06 décembre 2013

Les Cendres de l'oubli de Carina ROZENFELD

phaenix tome 1 les cendres de l'oubli

Phaenix (t.1) : Les Cendres de l'oubli de Carina ROZENFELD
Editions Robert Laffont - Coll. R. 2012. 437 p.

banniere

4ème de couverture : [Alert SPOIL]

      "Elle a 18 ans, il en a 20. Depuis l'origine des temps, ils forment le Phaenix. L'oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais les deux amants ont été séparés et ont oublié leurs vies antérieures...
Anaïa a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d'université. Passionnée de musique et de théâtre, elle mène une existence normale. Jusqu'à ce qu'elle fasse cette troublante série de rêves dans lesquels un jeune homme lui parle, et constate une mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus troublant encore : deux séduisants garçons se comportent comme s'ils la connaissaient depuis toujours...
Bouleversée par ces évènements, Anaïa devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire pour comprendre qui elle est vraiment et retrouver son âme soeur."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

phaenix1 nina

 Le Blog de Nina - lien vers son avis

banniere

Mon Avis : ♥♥♥♥

Je vais tout de suite entrer dans le vif du sujet avec un point qui m'a déplu : la quatrième de couverture de Phaenix dévoile malheureusement toute l'intrigue et gâche la surprise du lecteur jusqu'au bout. De plus, les faits relatés ne sont pas totalement exacts. C'est à se demander ce qu'il se passe dans la tête des éditeurs parfois...

Il m'a fallu quelques chapitres pour m'habituer à la plume de Carina Rozenfeld. L'auteur utilise le temps du passé à toutes les sauces (passé simple, imparfait, plus-que-parfait) et j'ai d'abord trouvé ça surprenant. D'autant plus que la narration se fait à la première personne et que nous vivons l'histoire aux côtés d'Anaïa de jours en jours. Je me suis demandée si l'utilisation du présent n'aurait pas été un choix plus logique. Mais finalement - et assez rapidement -, je m'y suis fait et ça n'a pas été désagréable.

"Voir le merveilleux dans l'ordinaire, Anaïa, c'est ce qui nous permet de comprendre le sens de nos rêves..." (p. 144)

L'auteur est une grande amatrice de musique, le roman en est imprégné. Pour une histoire à destination des ados, le choix est judicieux. Carina Rozenfeld partage avec nous certains titres et ils collent toujours à merveille avec l'ambiance du livre. Ils se fondent naturellement dans l'histoire et lui apporte une valeur ajoutée.

Le personnage d'Anaïa m'a beaucoup plu, j'ai trouvé qu'elle était une héroïne crédible. Le lecteur lit une histoire et sait que tout est possible. Il est prompt à "attraper" chaque indice que lance l'auteur. Mais Anaïa, elle, vit dans l'histoire et elle ne comprend pas ce qui lui arrive car rien n'est rationnel. A sa place, j'aurais agit de la même façon : malgré les preuves acablantes, je n'aurais pas voulu y croire.
Je me suis également beaucoup attachée au personnage d'Eidan, même si au départ, je trouvais que l'image du garçon mystérieux aux yeux noirs qui chante et joue de la guitare dans un boys band faisait un peu cliché.
Notons pour finir qu'il est plutôt sympa de trouver un roman ados qui se passe à la fac et non pas au lycée, où les parents de l'héroïne sont aimants, etc., ça change un peu.

 

© Eloo 12/2013

Posté par Eloo aime lire à 20:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


16 août 2013

La Liste de Siobhan VIVIAN

la-liste

La Liste de Siobhan VIVIAN
Editions Nathan. 2013. 405 p.

Le Saviez-vous? Après avoir obtenu un diplôme de scénariste puis un master d'écriture, Siobhan Vivian a été éditrice avant de se lancer dans l'écriture de son roman et dans l'enseignement de l'écriture à l'Université de Pittsburgh. A tout juste 34 ans, elle a plus d'un tour dans son sac!

banniere

 

4ème de couverture :

LA LISTE A ENCORE FRAPPÉ!

