21 juin 2017

Un Océan d'amour

 

miniature un océan d'amour

Auteurs Wilfrid LUPANO & Grégory PANACCIONE Editions Delcourt Collection Mirages
Date de parution 2014 / 223 p.

→ Ce livre m'a gentiment été offert par une amie. J'ai sorti cette BD de ma PAL.

 

4ème de couverture :

      "Ce livre ne contient que des idées pêchées au grand large par Wilfrid Lupano, selon des techniques artisanales respectueuses de l'environnement culturel, et mises en boîte à la sardinerie graphique Panaccione, Milan, Italie (Union européenne).

Ingrédients : océan (eau, sel, détritus), amour (eau de rose, baisers, mariage), sardines, mouettes, crêpes, homard, Bigoudènes endeuillées, sauce (aventure, suspense, second degré, drame sentimental, rebondissements absurdes, gags désopilants), Che Guevara (0,5%), arôme artificiel de Vierge Marie.

Garanti sans dauphins, sans textes ni onomatopées.
Peut contenir des traces de pictogrammes.

      A consommer de préférence avant que l'océan ne fasse plus rêver.

Valeurs nutritionnelles pour 100 grammes
Valeur énergétique : plein.
      Protéines (naufrages, tempêtes, action, poésie, voyages) . . . . 65 g
      Glucides (paysages sublimes, mélodrame sirupeux) . . . . . . . . 35 g
      Lipides (humour gras, moralisme) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 0 g

      Capacité 400 ml 🌻 🌻 🌻 Poids net 900 g ♻️"

 

Mon Avis : ♥♥♥ Une bonne lecture mais...

L'objet-livre se présente comme une boîte de sardines avec, à l'arrière, la composition du produit en guise de résumé. Je trouve que c'est vraiment une bonne idée : pas de risque de spoil pour le futur lecteur qui ne peut qu'être intrigué par l'histoire qui va lui être servie. Et c'est plutôt original, n'est-ce pas?

Le duo Lupano & Panaccione nous raconte les mésaventures d'un couple qui aura toutes les peines du monde à se retrouver. En effet, Monsieur est allé pêcher et son chalutier se coince dans les filets d'un gros bateau-usine. Madame, ne le voyant pas revenir, quitte leur Bretagne natale et part à sa recherche. Le tout nous est raconté sans texte et avec des images très expressives.

planche-un-ocean-d-amour 

J'ai beaucoup aimé le trait du dessinateur, à la fois doux et incisif. Globalement, cette BD possède un côté désuet qui lui donne tout son charme. L'histoire d'amour est touchante et le récit engagé - on y parle de pêche intensive, de petits producteurs malmenés par de gros aux dents longues, d'océan poubelle, etc. 

Vu d'ici, tout semble parfait. Et je regrette vraiment que cela ne soit pas un coup de coeur. Cette BD a tout bon mais il lui a manqué le fameux petit-quelque-chose-mais-je-ne-sais-pas-quoi. Elle m'a semblé un peu trop lisse peut-être. Les messages lancés par les deux auteurs tels des bouteilles à la mer sont de vraies protestations, et j'espérais une lecture coup de poing. 

Un-oc--an-damout

L'histoire se conclut sur nos deux amoureux. Pour le reste, il nous appartient d'écrire la suite à travers nos gestes quotidiens qui font du bien à la planète... 

Couv_227927 

© Eloo 06/2017

Posté par Eloo aime lire à 15:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


22 mai 2017

Que du bonheur! (ou presque...) : mon quotidien de maman débutante!

 

miniature que du bonheur

Auteur Céline CHARLÈS Editions Bamboo Date de parution 2017 / 145 p.

