Chaque année, je me réjouis lorsqu'arrive la période de Noël. Je crois que c'est ma fête préférée. L'édition 2017 a par ailleurs été toute particulière pour moi car c'était le premier Noël de mon fils. J'étais encore plus impatiente d'y être.

Pour autant, je trouve que cette fête n'a plus la même saveur lorsqu'on devient adulte. On perçoit l'envers du décor avec une grande acuité: la fatigue hivernale, les publicités plus envahissantes que jamais, la course aux cadeaux, le compte en banque qui vire au rouge, le stress de l'organisation du repas...

C'est pourquoi je m'efforce de continuer à fêter Noël avec des yeux d'enfant, des yeux émerveillés par les lumières qui clignotent sur le sapin, des yeux qui brillent devant les beaux papiers cadeaux.

 

51fc86d5

 

Quelle meilleure façon pour une lectrice que de se replonger dans un livre de son enfance afin de s'imprégner de doux souvenirs? L'année dernière j'avais choisi le recueil d'histoires Contes de Noël et de neige, cette fois-ci j'ai relu Noël à tous les étages.

51HFR6W08EL

 

Noël à tous les étages. Marie-Aude MURAIL & BOIRY. Editions Bayard. 2001. 44 p.

" Il fait froid en cet hiver 1843. Jeanne aimerait tant aider Hugues, son jeune frère malade, à percer le secret des mots! Mais elle ne connaît que quelques lettres. Si seulement ils possédaient un livre! Jeanne en emprunte un aux gens chez qui elle travaille, mais ce n'est pas suffisant : il faut savoir déchiffrer toutes ces lettres. Heureusement, dans l'immeuble vit un jeune homme très gentil. Jeanne osera-t-elle lui demander de l'aide? "

 

Je crois que j'ai pris autant de plaisir à lire ce roman que la première fois où j'ai tourné ses pages. Avec un oeil nouveau peut-être. J'ai remarqué que Marie-Aude Murail utilise en toile de fond un grand immeuble parisien pour mettre en avant les inégalités sociales de l'époque contée. Selon les étages vivent des familles très riches ou très pauvres. J'y vois personnellement un clin d'oeil à l'oeuvre de Charles Dickens (ex: Un Chant de Noël). Les personnages sont très bien décrits, et la détresse de Jeanne m'a particulièrement touchée. La fin de l'histoire est pleine d'espoir.

 

Pour ma seconde lecture, je me suis laissée surprendre par un classique que je n'avais encore jamais lu, Lettres du Père Noël. 

lettres du père noel

Lettres du Père Noël. J.R.R. TOLKIEN. Editions Pocket. 2004. 159 p.

" Plus connu pour ses travaux universitaires et pour l'invention de la Terre du Milieu, J.R.R. Tolkien est aussi un formidable auteur de contes pour enfants. Comme Bilbo le Hobbit et Roverandom, les Lettres du Père Noël ont d'abord été destinées à ses trois fils et à sa fille, auxquels, chaque année, entre 1920 et 1943, Tolkien a écrit une lettre - parfois deux - prétendument envoyée du Pôle Nord par le Père Noël ou l'Ours Polaire. Ces trente lettres et les dessins qui les accompagnent forment un récit très prenant des aventures de l'homme en rouge et à la barbe blanche, de son ours assistant, et de leurs démêlés avec les gobelins. Un ouvrage qui plaira aux enfants, à leurs parents, et surprendra plus d'un amoureux de Tolkien. "

Des milliers d'enfants écrivent chaque année des lettres au Père Noël, alors quoi de plus merveilleux que de recevoir une réponse? Surtout si celle-ci conte les aventures rocambolesques du Pôle Nord. Je trouve l'idée formidable. Et ainsi on découvre une tout autre facette de l'auteur du Seigneur des Anneaux : un illustrateur doué et un père attentif. J'ai adoré déchiffrer les lettres originales qui sont reproduites - mais parfois avec difficulté car le Père Noël a la main qui tremble! J'en ai lu une bonne partie à voix haute, pour partager ce moment avec mon fils. Peut-être que lui aussi aura envie d'écrire au Père Noël plus tard?

© Eloo 12/2017