Classes de 3e
La plus moche : Danielle De Marco
Alias Dan the Man
La plus belle : Abby Warner
Mention spéciale du jury pour avoir surmonté la génétique!

Classes de 2de
La plus moche : Candace Kincaid
Pour info, la beauté n'est pas qu'une question d'apparence.
La plus belle : Lauren Finn
Tout le monde craque pour la nouvelle.

Classes de 1re
La plus moche : Sarah Singer
A croire qu'elle fait tout pour être moche.
La plus belle : Bridget Honeycutt
Quelle différence peut faire un été!

Classes de Terminale
La plus moche : Jennifer Briggis
(Roulement de tambour, s'il vous plaît!)
Nommée quatre ans de suite, une première
dans l'histoire de Mount Washington!
La plus belle : Margo Gable
Saluons notre nouvelle reine de la rentrée!

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

De temps en temps, je succombe à l'envie de lire un "livre-buzz". Les éditions Nathan ont déployé de grands moyens pour faire la promotion de leur roman young adult La Liste et de très nombreux blogueurs ont eu l'occasion de le lire et d'en parler. N'oublions pas que "livre-buzz" ne rime pas forcément avec "livre-coup de ♥"... Il me semble avoir lu davantage d'avis mitigés voire parfois même négatifs, les chroniques enthousiastes se faisant plus rares. Comme souvent, j'ai eu envie de me faire ma propre opinion sur un livre qui m'intriguait et dont la trame de base me semblait originale et prometteuse.

Je dois dire que je n'ai pas été transcendé par ma lecture. La plume de l'auteur est ordinaire, et même si ce roman se lit néanmoins très vite, je n'ai pas ressenti cette envie irrépressible d'ouvrir mon livre toutes les cinq minutes, de l'emporter partout avec moi, pour connaître la suite.

Nous accompagnons donc les 8 filles de la liste depuis la fameuse parution et ce, jusqu'au bal de la rentrée (typiquement américain, mais on en attendait pas moins, il faut l'avouer!). J'ai trouvé que certaines jeunes filles avaient un comportement complètement puérile et ridicule (je pense surtout à Sarah, mais quelle grande malade!) face à cette annonce "fracassante", tandis que d'autres se retrouvent face à de vrais problèmes. La liste est effectivement l'occasion pour l'auteur Siobhan Vivian d'aborder de vrais problèmes adolescents, tels que le culte de l'apparence ou l'anorexie. Malheureusement, elle ne va pas au bout de sa mission, elle reste très en surface et rend le tout finalement assez superficiel. C'est vraiment dommage, mais en même temps l'équation < les problèmes de 8 filles + 1 semaine (durée du roman) + 405 pages (écrit très gros) >, ça ne pouvait évidemment que mener à un résultat bancal...

Mon second bémol est la FIN qui de toute évidence n'en est pas une, pour moi en tout cas. Comment peut-on oser finir comme ça lorsque l'on décide d'aborder des sujets aussi sérieux (je pense à l'anorexie notamment) ? La révélation du nom de l'auteur de la liste passe encore, je trouve que ça se tient. Ce qui me dérange c'est que finalement l'auteur décide de lâcher l'affaire après le bal alors que pour moi cet évènement devait se situer au milieu du roman! Nous avons la réaction des filles à la parution de la liste, nous découvrons leur façon de gérer cette nouvelle notoriété jusqu'au bal de la rentrée pour lequel elles attachent tant d'importance, je pense qu'il aurait été intéressant de voir comme elles évolueraient APRES, quand les choses se tassent et que finalement la vie reprend son cours. Pour certaines certes on pouvait s'arrêter là, mais pour d'autres leurs problèmes sont loin d'être réglés lorsqu'on lit la dernière page du roman. Pour le coup, je ne trouve pas très classe de laisser le lecteur comme ça...