→ Ce livre m'a gentiment été offert par une amie. J'ai sorti cette BD de ma PAL.
→ Retrouvez Céline Charlès sur son blog : kopines.com

 

4ème de couverture :

      "Avoir un enfant, quelle aventure! Lumineux, tendre et drôle, Que du bonheur! (ou presque...) explore avec une bonne humeur communicative les joies, les angoisses et les surprises de la maternité. Parent ou non, homme ou femme, chacun s'y retrouve, d'autant que les clichés tenaces se font atomiser! En se moquant d'elle-même, Céline Charlès parcourt toutes les étapes du fabuleux "road trip" qui consiste à avoir un enfant. Un album qui fait du bien comme un massage aux pierres chaudes un matin d'hiver!"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

Suite à la naissance de mon fils, une amie m'a offert cette BD : idéale lorsqu'on n'a pas énormément de temps pour lire et qu'on a envie de se remémorer des souvenirs avec humour et tendresse.

Evidemment, ce livre est avant tout dédié aux parents et aux futurs parents. L'auteur, Céline Charlès, nous raconte tout, du début de sa grossesse jusqu'à ses premiers pas de jeune maman. L'émotion ressentie dans l'attente des fameux deux traits qui confirment le début de l'aventure, les petits désagréments de la grossesse, les joies de l'accouchement, le bonheur indescriptible quand on rencontre pour la première fois son enfant... Tout y passe!

Ce livre désacralise le rôle du parent, il rappelle que personne ne l'endosse parfaitement mais que chacun fait de son mieux. En bref, le discours est drôle, déculpabilisant et fait beaucoup de bien.

Le Must? J'ai lu cette BD avec mon bébé endormi dans mes bras. 

 

que du bonheur ou presque
Que du bonheur! (ou presque...) sur la Fnac.com

© Eloo 05/2017

Posté par Eloo aime lire à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 septembre 2014

Le Royaume

 

le royaume 3 t 

 Auteur : Benoît FEROUMONT
Editions : Dupuis
1. Anne. 2009. 47 p.
2. Les Deux princesses. 2010. np.
3. Le Prétendant. 2011. np.

 

J'ai lu ces trois petites BD tranquillement un dimanche soir, histoire de faire une pause entre deux romans. Le choix de la série BD n'était pas anodin puisque je l'avais sorti de ma PAL suite à un tirage dans ma Jar "Pioche ton addiction" (Kesako?! Par ici!).
Ça tombait à pique, j'avais emprunté les 5 premiers tomes à la médiathèque depuis un moment et il était temps que je m'y plonge.

J'ai donc commencé ma découverte du Royaume avec les 3 premiers tomes de la série - le reste suivra bientôt. Il faut bien admettre que ces BD plairont aux jeunes lecteurs dès 10 ans, le dessin est accrocheur et le scénario propose un mélange d'action et d'humour. Malgré tout, je dois avouer que je suis légèrement mitigée. Je crois que je m'attendais à mieux, surtout au niveau de l'humour. Je n'ai pas ri à gorge déployer, contrairement à ce que j'avais pu m'imaginer.

De plus, j'ai trouvé les tomes assez inégaux. Anne est clairement un tome introductif, qui pose les bases pour la suite des aventures. On découvre le royaume moyenâgeux et ses habitants. Cette première histoire est un peu plate à mon sens, elle ne donne pas forcément envie de lire les tomes suivants. Suit Les Deux princesses que j'ai préféré. Il propose beaucoup d'actions et l'intrigue est bien ficelée, avec une remontée dans le temps pour comprendre le contexte. Enfin Le Prétendant que j'ai trouvé un peu trop mielleux et cliché à mon goût, mais ce troisième tome à l'eau de rose plaira à n'en pas douter aux plus jeunes filles.

Finalement, je vais lire très bientôt le quatrième et le cinquième tomes qui sont en ma possession parce que j'ai apprécié les personnages d'Alain & d'Adrien, les deux fils du roi qui sont assez cocasses, ainsi que François qui est touchant de naïveté. Et parce que même si ces BD sont vite lues et vite oubliées, j'ai tout de même passé un agréable moment de lecture.

© Eloo 09/2014

Posté par Eloo aime lire à 20:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 avril 2014

La Guerre des Lulus (t.2) : Hans • 1915

88226717_o

 

 

au Scénario : Régis HAUTIERE
au Dessin : HARDOC
Editions : Casterman
Date de publication : 2014
56 p.

