29 décembre 2013

Lecture Commune avec Nina #1

lecture commune
Source

 Bonjour à tous mes chers Books'Addicts,

      Pour finir l'année en beauté, nous avons décidé Nina (Le Libr'Air) & moi de s'offrir une lecture commune. Bon, pour être tout à fait honnête avec vous, c'est Nina qui a eu cette brillante idée, mais je ne pouvais qu'approuver : depuis que j'ai lu le premier tome de la série Phaenix de Carina Rozenfeld, Les Cendres de l'oubli, je rêve de lire la suite pour connaître enfin la fin! Et puis qui dit lecture commune dit journée dédiée à la lecture! Mhmm je me rejouis d'avance de commencer... A la suite de cet article, j'ai l'intention de partager avec  vous tous les petits moments de ma journée, en espérant que j'arriverai à lire jusqu'à la dernière page de Le Brasier des souvenirs avant minuit! 

/!\ ATTENTION : risque de spoils dans la suite, indépendemment de ma volonté /!\

banniere 

8h30 Le réveil sonne. Je m'étire jusqu'à ma table de nuit et j'attrape Le Brasier des souvenirs. Ca y est, notre journée marathon-lecture commence! Je relis avec délice la quatrième de couverture, contrairement à celle du tome 1, j'ai l'impression qu'elle ne dévoile pas tout, il devrait donc y avoir de belles surprises pendant ma lecture. Je regarde une nouvelle fois la magnifique image de couverture et je me lance! Je suis heureuse de retrouver Anaïa là où je l'ai laissée, mais j'avoue devoir un peu me creuser les méninges pour me rappeler certains évènements du tome 1. Un petit résumé à l'avant du livre n'aurait pas été de trop pour moi! 

35/417 p. (9% lus)

9h Je me lève, il est temps de faire une pause petit-déjeuner : mon rendez-vous incontournable du matin si je veux passer une bonne journée!

IMG_2631

9h30 Armée de ma tasse de chocolat chaud fumant, je m'assois dans mon canapé, je m'enroule dans ma couverture et j'installe quelques coussins dans mon dos pour que cela soit le plus confortable possible. Je peux lire. Parce que j'ai une "dead line" pour finir mon roman, je me rend compte que j'ai un rythme de lecture plutôt faible. J'ai la fâcheuse tendance à relire un passage deux fois lorsqu'il m'a plu, ce qui n'aide pas. Du coup, j'ai laissé Nina prendre de l'avance. Mais je suis bien, je me laisse bercer par les pages que je tourne, impatiente d'arriver à un retournement de situation.

Un commentaire Nina? "Le premier tome, je l'avais lu d'une traite! Ca semble bien parti pour faire pareil..."

102/417 p. (25% lus)


Miaskovsky - Sonate pour violoncelle et pour piano n°2 

10h50 Il est temps de m'arrêter : je dois chercher mes courses au drive et passer à la poste. Ca va me ralentir, c'est sûr, mais la vie réelle ne se met malheureusement jamais en pause...

11h45 Je suis de retour! Et je peux bien lire un peu avant de passer en cuisine :)

Tu en es où toi Nina? "Je suis à la page 163! Mais je trouve que ça manque d'action pour le moment..."

13h Il est grand temps de s'arrêter pour manger un bout (histoire d'avoir de nouveau les idées claires pour lire la suite). J'ai des restes du repas d'hier (merci Caroline!), du coup il n'y a plus qu'à rechauffer, ça me fera gagner un temps précieux!
En attendant que mon micro-onde fasse son travail, je peux vous dire que je suis à fond dans l'histoire. L'intrigue avance doucement ce qui est un peu frustrant et, en même temps, elle donne envie de tourner les pages de plus en plus vite pour en savoir davantage! J'ai le sentiment que le dénouement peut vraiment être très beau, ... J'ai hâte de le connaître!

Un commentaire Nina? "Pause déjeuner! Page 257! J'en sais enfin plus et y a un peu d'action! :p"
"J'ai hâte de lire la fin... J'aime la tournure que prend l'histoire!"

169/417 p. (41% lus)

phaenix

 15h Je ressens le besoin de faire un saut par ici. Parce que je suis arrivée à un moment charnière du roman. Je suis absoluement conquise par le déroulement des évènements. Je dois noter que Carina Rozenfeld est très forte pour décrire une scène romantique ; j'avais l'impression d'y être, de ressentir les émotions en même temps que les protagonistes... Waouh! J'ai eu des fourmis dans le ventre...

