26 octobre 2015

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers

aristote-et-dante-decc81couvrent-les-secrets-de-lunivers

 

Auteur : Benjamin ALIRE SAENZ
Editions : Pocket Jeunesse
Date de parution : 2015
359 p.

 

4ème de couverture :

      "Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers."

Mon Avis : ♥♥♥

J'ai lu l'histoire d'Aristote et de Dante cet été pendant mes vacances en août, donc ça date un peu. Depuis je n'avais toujours pas écrit mon avis, car je n'y arrivais pas, tout simplement. Ce n'est pas plus facile aujourd'hui, mais je m'y mets sinon je ne le ferais jamais.
Lorsque je vous ai parlé de ce livre en vidéo
, mon ressenti était un peu flou et je vous invitais à venir voir mon article de blog, plus complet sans aucun doute. Sauf que... je ne sais toujours pas mettre de mots sur ce roman.

Ne vous méprenez pas, j'ai beaucoup aimé Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers. Il m'a juste manqué le "je ne sais pas trop quoi" qui aurait pu en faire un coup de coeur. Finalement, je crois que le vrai problème, c'est que quoique j'écrive au sujet de cette histoire, j'ai l'impression que je suis sur le point de spoiler. Le résumé ne nous dit rien et moi je n'ai pas envie de vous dévoiler des éléments du livre alors qu'il faudrait vous laisser la surprise.

Donc pour faire court, c'est l'histoire de deux jeunes adolescents d'origine mexicaine qui ne savent pas qui ils sont. Benjamin Alire Saenz nous propose un roman initiatique sur la recherche de soi, sur les sentiments éprouvés et sur le fait de grandir et de devenir un adulte avec les choix et les responsabilités que cela comporte. Je pense vraiment que ce roman peut aider les jeunes gens et je ne cesse de le conseiller. De plus, la plume de l'auteur est à la fois percutante et très poétique, elle nous invite au voyage. Et c'est ce que j'ai préféré il me semble.

Je m'excuse pour cet avis brouillon qui malgré tous ces mots ne dit pas grand chose. Que cela ne vous empêche pas de lire ce livre qui en vaut vraiment la peine.

© Eloo 10/2015

Posté par Eloo aime lire à 13:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


01 octobre 2015

La Sélection (t.4) : L'Héritière

Lhéritière

 

Auteur : Kiera CASS
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2015
413 p.

 

4ème de couverture :

      "Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.
A dix-huit ans, la princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d'Etat, la princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illeá..."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Cela n'arrive pas très souvent sur ce blog mais aujourd'hui je vais vous relater une mésaventure livresque. Je me dois d'être honnête et de vous dire que j'appréhendais beaucoup cette lecture. Je ne comprenais pas bien pourquoi l'auteur Kiera Cass avait écrit un quatrième tome à une série qui ne devait être au départ qu'une trilogie.

Revenons un peu en arrière... Les trois premiers tomes de La Sélection m'avait beaucoup plu. Je trouvais que cette histoire avait pas mal de défauts et je reprochais à l'auteur une plume quelconque, mais je m'étais laissée embarquer malgré tout. J'avais pris cette dystopie pour ce qu'elle était vraiment, à savoir une romance, et je pardonnais le peu d'exploitation que l'auteur faisait des rénégats et de leur rebellion. J'étais très attachée aux personnages, au caractère bien trempé d'America et à la douceur de Maxon, aux facéties des femmes de chambre et à la fidélité de Marlee. La Sélection était pour moi une lecture détente comme on en a besoin de temps en temps. C'est dit.

On peut dire que les trois premiers tomes forment un premier cycle, et que le quatrième tome marque le début d'un second. Avec l'Héritière, nous repartons pour une nouvelle Sélection qui m'est apparue comme une pâle copie de la première, en vraiment moins bien. L'auteur semble s'être débattue pour créer un maximum de différences mais celles-ci tombent un peu à plat.

