le passé de quoi sauver le monde de la mélancolie..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Madame Pamplemousse est de retour... pour nous jouer un nouveau tour! Accompagnée de son chat Camembert et de la jeune Madeleine, voilà qu'elle voyage dans le temps grâce à un café un peu spécial! Mais ce n'est point du tourisme, non non, elle a une mission... et croyez-moi, pas des moindres!

Si vous avez aimez le premier tome de cette saga gourmande, vous serez ravie de retrouver tous ses personnages pour une nouvelle aventure! Rupert Kingfisher utilise les mêmes ingrédients :  une jolie histoire pleine de rebondissements, des personnages attachants, du suspense...

Pour moi, cette série est une jolie surprise et je lirai avec plaisir le troisième tome! Je la conseille à toutes les petites filles de 8 à 10 ans.

banniere

 

-> En bref :
#oui : une petite sucrerie qui se dévore, une couverture magnifique
#non : /

 © Eloo 07/2013

Posté par Eloo aime lire à 13:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


19 juillet 2013

Les Cerisiers fleurissent malgré tout de Keiko ICHIGUCHI

Cerisiers-fleurissent-malgre-tout

Les Cerisiers fleurissent malgré tout de Keiko ICHIGUCHI
Editions Kana. 2013. 122 p.

Le Saviez-vous? Keiko Ichiguchi s'est beaucoup inspirée de sa vie personnelle pour écrire cette histoire...

banniere

 

4ème de couverture :

      "Japon, 11 Mars 2011, un tremblement de terre, un tsunami, Fukushima. Est-il possible de faire des projets après cela? Quand une promesse devient un hommage."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Un titre à ne louper sous aucun pretexte!

L'auteur, Keiko Ichiguchi, s'attaque à un sujet de taille dans ce manga one-shot. Il s'agit de la grande catastrophe qui s'est abattue sur le Japon en mars 2011 : un tremblement de terre qui déclencha un tsunami, puis l'explosion de la centrale nucléaire de Fukushima. L'enchainement tragique des dominos... J'ai trouvé que le tout était traité de manière sobre et pourtant originale, notamment parce que nous vivons ce tragique évènement à travers les yeux d'une jeune femme japonaise installée en Italie.

L'histoire est écrite en plusieurs temps : tout d'abord nous découvrons l'enfance - pas toujours facile - d'Itsuko, le personnage principal, et son parcours jusqu'à son départ pour l'Europe. Puis nous faisons un bond jusqu'à ce triste jour de mars 2011. La nouvelle, la stupeur, l'angoisse puis la détresse face à cette catastrophe contre laquelle on se sent démuni et impuissant...

Loin de nous donner son simple regard, Keiko Ichiguchi pousse aussi son "coup de gueule" ; elle met en lumière deux graves problèmes : le manque d'assuidité des médias qui ne vérifient pas toujours leurs sources & le contrôle qu'ils subissent, les obligeant parfois à laisser sous silence certaines informations.

Les Cerisiers fleurissent malgré tout, c'est une écriture tout en finesse et en poésie, et un magnifique dessin en noir et blanc. 
Malgré le thème douloureux abordé, le point final apporte une note d'espoir.

Cette BD est un cadeau, merci.

banniere

 

-> En bref :
C'est un #oui total!
#non : /

 

 © Eloo 07/2013

Posté par Eloo aime lire à 18:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

10 juillet 2013

Nous étions faits pour être heureux de Véronique OLMI

nous étions faits pour être heureux

Nous étions faits pour être heureux de Véronique OLMI
Editions Albin Michel. 2012. 229 p.

banniere

  

4ème de couverture :

      "Quand Suzanne vient dans la maison de Serge à Montmartre, il ne la remarque pas. Elle accorde le piano de son fils. Elle est mariée, lui aussi, et à 60 ans il a ce dont rêvent les hommes : un métier rentable, une jeune femme parfaite, deux beaux enfants. Pourquoi soudain recherche-t-il Suzanne qui n'est ni jeune, ni belle, et apparemment ordinaire ? Pourquoi va-t-il lui confier un secret d'enfance dont il n'a jamais parlé et qui a changé le cours de sa vie ? Pour évoquer la passion naissante, les vérités enfouies et coupables, l'auteur de Bord de mer, Le Premier amour et Cet été-là, décline avec subtilité, en musique douce, juste et fatale, ces moments clefs où les vies basculent et cherchent désespérément la note juste."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Je dois bien avouer que j'ai trouvé la première moitié du roman très décevante : l'auteur privilégie sa prose à son histoire... Conclusion, la plume est belle mais il ne se passe rien. L'auteur installe la situation et présente ses personnages pendant plus de 70 pages (sur 229) : nous avons droit à un style contemplatif et à un texte monotone qui semble sans fin. J'ai très honnêtement bien failli abandonner par manque d'intérêt.

Et puis finalement je me dis que j'ai eu raison de persévérer car la seconde partie s'est révélée être bien meilleure. Nous découvrons le fameux secret de Serge : il s'agit là d'une histoire dans l'histoire, bien plus intéressante que la principale - à mon humble avis.
Les personnages principaux, Serge & Suzanne, m'ont semblé froids et inaccessibles, et ce qu'ils vivent ensemble m'a laissé de marbre. Par contre, j'ai été touché par le jeune Sergio, et j'ai réussi à me glisser dans sa peau pour mieux comprendre ses déductions parfois hasardeuses, ses souffrances.

