loin de vous ce printemps

 

Auteur : Mary WESTMACOTT (Agatha Christie)
Editions : Le Livre de Poche
Date de parution : 2007
(première édition : 1944)
251 p.

 

→ Ce livre m'a gentiment été envoyé par ma binôme Nina, Milk & Muffins.

 

4ème de couverture :

      "Joan Scudamore, l'héroïne de ce récit, est une femme parfaite et consciente de l'être. Jusqu'au jour où, désoeuvrée, obligée d'attendre en plein désert le train qui la ramènera dans son douillet petit nid anglais, elle commence à évoquer son mari, ses trois enfants... Détective lancée sur la piste de sa propre vie passée, elle rassemble, petit à petit, toutes les pièces du puzzle : une parole, un geste de l'un de ses proches, et un portrait se dessine, inattendu, horrible - le sien..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Je suis très heureuse que Nina m'ait donné l'opportunité de découvrir une nouvelle facette d'Agatha Christie avec ce roman qu'elle a écrit sous un pseudonyme. En se "cachant" derrière Mary Westmacott, Agatha Christie nous livre quelques textes plus personnels. Loin de vous ce printemps a été écrit d'une traite pendant trois jours et trois nuits, dans une sorte de transe parait-il.

Dans ce roman, je retrouve avec délice la plume si reconnaissable, ainsi que le petit côté impertinent d'Agatha Christie. Elle a mis du coeur à l'ouvrage et beaucoup de sa personne dans Loin de vous ce printemps, qui, même s'il a été écrit en 3 jours, est très travaillé. Malgré tout, je n'ai pas été totalement emballée par cette histoire.

Comme l'indique le résumé, un portrait se dessine, inattendu, horrible - le sien... : je n'ai tout simplement pas pu m'identifier à cette femme égoïste qui n'a jamais su se remettre en question tout au long de sa vie, et qui a fait souffrir les siens parce qu'elle a toujours fait passer ses intérêts avant les leurs. Que ce soit un comportement conscient ou inconscient de sa part, le résultat est le même, Joan Scudamore est détestable au possible.

J'ai tout d'abord été ravie qu'elle se retrouve bloquée dans un désert pendant plusieurs jours - bien fait pour elle!, surtout parce que je me suis dit qu'elle allait peut-être finir par tirer certaines conclusions, apprendre de ses erreurs, avancer. Puis l'ambiance est devenue oppressante. Joan Scudamore est coincée dans l'immensité du désert, mais c'est comme si elle était enfermée entre quatre murs. Vous l'aurez compris, ce roman est huit-clos insoutenable qui vous fait manquer d'air.

Quelque soit le but qu'Agatha Christie s'est fixée avec ce roman, je pense qu'il est atteint car elle réussit à nous montrer les pires côtés d'un être humain à qui on ne veut absolument pas ressembler. La lecture n'a pas toujours été plaisante parce que j'ai parfois été un peu écoeurée ; je ne peux pas vraiment dire que je vous conseille ce roman.

© Eloo 04/2015