Cette fois-ci, la Sélection est menée par une jeune femme, Eadlyn, la fille d'America et de Maxon. Le moins que l'on puisse dire est que nous avons affaire à l'une des pires anti-héroïnes qu'il m'ait été donné de rencontrer. L'auteur a voulu la rendre détestable et elle a réussi au delà de toute espérance : il est impossible de s'attacher à ce personnage si méprisant et imbu de lui-même. En bref, Eadlyn m'a beaucoup irrité.

Pour remplacer la rebellion des rénégats de la première trilogie, nous avons droit à un soulèvement du peuple suite à l'abollition des castes. J'ai trouvé cette raison pour justifier le lancement de la nouvelle Sélection totalement absurde et le peu de développement de ce pan de l'histoire est de plus en plus décevant. Il y a également un manque flagrant de crédibilité au niveau des évènements, qui se succèdent rapidement et qui m'ont rendu totalement indifférente.

Mais finalement ce qui m'a le plus chagriné, c'est l'évolution de certains personnages qui les rend méconnaissables. America a un caractère très effacé qui ne lui ressemble absolument pas, la malicieuse May passe désormais pour une croqueuse d'hommes et Marlee s'est transformée en mère poule étouffante. Bof.

Vous l'aurez compris, je ne vous conseille absolument pas de tenter l'expérience "La Sélection 2.0". Personnellement, je regrette de ne pas m'être contentée de la trilogie initiale afin de rester sur une note positive.

© Eloo 10/2015

Posté par Eloo aime lire à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2015

Les Outrepasseurs (t.1) : Les Héritiers

outrepasseurs

 

Auteur : Cindy VAN WILDER
Editions : Gulf Stream
Date de parution : 2014
350 p.

 

Ma vidéo où l'on peut voir l'auteur Cindy Van Wilder dédicacer mon livre!
→ Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec Elise, Les Lectures d'Elise.

 

4ème de couverture :

"-Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.
- Nous ?
- Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux.

Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…"

 

Mon Avis : ♥♥♥

Cette trilogie fantastique, c'est tout une histoire,... attendez que je vous explique. C'est d'abord le conseil lecture de ma copine Gaëlle (alias Lanylabooks), qui m'a donné très envie de découvrir l'univers des Outrepasseurs. C'est ensuite un coup de coeur total de ma part pour les belles couvertures qui rendent ma bibliothèque si jolie, je suis faible... et oui je l'assume. C'est aussi une belle rencontre avec l'auteur, Cindy Van Wilder, pendant le festival les Imaginales. C'est enfin une lecture commune avec l'adorable Elise que vous pouvez retrouver sur sa chaîne Booktube Les Lectures d'Elise.

Mais tout ça ne vous dit pas si j'ai aimé ce premier tome. La majorité du récit étant un retour dans le passé, j'ai eu davantage l'impression de lire un conte qu'un roman, et ce n'était pas pour me déplaire. J'ai beaucoup aimé me plonger aux origines pour comprendre l'histoire de cette communauté nommée les Outrepasseurs. Qui sont-ils? D'où viennent-ils? Pourquoi ont-ils fondé cette société? Et surtout que combattent-ils? J'ai trouvé cette remontée dans le temps très agréable à lire, à tel point que j'étais parfois un peu frustrée de revenir au présent

Le présent est caractérisé par le jeune Peter qui découvre que sa famille et lui sont étroitement liés aux Outrepasseurs. Peter fait parti de la nouvelle génération, celle qui un jour peut-être mettra fin à un combat ancestral entre les deux entités : les Outrepasseurs et les Fés. J'ai bien l'impression que le jeune garçon aura à jouer un rôle crucial dans les deux tomes suivants ; en attendant il fait ici figure de second rôle. Du coup, comme si l'auteur avait peur qu'on oublie Peter, elle nous ramène parfois à lui pendant quelques pages. Mais j'ai trouvé que cela cassait le rythme de ma lecture ; je crois que j'aurais préféré un retour en arrière qui dure tout le roman, quitte à rencontrer Peter pour la première fois dans le deuxième tome. Mais c'est bien le seul élément que j'ai à déplorer.