Pour finir un mot sur la traduction que j'ai trouvé très mauvaise. Nous pouvons trouver dans ce roman quelques coquilles et pire encore des erreurs. Un seul exemple (p.49) : une camarade de classe de Lauren lui annonce qu'elle a été désignée plus jolie fille de 3ème, hé non raté (référez-vous à la quatrième de couverture) Lauren a bien été élue plus jolie fille de 2nde. J'avoue que ça perturbe énormément ma lecture quand je me rend compte que l'on me raconte des bêtises...

banniere

-> En bref :
#oui : ça se lit vite - on ne s'ennuie pas, une trame de base originale & intéressante

#non : un roman sans profondeur, une fin désastreuse, une traduction déplorable

© Eloo 08/2013

Posté par Eloo aime lire à 10:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

18 mai 2013

L'Elite de Kiera CASS

la-selection,-tome-2---l--lite-3775372-250-400

L'Elite (t.2) de Kiera CASS
Editions Robert Laffont - Coll. R. 2013. 310 p.

Le Saviez-vous? Si vous ne l'avez pas déjà vu, voici le trailer créé à l'occasion de la sortie du tome 1 :

banniere

 

4ème de couverture :

      "La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie.
Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie..."

Voir la chronique du tome 1 : La Sélection •

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

* A peine acheté, déjà dévoré! *
J'attendais avec une impatience non dissimulée de lire la suite de La Sélection qui avait été un méga coup de coeur. Je ne vous cache pas que cette attente a été nourrie d'une certaine appréhension, celle d'être déçue par la suite de l'histoire... Mais non ouf! C'est toujours aussi frais & palpitant!

Lorsque nous lisons les dernières pages du tome 1, nous nous doutons que nous aurons droit à un énième triangle amoureux (grr, je n'aime pas ça!). Heureusement, cela ne fait pas tout le roman L'Elite qui nous offre de nombreux rebondissements et surprises ; on ne s'ennuie pas une seule seconde! L'hésitation d'América au sujet de ses 2 mââles peut être relativement agaçante, mais contrairement à d'autres héroïnes, elle a le mérite de ne pas mettre 3 tomes à se décider (merci à elle) !

Kiera Cass maitrîse avec succès l'art du suspense : les dernières pages promettent un dernier tome explosif qui a de fortes chances d'être à la hauteur de mes espérances ; en tout cas c'est de bon augure! Vous vous doutez d'ailleurs bien que si j'avais pu le lire de suite... Malheureusement, il va falloir patienter toute une année (au secours!)...

Courrez vite chez votre libraire préféré et lisez les deux premiers tomes de la fabuleuse série La Sélection! Il est plutôt rare qu'un second opus vaut son prédécesseur... Mais Kiera Cass y est parvenu!

banniere

-> En bref :
C'est un #oui total!
#non : /

 © Eloo 05/2013

Posté par Eloo aime lire à 11:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mai 2013

Rouge rubis de Kerstin GIER

rouge-rubis-171539-250-400

Rouge rubis (t.1) de Kerstin GIER
Editions Milan. 2011. 349 p.

Le Saviez-vous? Vous pourrez très bientôt retrouver Rouge rubis sur grand écran.
Bande-annonce (en allemand) :

banniere

4ème de couverture :

      "Elle est le Rubis, la douzième, l'ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!] • Relecture •

J'ai lu Rouge rubis dès sa sortie en 2011, suivant le conseil de ma libraire avisée. Ce fut un coup de coeur total ; je me rappelle encore, je l'avais lu d'une traite pendant mes vacances en Espagne, au bord de la piscine (oui, ça fait rêver, je sais^^). Malheureusement, je n'avais pas pu vous partager mon ressenti car de retour en France, il était difficile pour moi de mettre des mots sur des émotions déjà trop lointaines. 

Aujourd'hui, j'ai décidé de relire ce roman car je souhaite découvrir sa suite - Rouge rubis est le premier tome d'une trilogie. Les émotions que m'a transmis ce roman sont à nouveau là, et pourtant je sens que ce ne sera pas plus facile de vous livrer mon avis. Soyez indulgent, je vais faire de mon mieux! En fait, c'est comme si ce coup de coeur était inexplicable. Comme si ce roman se suffit à lui-même et auquel il n'y a rien à ajouter.

