18 février 2014

La Liste de mes envies

9782709638180-T

 

Auteur : Grégoire Delacourt
Editions : JC Lattès
Date de parution : 2012
format ePub

 

Le Saviez-vous? L'adaptation cinématographique de ce roman sort en salle le mercredi 28 mai 2014, avec Mathilde Seigner & Marc Lavoine dans les rôles principaux.

 

4ème de couverture :

      "Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

liste de mes envies nina2

Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥♥

Ce roman est un des gros best sellers français de l'année 2012 (150.000 exemplaires vendus 4 mois seulement après sa sortie). Comme toujours, j'arrive après la guerre, curieuse mais sceptique. Alors oui, La Liste de mes envies est un roman agréable qui se dévore tout seul, mais honnêtement, il n'est pas incontournable non plus.

La plume de Grégoire Delacourt est concise et précise, il n'y a pour ainsi dire pas un mot plus haut que l'autre. L'auteur a une manière d'écrire qui m'a fait penser à un long fleuve tranquille. Trop plat, trop lisse pour moi : il me manquait le petit caillou qu'on jette dans l'eau et qui dérange tout. Néanmoins, il faut bien admettre que Grégoire Delacourt maitrise la langue française et j'ai d'ailleurs apprécié les quelques notes de poésie que l'on rencontre au fil des pages.

Les grandes questions de ce romans sont les suivantes : comment réagir lorsque l'on gagne une grosse somme d'argent et quel impact, positif ou négatif, ce gain aura t-il sur nos vies? J'ai trouvé toute la réflexion de Grégoire Delacourt assez intéressante. Je n'avais jamais eu l'occasion de me poser ce genre de questions - il faut préciser que je ne suis pas joueuse-, mais je dois dire que je rejoignais souvent l'auteur dans son interprétation de la situation. Mais ça ne m'a pas transcendé non plus.

L'auteur laisse s'installer une certaine distance entre ses personnages et son lecteur. Je ne me suis attachée ni identifiée à aucun des personnages ; cela aurait pourtant pu se produire avec Jocelyne qui tient un blog tout comme moi. Mais non. Quant à ses copines les jumelles coiffeuses, je les ai trouvées vraiment fun, je pense que ces deux personnages auraient mérité d'être davantage développés et mis en valeur.

Je n'ai pas l'impression que ce roman m'ait apporté grand chose ni qu'il ait réussi à me toucher, mais je n'ai pas non plus l'impression d'avoir perdu mon temps. Je reste sur mon idée que ce roman est bien, mais qu'il aurait pu être mieux. Je ne cache pas que son grand succès a influencé mon jugement, je suis partie du principe qu'il devait avoir LE truc en plus puisqu'il a fait chavirer tant de monde... Et je ne l'ai pas trouvé. Si je ne l'avais pas cherché, peut-être que mon avis aurait été différent...

© Eloo 02/2014

Posté par Eloo aime lire à 20:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


14 février 2014

Ces histoires d'amour qui m'ont ému #1

 

large (1)

Le roman d'amour, aussi appelé roman sentimental, roman à l'eau de rose & romance, est un genre littéraire qui se concentrent sur les relations et l'histoire sentimentale entre deux personnages, tout en parvenant à émouvoir le lecteur et en optant pour une fin heureuse. (source texte • source photo à gauche)

Je ne suis pas fan de ce genre littéraire. J'ai besoin de plus, qu'il se brode une histoire au-delà des relations amoureuses entre les personnages principaux. Parfois je trouve ça niais, souvent je m'ennuie. Et pourtant je n'ai pas un coeur de pierre! Certaines histoires d'amour livresques ont réussi à me faire vibrer, certaines m'ont touché au plus profond de moi, d'autres m'ont fait rire et pleurer. Même si elles n'étaient pas le thème central du livre.

Comme le mois de février est dédié à l'amour, j'ai décidé de partager avec vous quelques histoires d'amour livresques qui m'ont bouleversé...