J'étais curieuse de savoir quelle serait la place du piano dans ce roman. Après lecture, je me suis demandée si je devais être déçue ou non. Le piano prend sa place petit à petit au fil de la narration jusqu'à devenir quasiment omniprésent. Néanmoins, j'ai trouvé qu'il s'agissait plus d'un outil qui sert l'histoire qu'un réel hommage à l'instrument, ce que j'attendais peut-être davantage. 

Finalement un avis en demi-teinte : une fin qui m'a plu mais qui est entâchée par le début...

banniere

-> En bref :
#non : un démarrage trop long, des personnages pas plus attachants que ça...
#oui : une seconde partie qui relève le niveau lorsque le passé de Serge se dévoile.

© Eloo 07/2013

Posté par Eloo aime lire à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 juillet 2013

Malronce de Maxime CHATTAM

Autre-monde-2-Malronce

Autre-Monde : Malronce (t.2) de Maxime CHATTAM
Editions Albin Michel. 2009. 406 p.

Voir la chronique du tome 1

banniere

 

4ème de couverture :

      "Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d'énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d'une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez... Pénétrez dans Autre-Monde."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Après un premier tome coup de coeur, j'attendais bien évidement énormément de la suite... Et la chute peut être fatale! Alors non, Malronce n'est pas une déception mais je l'ai trouvé vraiment en-dessous de son prédécesseur... Dommage!

Nous retrouvons nos trois héros là où nous les avons laissés, ils partent en quête et leur voyage est... long. Pour ne pas dire ennuyeux! Bien sûr, leur chemin est pavé d'embûches mais cela saute très vite aux yeux qu'ils s'en sortiront très bien - et avec un peu trop de facilité.
Au cours de leur remontée vers le Sud, ils vont faire la connaissance de deux clans d'enfants-adolescents aux moeurs & coutumes complètement différentes des leurs. Malheureusement, Matt, Ambre et Tobias ne s'attardent pas chez eux et je l'ai regretté. J'aurais aimé pouvoir m'imprégner davantage de leurs univers, découvrir leurs logis et leur façon de vivre, connaître leur manière d'appréhender ce nouveau monde plus en profondeur, etc.

Dans le dernier quart du livre, l'histoire prend une nouvelle tournure et on est enfin tenu en haleine. Dommage donc qu'il ait fallu s'accrocher jusque là. Je ne vous en dirais pas plus car je ne voudrais pas trop vous en dévoiler.
La fin remontant le tout, j'ai vraiment envie de lire la suite, le troisième tome Le Coeur de la Terre. Maxime Chattam a su créer un univers à part entière, avec sa part de mystère que les personnages et les lecteurs doivent percer à jour. Mais l'auteur doit faire attention à ne pas verser dans la facilité!

banniere

-> En bref :
#oui : un univers fourni et mystérieux qu'on a envie de découvrir, une fin haletante.
#non : un démarrage beaucoup trop lent.

 

 

© Eloo 07/2013

Posté par Eloo aime lire à 21:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

03 juillet 2013

Je vous écris du Vél'd'Hiv présenté par Karen TAIEB

Je vous écris du Vél D'hiv

Je vous écris du Véld'Hiv : Les lettres retrouvées présenté par Karen TAIEB
Préface de Tatiana de Rosnay. Editions Robert Laffont. 2011. 217 p.

Ne jamais oublier...

banniere

 

4ème de couverture :

      "13000 Juifs ont été arrêtés puis internés les 16 et 17 juillet 1942 lors de la rafle du Vél'd'Hiv. On a longtemps cru qu'il ne restait de ces journées qu'une seule et unique photo, quelques documents administratifs, et de trop rares témoignages. Récemment, au Mémorial de la Shoah, Karen Taieb, responsable des archives, a découvert une poignée de lettres écrites dans l'enceinte même du Vélodrome d'Hiver et sorties clandestinement. Tous les auteurs de ces lettres ont été déportés. Parmi eux, seule une femme est revenue.
Réunies ici pour la première fois, reproduites en fac-similé et retranscrites, ces lettres nous plongent de façon saisissante dans la réalité de cet épisode tragique de la Seconde Guerre mondiale."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Comment vous parler de ce témoignage? Je l'ai fini il y a plus d'un mois et je ne trouve toujours pas les mots.
Depuis, cette lecture ne s'est pas estompée dans mon esprit - l'horreur malheureusement reste toujours gravé, mais aucun propos de ma part ne serait assez lourd de sens pour exprimer ce que j'ai ressenti.

Cette chronique va donc être très courte.
Car de plus je ne crois pas que ma mission soit de vous convaincre de livre ce livre ; vous DEVEZ ressentir le besoin de lire ce témoignage de VOUS-MÊME. 

Comment j'ai moi-même appréhendé cette lecture? Je suis partie du principe qu'il s'agit avant tout d'un Devoir de Mémoire. Toujours se rappeler ce que l'être humain est capable de faire subir à son prochain, dans sa pire nature. Se souvenir de toutes ses vies gâchées & de ceux qui ont essayé de les sauver. Ne jamais oublier pour ne plus jamais refaire les mêmes erreurs...

banniere

-> En bref :
C'est un #oui total!
#non : /

 © Eloo 07/2013

Posté par Eloo aime lire à 18:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,