L'histoire est bien écrite, très travaillée et Cindy Van Wilder nous en donne juste ce qu'il faut pour qu'on ait envie de lire la suite. 
Une fois n'est pas coutume, j'ai envie de citer le commentaire que Myriam a posté sur la fiche Livraddict de ce roman, sous le pseudonyme de missmymoo, et qui je trouve reflète parfaitement l'ambiance : 

"Une grande aventure qui nous propulse du cadre d'une mystérieuse société secrète des temps modernes, aux origines historiques et fantastiques de ce groupe de métamorphes, sur lesquels s'est abattue la malédiction des fés, dans une France médiévale où les guerres de religion faisaient rage. Une belle découverte, une plume fluide et entraînante, un récit très bien documenté : vivement la suite !"

Oui, vivement la suite!

© Eloo 09/2015

Posté par Eloo aime lire à 20:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

14 avril 2015

La Passe-Miroir (t.1) : Les Fiancés de l'Hiver

la-passe-miroir---livre-1---les-fiances-de-l-hiver-282811

 

Auteur : Christelle DABOS
Editions : Gallimard
Date de parution : 2013
517 p.

 

→ Challenge Pioche ton addiction! #6 : Je suis une (petite?) brique!

 

4ème de couverture :

      "Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Si vous regardez régulièrement mes vidéos, vous savez certainement que j'avais envie de lire ce roman depuis que Clélia en a parlé sur sa chaîne Youtube BrodyBooks. Je suis enfin passée à l'action et j'ai d'ors et déjà envie de lire la suite (sortie prévue pour novembre 2015, patience!).

On entre dans l'histoire en douceur avec la découverte de cet univers créé de toutes pièces par l'auteur, Christelle Dabos. Je l'ai beaucoup comparé à celui de Lewis Carroll dans Alice au Pays des Merveilles, car rien n'a de sens. Lorsqu'on débarque sur la Citacielle, il est inutile de chercher à comprendre son fonctionnement car rien n'est logique. C'était très intéressant de suivre Ophélie dans sa découverte d'un monde sans queue ni tête.

Les Fiancés de l'Hiver est un roman de fantasy comme je les aime. J'ai trouvé qu'il démarrait assez lentement mais il va ensuite crescendo à mesure que les intrigues se dessinent. Ophélie se rend compte que la Citacielle est pourrie de l'intérieur et qu'elle ne peut compter sur personne, peut-être pas même sur son fiancé... Accompagnée de sa tante, elle essaie tant bien que mal de se familiariser avec ce qui l'entoure et surtout de survivre.

Ophélie est une héroïne imparfaite et c'est ce qui l'a rend si attachante. Par contre, j'ai trouvé le contraste entre Thorn et elle est très (trop?) important. Thorn est présenté comme un homme avec un grand H, tandis qu'Ophélie passe pour une jeune fille mal fagotée et frêle qui ne comprend rien à rien. J'ai eu l'impression que Thorn s'imposait comme une sorte de figure paternel à l'égard d'Ophélie, alors qu'ils sont censés former "un couple". J'espère que leur relation trouvera un certain équilibre au fil des tomes.

Malgré ce minuscule petit bémol, j'ai passé un très agréable moment de lecture avec ce roman et j'ai hâte de connaître la suite des aventures d'Ophélie et de Thorn. Je vous conseille fortement de vous plonger dans Les Fiancés de l'Hiver si vous aimez la fantasy ou si c'est un genre que vous avez envie de découvrir (vous tenez là un roman idéal pour débuter).

Ce roman est le lauréat du concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama.

Les Fiancés de l'hiver sur la Fnac.com

mon avis en vidéo

© Eloo 04/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2015

La Sélection - Histoires secrètes

sélection bonus

 

Le Prince et le Garde
Auteur :
Kiera CASS

Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2014
248 p.