 

• Phaenix : Anaïa & Eidan •

92659117_o

Carina Rozenfeld a trouvé les mots justes et m'a touché en plein coeur. J'ai vibré avec Anaïa et Eidan, comme ça m'est rarement arrivé. Surtout durant le second tome, riche en émotions. La relation amoureuse de ces deux personnages prend la part belle du roman certes, mais c'est également parce que l'auteur revisite le mythe du Phénix de manière originale que j'ai été happée dans cette histoire. Car c'est bien la légende qui donne la dimension toute particulière du roman.. mes avis : Les Cendres de l'oubli // Le Brasier des souvenirs

 

• Le Bleu est une couleur chaude : Clémentine & Emma •

le-bleu-est-une-couleur-chaude-planche

Je n'ai pas vu son adaptation cinématographique (cf. La Vie d'Adèle) et je n'en ressens pas spécialement l'envie tant cette BD se suffit à elle-même. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi le réalisateur Abdellatif Kechiche a pris le parti de changer le titre alors qu'il est si poétique. Le Bleu est une couleur chaude nous montre que l'amour n'a pas de sexe et nous prouve que l'amour est universel. Julie Maroh a su éviter les clichés pour nous offrir une histoire d'amour sublime où on n'oublie que les deux personnages sont des femmes. On ne voit plus que deux êtres faits l'un pour l'autre. C'est beau. C'est triste aussi, malheureusement l'amour n'est pas toujours simple, surtout quand l'entourage n'en comprend pas sa teneur... mon avis : Le Bleu est une couleur chaude

 

• Au Bonheur des Dames : Denise & Octave •

au-bonheur-des-dames_couv

Au Bonheur des dames est l'occasion pour son auteur Emile Zola d'analyser la société dans laquelle il évolue. Au menu : les grands magasins qui commencent à fleurir en France et qui mettent sur la paille les petits commerçants sans aucun état d'âme. Mais pas que... Il y a également l'histoire d'amour entre Octave Mouret, riche patron d'un grand magasin, et Denise, une de ses vendeuses. Malgré leur différence de statut social, ses deux personnages sont traités d'égal à égal par Emile Zola. L'auteur a fait de Denise une femme de caractère et elle ne tombera pas dans les bras d'Octave sans résistance... mon avis : Au Bonheur des Dames

 

• Les Mondes d'Ewilan : Ellana & Edwin •

edwin et ellana

Bien sûr, j'aurais pu tout aussi bien parler du couple Ewilan & Salim, mais j'ai toujours préféré celui formé par Edwin & Ellana qui est plus atypique. La timidité cachée sous leurs carapaces de grands guerriers les empêche de se dévoiler leur amour au grand jour et je trouve ça pour le coup très mignon. Il leur faudra finalement parcourir un sacré chemin côte à côte pour enfin comprendre que c'est en se donnant la main qu'ils accederont au bonheur... pas d'avis sur le blog

 

→ La suite dans un prochain article et en attendant... Dîtes-moi quels sont les couples qui vous ont fait rêver dans la littérature? 

© Eloo 02/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2014

Le Meurtre de Roger Ackroyd

Le_meurtre_de_Roger_Ackroyd

 

Auteur : Agatha CHRISTIE
Editions : Le Livre de Poche
Date de parution : 2009
(Première édition : 1926)
221 p.

 

Le Saviez-vous? Le Meurtre de Roger Ackroyd est le premier vrai succès littéraire d'Agatha Christie. Pour sa première parution, son éditeur Sir Godrey Collins l'a vendu à près de 5000 exemplaires. Ce roman fut par ailleurs très critiqué par les pairs d'Agatha Christie qui estimaient que sa narration particulière portait atteinte aux principes codifiés du roman policier de l'époque.
Source : Agatha Christie : la romance du crime de François Rivière.

