9782253155751-T

 

Auteur : Helene HANFF
Editions : Le Livre de Poche
Date de publication : 2012
(première édition : 1970)
160 p.

 

Le Saviez-vous? Ce livre épistolaire a fait l'objet d'une adaptation cinématographique en 1987, avec Anne Bancroft, Anthony Hopkins et Judi Dench dans les rôles principaux. Source

 

514B2CCEKSL

 

4ème de couverture :

      "Par un beau jour d'octobre 1949, Helene Hanff s'adresse depuis New York à la librairie Marks & Co., sise 84, Charing Cross Road à Londres. Passionnée, maniaque, un peu fauchée, extravagante, Miss Hanff réclame à Frank Doel les livres introuvables qui assouviront son insatiable soif de découvertes. Vingt ans plus tard, ils s'écrivent toujours et la familiarité a laissé place à l'intime, presque à l'amour. Drôle et pleine de charme, cette correspondance est un petit joyau qui rappelle avec une délicatesse infinie toute la place que prennent, dans notre vie, les livres et les librairies. Texte inattendu, 84, Charing Cross Road fait l'objet, depuis les années 1970, d'un véritable culte des deux côtés de l'Atlantique."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

84 charing cross road

Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥

Nous avons ici entre les mains un petit recueil de lettres sans prétention, des lettres qui à l'origine n'étaient pas destinées à être publiées. Helene Hanff, une américaine excentrique et parfois légèrement énervante, écrit à la librairie londonienne Marks & Co. car elle souhaite acquérir certains livres introuvables aux Etats-Unis, pour un prix raisonnable. Au fil des lettres, le ton devient de plus en plus familier et une amitié se crée doucement, en particulier entre Helene et l'un des employés de la librairie, un dénommé Frank Doel. C'est lorsque la correspondance s'achève (à la fermeture définitive de la librairie) qu'un éditeur se propose de publier l'échange de lettres.

84, Charing Cross Road est un hymne à la littérature et aux lecteurs passionnés qui laissent leur trace, parfois inconsciement, dans les livres. Néanmoins, je ne pense pas avoir su l'apprécier à sa juste valeur car Helene Hanff cite de nombreux auteurs et livres dont je n'ai jamais entendu parler. La jeune américaine n'a pas réussi à me donner envie d'en découvrir certains ; de cette lecture, je retiens surtout son amour pour les livres, si éclatant tout au long du recueil, qui m'a donné le sourire.

A noter que si je n'ai pas trouvé Helene Hanff spécialement attachante, en revanche j'ai beaucoup apprécié sa débordante générosité. Ce recueil de lettres nous donne la vision d'une Angleterre d'après-guerre où les rationnements sont de vigueur : Helene Hanf n'hésite pas une seconde à envoyer des paniers garnis aux employés de la librairie lors de plusieurs occasions, comme les fêtes de fin d'année.

Je ne regrette pas cette lecture, au demeurant plutôt sympathique, mais elle ne m'a pas fait vibré autant que je l'aurais espéré.

© Eloo 06/2014