→ Challenge Pioche ton addiction! #5 : Sois tu me lis, sois tu te débarasses de moi!

 

4ème de couverture :

      "Ce hors-série exceptionnel vous propose une plongée fascinante dans le coeur et l'esprit de Maxon et d'Aspen, les deux jeunes hommes qui se livrent bataille pour conquérir America Singer.
Avant qu'America n'arrive au Palais pour la Sélection, il y avait déjà une fille dans la vie de Maxon. La nouvelle Le Prince s'ouvre sur la semaine précédant l'arrivée des trente-cinq candidates et suit Maxon lors de la première journée de compétition.
Elevé en tant que Six, Aspen Leger n'aurait jamais imaginé intégrer un jour la très réputée Garde royale affectée au Palais. A travers le quotidien d'Aspen, la nouvelle Le Garde lève le voile sur cet univers très fermé auquel America n'aura jamais accès...
Ce recueil regorge de bonus : une scène coupée, les play-lists des deux premiers tomes, et des révélations en cascade!"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Cela faisait maintenant plusieurs mois que j'avais lu L'Elue, le troisième tome de la saga La Sélection. Or je ne m'étais toujours pas penchée sur le petit roman bonus qui avait été publié à la même date. C'est enfin chose faite et sans surprise, il ne s'est pas produit de grandes étincelles.

J'ai toujours largement préféré le personnage de Maxon à Aspen et pourtant j'ai trouvé que Le Garde était nettement la plus intéressante des deux nouvelles proposées dans ce recueil. J'avais déjà écrit un article complet concernant la nouvelle Le Prince que j'avais téléchargé sur ma liseuse et que j'ai déjà lu ; je vous propose d'aller le lire directement pour connaître mon avis. Très rapidement : je lui reproche de ne rien nous apprendre de vraiment neuf. Pour moi, cette nouvelle n'apporte rien au lecteur.

La nouvelle concernant Aspen est plus intéressante car elle nous ouvre les portes du Palais et nous permet de découvrir des choses que nous n'avons jamais vu à travers les yeux d'America dans la série. De plus, on perce enfin la carapace d'Aspen, on comprend mieux ses choix et la valeur de ses sentiments.

Pour ce qui est du reste des bonus, j'ai trouvé l'interview de l'auteur sympathique. On ne peut pas vraiment parler de révélations mais Kiera Cass a de l'humour et le sens de la répartie.  Les arbres généalogiques proposés ensuite nous prouvent que l'auteur a fait des recherches et qu'elle n'a rien laissé au hasard, même si on est encore très loin d'autres univers livresques plus poussés. Pour finir, je n'ai pas trouvé grand intérêt à connaître les musiques qui ont bercé l'écriture des deux premiers romans de la saga mais il s'agit là de sensibilité tout à fait personnelle.

Ce livre bonus est agréable à lire mais il n'est de loin pas indispensable, même lorsqu'on est un fan de la série.

mon avis en vidéo

© Eloo 03/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 février 2015

Max

max

 

Auteur : Sarah COHEN-SCALI
Editions : Gallimard
Collection : Scripto
Date de parution : 2012
472 p.

 

→ Challenge Pioche ton addiction! #4 : C'est le Chéri qui choisit!

  

4ème de couverture :

      "19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Fürher. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l'on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l'enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien d'autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d'aimer. Heil Hitler !

Max est le prototype parfait du programme "Lebensborn" initié par Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis mettent au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse idéale destinée à régénérer l'Allemagne puis l'Europe occupée par le Reich."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Max est un ovni dans le paysage de la littérature historique pour adolescents. Je l'ai trouvé intéressant à bien des égards, mais certaines choses m'ont gêné pendant ma lecture.