Relevons tout de même une intrigue originale et une héroïne atypique.
Cela faisait longtemps que je n'avais plus lu un roman young adult fantastique d'une telle qualité. C'est une vraie bouffée d'air frais de sentir que l'auteur est maître de son histoire dès la première ligne et qu'elle ne se laisse pas simplement guider au fur et à mesure de son inspiration. Elle ne laisse rien au hasard et sait pertinemment comment va finir son dernier tome losqu'elle écrit le premier. Le thème abordé, à savoir "la remontée dans le temps", n'est pas nouveau mais Kerstin Gier se l'approprie avec brio.
Passons à l'héroïne Gwendolyn qui m'a beaucoup plu. C'est une jeune fille sans expérience mais qui sait faire fonctionner ses petites cellules grises (Hercule Poirot, sors de ce corps!). Elle est entourée de personnes qui ont chacun un avis bien arrêté sur son don et sur ce qu'il implique mais elle ne se laisse pas influencer et cherche à se faire son propre opinion. Gwendolyn est affublée d'un sacré compagnon de route (et non pas l'inverse comme il le croit!) : Gidéon, un jeune homme qui a une haute estime de lui-même. Comme d'habitude, j'ai dû mal à m'attacher à un tel personnage, mais j'ai bon espoir qu'il s'adoucisse dans les deux tomes suivants (il n'y a pas de raison que le charme de Gwendolyn n'opère pas!) 

Je vais m'arrêter là. Je vous conseille à toutes et à tous de tenter l'expérience Rouge rubis, ça vaut vraiment le coup!

banniere

-> En bref :
C'est un #oui total! Foncez, qu'est-ce que vous attendez?!
#non : /

© Eloo 05/2013

Posté par Eloo aime lire à 14:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mars 2013

Entre chiens et loups (t.1) de Malorie BLACKMAN

Entre chiens et loups

Entre chiens et loups (t.1) de Malorie BLACKMAN
Editions Milan - Coll. Macadam. 2005. 396 p.

Le Saviez-vous? Entre chiens et loups a été récompensé par le Prix Ado-Lisant en 2007, prix belge décerné par des jeunes entre 13 & 16 ans. Source

banniere

 

4ème de couverture :

      "Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s'affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin... Et s'ils changeaient ce monde?"

 

Mon Avis : ♥♥♥

Il était temps pour moi de m'attaquer à ce roman de Malorie Blackman qui a suscité de nombreuses émotions parmi ses lecteurs et qui pourrait être en passe de devenir un incontournable de la littérature jeunesse.

Dans son guide des livres pour les 8/16 ans, Tony Di Mascio nous dit que "lire cette histoire [...] est un exercice salvateur pour pointer les clichés bien ancrés dans les mentalités de chacun" (Je cherche un livre pour un enfant ; p.72). Je lui donne ô combien raison. Toute la force de ce roman réside sur l'inversion mise en scène : ici les noirs sont puissants et dominateurs & les blancs pauvres et marginalisés. Pourtant, je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer Callum - blanc dans l'histoire - noir au vu de ce qu'il vit au quotidien. Cela prouve que nous sommes vraiment formatés par l'histoire de notre propre société.

Plus globalement, je dirais que le synopsis est bien trouvé et qu'il apporte matière à réflexion. Néanmoins, il m'a fallu un certain temps pour entrer dans l'histoire et j'ai eu beaucoup de mal à m'identifier aux personnages (peut-être justement à cause de l'inversion?). Je n'ai pas toujours compris les choix des personnages mais il est clair qu'il est difficile de se mettre à leur place qui est à des lumières de la nôtre. La fin, par contre, m'a vraiment touché (sans surprise, qui ne le serait pas?) et j'ai hâte de me plonger dans la suite.

banniere

-> En bref :
#oui : une situation originale où les "rôles" sont inversés, plume agréable, alternance des points de vue de Sephy & Callum, invitation à la réflexion
#non : difficulté à entrer dans l'histoire (au début) & à m'identifier aux personnages

 

© Eloo 03/2013

Posté par Eloo aime lire à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


09 mars 2013

La Sélection de Kiera CASS

La-selection-Kira-Cass

La Sélection (t.1) de Kiera CASS
Editions Robert Laffont - Coll. R. 2012. 343 p.