 

4ème de couverture :

      "Janvier 1915. Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig, isolés à l'arrière des lignes allemandes, ont été rejoints par une autre réfugiée, Luce, 13 ans. C'est dans une cabane en forêt, qu'ils apprennent à survivre dans un environnement devenu très hostile. Entièrement livrés à eux-mêmes, ils doivent en outre gérer l'irruption d'un adulte dans leur groupe : Hans, un soldat allemand devenu leur prisonnier..."

 

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

J'avais plus que hâte de me plonger dans le second tome de la série BD La Guerre des Lulus sorti en janvier dernier... C'est enfin chose faite! 

Nous retrouvons les Lulus là où nous les avons laissés, dans leur cabane au fond des bois. Ils font la connaissance de Hans, un soldat allemand, et cette rencontre va bouleverser leur vie. Dans cet album, Lucien, Lucas, Luigi, Ludwig et Luce perdent peu à peu de leur innocence et prennent conscience de l'absurdité de la guerre. Hans l'allemand n'est pas meilleur ou pire qu'un autre. Il a aussi des gens qui l'aiment, qui l'attendent et qui prient chaque jour pour qu'il rentre à la maison sain et sauf. Une belle leçon de vie pour les Lulus qui vont apprendre énormément à son contact tout au long de cette BD.

1915, la Première Guerre mondiale bat son plein mais finalement les préoccupations du quotidien reprennent toujours le dessus. Des préoccupations que les Lulus n'auraient jamais dû affronter à un si jeune âge : faire des provisions pour l'hiver, se cacher de l'ennemi, etc. Le mariage entre le temps qui se fige pendant la guerre et la vie qui doit continuer tout de même est très réussi.

Chapeau bas aux auteurs, j'attends maintenant avec impatience le tome suivant qui se déroulera en 1916.

© Eloo 04/2014

Posté par Eloo aime lire à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2014

Blacksad (t.1) : Quelque part entre les ombres

blacksad1

 

au Scénario : Juan DIAZ CANALES
au Dessin : Juanjo GUARNIDO
Editions : Dargaud
Date de parution : 2000
48 p.

 

Le Saviez-vous? Juanjo Guarnido a été embauché en 1993 par les Studios Walt Disney de Montreuil. Il a notamment participé à l'élaboration des décors du dessin-animé Le Bossu de Notre-Dame, il s'est également occupé de l'animation du personnage de Hadès dans le dessin-animé Hercule, etc. Source

 

4ème de couverture :

    "Parfois, quand j'entre dans mon bureau, j'ai l'impression de marcher dans les ruines d'une ancienne civilisation. Non à cause du désordre qui y règne, mais parce que certainement cela ressemble aux vestiges de l'être civilisé que je fus jadis".

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!] • relecture •

Blacksad est une bande-dessinée policière qui met en scène des animaux anthropomorphes, c'est-à-dire qui ont des comportements humains ainsi qu'une morphologie partiellement humaine. Le personnage principal est John Blacksad, un chat noir au museau blanc qui est détective à New-York dans les années 50'. Dans ce premier tome, Natalia Wilford, une célèbre actrice, est retrouvée assassinée ; John Blacksad décide de mener l'enquête et de venger la jeune femme avec qui il avait vécu une histoire d'amour...

J'avais vraiment envie de vous parler de cette série BD sur mon blog car il s'agit de ma préférée. Je n'ai encore jamais lu une autre série BD qui pourrait l'égaler. Je ne me lasse pas d'admirer les magnifiques dessins à l'aquarelle, d'apprécier le souci du détail dans chaque case... Les récitatifs (= les commentaires en voix off), très présents, sont très bien écrits et nous plongent dans une ambiance à nulle autre pareille

blacksad_details

Ce que j'apprécie tout particulièrement dans cette BD est que l'on peut deviner la personnalité de chaque personnage grâce à l'espèce qui lui est attribuée... On dit que les chats ont 9 vies, on peut donc s'attendre à ce que Diaz Canales & Guarnido nous proposent encore pas mal d'enquêtes menées par John Blacksad!