Lorsque l'histoire commence, Max est encore dans le ventre de sa mère... ce qui ne l'empêche pas de s'exprimer comme un adulte. Nous suivons la vie de Max jusqu'à ses 9 ans (1936-1945) et tout du long il va comprendre ce qui l'entoure et avoir des réflexions bien trop matures pour un enfant de son âge. J'ai été vraiment déroutée car c'est très surprenant d'entendre une voix d'adulte sortir du corps d'un jeune garçon (surtout quand il est encore un foetus puis un bébé!). Max est vraiment très intelligent, Max a un langage de charretier, Max espionne des prostitués, etc. Bref, il faut s'y faire. Je pense que c'est un choix délibéré de l'auteur et je le respecte, mais il est certain que cela ne plaira pas à tout le monde et pour ma part j'ai vraiment eu dû mal à m'accrocher.

Le roman démarre très lentement. Sous couvert de nous raconter l'histoire de Max, Sarah Cohen-Scali veut surtout nous apprendre toutes les ficelles du programme "Lebensborn". Si j'ai été très attentive car il s'agit d'un pan de la Seconde guerre mondiale que je ne connaissais pas, il faut tout de même avouer que les nombreuses descriptions prennent parfois le pas sur l'avancée de la fiction. Pour moi, le déclic s'est fait lorsque nous rencontrons le personnage de Lucjan. Il adoucit la suite de l'histoire, il rend Max plus humain et il m'a beaucoup touché.

Je vais finir sur deux éléments qui m'ont beaucoup plu et que je tiens à souligner.
Premièrement, l'auteur a inclus dans son récit un extrait de "Mein Kampf": j'ai trouvé que ce choix était osé mais il ne m'a pas déplu car il a tout à fait sa place à ce moment précis de l'histoire.
Deuxièmement, Sarah Cohen-Scali prend le temps à la fin du roman de nous expliquer quels sont les personnages et les évènements réels de son histoire, et quels sont ceux qui sortent totalement de son imagination. Elle nous cite également ses nombreuses sources.

N'hésitez pas à lire Max si le thème de la Seconde guerre mondiale vous intéresse, mais je préfère vous prévenir que cette lecture est tout sauf facile, par son sujet abordé évidemment mais aussi et surtout par sa construction.
Je pense que ce livre ne convient pas à tous les publics et je déconseille les jeunes de moins de 15-16 ans de tenter l'expérience.

mon avis en vidéo

© Eloo 02/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

03 février 2015

Belle époque

belle époque

 

Auteur : Elizabeth ROSS
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2013
417 p.

 

→ Un roman librement inspiré d'une nouvelle d'Emile Zola, Les Repoussoirs, proposée en fin d'ouvrage.

4ème de couverture :

      "Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante.

Paris, 1889. Maude Pichon s'enfuit à 16 ans de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage forcé et découvre Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'Exposition universelle. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi vite que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle :

On demande des jeunes femmes pour faire un ouvrage facile. Bienséance respectée. Présentez-vous en personne à l'agence Durandeau, 27, avenue de l'Opéra, Paris.

L'agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le faire-valoir. Etranglée par la misère, Maude postule..."

 

Mon Avis : ♥♥

C'est la couverture de ce roman qui a suscité mon intérêt en premier, faible que je suis. Mais je suis sûre que vous me comprendrez. Et puis ensuite c'est le résumé qui m'a tapé dans l'oeil : le contexte historique est pour le moins inattendue et très appréciable pour un roman à destination des ados. Fin du 19e siècle, exposition universelle... J'étais très curieuse de savoir ce que ce roman avait dans le ventre.

Elizabeth Ross s'est inspirée d'une nouvelle peu connue écrite par Emile Zola et cela a piqué au vif ma curiosité car j'adore cet auteur. Je trouve ce choix innovant et judicieux, il permet de faire découvrir des oeuvres classiques aux ados grâce à des romans modernes. A mon avis, Elizabeth Ross a su s'impregner de l'oeuvre de Zola sans le copier. Elle a pris un risque en se frottant à une telle plume mais le pari est réussi.