Le Saviez-vous? Une adaptation en série TV est d'ors et déjà en cours de réalisation par la Warner Bros et les productrices de "The Vampire Diaries", "The Shield" & "Angel" ! Source

banniere

4ème de couverture :

      "35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie. Trois cents ans ont passé et les Etats-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.
Elles sont trente-cinq jeunes filles : la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l'oeil des caméras... Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Je ne regrette absolument pas de m'être lancée dans la lecture de La Sélection car ça a été une très belle surprise... et même un gros coup de coeur! Pour tout vous dire, j'ai lu ce roman d'une traite avachie dans mon canap' un beau dimanche!

L'histoire ne propose rien de réellement nouveau, la plume de l'auteur ne sort pas du lot (mais elle a eu le mérite de me surprendre avec son utilisation du présent tout au long du récit - choix souvent "casse-gueule" mais pour le coup tout à fait approprié!), et pourtant la magie a opéré!
Les personnages y sont pour beaucoup je pense. Contrairement à la plupart des écrivains de romans Young Adult, Kiera Cass ne nous propose pas une héroïne nunuche, gauche et indécise ; America est une jeune fille à fort caractère, qui a ses faiblesses certes, mais qui sait aussi les transformer en atouts. Du côté des personnages masculins, nous n'avons guère le temps d'apprendre à connaître réellement Aspen mais nul doute qu'il aura plus d'importance dans le second tome. Quant au prince Maxon, je vous dirai en toute subjectivité que je suis sous le charme!

Par certains aspects, La Sélection m'a fait penser à Hunger Games de Suzanne Collins (= télé réalité, sélection, districts pour l'un & castes pour l'autre, etc.) et à Le Dernier jardin : Fugitive (t.1) de Lauren de Stefano (= homme riche cherchant épouse(s), enfermement chez le dit homme, compétition entre les demoiselles, etc.).  Mais loin d'être qu'un simple mélange des deux, le roman de Kiera Cass sait aussi faire la différence et nous embarque dans un univers propre qu'on ne demande qu'à découvrir davantage!

Merci à la Collection R pour ce petit bijou et vivement le tome 2 - sortie prévue le 18 avril 2013!!!

banniere

-> En bref :
C'est un #oui total!
#non : /

 © Eloo 03/2013

Posté par Eloo aime lire à 18:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 janvier 2013

Night School (t.1) de C.J. DAUGHERTY

night-school-t01

Night School (t.1) de C.J. DAUGHERTY
Editions Robert Laffont - Coll. R. 2012. 467 p.

Le Saviez-vous? La page Facebook officielle de la collection R vous propose de découvrir
le plan du domaine de Cimmeria (ci-dessous - cliquer pour agrandir) ainsi que ceux du bâtiment (=école, dortoir, etc.).
N'hésitez pas à aller tous les consulter directement à la Source!

domaine cimeri

banniere

 

4ème de couverture :

      "Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Et elle vient d'être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents, qui l’envoient dans un internat aux règles quasi militaire. Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire et ténébreux, aussi fascinant que difficile à apprivoiser… Mais l'école privée Cimmeria n'a vraiment rien d'ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d'enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n'y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut être même ses parents, lui cachent d'inavouables secrets. Elle devra vite choisi à qui se fier, et surtout qui aimer..."