Les amateurs de polar devraient être conquis par le scénario de cette BD, le schéma est classique mais le tout est bien mené. On avance au rythme des déductions du personnage principal et on se laisse naturellement porter jusqu'à la résolution finale. Corruption et mafia, tout un programme ;  je vous conseille vivement cette lecture!

© Eloo 04/2014

Posté par Eloo aime lire à 18:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


28 janvier 2014

J'aurais adoré être ethnologue... + La Théorie de la contorsion

 

IMG_2657

Parce que ma Bichette m'a prêté "Ze Coffret Margaux Motin" avec 2 BD dedans, je vous poste 2 avis dans un seul article...

Globalement, j'ai beaucoup aimé ces 2 BD ; dommage que cela demande tellement de temps et d'énergie à son auteur pour les concevoir et si peu de temps à ses lecteurs pour les dévorer... C'est frustrant, on en voudrait toujours plus! Heureusement, on peut toujours aller visiter le BLOG de Margaux Motin pour refaire le plein de bonne humeur et de rire!

banniere

 

IMG_2654

Titre : J'aurais adoré être ethnologue...
Auteur :
Margaux Motin
Editions : Marabout
Collection : MARAbulles
Date de parution : 2009
Non paginé

4ème de couverture :

      "... j'aurais étudié la symbolique de la chaussure à talon chez les pygmées, observé la fréquence d'épilation des femmes en Amazonie, établi une typologie du bébé morue dans les sociétés inuit, j'aurais même probablement appris à construire une pirogue avec une bretelle de soutif et une tong, et pris des cuites à l'alcool de manioc. La vie aurait été une course folle, une nuit d'ivresse interminable, un vaste champ des possibles! Mais je suis une grosse feignasse, je vomis quand je suis soûle et j'ai peur des guêpes. Et puis, de toute façon, tout ce que je sais faire, c'est dessiner..."

 

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Dès la première page, j'ai laissé échappé un gloussement et je me suis dit "ça annonce du bon!".
Margaux Motin prend le temps de se présenter en quelques planches au début du recueil et j'ai trouvé que c'était une très bonne idée : c'était comme si nous étions en train de faire connaissance toutes les deux 'in real', et qu'elle userait de l'humour pour détendre l'atmosphère.
Tout au long du livre, l'auteur nous invite dans son quotidien : son travail, sa famille, ses amis, ses vacances... et toujours avec le mot pour rire!
Alors oui, il faut l'avouer, ce n'est pas toujours très fin... Mais c'est la vérité implacable! La preuve avec cette image :

46445017

 

banniere 

 

IMG_2660

Titre : La Théorie de la contorsion
Auteur : Margaux Motin
Editions : Marabout
Collection : MARAbulles
Date de parution : 2010
Non paginé

4ème de couverture :

      "Je suis quelqu'un d'assez souple, dans la vie, en général. J'veux dire, je m'adapte à peu près à toutes les situations. Mais dès qu'on essaie de me ranger dans des cases et de me coller des étiquettes, je suis trop nombreuses, on fait des crises de claustrophobie. C'est mauvais pour mon teint et en plus, après, je digère mal. Je veux bien être "Mère", ça me va. "Illustratrice", c'est cool. "Fiiiille", ça me satisfait, de toute façon, si je devais faire pipi debout, j'arrêterais pas de saloper mes godasses. Mais je ne peux pas être que ça, tout le temps. Je veux être libre d'être toutes les femmes que j'ai envie d'être, même celles auxquelles j'ai pas encore pensé, même celle que je ne pensais pas vouloir être y'a cinq minutes. Et ça me semble évident que ça serait archi pas écologique tout le papier qu'il faudrait pour coller des étiquettes à toutes ces bonnes femmes... Donc autant nous laisser courir toutes nues dans les champs de pâquerettes. CQFD."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

La Théorie de la contorsion m'a plu tout autant que J'aurais adoré être ethnologue... Et ça se lit toujours aussi vite! Margaux Motin nous propose quelques nouveautés par rapport à sa précédente BD : elle incruste parfois ses dessins dans des photos et j'ai trouvé ça vraiment chouette! Qu'on se le dise, la demoiselle gère aussi en photographie. Elle nous propose également quelques dessins plus poétiques (ou pas) avec un effet griffoné et des tâches de couleur... Contemplez vous-même ci-dessous :

margaux 

► Laissez-vous tenter par la magie Margaux Motin... Car cet auteur met carrément de bonne humeur!