Belle époque nous propose une reflexion autour de la beauté sous toutes ses formes et sous toutes ses représentations : la beauté physique, la beauté intérieure et également la beauté dans l'art (peinture, musique, photographie, etc.). J'ai beaucoup aimé l'ambiance qui se dégage de ce roman mais l'auteur reste trop en surface à mon goût, j'aurais aimé me plonger encore davantage dans les rues de Paris. A noter que même s'il ne s'agit pas du thème principal, la romance est très survolée alors qu'on pourrait en attendre plus. 

Pour finir, la plume d'Elizabeth Ross est assez quelconque et ne m'a personnellement pas fait vibrer. Je déplore également quelques coquilles et erreurs non corrigées à l'impression qui gâchent un peu la lecture, c'est dommage.

J'ai passé un bon moment avec ce roman mais il faut avouer que l'intrigue est très prévisible. Pour moi, Belle époque est vite lu et vite oublié.

mon avis en vidéo

© Eloo 02/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

04 novembre 2014

Biture express

biture-express

 

Auteur : Florence AUBRY
Editions : Mijade
Date de parution : 2010
188 p.

 

4ème de couverture :

      "Je vois très bien ce que Lucas a voulu dire, mais il s'inquiète pour rien. Je n'ai rien à voir avec ces drogués de la dune, mais rien du tout. Je peux passer des journées entières sans boire, il n'y a pas d'addiction. C'est juste que... J'aime avoir la tête qui tourne, rien de plus. J'aime avoir la tête à l'envers. C'est juste comme d'explorer des souterrains de l'univers. Faire taire les bruits du monde. Il m'énerve. Il ne comprend pas, et je ne comprends pas qu'il ne comprenne pas. Je ne sais pas ce que je lui trouve, je ne sais pas pourquoi je m'obstine. On ne se ressemble pas."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Pas simple du tout de vous parler d'un livre qui a suscité mon intérêt mais dont l'avis général reste malgré tout très mitigé. Biture express m'a beaucoup fait penser aux spots que l'on peut voir régulièrement à la TV sur la prévention routière. Parce que dans un sens, ce livre c'est un peu ça, il nous dit "attention l'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".

Alors oui, cela peut être intéressant de mettre ce livre entre les mains de jeunes ados qui commencent à sortir et/ou qui ont tendance à déraper avec l'alcool. Mais pour les autres... Je ne suis pas sûre que ce roman les tienne en haleine.

J'ai trouvé que Biture express manquait parfois de réalisme. L'histoire se passe dans un camping où Sarah passe ses vacances d'été en compagnie de sa petite soeur et de ses parents. Et bien ses parents ne se rendent absolument pas compte du comportement de leur fille et j'ai eu dû mal à l'avaler. Bon sang, leur fille est encore mineure et sous leur responsabilité quand même! Par contre, sa petite soeur a bien conscience du problème de son aîné et tente de l'aider contre son gré. Je l'ai trouvé adorable et son personnage m'a plu mais force est de constater qu'elle est très (trop?) mature pour son âge.

Clairement, l'auteur a voulu que son roman soit gênant, dérangeant voire choquant afin de faire passer son message. On nous montre ce que l'alcool fait de pire et on nous explique que l'addiction n'est pas le seul danger, que lorsque l'on est sous l'effet de l'alcool le danger peut aussi venir des autres. Mais au bout d'un moment et à force, j'ai presque eu l'impression que le message de Biture express n'était plus "consommer de l'alcool raisonnablement" lors de soirées mais bien "l'alcool c'est le mal". Or, on est bien d'accord qu'une coupe de champ' de manière occasionnelle n'a jamais tué personne.