 

Mon Avis : ♥♥♥

J'attendais avec impatience de lire Night School de C.J. Daugherty ; d'une part parce que j'en avais entendu beaucoup de bien, et d'autre part, parce que cela me permettait de découvrir pour la première fois l'univers de la fameuse collection "R" de l'éditeur Robert Laffont.

Et bien j'avoue sans plus attendre que je ne suis pas convaincue : j'ai trouvé que ce roman ne cassait pas trois pattes à un canard, et cela m'inquiète un peu car quelques bloggueurs m'avaient dit que pour eux il s'agissait du meilleur roman de la collection "R"... Aïe! Bon néanmoins je ne lâcherai pas l'affaire si vite et lirait un autre roman avant de me faire un véritable avis sur la dite collection!

Tout d'abord, je dois dire que la plume de C.J. Daugherty ne m'a pas transcendé, elle ne m'a pas particulièrement bercé ; en bref, je ne lui ai rien trouvé de spécial.

Passons à présent à l'histoire. C.J. Daugherty a joué la carte du mystère et du suspense, et j'ai trouvé que ce filon était mal exploité. L'auteur ne lance aucune piste -même fausse-, et ne donne aucun indice à se mettre sous la dent. Du coup, le lecteur ne peut pas tenter de deviner quoi que ce soit ni faire des hypothèses comme dans tout bon roman à suspense ; il est voué à rester spectateur. Et pour ma part, à force de rester en retrait, j'ai fini par me désintéresser de tout : du sort d'Allie ainsi que des évènements qui ne m'ont d'ailleurs pas spécialement surpris. A la fin, je me suis rendue compte que ça m'était complètement égal de découvrir certains secrets, ou pas. Je me suis même dit que si l'auteur ne lâchait aucune info, c'était peut-être parce que les fameux secrets n'étaient pas forcément si extraordiaires que ça, et qu'ils ne me feraient peut-être pas sauter au plafond (j'espère néanmoins que l'auteur me détrompera dans les tomes suivants de sa série).

J'ai aussi trouvé que ce livre tirait en longueur, qu'il possédait quelques passages inutiles. Et je dois dire que je regrette qu'un roman destiné à un public young adult comme celui-là comporte des chapitres parfois très jeunesse : certains évènements et certaines reflexions/réactions de personnages m'ont dérangé. Je me serais également bien passé du triangle amoureux : quel manque d'originalité dans les relations amoureuses!

Cette série doit comporter 5 tomes, j'espère donc que les tomes suivants ne suiveront pas le même schéma que leur prédécesseur... Ce serait vraiment regrettable car l'idée de base est très intéressante et permet une belle exploitation de l'histoire!

banniere 

-> En bref :
#oui : la belle couverture, l'idée de départ (= le mystère autour des nocturnes et de la venue d'Allie à Cimmeria).
#non : 467 pages où rien n'est dévoilé, quelques longueurs, le triangle amoureux.

Note : Dieu que cette chronique est mal écrite, c'est dire combien ce roman ne m'inspire pas!

 © Eloo 01/2013

Posté par Eloo aime lire à 11:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

28 décembre 2012

Le Murmure des Illphes de Charlotte WAGNER

473407_122585627870307_582608374_o

Le Murmure des Illphes de Charlotte WAGNER
Editions ThoT. 2012. 196 p. 

Le saviez-vous? Charlotte Wagner est une toute jeune auteur et Le Murmure des Illphes est son premier roman.
Pour la soutenir et/ou découvrir son univers, je vous invite à aller visiter sa page facebook : lien.

banniere

 

4ème de couverture :

      "Liberté. Qu'advient-il lorsque tout un peuple oublie le sens de ce mot? Luya, une jeune Ilkane ne le sait que trop bien. Elle est née dans un monde où la seule valeur qui subsiste est celle de l'argent. Oppressée par un gouvernement qui bannit les émotions et la compassion, la population a fini par accepter la soumission et s'est "endormie". Mais un jour Luya trouve un disque de musique interdite. Alors elle se réveille et se rebelle."

