phobos,-tome-1---les--phemeres-640387-264-432

Phobos : Il est trop tard pour regretter (t.1) / Victor DIXEN
Editions Robert Laffont. Collection R. 2015. 432 p.

→ J'ai emprunté ce roman à ma soeur.

 

4ème de couverture :

"Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.

Il veulent marquer l'Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l'amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

C'est un évènement très spécial qui m'a conduit à découvrir cette histoire. Non pas que je n'avais pas envie de lire Phobos avant. Mais ce premier tome a eu un tel succès dès sa sortie que je m'étais dit qu'il n'avait pas besoin de moi pour faire sa promotion et que j'avais bien le temps de le lire plus tard. Cela me fait sourire aujourd'hui alors que je participe au lancement de la sortie du quatrième tome, Phobos : Il est trop tôt pour respirer (voir la vidéo ci-dessous).

Evidemment j'ai lu ce roman avec un regard particulier. Il fallait absolument que je m'imprègne de l'atmosphère, de l'ambiance, de l'état d'esprit des personnages - et plus spécifiquement de celui de Kelly. Malgré tout, je vous donne aujourd'hui mon avis le plus objectif possible, comme toujours. Je trouve que Phobos est une très bonne dystopie pour adolescents, qui entraîne de nombreuses pistes de réflexion sur notre monde actuel (et futur?).

Dès les premières lignes, Victor Dixen met son lecteur au parfum et lui dévoile tous les tenants et aboutissants du système. Bref, on a là un point de vue omniscient que j'ai trouvé très intéressant. Nous suivons alors plusieurs groupes de personnages, chacun détenant une partie seulement des informations. J'ai particulièrement aimé suivre le parcours d'Andrew Fisher et de Harmony McBee, deux personnages secondaires qui, je l'espère, se dévoileront davantage au fil de l'histoire.

Phobos est un roman équilibré et rythmé, dont les pages se tournent très vite. Finalement mon seul bémol est à l'attention de certains prétendants un peu trop fleurs bleues à mon goût, et qui pensent que tomber amoureux en quelques minutes est complètement normal. C'est pourquoi j'ai d'ailleurs particulièrement apprécié la psychologie et le caractère de Léonor, le personnage principal. Son côté "machine à certitudes" - pour paraphraser l'auteur, l'a rend authentique.

J'ai vraiment hâte de connaître la suite de l'aventure, c'est pourquoi j'ai enchaîné directement avec la lecture du deuxième tome, Phobos : Il est trop tard pour oublier ; vous aurez donc de ses nouvelles très vite!

 

© Eloo 11/2017