Le côté "bien-pensant" et "je fais passer un message de prévention" gâche parfois un peu le côté ludique que l'on attend dans un roman (puisque la lecture doit rester un plaisir, n'est-ce pas?). Je ne regrette pas d'avoir lu ce livre mais dans mon métier de bibliothécaire je ne suis pas sûre que j'aurais souvent l'occasion de le conseiller à un lecteur. Et de manière personnelle, j'avoue ne pas avoir passer un excellent moment de lecture même si je conviens qu'il faut aussi des livres comme ça dans l'offre éditoriale.

© Eloo 11/2014

Posté par Eloo aime lire à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 octobre 2014

Eleanor & Park

couv19656011

 

Auteur : Rainbow ROWELL
Editions : Pocket Jeunesse
Date de parution : 2014
378 p.

 

→ Lecture Commune avec ma binôme Nina de la chaîne Youtube Le Libr'Air : le recap' par ici / son avis par là!

 

4ème de couverture :

      "Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l'habitude de s'asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l'ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths."

 

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

C'est difficile pour moi de vous livrer un avis conplet ici alors que j'ai l'impression de vous avoir déjà tout dit dans mon article Lecture Commune avec Nina. Je vais tout de même m'atteler à la tâche, en évitant tout spoiler cette fois, inévitable dans l'article précédant où je vous donnais mon avis à chaud.

Eleanor & Park est un roman coup de coeur car les deux personnages ont su me toucher profondément. Le parcours et l'environnement familial d'Eleanor et de Park sont complètement différents, mais ces derniers sont tous les deux attachants à leur manière. On nous donne l'impression que Park a été mis sur la route d'Eleanor pour qu'il la sauve, mais Eleanor en fait finalement tout autant pour lui. Elle l'aide à grandir et à prendre ses responsabilités.

Avec ce livre, j'ai vécu un tourbillon d'émotions très fortes. Il ne faut pourtant pas s'attendre à une histoire pleine de rebondissements : cette histoire c'est la vie, avec ces hauts et ces bas, ces difficultés et ces rayons de soleil. Je me suis sentie dégoutée et en colère, j'ai parfois été triste, j'ai ris et j'ai été bien, je me suis sentie vivante aux côtés d'Eleanor et de Park. J'ai adoré me plonger dans leur univers de K7 audio et de comics ; vivre dans les années 80 le temps de quelques pages m'a rendu très nostalgique (même si je suis née en 89!).

J'ai beaucoup apprécié la plume de l'auteur Rainbow Rowell, je ne saurais pas trop comment le dire autrement : je l'ai trouvé très "cocooning". On plonge dans son histoire et on se sent bien comme si tout était familier. Tout au long de ma lecture, ce roman était devenu mon refuge.

Je vous conseille donc vivement ce roman qui sera sans nul doute une de mes meilleures découvertes livresques pour cette année 2014.

© Eloo 10/2014

Posté par Eloo aime lire à 12:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

19 septembre 2014

Lecture Commune avec Nina #2

 

lc2

Nina, ma binôme que vous pouvez retrouver sur sa chaîne Youtube Le Libr'Air, et moi avons décidé de nous faire plaisir et de lire ensemble Eleanor & Park de Rainbow Rowell ce week-end, en mode cocooning et blablas entre copines. Nous avons choisi de lire ce titre car il nous fait très envie à toutes les 2 et que nous ne voulons pas le laisser traîner davantage dans nos PAL respectives.

Nous avions déjà tenté l'expérience une première fois avec le second tome du dyptique Phaénix : Le Brasier des souvenirs de Carina Rozenfeld. L'article est par ici!

Dans la suite de cet article, je vais partager avec vous mes petits moments du week-end, notre avancée dans le roman, nos commentaires et notre ressenti, donc si cela vous intéresse, lisez-la suite ;)

/!\ ATTENTION : risque de spoils, indépendemment de ma volonté /!\

banniere

Vendredi 20h30 C'est parti!