 

Mon Avis : ♥♥

Ce premier roman nous offre une belle réflexion autour de la signification du mot "liberté". Malgré quelques maladresses et une tendance à verser parfois vers la facilité, "Le Murmure des Illphes" nous révèle une jeune auteur pleine de promesses.

J'ai décidé de suivre l'éditeur qui a publié ce roman dans sa collection Fantasy. Néanmoins, je trouve que Le Murmure des Illphes peut également faire penser à de la science-fiction par certains aspects. Et j'aurais même envie d'aller encore plus loin : pour moi ce roman est inclassable ; on sent que l'auteur Charlotte Wagner est influencée par des lectures de genres divers.
Rappelons qu'il s'agit d'un premier roman et qu'il n'est pas dramatique de ne pas pouvoir le caser dans un genre précis. Cela n'empêche pas à Charlotte Wagner de nous proposer un roman intéressant et parfois même original.

Ce court roman aurait mérité d'être davantage étoffé, mais au moins on ne peut pas reprocher à l'auteur de broder. Elle va en effet droit au but et les rebondissements ne manquent pas. Néanmoins, j'aurais peut-être apprécié que l'histoire soit plus lente au démarrage afin de découvrir plus en profondeur le fonctionnement de la Société. De plus, je n'ai pas vraiment compris la décision de tout plaquer que Luya prend sur un coup de tête. Je trouve qu'elle ne réfléchit pas assez aux conséquences et c'est dommage. La jeune fille dit n'avoir rien à perdre et je ne suis pas forcément d'accord avec elle. Même si elle trouve ses parents formatés et soumis, j'ai dû mal à croire qu'elle ne ressente aucune affection pour eux. Il n'y a, à mon sens, pas assez d'explications de la part de l'auteur (ce qui rend la décision de Luya assez peu crédible) ; et du coup j'ai trouvé l'héroîne au début de l'histoire assez égoïste et trop centrée sur elle-même.
A la fin, nous avons droit à un beau renversement de situation à lequel je ne m'attendais pas. Charlotte Wagner a su me surprendre agréablement.

Je ne regrette pas d'avoir pris le temps de lire Le Murmure des Illphes et je souhaite à l'auteur de continuer sur cette voie dans laquelle elle ne peut que s'améliorer. Je serai présente au rendez-vous qu'elle nous donnera -je l'espère- avec son prochain roman.

 

© Eloo 12/2012

Posté par Eloo aime lire à 12:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

18 décembre 2012

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre de Ruta SEPETYS

Ce qu'il n'ont pas pu nous prendre

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre de Ruta SEPETYS
Editions Gallimard - Coll. Scripto. 2011. 423 p.

 

Le saviez-vous? Tout est dit dans cette magnifique interview :


Une rencontre avec Ruta Sepetys par GallimardJeunesse

banniere

 

4ème de couverture :

      "Lina est une jeune Lituanienne  comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu'elle..."

Ruta Sepetys : "L'histoire ne raconte pas seulement son combat pour survivre, mais aussi comment elle a fait pour garder foi en l'humanité sous le règne de terreur installé par Staline". Source


Mon Avis : 
étoile jaune

Il est aussi difficile pour moi d'écrire cette chronique qu'il a été de lire Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre. Ce roman m'a bouleversé, purement et simplement. Comment trouver les mots après ça?

Commençons par le petit bémol - comme ça c'est fait : le mélange des temps. Ce roman est principalement écrit au passé simple et au passé composé. Classique et efficace. Mais parfois, le présent est employé le temps de quelques paragraphes ; j'ai trouvé ça perturbant. Dans la mesure où le récit est linéaire et continue, garder le temps du passé était la meilleure chose à faire à mon sens.
Inutile et dérangeant sont les deux mots que cela m'a inspiré pendant ma lecture. La "faute" à l'auteur ou au traducteur? Je laisse la parole à ceux qui ont lu ce roman en VO...

