miniature hugo de la nuit

Auteur Bertrand SANTINI Editions Grasset Jeunesse Date de parution 2016 / 213 p.

→ Je remercie Bertrand Santini et les éditions Grasset Jeunesse pour l'envoi de ce service presse.

 

4ème de couverture :

      "Une nuit d'été. Un enfant. Des fantômes. Un Secret. Après Le Yark et Jonas, le requin mécanique, Bertrand Santini signe un surprenant conte fantastique, drôle, inquiétant et magique."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

Allons du plus futile au plus utile... Qui ne craquerait pas pour cette si jolie couverture? A la fois mystérieuse et envoûtante, elle me fait penser à un coucher de soleil, ce moment où la nuit vient à la rencontre du jour qui se meurt. Du coup, j'ai trouvé que ce roman était une lecture on ne peut plus appropriée pour conclure la fin du mois de novembre, lorsque la nuit raccourcit chaque jour davantage. Ou, dit autrement, cela me semblait être une lecture automnale parfaite juste avant les grands froids. Bref, je m'égare. Revenons à l'essentiel.

A mon sens, Hugo de la nuit relève plus du conte philosophique que du roman. On y parle de l'importance de la vie, du non-sens de la mort, du passage vers l'au-delà, mais également des rêves et des cauchemars qui peuplent notre sommeil. Ces sujets sérieux sont traités avec justesse mais aussi avec une certaine légereté. L'auteur a de l'humour à revendre, de la poésie au bout de la plume et il nous propose une fin en apothéose et en cacophonie, avec des créatures (fantômes, zombies) parfois complètement barrées.

Ce roman me semble sans âge. Les personnages et les thématiques sont abordables dès l'âge de 10 ans, mais le vocabulaire, parfois cru, me parait plus approprié pour un public adolescent. Pas si simple donc de le conseiller. En tous les cas, l'adulte que je suis a pris beaucoup de plaisir à se plonger dans cette histoire, somme toute assez courte. Hugo de la nuit est une très belle suprise.

  

9782246860259-001-X
Hugo de la nuit sur la Fnac.com

© Eloo 12/2016