"A nouveau, le besoin de fusionner avec lui me saisit, urgent, impatient. Ne faire qu'un avec lui. Chaque cellule de mon corps le réclamait. Et comme s'il avait entendu ma prière silencieuse, il se fondit en moi. Avec lenteur. Il me posséda, m'envahit. Jusqu'à cet instant, je n'avais jamais réalisé à quel point j'étais incomplète." (p. 215)

Tu en es où toi Nina? "Terminé :)"
"Une belle fin selon moi... Mais le début a été vraiment trop long!"

239/417 p. (58% lus)

18h Ma lecture de Le Brasier des souvenirs avance avec plus ou moins de régularité. J'avoue m'être un peu éparpillée en étant au téléphone avec ma maman pendant presque 3/4 d'heure. Mais comme je l'ai déjà dit plus haut, il est normal que la vie réelle reprenne ses droits de temps en temps! J'ai également fait une pause goûter vers 17h... Normal!

IMG_2633

Je sens que j'arrive doucement vers la fin, et je sais que je vais avoir dû mal à quitter Anaïa et Eidan... J'essaye de profiter de cette belle histoire à chaque page, à chaque ligne, à chaque mot. Je ne sais pas encore comment elle va finir mais j'ai le pressentiment que ça va me plaire.

311/417 p. (76% lus)

21h15 ... Je viens de tourner la dernière page de Le Brasier des souvenirs. J'avais tellement envie, et besoin, de connaître le fin mot de l'histoire que je n'ai même pas fait un 'vrai' repas du soir ; j'ai grignoté avec le roman toujours coincé dans une main! Je pense que je verrais les choses avec plus de clarté demain mais il me semble bien qu'il s'agit d'un coup de coeur (le tome 1 l'avait raté de peu). J'ai été conquise par le dénouement et je remercie Carina Rozenfeld pour cette réécriture du mythe du Phénix.
Je ressors également très contente de cette lecture commune, ça a été très agréable d'échanger avec Nina tout au long de ma lecture, même si elle a finit le roman bien avant moi. D'ici quelques mois, j'espère que nous pourrons retenter l'expérience, en tout cas pour moi ce sera avec grand plaisir!

417/417 p. (100% lus)

Je vous retrouve très bientôt avec l'avis complet de Le Brasier des souvenirs de Carina Rozenfeld. 
Merci à ceux qui ont suivi le déroulement de cette journée un peu particulière avec moi!

 © Eloo 12/2013

Posté par Eloo aime lire à 10:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


27 décembre 2013

La Princesse des glaces de Camilla LÄCKBERG

princesse des glaces

La Princesse des glaces de Camilla LÄCKBERG
Editions Actes Sud - Coll. actes noirs. 2008. 381 p.

Le Saviez-vous? 
Ce roman a reçu le Grand prix de littérature policière et le prix Polar international en 2008 (ce sont des prix français).
Le 22 janvier 2014, Casterman publiera l'adaptation BD de La Princesse des glaces, signée par Olivier Bocquet (scénario) & par Léonie Bischoff (dessin).

banniere

4ème de couverture :

      "Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d'eau gelée. Impliquée malgré elle dans l'enquête (à moins qu'une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l'œuvre), Erica se convainc très vite qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Sur ce point - et sur beaucoup d'autres -, l'inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. 
A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge dans les strates d'une petite société provinciale qu'elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d'autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d'un peintre clochard - autre mise en scène de suicide. 
Au-delà d'une maîtrise évidente des règles de l'enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et - tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol - disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu'on ne le pense."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

princesse des glaces nina3

 Le Blog de Nina

banniere  

Mon Avis : ♥♥♥

Je traîne parfois des pieds pour lire un roman à succès car je sais pertinemment que je n'aurai pas besoin de le conseiller à la médiathèque : il sera sans cesse emprunter sans mon aide. Mais c'est aussi bien de comprendre pourquoi un livre engendre un tel engouement, pourquoi il fait la différence.

Après la lecture de ce roman, je comprends sans mal le succès de Camilla Läckberg. Voici un polar très sympathique à lire, sans prise de tête, et où nous entrons suffisamment dans la vie des personnages principaux pour s'attacher à eux. Erica devient une amie pour le lecteur, tout simplement. Ce n'est pas non plus gore, l'auteur n'insiste pas sur les descriptions du meurtre car ce qui l'intéresse est l'enquête qui en découle. Un peu à la manière d'Agatha Christie, mon auteur doudou en matière de polar, mais sans son excentrique détective.

