IMG_3090

Auteur Joël DICKER Raconté par Thibault de Montalembert 
Editions Audiolib Date de parution 2015 / 14h32 (476 p.)

→ Ce livre audio m'a très gentiment été offert par la maison d'édition Audiolib.

 

4ème de couverture :

      "Jusqu'au jour du Drame, les Goldman se divisaient en deux branches : les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Marcus Goldman, l'écrivain de La Vérité sur l'affaire Harry Québert, est un Goldman de Montclair, une famille modeste qui vit chichement dans une banlieue de New York. Rien à voir avec les Goldman-de-Baltimore, prospères à souhait, emblématiques de l'Amérique hupée, et à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Puis ce fut le Drame. Au gré de ses souvenirs de jeunesse, Marcus va tenter de décrypter cette famille apparement comblée par la vie, et qui le fascinait trop pour qu'il puisse percevoir les indices précurseurs du désastre. Au risque de découvrir les racines enfouies de ses propres illusions."

 

Mon Avis :♥♥♥♥ Une lecture que je ne conseille pas...

J'étais impatiente de découvrir la plume de Joël Dicker, heureux lauréat du prix Goncourt des lycéens en 2012. Je n'ai pas lu La Vérité sur l'affaire Harry Québert, et c'est Audiolib qui m'a donné l'opportunité de découvrir Le Livre des Baltimore, en livre audio. Ces deux romans partagent le même personnage principal, ils peuvent toutefois se lire indépendamment l'un de l'autre.

L'écriture de cet auteur est très agréable, quoique très (trop?) narrative, ce qui rend le déroulement du récit un peu longuet. J'ai trouvé que Joël Dicker se repétait beaucoup et qu'il ne laissait que très peu de place aux dialogues. A mon sens, il aurait pu "élaguer" son récit davantage pour le rendre plus dynamique. Il voulait peut-être ménager l'effet de surprise mais pour ma part, cela n'a pas eu l'effet excompté, j'ai surtout eu le sentiment désagréable que le roman tirait en longueur.

J'ai beaucoup réfléchi à mon rapport avec ce livre, à ce que j'ai ressenti. Beaucoup de personnes m'ont dit qu'elles avaient adoré Le Livre des Baltimore, et ça n'a pas été mon cas. J'en suis finalement arrivée à la conclusion que je n'apprécie pas les drames contemporains ; je ne m'y sens pas à l'aise, tout simplement. Plus j'avancais dans l'histoire, et plus il était douloureux pour moi de poursuivre ma lecture. On sait dès les premières pages que cela finira mal et je redoutais d'arriver à ce moment clé du roman.

La lecture est pour moi avant tout une façon de m'évader, de me détendre, de rêver... Ce roman-là ne m'a procuré que des émotions négatives. Il est définitivement trop ancré dans la triste réalité. Il me suffit de lire le journal, d'écouter la radio ou de regarder le journal de 20h pour entendre parler d'un drame tel que celui-là. Et je n'ai pas envie de retrouver cela dans mes lectures.

le livre des baltimore

Le Livre des Baltimore sur la Fnac.com

© Eloo 05/2016