 © Eloo 01/2014

Posté par Eloo aime lire à 19:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 décembre 2013

La Maison des enfants trouvés : 1914 de Régis HAUTIERE & de HARDOC

guerre des llulus 1

La Guerre des Lulus (t.1) : La Maison des enfants trouvés : 1914 de Régis HAUTIERE (scénario) & de HARDOC (dessin)
Editions Casterman. 2013. 56 p.

banniere

4ème de couverture :

      "Août 1914. L'offensive de l'armée allemande au nord-est de la France jette des milliers de villageois sur les routes. Dans le désordre ambiant, quatre enfants, Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig, sont oubliés lors de l'évacuation de leur orphelinat. Bientôt, ils se retrouvent isolés derrière la ligne de front. Livrés à eux-mêmes en territoire ennemi, ils s'organisent pour survivre..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

L'année prochaine, nous fêterons le centenaire de la Grande Guerre (1914-2014), c'est donc l'occasion idéale pour réviser quelques notions d'Histoire, et en bande-dessinée s'il vous plait! J'ai eu un grand coup de coeur pour La Guerre des Lulus, et notamment grâce aux quatre jeunes garçons qui sont vraiment très attachants.

Lucien, Lucas, Luigi et Ludwig, surnommés "les Lulus", ont la fâcheuse tendance à quitter l'enceinte de leur orphelinat pour rejoindre la cabane qu'ils se sont construits en forêt. Mais un jour pendant une de leurs escapades, l'orphelinat est évacué par des soldats français : les allemands ont traversé la Belgique et ne sont plus qu'à quelques heures de là. Les Lulus vont peu après découvrir avec stupeur leur orphelinat vide de toute présence humaine, et parce que les religieux pensaient bien faire en leur cachant la vérité, vont apprendre que la guerre a été déclarée. Ils vont alors devoir survivre en territoire ennemi et se préparer à l'hiver qui arrive...

J'ai trouvé que c'était une manière tout à fait originale et différente d'aborder la Première Guerre mondiale, à travers les yeux innocents d'enfants. Les traits de l'illustrateur Hardoc sont réalistes et c'est tout ce qu'il fallait pour nous faire revivre cette sombre période de l'Histoire de France. Vous l'aurez compris, je suis absolument conquise par cette BD, tant au niveau du scénario bien ficelé qu'au niveau du dessin.

La fin de ce premier tome promet une suite qui devrait être à la hauteur. A priori, cette série sera composée de 5 tomes, chacun correspondant à une année. Je peux vous dire que j'attend le second tome avec beaucoup d'impatience!

 

© Eloo 12/2013

Posté par Eloo aime lire à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2013

Macadam Valley de Ben DESSY

macadam valley

Macadam Valley : le début de la fin de Ben DESSY
Editions Même pas mal. 2013. Non paginé.

Le Saviez-vous? Le site Macadam Valley a été récompensé en 2012 par un Golden Blog Award.

banniere

 

Synopsis :

      "MACADAM VALLEY, c'est la cité de tous les possibles, même les pires. Sous leurs airs "bonhomme", ses habitants vandalisent les conventions sociales, le sens commun et les valeurs familiales, bref tous les fondements du vivre-ensemble tant célébré. Du professeur Schnött, dont on connaît mieux les lubies psychotiques que le cursus universitaire, au shérif prompt à mettre une orpheline de cinq ans sous les verrous, Macadam Valley semble avoir été fondée par un architecte délirant pour accueillir des individus bien trop "pétés du casque" pour être pris en charge par la psychiatrie traditionnelle. 
BEN DESSY, maître-d'oeuvre de ce chantier, dessine ses strips à l'aide d'un marteau piqueur et dynamite dans un grand éclat de rire les derniers restes de savoir-vivre et de bon goût de la civilisation."

BIENVENUE A MACADAM VALLEY!

