2702901-ver-soie-galbraith-jpg_2343186

 

Auteur : Robert GALBRAITH (J.K. Rowling)
Editions : Grasset
Date de parution : 2014
569 p.

 

→ Mon avis sur le précédent roman : L'Appel du coucou.

 

4ème de couverture : /!\ spoiler! /!\

      "Un écrivain a disparu... Le célèbre Owen Quine venait de mettre le point final à son dernier manuscrit - un roman à clé sulfureux dont Cormoran Strike, chargé de l'enquête, pressent qu'il a de quoi inquiéter bon nombre de personnalités en vue. Qui donc aurait intérêt à ce que Quine soit réduit au silence? Les suspects ne manquent pas.
Lorsqu'il retrouve le cadavre de l'auteur, assassiné selon un rituel particulièrement atroce, Strike comprend qu'il a affaire au meurtrier le plus impitoyable qu'il lui ait été donné de traquer..."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Je concluais mon avis concernant L'Appel du coucou, la première enquête du détective Cormoran Strike, en notant que j'espérais que la couverture du tome suivant soit tout aussi jolie. C'est bien le cas. Les éditions Grasset ont à chaque fois repris les couvertures VO et c'est un choix très judicieux. Celles-ci possèdent ce qu'il faut de mystérieux, avec toujours une couleur dominante, et donnent envie d'ouvrir le roman pour se plonger à l'intérieur.

Comme je le fais remarquer plus haut avec la mention "spoiler", je déplore que le résumé en dise un peu trop. Il dévoile un élément important de l'histoire qui ne survient qu'aux environs de la page 160. Même si Le Ver à soie est un pavé, je trouve ça un peu dommage. Du coup, l'intrigue ne s'épaissit pour le lecteur que lorsqu'il a dépassé ce passage, puisqu'avant il sait ce qui va inévitablement arriver.

Je trouve que cette enquête est très intéressante mais pas tout à fait aussi addictive que celle du premier tome. Le personnage clé, Owen Quine, est très particulier, extravagant voire détestable, et je me suis assez rapidement dit que quoi qu'il est pu lui arriver, il l'avait bien cherché. On ne ressent pas vraiment de compassion à  son égard. Ses proches sont tout aussi hauts en couleur et cela produit des confrontations assez curieuses entre Cormoran Strike et eux, ainsi que des descriptions de situations plutôt cocasses.

L'auteur n'a rien perdu de son humour dans ce tome et on se régale. On en apprend également davantage sur les caractères et le passé du détective et de son assistante Robin, et c'est agréable de mieux les connaître. Ils sont complexes et bien travaillés.

Personnellement, j'adore le passage où Cormoran Strike se pose dans son appartement pour faire le point sur tous les éléments et les indices de son enquête, et où il cherche la faille. C'est un moment incontournable de l'histoire où le détective remet doucement toutes les pièces du puzzle à leur place et où moi je n'arrive pas à en aligner deux. Vous le savez peut-être maintenant, mais c'est le côté "cérébral" qui m'intéresse le plus dans un polar, et je peux dire qu'avec Robert Galbraith alias J.K. Rowling je suis servie.

Ce qui me plait également c'est lorsque le détective trouve la solution/le coupable mais que l'auteur ne nous le dévoile pas. Le roman change alors de rythme et devient haletant. En tant que lectrice, je tourne les pages de plus en plus vite pour connaître le fin mot de l'histoire - qui m'échappe toujours soit dit en passant!

En conclusion, Le Ver à soie est un bon roman policier, qui malgré son grand nombre de pages, se lit très vite. J'ai préféré L'Appel du coucou car l'intrigue m'a semblé plus évidente mais cela reste un détail. J'espère que J.K. Rowling nous proposera encore d'autres enquêtes du détective Strike, un personnage auquel je m'attache de plus en plus.

mon avis en vidéo

© Eloo 01/2015