Je n'ai pas trouvé l'écriture (à moins que ce ne soit la traduction) extraordinaire, mais pour ce type de lecture ce n'est pas le plus important. L'essentiel est d'avoir envie de tourner les pages au plus vite pour connaître le fin mot de l'histoire, et c'est bien le cas ici.

Camilla Läckberg s'attarde beaucoup sur la vie personnelle d'Erica et j'ai trouvé ça frustrant par moment. Cela ralentit l'intrigue policière et j'aurais parfois préféré qu'elle avance plus vite. Mais c'est aussi parce que l'auteur nous invite à entrer dans sa vie, à vivre avec elle son histoire avec Patrick et à s'inquiéter avec elle pour sa soeur,  que nous avons envie de connaître la suite de ses aventures.

Je ne suis pas pressée de lire Le Prédicateur, mais je le lirai c'est certain.

 

© Eloo 12/2013

Posté par Eloo aime lire à 11:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

18 décembre 2013

La Maison des enfants trouvés : 1914 de Régis HAUTIERE & de HARDOC

guerre des llulus 1

La Guerre des Lulus (t.1) : La Maison des enfants trouvés : 1914 de Régis HAUTIERE (scénario) & de HARDOC (dessin)
Editions Casterman. 2013. 56 p.

banniere

4ème de couverture :

      "Août 1914. L'offensive de l'armée allemande au nord-est de la France jette des milliers de villageois sur les routes. Dans le désordre ambiant, quatre enfants, Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig, sont oubliés lors de l'évacuation de leur orphelinat. Bientôt, ils se retrouvent isolés derrière la ligne de front. Livrés à eux-mêmes en territoire ennemi, ils s'organisent pour survivre..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

L'année prochaine, nous fêterons le centenaire de la Grande Guerre (1914-2014), c'est donc l'occasion idéale pour réviser quelques notions d'Histoire, et en bande-dessinée s'il vous plait! J'ai eu un grand coup de coeur pour La Guerre des Lulus, et notamment grâce aux quatre jeunes garçons qui sont vraiment très attachants.

Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig, surnommés "les Lulus", ont la fâcheuse tendance à quitter l'enceinte de leur orphelinat pour rejoindre la cabane qu'ils se sont construits en forêt. Mais un jour pendant une de leurs escapades, l'orphelinat est évacué par des soldats français : les allemands ont traversé la Belgique et ne sont plus qu'à quelques heures de là. Les Lulus vont peu après découvrir avec stupeur leur orphelinat vide de toute présence humaine, et parce que les religieux pensaient bien faire en leur cachant la vérité, vont apprendre que la guerre a été déclarée. Ils vont alors devoir survivre en territoire ennemi et se préparer à l'hiver qui arrive...

J'ai trouvé que c'était une manière tout à fait originale et différente d'aborder la Première Guerre mondiale, à travers les yeux innocents d'enfants. Les traits de l'illustrateur Hardoc sont réalistes et c'est tout ce qu'il fallait pour nous faire revivre cette sombre période de l'Histoire de France. Vous l'aurez compris, je suis absolument conquise par cette BD, tant au niveau du scénario bien ficelé qu'au niveau du dessin.

La fin de ce premier tome promet une suite qui devrait être à la hauteur. A priori, cette série sera composée de 5 tomes, chacun correspondant à une année. Je peux vous dire que j'attend le second tome avec beaucoup d'impatience!

 

© Eloo 12/2013

Posté par Eloo aime lire à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2013

Mes Tribulations d'Agent de Bibliothèque #2

      ► Parfois, il ne se passe rien de bien notable pendant des semaines, et puis un jour paf! les usagers se surpassent. J'ai vécu les trois anecdotes qui suivent le même jour, en seulement une demi-heure! Moment mémorable...

banniere

booksUne dame me rend un roman avec la couverture pliée.
(moi) "Ben dis donc, qu'est-ce qui s'est passé?
(usager) - Oh, je vous jure que ça vient d'arriver dans mon sac. A la maison, il était très bien.
(moi) - Oui, mais le fait est qu'il est désormais abîmé.
(usager) - Oui, je voulais le protéger de la pluie.
(moi) - ... Hum d'accord... Je vais le mettre sous presse mais il faudra faire davantage attention la prochaine fois.
(usager avec l'air vexée) - Je prend toujours soin de mes livres. Je suis la première à râler quand une page est pliée..."
     ► Euh étions-nous dans un monde parallèle?