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Pour moi, Macadam Valley est avant tout un blog tenu par un artiste de talent. Je ne sais plus comment je l'ai découvert mais cela fait maintenant quelques mois, peut-être même un an. Je partage d'ailleurs avec vous le lien de ce blog dans mon onglet "Blogs à suivre de près ♥" (quoi comment ça vous n'êtes jamais allés jeter un oeil là-bas?! Pourtant, je partage que des trésors promis!- je dirais même plus la preuve!).

Macadam Valley

C'est en faisant mon travail d'agent de bibliothèque, à savoir éplucher avec amour la revue spécialisée LivresHebdo à la recherche des dernières nouveautés que je me suis aperçue que Ben Dessy avait sorti un livre avec ses dessins. Ô joie! Quel plaisir de pouvoir partager avec les usagers de ma médiathèque ce petit recueil de strips qui fait rire du début à la fin! C'est grinçant, sarcastique, acéré... Et ça fait un bien fou!
Voyez plutôt :

labonneaventure
Source

Je crois que c'est le genre de livre à avoir dans sa bibliothèque, à portée de main. Une baisse de régime, un coup de blues? Macadam Valley vous remonte le moral, c'est garantie produit miracle! Vous l'aurez compris, je suis absolument conquise.
Allez jeter un oeil au blog de Ben Dessy, un de ses strips vaut mille de mes mots... Vous ne le regretterez pas! (y aller, c'est l'adopter! hahahaha)

banniere

 4ème de couverture :

"Un régal d'humour noir!" - L'auteur
"Un projet magnifique!" - La maman de l'auteur
"On rit du début à la fin!" - Un mec payé par l'auteur pour dire ça

      -> Le mot de la fin à l'attention de Ben Dessy : pour le prochain livre, je veux bien me dévouer ;)

la manière

Source

 © Eloo 09/2013

Posté par Eloo aime lire à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2013

Les Cerisiers fleurissent malgré tout de Keiko ICHIGUCHI

Cerisiers-fleurissent-malgre-tout

Les Cerisiers fleurissent malgré tout de Keiko ICHIGUCHI
Editions Kana. 2013. 122 p.

Le Saviez-vous? Keiko Ichiguchi s'est beaucoup inspirée de sa vie personnelle pour écrire cette histoire...

banniere

 

4ème de couverture :

      "Japon, 11 Mars 2011, un tremblement de terre, un tsunami, Fukushima. Est-il possible de faire des projets après cela? Quand une promesse devient un hommage."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Un titre à ne louper sous aucun pretexte!

L'auteur, Keiko Ichiguchi, s'attaque à un sujet de taille dans ce manga one-shot. Il s'agit de la grande catastrophe qui s'est abattue sur le Japon en mars 2011 : un tremblement de terre qui déclencha un tsunami, puis l'explosion de la centrale nucléaire de Fukushima. L'enchainement tragique des dominos... J'ai trouvé que le tout était traité de manière sobre et pourtant originale, notamment parce que nous vivons ce tragique évènement à travers les yeux d'une jeune femme japonaise installée en Italie.

L'histoire est écrite en plusieurs temps : tout d'abord nous découvrons l'enfance - pas toujours facile - d'Itsuko, le personnage principal, et son parcours jusqu'à son départ pour l'Europe. Puis nous faisons un bond jusqu'à ce triste jour de mars 2011. La nouvelle, la stupeur, l'angoisse puis la détresse face à cette catastrophe contre laquelle on se sent démuni et impuissant...

Loin de nous donner son simple regard, Keiko Ichiguchi pousse aussi son "coup de gueule" ; elle met en lumière deux graves problèmes : le manque d'assuidité des médias qui ne vérifient pas toujours leurs sources & le contrôle qu'ils subissent, les obligeant parfois à laisser sous silence certaines informations.

Les Cerisiers fleurissent malgré tout, c'est une écriture tout en finesse et en poésie, et un magnifique dessin en noir et blanc. 
Malgré le thème douloureux abordé, le point final apporte une note d'espoir.

Cette BD est un cadeau, merci.

banniere

 

-> En bref :
C'est un #oui total!
#non : /

 

 © Eloo 07/2013

Posté par Eloo aime lire à 18:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

01 juin 2013

De Cape et de crocs (t.8 à t.10) d'Alain AYROLES & de Jean-Luc MASBOU

De cape et de crocs 5-6

De cape et de crocs (t.8 à t.10) d'Alain AYROLES (scénario) & de Jean-Luc MASBOU (ill.) ♠
Editions Delcourt - Coll. Terres de légendes. 2007 - 2012.

Ainsi s'achève cette histoire...

Voir la chronique du t.1 au t.3
• Voir la chronique du t.4 au t.7 

banniere

 

de cape et de crocs 8

De cape et de crocs (t.8) : Le Maître d'armes d'Alain AYROLES (scénario) & de Jean-Luc MASBOU (ill.). Editions Delcourt - Coll. Terres de Légendes. 2007. 47 p. 

4ème de couverture :

      "Explorant les étranges cimes nuageuses de l'immense îlot d'Oxymore, messieurs de Maupertuis et Villalobos retrouvent enfin le mystérieux Maître d'Armes. Mais l'homme a le sang chaud, le verbe haut, la lame prompte... Comment va-t-il réagir aux provocations d'Eusèbe? Acceptera-t-il de réorganiser la défense du royaume sélénite? L'heure est grave, car le fourbe prince Jean et l'infâme Mendoza ourdissent de sinistres projets : sur le paisible astre lunaire plane l'ombre de la guerre."

Mon Avis : ♥♥♥♥

Nous rencontrons enfin le Maître d'armes... Et quel personnage! Quoique légèrement caractériel... Comment peut-il donc avoir un différend avec l'adorable Eusèbe?!
Je crois que c'est le tome qui finit le plus tragiquement et donc qui pousse encore plus à aller lire la suite...
Ça ne peut tout de même pas finir comme ça?!
Un tome à la hauteur de mes attentes.

 

de cape et de crocs9

De cape et de crocs (t.9) : Revers de fortune d'Alain AYROLES (scénario) & de Jean-Luc MASBOU (ill.). Editions Delcourt - Coll. Terres de Légendes. 2009. 47 p. 

4ème de couverture :

      "Les légions du sinistre Mendoza ont investi la capitale sélénite. L'infâme prince Jean est désormais le maître absolu de la Lune. Pour les rares rescapés de l'armée royale, tout espoir semble anéanti. Tout espoir? Voire. Car il est une chose que Monsieur de Maupertuis et ses amis ont su conserver intacte dans le désastre : leur panache."

Mon Avis : ♥♥♥♥

La miniature n'est pas de très bonne qualité, mais croyez-moi sur parole, la couverture de ce tome 9 est juste sublime!
Une nouvelle fois un très bon opus qui nous tient en haleine du début à la fin. Il nous donne plus qu'envie de lire le dernier tome qui conclura cette histoire. Que dire de plus?

 

 

de cape et de crocs 10

De cape et de crocs (t.10) : De la Lune à la Terre d'Alain AYROLES (scénario) & de Jean-Luc MASBOU (ill.). Editions Delcourt - Coll. Terres de Légendes. 2012. 47 p. 

4ème de couverture :

      "Les légions du sinistre Mendoza ont investi la capitale sélénite. L'infâme prince Jean est désormais le maître absolu de la Lune. Pour les rares rescapés de l'armée royale, tout espoir semble anéanti. Tout espoir? Voire. Car il est une chose que Monsieur de Maupertuis et ses amis ont su conserver intacte dans le désastre : leur panache."

Mon Avis : ♥♥♥♥

Voici la conclusion tant attendue de cette épopée! Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou m'ont fait vibré tout au long de leur histoire ; ils ont su rester constant et globalement tous les tomes se valent.
La fin reste ouverte, peut-être retrouveront-nous un jour Messieurs de Maupertuis et de Villalobos accompagnés du fidèle Eusèbe dans de nouvelles aventures?

 

banniere 

Voici mon avis global sur cette série en vidéo : 

 

© Eloo 06/2013

Posté par Eloo aime lire à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]