Je pense qu'il fallait souligner ce point tout comme il faut à présent mettre en valeur le fait que ce roman apporte énormément de choses à celui qui le lit. Il nous bouscule, il nous bouleverse, il nous rappelle.
Beaucoup de romans ados ont abordé le thème de la Seconde Guerre mondiale en mettant en avant l'indicible commit par les nazis. Ici, nous sommes de l'autre côté, en URSS dans les kolkhozes soviétiques. Ce sujet a été moins abordé et c'est une grave erreur. Il ne faut jamais oublier que même si Staline fait parti des grands vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale, des millions de personnes sont décédées dans les pires conditions qui soient à cause de lui et de son idéologie.

Devoir de mémoire : "toujours se rappeler, ne jamais oublier" semble être le fil conducteur de l'auteur Ruta Sepetys.

Ce roman est difficile à lire mais il est presque aussi efficace qu'un cours d'histoire! On vit l'aventure avec Lina : on est enfermé avec elle dans le wagon à bestiaux, on a mal et on a peur avec elle. Mais je pense que nous avons besoin qu'une telle histoire nous percute ainsi : on a parfois l'impression que ces évènements ont eu lieu il y a des années lumière alors que c'était il y a 67 ans seulement.

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre est un incontournable qui pourrait être lu à l'école. Certes, âmes sensibles s'abstenir, mais je pense que ce roman témoignage est abordable dès l'âge de 12 ans avec un accompagnement adéquat.

 

challenge cold winter
1/6

© Eloo 12/2012

Posté par Eloo aime lire à 15:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

21 novembre 2012

La Quête d'Ewilan (t.3) : L'Île du destin de Pierre BOTTERO

ewilan 33

La Quête d'Ewilan (t.3) : L'Île du destin de Pierre BOTTERO
Editions Rageot. 2004. 355 p. 

Le saviez-vous? Pierre Bottero a un jour déclaré : "Enfant, je rêvais d'étourdissantes aventures fourmillantes de dangers mais je n'arrivais pas à trouver la porte d'entrée vers un monde parallèle ! J'ai fini par me convaincre qu'elle n'existait pas. J'ai grandi, vieilli, et je me suis contenté d'un monde classique... jusqu'au jour où j'ai commencé à écrire des romans. Un parfum d'aventure s'est alors glissé dans ma vie. De drôles de couleurs, d'étonnantes créatures, des villes étranges… J'avais trouvé la porte." Source 

banniere

 

4ème de couverture :

     "Il s'agissait d'un loup assez jeune, au torse puissant et aux crocs impressionnants. Assis sur ses pattes arrière, il les observait avec curiosité, sans une once de crainte. Camille marcha dans sa direction. Il ne lui prêta pas une attention particulière, mais, quand elle ne fut plus qu'à deux mètres de lui, il montra les dents et se mit à grogner. Elle s'immobilisa. - Recule, lui ordonna Edwin à mi-voix. Sans tenir compte de ses paroles, Camille s'accroupit lentement, regardant le loup dans les yeux."

 

Mon Avis : étoile jaune      • Relecture•

L'Île du destin est le dernier tome de la trilogie La Quête d'Ewilan. Aussi pour ne pas gâcher votre lecture et vous laisser entière surprise concernant le dénouement, ma chronique sera relativement succincte.

Je ne peux néanmoins m'empêcher de vous faire remarquer la superbe couverture : Camille y est représentée de façon majestueuse et sûre d'elle.  Sa quête d'identité s'achève, lui permettant enfin de retrouver "l'Ewilan" qui sommeillait en elle. Bravo à Jean-Louis Thouard pour son travail et son talent partagé! (je trouve qu'on ne cite jamais assez les illustrateurs!)

Cette trilogie se termine par une belle conclusion qui nous permet de nous arrêter là. Mais pour celles et ceux qui ne veulent pas quitter Ewilan et ses compagnons, l'auteur laisse également une porte grande ouverte... qui mène tout droit vers la seconde trilogie Les Mondes d'Ewilan. Je vous le dis, tout reste à découvrir!

 

© Eloo 11/2012

Posté par Eloo aime lire à 07:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,