banniere

musicUne autre dame s'arrête devant la banque de retour où des partitions sont mises à disposition.
(usager) - Si j'ai déjà 4 CD, est-ce que je peux emprunter ça?
(moi) - Oui bien sûr, ça compte comme un livre.
(usager) - Mais on peut l'écouter?
(moi) - Euh... C'est une partition...
(usager) - Ah alors non, je ne suis pas très "musical"...
     No Comment.

banniere

blablabla

"J'AI ACHETE DE LA VIANDE HACHEE CE MATIN!"
Une femme parle très fort dans son téléphone, organise un repas dans la TRES bonne humeur. Un usager excédé rebondit à chacune de ses phrases et réponds aux questions qu'elle pose à son interlocuteur sur le même ton. La femme de l'usager agacé (= celle de la couverture pliée) est gênée et lui demande d'arrêter "Elle est peut-être sourde!". La femme qui accompagne celle qui téléphone (= celle des partitions) essaie timidement de la défendre. Un autre usager présent est mort de rire.
     Une belle cacophonie dans le secteur des documents adultes, je suis restée spectatrice de tout ça car je n'en revenais pas!

 

Crédit Photos © Eloo 12/2013

Posté par Eloo aime lire à 20:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

06 décembre 2013

Les Cendres de l'oubli de Carina ROZENFELD

phaenix tome 1 les cendres de l'oubli

Phaenix (t.1) : Les Cendres de l'oubli de Carina ROZENFELD
Editions Robert Laffont - Coll. R. 2012. 437 p.

banniere

4ème de couverture : [Alert SPOIL]

      "Elle a 18 ans, il en a 20. Depuis l'origine des temps, ils forment le Phaenix. L'oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais les deux amants ont été séparés et ont oublié leurs vies antérieures...
Anaïa a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d'université. Passionnée de musique et de théâtre, elle mène une existence normale. Jusqu'à ce qu'elle fasse cette troublante série de rêves dans lesquels un jeune homme lui parle, et constate une mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus troublant encore : deux séduisants garçons se comportent comme s'ils la connaissaient depuis toujours...
Bouleversée par ces évènements, Anaïa devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire pour comprendre qui elle est vraiment et retrouver son âme soeur."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

phaenix1 nina

 Le Blog de Nina - lien vers son avis

banniere

Mon Avis : ♥♥♥♥

Je vais tout de suite entrer dans le vif du sujet avec un point qui m'a déplu : la quatrième de couverture de Phaenix dévoile malheureusement toute l'intrigue et gâche la surprise du lecteur jusqu'au bout. De plus, les faits relatés ne sont pas totalement exacts. C'est à se demander ce qu'il se passe dans la tête des éditeurs parfois...

Il m'a fallu quelques chapitres pour m'habituer à la plume de Carina Rozenfeld. L'auteur utilise le temps du passé à toutes les sauces (passé simple, imparfait, plus-que-parfait) et j'ai d'abord trouvé ça surprenant. D'autant plus que la narration se fait à la première personne et que nous vivons l'histoire aux côtés d'Anaïa de jours en jours. Je me suis demandée si l'utilisation du présent n'aurait pas été un choix plus logique. Mais finalement - et assez rapidement -, je m'y suis fait et ça n'a pas été désagréable.

"Voir le merveilleux dans l'ordinaire, Anaïa, c'est ce qui nous permet de comprendre le sens de nos rêves..." (p. 144)

L'auteur est une grande amatrice de musique, le roman en est imprégné. Pour une histoire à destination des ados, le choix est judicieux. Carina Rozenfeld partage avec nous certains titres et ils collent toujours à merveille avec l'ambiance du livre. Ils se fondent naturellement dans l'histoire et lui apporte une valeur ajoutée.