21h45 Je viens de lire les cinquante premières pages et je suis déjà complètement happée dans l'histoire. La plume de Rainbow Rowell est très belle et ses deux personnages principaux, Eleanor et Park, sont terriblement attachants. J'ai hâte d'en découvrir plus sur le passé d'Eleanor, celui-ci semble malheureusement très douloureux...

Un commentaire Nina? "J'suis à 43 pages. On se prend vite au jeu, c'est fluide. J'aime bien Eleanor. J'espère qu'on aura une belle surprise avec cette lecture! ;)"

52/378 p. (14% lus)

 23h20 Je m'arrête là pour ce soir, l'histoire a beau être passionnante, j'ai les paupières qui tombent... Je suis très optimiste quant à la suite du roman, ce qui se joue me plaît beaucoup!

"[...] et puis il a appelé sa grand-mère pour lui dire que tout ce qu'il voulait pour son anniversaire, c'était des piles AA." (p. 75)

85/378 p. (22% lus)

Samedi 18h30 C'est reparti! Après une journée bien remplie, je reprends ma lecture...

Nina : "Je suis rendue page 70. Ils se parlent enfin! :D"
Eloo : "Attends de voir 20 pages plus loin ;)"

19h30 Eleanor & Park est une sucrerie que l'on a envie de faire durer ; vous savez, celle qu'on met sous la langue et qu'on laisse fondre doucement. Je savoure chaque mot avec délectation. On s'attache profondément à Eleanor et à Park, on a envie de sauver la première et de prendre le second dans les bras.

115/378 p. (30% lus)

22h20 Je suis absolument ravie de croiser sans cesse des clins d'oeil aux années 80,... Mais du coup je passe mon temps à faire des recherches! Ma curiosité me perdra. Non, en réalité j'adore, l'auteur nous permet vraiment de nous imprégner de l'ambiance si particulière de ces années-là. Comme me le faisait d'ailleurs remarquer Nina, ce roman est très riche en références musicales, il nous donnerait même envie d'écouter à nouveau des vinyles. Je vous laisse ici, je vais continuer à lire sous ma couette!

140/378 p. (37% lus)

Dimanche Mais que s'est-il passé?! Bon j'avoue, j'ai pas mal traîné ce dimanche... J'ai joué aux Sims 4 beaucoup, j'ai rangé et j'ai fait le ménage un peu. Conclusion, je me suis à nouveau penchée sur mon livre le soir, sous la couette. Mais finalement, j'ai quand même pas mal avancé. Je me suis arrêtée à la page 230, après un doux chapitre qui se termine sur une jolie scène. Eleanor et Park me font rêver, je ne voudrais jamais les quitter...

photo
Mon Compte Instagram

Le week-end est terminé, mais pas notre lecture commune qui va donc se poursuivre lundi...

230/378 p. (61% lus)

Lundi 8h16 Des nouvelles de Nina : "J'ai hésité à prendre le livre avec moi, ce matin, mais j'ai trop peur de l'abîmer... :) Ce soir, hâte de le reprendre..."

23h00 Quels sentiments contradictoires : j'ai envie de tourner les pages de plus en plus vite pour connaître la fin et je voudrais que ce roman ne se termine jamais! Tous les soirs, j'attends avec délice le moment où je vais retrouver mon livre ; Eleanor & Park me vide la tête.

280/378 p. (74% lus)

Mardi 23h00 J'ai terminé ce roman, je quitte définitivement Eleanor et Park. Je vis ça comme une rupture, ce qui est somme toute assez logique. Il faut que je passe à autre chose. C'est à la fois difficile et nécessaire de grandir.
J'ai pleuré. Evidemment, j'ai pleuré. Pendant 5 chapitres, les derniers. Je me sens vider, je me sens en paix. En paix pour Eleanor. Tout va bien maintenant.
Ce roman est une pépite.

378/378 p. (100% lus)

Eleanor & Park/ RainBow ROWELL
Ed. Pocket Jeunesse
2014
378 p.
© Eloo
 09/2014

Posté par Eloo aime lire à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,