 

4ème de couverture :

      "Un soir, dans sa propriété de Fernly Park, l'industriel Roger Ackroyd se confie à son ami le Dr. Sheppard. La veuve qu'il envisageait d'épouser s'est suicidée pour échapper à un chantage. Dans une ultime lettre, elle lui révèle le nom de celui qui détient un terrible secret : un an plu tôt, elle a assassiné son mari."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

ackroyd nina

Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Agatha Christie nous offre une nouvelle fois un roman policier unique en son genre. Celui-ci sort clairement des sentiers battus, et c'est un bonheur de constater que cet auteur arrive toujours à se renouveler, et à proposer quelque chose de différent par rapport à ses précédants polars. Bon avouons-le tout de go, Le Meurtre de Roger Ackroyd se situe vraiment au-dessus du lot, notamment grâce à son originalité narrative, et c'est d'ailleurs ce roman qui a permis à la grande Dame de se faire connaître à un large public. 

C'est aussi le premier roman policier d'Agatha Christie où j'arrive à deviner le coupable pendant ma lecture. J'étais en train de dévorer les cinquante dernières pages quand une intuition m'est venue. J'aurais été bien incapable d'argumenter quoi que ce soit, tant je ne me basais sur rien et tant cela me semblait invraisemblable... Jusqu'à ce que ce cher Hercule Poirot nous explique tout en fin de roman, comme il a toujours coutume de le faire.

J'ai trouvé le petit détective belge moins agaçant cette fois-ci : son côté 'sûr de lui' a été moins mis en avant, mais certaines choses expliquent cela! Hé oui, c'est un roman à lire jusqu'au bout, sans tricher bien entendu, car il se révèle plein de surprises!
Pour les besoins de son enquête, Agatha Christie a été obligée de se passer du capitaine Arthur Hastings, le vieil ami de Hercule Poirot. J'espère néanmoins rencontrer à nouveau ce personnage dans un prochain roman car il est très attachant et il m'a manqué durant ma lecture.

© Eloo 02/2014

Posté par Eloo aime lire à 20:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 février 2014

La Fille de l'hiver

la fille de l'hiver

 

Auteur : Eowyn IVEY
Editions : Fleuve Noir

Date de parution : 2012
430 p.

 

Le Saviez-vous? Eowyn Ivey s'est inspirée d'un conte traditionnel russe pour écrire ce roman.

 

4ème de couverture :

      "L'Alaska, ses forêts impénétrables, ses étendues enneigées. Son silence. Sa solitude.
Depuis la mort de leur bébé, le mariage de Mabel et Jack n'a plus jamais été le même. Partir vivre sur ces terres inhospitalières paraissait alors une bonne idée. Seulement, le chagrin et le désir d'enfant les ont suivis là-bas et la rudesse du climat, le travail éreintant aux champs les enferment chacun dans leur douleur.
Jusqu'à ce soir de début d'hiver où, dans un moment d'insouciance, le couple sculpte un bonhomme de neige à qui ils donnent les traits d'une petite fille. Le lendemain matin, celui-ci a fondu et de minuscules empreintes de pas partent en direction de la forêt...
Peu de temps après, une petite fille apparaît près de leur cabane, parfois suivie d'un renard roux tout aussi farouche qu'elle. Qui est-elle? D'où vient-elle? Est-elle une hallucination ou un miracle? Et si cette petite fille était la clé de ce bonheur qu'ils n'attendaient plus?

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture : 

fille de l'hiver nina

l'avis de Clara • l'avis de Margaud
Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥♥

C'est déjà le second hiver que je me dis que ce roman est la lecture idéale pour la saison. Grâce à Nina, cette fois-ci je l'ai vraiment lu. Je ne saurais finalement dire pourquoi j'avais envie de le lire tout en appréhendant de me lancer dans l'histoire. La couverture est si belle, le résumé si doux, que j'avais peut-être peur d'être déçue. Ce roman n'a pas été un coup de coeur mais je suis heureuse d'avoir pris le temps de le découvrir.

Eowyn Ivey a une très belle plume, pleine de finesse et de poésie. J'ai été impressionnée lorsque j'ai appris qu'il s'agissait d'un premier roman, tant la prose est maîtrisée. A croire que l'auteur a eu d'autres vies 'littéraires' avant celle-ci...

Mabel et Jack, les deux personnages principaux, sont très attachants. Dès les premières pages, leur tristesse s'insinue en nous et nous fait formuler ce voeu silencieux : que quelque chose/quelqu'un  leur redonne enfin le sourire. Les conditions de vie en Alaska sont rudes ; grâce aux descriptions appliquées de l'auteur, je m'imaginais dans la cabane du vieux couple en train de me frotter les mains devant le poële, dans l'espoir vain de me réchauffer. Le ton du roman est rapidement donné : on ne peut pas vivre dans un endroit aussi isolé, seulement survivre. En s'exilant, Mabel et Jack cherchent un nouveau sens à leur vie. Mais peut-on vraiment en trouver un sur les terres froides d'Alaska? Et puis la petite fille apparaît, et la donne change...

Arrivée à la moitié du roman, j'ai trouvé que le récit commençait à tirer en longueur. J'ai eu un petit moment de flottement jusqu'à arriver à la troisième et dernière partie. On passe quelques années et j'ai été à nouveau rattrapée par l'histoire. Finalement, lorsqu'on arrive à la fin de La Fille de l'hiver, on ne sait pas vraiment s'il s'agit d'un miracle, d'une magie du Nord, si tout est bien réel. Et je crois que ça n'a pas d'importance. C'est un conte, alors tout est possible... Et la petite fille qui sommeille encore en moi a envie de croire.

© Eloo 02/2014

Posté par Eloo aime lire à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 février 2014

le Compte-Rendu du mois • 3

We Heart It Pink Sakura
Source

Janvier est un mois que j'aime bien parce que c'est le retour de la fameuse galette des rois... Miiam! Je vous aurais bien montré celle que j'ai faite de mes blanches mains mais j'ai oublié de la prendre en photo... On ne se refait pas! Sachez toutefois qu'elle était traditionnellement garnie de frangipane et que j'y avais ajouté des morceaux de pommes ; autant vous dire qu'elle n'a pas fait long feu!

banniere 

92944772_o

► Petite poussée de romantisme un samedi matin : je suis allée chercher deux petits pains et une baguette tout juste sortie du four chez le boulanger pour notre petit-déjeuner. Ça fait un peu plus de trois ans que je partage ma vie avec l'Homme et je suis très heureuse de l'avoir à mes côtés chaque jour. Ce premier trimestre 2014 va être riche en changements : travail, logement...  Je suis ravie de vivre cette nouvelle aventure avec lui, je me sens plus forte.

  banniere 

kdos

► J'ai envie de vous parler un peu de mon changement de travail. J'ai vraiment hâte de commencer (le 03 février), et en même temps je sens la nostalgie pointer le bout de son nez lorsque je pense au fait que je vais bientôt quitter mes collègues et la médiathèque où je travaille encore ce mois-ci. Mais bon, c'est une sacrée aventure qui m'attend, la création d'une nouvelle médiathèque! J'ai rencontré à plusieurs reprises ma nouvelle directrice et je sens qu'on va former une belle équipe! Dès les premiers jours, il faudra constituer le fonds documentaire : livres jeunesse & adultes, CD, DVD... J'ai hâte de vous en reparler. (photos : mes collègues m'ont gâté lors de mon pot de départ)

 

banniere 

► Il y a tout juste un an, j'avais reçu cette magnifique orchidée.
Même si je n'ai pas spécialement la main verte, j'en ai pris soin au fil des mois et je lui ai parlé puisqu'il parait que les fleurs aiment ça. Ma patience a été récompensée puisque depuis quelques jours elle a refleuri! Je la trouve vraiment très belle et j'ai hâte que les deux derniers bourgeons éclosent à leur tour...

orchidées

 banniere

Voici à présent mon petit coup de coeur du mois! Je ne suis pas spécialement fan de la reprise de Somewhere only we know de Lily Allen car je trouve que Keane la chantait très bien, mais j'ai totalement succombé au spot de fin d'année proposé par la marque John Lewis. Qu'un ours et un lapin soient mis en scène y est très certainement pour quelque chose, mais voilà, il y a ce petit truc indéfinissable qui m'a touché, j'en ai presque eu les larmes aux yeux la première fois que j'ai regardé cette petite séquence... Je sais que ce n'est plus Noël mais j'ai découvert ce spot seulement ce mois-ci! Je vous laisse le regarder et surtout l'apprécier...

 

 

Pour cette fois-ci, c'est fini, mais patience! Le rendez-vous revient le mois prochain...

© Eloo 02/2014

Posté par Eloo aime lire à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


28 janvier 2014

J'aurais adoré être ethnologue... + La Théorie de la contorsion

 

IMG_2657

Parce que ma Bichette m'a prêté "Ze Coffret Margaux Motin" avec 2 BD dedans, je vous poste 2 avis dans un seul article...

Globalement, j'ai beaucoup aimé ces 2 BD ; dommage que cela demande tellement de temps et d'énergie à son auteur pour les concevoir et si peu de temps à ses lecteurs pour les dévorer... C'est frustrant, on en voudrait toujours plus! Heureusement, on peut toujours aller visiter le BLOG de Margaux Motin pour refaire le plein de bonne humeur et de rire!

banniere

 

IMG_2654

Titre : J'aurais adoré être ethnologue...
Auteur :
Margaux Motin
Editions : Marabout
Collection : MARAbulles
Date de parution : 2009
Non paginé

4ème de couverture :

      "... j'aurais étudié la symbolique de la chaussure à talon chez les pygmées, observé la fréquence d'épilation des femmes en Amazonie, établi une typologie du bébé morue dans les sociétés inuit, j'aurais même probablement appris à construire une pirogue avec une bretelle de soutif et une tong, et pris des cuites à l'alcool de manioc. La vie aurait été une course folle, une nuit d'ivresse interminable, un vaste champ des possibles! Mais je suis une grosse feignasse, je vomis quand je suis soûle et j'ai peur des guêpes. Et puis, de toute façon, tout ce que je sais faire, c'est dessiner..."

 

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Dès la première page, j'ai laissé échappé un gloussement et je me suis dit "ça annonce du bon!".
Margaux Motin prend le temps de se présenter en quelques planches au début du recueil et j'ai trouvé que c'était une très bonne idée : c'était comme si nous étions en train de faire connaissance toutes les deux 'in real', et qu'elle userait de l'humour pour détendre l'atmosphère.
Tout au long du livre, l'auteur nous invite dans son quotidien : son travail, sa famille, ses amis, ses vacances... et toujours avec le mot pour rire!
Alors oui, il faut l'avouer, ce n'est pas toujours très fin... Mais c'est la vérité implacable! La preuve avec cette image :

46445017

 

banniere 

 

IMG_2660

Titre : La Théorie de la contorsion
Auteur : Margaux Motin
Editions : Marabout
Collection : MARAbulles
Date de parution : 2010
Non paginé

4ème de couverture :

      "Je suis quelqu'un d'assez souple, dans la vie, en général. J'veux dire, je m'adapte à peu près à toutes les situations. Mais dès qu'on essaie de me ranger dans des cases et de me coller des étiquettes, je suis trop nombreuses, on fait des crises de claustrophobie. C'est mauvais pour mon teint et en plus, après, je digère mal. Je veux bien être "Mère", ça me va. "Illustratrice", c'est cool. "Fiiiille", ça me satisfait, de toute façon, si je devais faire pipi debout, j'arrêterais pas de saloper mes godasses. Mais je ne peux pas être que ça, tout le temps. Je veux être libre d'être toutes les femmes que j'ai envie d'être, même celles auxquelles j'ai pas encore pensé, même celle que je ne pensais pas vouloir être y'a cinq minutes. Et ça me semble évident que ça serait archi pas écologique tout le papier qu'il faudrait pour coller des étiquettes à toutes ces bonnes femmes... Donc autant nous laisser courir toutes nues dans les champs de pâquerettes. CQFD."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

La Théorie de la contorsion m'a plu tout autant que J'aurais adoré être ethnologue... Et ça se lit toujours aussi vite! Margaux Motin nous propose quelques nouveautés par rapport à sa précédente BD : elle incruste parfois ses dessins dans des photos et j'ai trouvé ça vraiment chouette! Qu'on se le dise, la demoiselle gère aussi en photographie. Elle nous propose également quelques dessins plus poétiques (ou pas) avec un effet griffoné et des tâches de couleur... Contemplez vous-même ci-dessous :

margaux 

► Laissez-vous tenter par la magie Margaux Motin... Car cet auteur met carrément de bonne humeur!

 © Eloo 01/2014

Posté par Eloo aime lire à 19:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

22 janvier 2014

Angela (t.1) : Mortel secret

AngelaTome1copie

 

Auteur : Julia M. TEAN
Editions : Rebelle
Date de parution : 2011 
253 p.

 

Le Saviez-vous? Julia M. Tean est originaire de la même région que moi - l'Alsace! Je ne pouvais pas faire  autrement que de lire son roman...

 

4ème de couverture :

      "Depuis qu'Isaac Hayden est entré dans ma vie, rien n'est plus pareil. Il est beau à se damner, mystérieux, sombre et il va mourir. Je le sais, je l'ai vu, comme j'ai vu mourir ma mère et ma meilleure amie. J'ignore si cette fois je serai assez forte pour combattre la mort, mai je suis prête à tout pour sauver ce bel étranger. Même si je dois me brûler les ailes..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Je dois dire que j'avais assez hâte de découvrir Mortel Secret, le premier tome de la série Angela écrit par Julia M. Tean. D'une part parce que je croise souvent (de loin) cet auteur sur les salons alsaciens, d'autre part car j'avais envie de faire connaissance avec la maison d'édition Rebelle. Malheureusement, je ressors assez mitigée de cette lecture et je vous en explique ci-après les raisons.

La trame de base est intéressante et promet une belle histoire pleine de rebondissements et de surprises. Malheureusement, cela pèche un peu au niveau de l'écriture. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop de répétitions - surtout dans les descriptions, et que certaines phrases étaient "mal-dites". C'est parfois également un peu fouillis : on a cette impression gênante qu'il manque quelquefois une transition entre deux chapitres ou même entre deux paragraphes. On dirait que certaines choses sont si évidentes pour Julia M. Tean qu'elle oublie de les préciser à ses lecteurs. Du coup, je me sentais un peu perdue... Mais d'un autre côté, il y a certaines informations que l'auteur aime nous rappeler sans fin et j'avais envie de dire "stop, passons à la suite!"

Je dois également déplorer quelques descriptions inutiles qui cassent le rythme de certaines actions, notamment vers la fin du roman. C'était un peu frustrant, j'avais envie de sauter des passages pour ne pas perdre le fil des péripéties! Car oui, Julia M. Tean sait manier le suspense, elle a même su me surprendre agréablement avec la tournure que prend les évènements à la fin du roman.

Il est clair qu'un certain talent pour raconter des histoires se cache sous la plume de cet auteur, mais il y a encore quelques erreurs à éviter.
Je pense fortement à lire le second tome : j'ai envie de croire que la prose de Julia M. Tean s'est améliorée au fil des tomes, que l'auteur a "pris de la bouteille" ; et j'ai envie d'en avoir la preuve sous mes propres yeux.

© Eloo 01/2014

Posté par Eloo aime lire à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 janvier 2014

[RDV] On My Wish-List #3

 

blog on my wl

Bonjour à tous! 

Je vous retrouve aujourd'hui avec le rendez-vous du On My Wish-List. L'idée nous vient du blog anglophone BookChickCity et elle consiste à présenter un ou plusieurs livres que l'on a très envie de voir rejoindre notre PAL! Vous retrouverez ce billet régulièrement sur ce blog, mais pas forcément toutes les semaines...
Bonne découverte!


Crédit Photo

 banniere

 

forever, bitch

Forever, Bitch de Diglee (scénario & dessin)

Editions Delcourt - Coll. Tapas. 2013. 80 p.
♠ Bande-Dessinée

Synopsis : Livraddict

Pourquoi je veux le lire :
J'aime beaucoup le travail de Diglee et je visite régulièrement son blog. J'ai déjà lu Autobiographie d'une fille GAGA & Confessions d'une GLITTER Addict, et je les avais beaucoup aimé. Ici avec Forever, Bitch, c'est un peu différent : même si Diglee s'inspire fortement de son quotidien et de ses relations avec ses amies, il s'agit d'une vraie fiction (et non d'anecdotes quotidiennes racontées par séquences comme dans ses deux autres BD citées précédemment). Et c'est pour ça que ça m'interesse, parce qu'elle s'aventure dans autre chose. Margaud (Les histoires de Margaud), qui aime beaucoup le travail de Diglee, a été un peu déçue et déplore une certaine vulgarité. J'avoue que ça me fait un peu peur mais j'ai quand même envie de me faire ma propre opinion...

banniere

 

appel du coucou

L'Appel du Coucou de Robert Galbraith

Editions Grasset. 2013. 576 p.
♠ Littérature anglaise/Policier/Roman contemporain adulte

Synopsis : Livraddict

Pourquoi je veux le lire :
Parce que Robert Galbraith alias... J.K. Rowling! Il n'y a pas plus simple comme explication. Je suis une fan absolue de Harry Potter, et même si Une Place à prendre, le roman qui a amorcé le changement de cap littéraire de l'auteur, n'a pas été un coup de coeur, j'ai envie de lire absolument tout ce que ce qu'elle écrit! J'aime tellement sa plume (sans mauvais jeu de mot!)...
Je suis absolument ravie que J.K. Rowling se lance dans une série policière avec le même personnage central : le détective Cormoran Strike qui semble haut en couleurs!

Globalement j'ai lu des avis plutôt positifs, notamment celui de Pretty Books, et ils m'incitent encore plus à découvrir ce roman.

Maman, si tu passes par là, oui je veux bien que tu me le prêtes...
*a depuis rejoint ma PAL

 

banniere

 

rien n'est trop beau

Rien n'est trop beau de Rona Jaffe

Editions Le Livre de Poche. 2012. 669 p.
Première édition : 1958
♠ Littérature américaine/Roman contemporain adulte

Synopsis : Livraddict

Pourquoi je veux le lire :
C'est la blogueuse & youtubeuse Aniouchka (Le petit monde d'Aniouchka) qui m'a tenté! L'histoire se passe dans les années 50' et nous suivons le quotidien de 5 jeunes femmes, dactylo' dans une grande maison d'édition... Ça ne peut que me plaire! L'auteur met en lumière l'évolution de la société américaine ainsi que la place des femmes, tiraillées entre la tradition et le boom libertaire de ces années-là (pour reprendre les mots d'Aniouchka). J'en ai vraiment l'eau à la bouche! Il parait que ce roman doit se lire comme un documentaire... Je le veux d'autant plus! Je pense vraiment que Rien n'est trop beau a beaucoup de chose à m'apprendre et je trouve ça chouette qu'il ait été écrit par une personne qui a été elle-même dactylo' à cette époque. C'est donc vu de l'intérieur!

 

 

Êtes-vous tentés comme moi par ces trois livres?

© Eloo 01/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

14 janvier 2014

Phaenix (t.2) : Le Brasier des souvenirs

phaenix tome 2 la brasier des souvenirs

 

Auteur : Carina Rozenfeld
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2013
417 p.

 

Le Saviez-vous? Ce roman a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec ma binôme Nina (Le Libr'Air)
→ voir l'article

  

4ème de couverture :

      "Elle a tout oublié, il se souvient de chaque instant. Depuis la nuit des temps, ils se retrouvent pour former le Phaenix. Cette fois, afin que l'oiseau mythique renaisse de ses cendres, les deux amants devront ranimer le feu sacré...
Au cours de sa première année de fac dans le Sud de la France, Anaïa a appris qu'elle était détentrice d'un secret profondément enfoui en elle. Deux garçons qu'elle a rencontré, Eidan et Enry, attendent d'elle qu'elle se souvienne, et recouvre sa véritable identité. Une série de rêves troublants la hante, un mystérieux visiteur lui laisse des messages la nuit à travers des paroles de chansons... Grâce à ces indices, elle pourra renouer le fil coupé de son existence et découvrir que l'amour est la seule étincelle capable d'allumer le brasier de ses souvenirs. Celui qui est son âme soeur est là, près d'elle, tout près d'elle... Réchauffée par les flammes de leur passion, Anaïa devra encore affronter les démons de son passé. Leur fusion suffira-t-elle à réparer ce qui a été brisé et à écarter le péril qui les guette?" 

 

Mon Avis :♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

• risque de spoilers •

Après avoir eu quelques difficultés à me remettre dans l'histoire - dû à des souvenirs légèrement brumeux quant à la fin du tome 1, j'ai ensuite été totalement happée jusqu'à la dernière page!

Le mélange des temps du passé m'avait un peu dérangé dans Les Cendres de l'oubli, et même si Carina Rozenfeld n'a pas changé sa manière d'écrire, ce ne fut pas le cas pour ce roman-ci. Me serais-je habituée? A moins que l'explication ne réside dans le fait que j'étais à fond dans l'histoire, au point de ne pas trop faire attention à la forme...

On peut déplorer l'un ou l'autre passages superflus mais de manière générale Carina Rozenfeld ne fait pas traîner son récit.
L'auteur revisite le mythe du Phénix de manière tout à fait originale et inattendue, ça m'a vraiment beaucoup plu. On sent que Carina Rozenfeld a fait des recherches pointues afin de ne pas dénaturer la légende tout en nous livrant sa propre interprétation.

Le couple formé par Anaïa et Eidan a quelque chose de vraiment magique, et on ne peut qu'envier leur relation si spéciale. L'auteur a su me toucher à travers ses mots lorsque ces deux personnages se retrouvent enfin, j'ai trouvé ça très beau. 
Lorsque les liens entre Anaïa, Eidan et Enry se dévoilent, j'ai vraiment été scotchée. Je ne veux pas dire que j'ai été surprise (on ne peut pas parler de "suspense" dans ce roman où le lecteur comprend bien plus vite que son héroïne), mais je trouvais que le tout s'emboîtait parfaitement. J'ai trouvé ça sublime, voilà.

J'ai vraiment envie de lire d'autres romans de cette auteur et je pense poursuivre avec sa trilogie La Quête des Livres-Monde (quel beau titre!)...

 © Eloo 01/2014

Posté par Eloo aime lire à 19:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

08 janvier 2014

La Sélection (t.0.5) : Le Prince

la-selection,-tome-0,5---le-prince-4284713

 

Auteur : Kiera Cass
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2013
format ePub

Le Saviez-vous ? Cette nouvelle est uniquement disponible en version numérique.

  

Mon Avis : ♥♥♥♥

Le Prince nous fait revivre la Sélection à travers les yeux du Prince Maxon ; rien de nouveau donc si vous avez lu le premier tome de cette saga. Nous retrouvons le jeune homme quelques heures avant l'annonce des sélectionées à la TV et le quittons peu de temps après qu'elles soient arrivées au palais.

Globalement, j'ai eu l'impression que ça avait été écrit un peu vite (baclé?). Ou alors que l'éditeur nous avait livré le premier jet brut de l'auteur. Je ne dis pas que c'est ce qui s'est passé mais ce sentiment gênant m'a poursuivit pendant toute ma lecture.

Cette nouvelle est indéniablement un plus et les fans de la saga trouveront cette lecture sympathique (surtout s'ils sont 'Team Maxon'), mais elle n'est absolument pas indispensable. On dirait que l'auteur Kiera Cass tenait à nous prouver que le Prince Maxon a bien eu une vie avant la Sélection (ouf'!) et qu'il a toujours été aussi charmant : alors oui les filles, Maxon est aussi parfait qu'il en a l'air, ce n'est pas un leurre!

Bon. Voilà. Je ne regrette pas de l'avoir lu, ma curiosité a enfin été assouvie. Ca ne casse pas trois pattes à un canard, soit. Mais si vous avez aimé les deux premiers tomes de la saga et que vous trépignez d'impatience de lire le dernier tome (sortie prévue avril 2014), cette petite nouvelle peut momentanément vous aider à patienter...

© Eloo 01/2014

Posté par Eloo aime lire à 19:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,