Le personnage d'Anaïa m'a beaucoup plu, j'ai trouvé qu'elle était une héroïne crédible. Le lecteur lit une histoire et sait que tout est possible. Il est prompt à "attraper" chaque indice que lance l'auteur. Mais Anaïa, elle, vit dans l'histoire et elle ne comprend pas ce qui lui arrive car rien n'est rationnel. A sa place, j'aurais agit de la même façon : malgré les preuves acablantes, je n'aurais pas voulu y croire.
Je me suis également beaucoup attachée au personnage d'Eidan, même si au départ, je trouvais que l'image du garçon mystérieux aux yeux noirs qui chante et joue de la guitare dans un boys band faisait un peu cliché.
Notons pour finir qu'il est plutôt sympa de trouver un roman ados qui se passe à la fac et non pas au lycée, où les parents de l'héroïne sont aimants, etc., ça change un peu.

 

© Eloo 12/2013

Posté par Eloo aime lire à 20:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 décembre 2013

le Compte-Rendu du Mois • 1

novembre
Source

La petite Intro : Chaque dimanche, Nina mon binôme de choc nous gâte avec son rendez-vous Oh Sunday, dans lequel elle partage avec nous sa semaine. Cela fait un moment que j'ai moi aussi envie d'écrire des articles plus "lifestyle" mais j'ai toujours cette peur de ne pas réussir à tenir le rythme. Du coup, j'ai décidé de commencer en douceur en vous proposant un article chaque mois où vous découvrirez de quoi a été fait mon quotidien. En espérant que cela vous plaise, commençons tout de suite...

 banniere  

study hard

► Tout d'abord, il y a eu le mauvais moment à passer. J'ai passé un concours de la Fonction Publique le mercredi 13 novembre et autant vous dire que ça n'a pas été une partie de plaisir! Les deux semaines qui ont précédés "l'évènement" ont été vraiment pénibles : révisions à gogo, montée de stress, début d'insomnie, cauchemars (du type "j'arrive au concours et je m'apperçois que j'ai oublié mes stylos, et personne ne veut m'en prêter" ; oui, c'est allé loin!).
Il m'a fallu répondre à 4 questions le matin, puis rédiger une note de synthèse l'après-midi. 6h d'épreuves qui se sont soldés par un soulagement certain. En attendant les résultats (février 2014), j'ai tout simplement décidé d'oublier ce maudit concours, histoire de ne pas me rendre malade ("et si j'avais mal répondu?", "et si j'avais fait du hors sujet?").
Avec ça, vous vous en doutez, mes lectures se sont considérablement ralenties, mais enfin je remonte la pente!

 banniere

captive

 ► Cela fait un petit moment que j'avais envie de m'offrir un rouge à lèvres dans les tons bordeaux. C'est de saison & c'est une couleur que j'adore. Après le concours, je me suis dit qu'il n'y avait pas de raison de ne pas se gâter un peu! Du coup, je me suis tournée vers les cosmétiques MAC car je suis fan de leurs produits pour les lèvres. Mon choix s'est porté sur : Captive et je suis absolument conquise!

 

banniere

IMG_2607

► Novembre, c'est également le mois de mon anniversaire. Je ne suis pas quelqu'un qui aime spécialement fêter son année supplémentaire - même si je n'ai aucun complexe rassurez-vous! - donc en général j'organise quelque chose de simple. Cette année, j'ai passé un agréable moment avec ma famille autour d'une belle raclette, et j'ai été vraiment gâtée... Sur cette photo, je vous montre le cadeau offert par mon homme : une petite besace faite main par l'Ecole Française avec une illustration de Banjamin Lacombe! Sans surprise, j'ai craqué pour ce très mignon petit lapin blanc, de quoi rendre ma lapine Gizmo verte de jalousie...
Je vous laisse le lien vers la Boutique, attention c'est en édition limitée!

banniere

► Parce qu'il est important de se laisser bercer par des notes de musique au quotidien, voici ma découverte musicale du mois : le groupe London Grammar. Lorsque j'ai entendu cette chanson pour la première fois à la radio, elle m'a fait penser à un autre groupe que j'aimais écouter lorsque j'étais ado, Evanescence.

 banniere

► En vrac, Novembre a également été marqué par les 3 ans de mon couple, les premières neiges, le début de la recherche des cadeaux de Noël. Je me suis également rendue à un Salon du Livre près de chez moi et comme toujours c'était très agréable de pouvoir échanger avec les auteurs/illustrateurs présents. Vous aurez bientôt un compte-rendu en vidéo afin que je vous montre mes jolies dédicaces!

Je vous retrouve le mois prochain pour vous parler de Décembre...

© Eloo 12/2013

Posté par Eloo aime lire à 17:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :