02 novembre 2012

La Quête d'Ewilan (t.2) : Les Frontières de glace de Pierre BOTTERO

Ewilan 2

La Quête d'Ewilan (t.2) : Les Frontières de glace de Pierre BOTTERO
Editions Rageot. 2004. 284 p.

Le saviez-vous? Si Ewilan apprécie la compagnie du petit chuchoteur, son "papa" Pierre Bottero a, quant à lui, une préférence pour les chats.. De son vivant, il en possédait un qui répondait au doux nom de Mouki. Source

banniere

 

4ème de couverture :

      "Les bras de la goule se refermèrent sur Camille qui poussa un cri de détresse. Un froid terrible la saisissait, figeant ses membres et menaçant de faire exploser son coeur. Camille avait si froid qu'elle aurait hurlé si elle en avait été encore capable. Elle ne sentit pas des bras la saisir, l'envelopper dans des couvertures, la frotter, la masser. Il faisait froid. Vraiment trop froid."

 

Mon Avis : étoile jaune      •Relecture•

Quel plaisir de se replonger dans l'univers d'Ewilan!

Après un premier titre introductif, nous entrons ici dans le vif du sujet : la quête! Les personnages nous sont à présent familiers et nous nous y attachons sans peine. Ensemble, ils forment une belle équipe soudée par l'amitié. Leur voyage va être parsemé d'embûches ; je vous promets que ce tome-ci vous tiendra en haleine du début à la fin!

Je souhaite profiter de ce deuxième tome pour vous parler un peu du personnage d'Ewilan qui est une héroïne comme je les aime. Elle n'est ni trop naïve, ni trop capricieuse. C'est une jeune fille de son âge qui retombe volontiers dans l'enfance mais qui n'en oublie pas moins de prendre ses responsabilités et d'assumer ses choix! Elle a dû caractère, mais il est suffisamment dosé pour qu'elle n'en devienne pas insupportable. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et reste fidèle à ses idées.
En bref, je trouve que des héroïnes comme elle se font trop rares dans les romans ados d'aujourd'hui! Alors chers auteurs, prenez exemple : il est bien plus facile de s'identifier à une héroïne comme Ewilan qu'à une petite gourde qui ne sait pas mettre un pied devant l'autre et qui se fait tourner la tête par deux mâles en puissance! (Et oui, Pierre Bottero nous épargne le triangle amoureux - ce n'était pas encore à la mode lors la parution de la saga - et ça fait franchement du bien!)

 

© Eloo 11/2012

Posté par Eloo aime lire à 20:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


01 novembre 2012

[Challenge] P.A.L. "Cold Winter" 2012

challenge cold winter

 

      Depuis que les premiers flocons de neige sont tombés, timides et éphémères, j'ai très envie de participer au challenge P.A.L. "Cold Winter" 2012 lancé par Antonine du blog Kindofbooks. Je me rend compte que nous nous approchons des mois les plus froids à grands pas, et que bientôt nous serons obligés de lire enroulés dans une grosse couverture, avec un bon chocolat chaud à porté de main. J'avoue, j'apprécie énormément ces moments-là. Et quand à travers la fenêtre, on devine une fine couche de neige sur les arbres, je trouve que ça rend la lecture encore plus magique.

Bref, je m'égare. Le principe de ce challenge est simple : choisir les lectures qui nous accompageront pendant cette période "frisquette", soit du 1er novembre 2012 au 1er février 2013. Mais le mieux, c'est encore qu'Antonine vous explique elle-même en quoi cela consiste exactement : vous trouverez toutes les infos sur cet article de son blog, ou en regardant cette vidéo de sa chaîne Youtube.

Afin de rester dans le thème, je pense que vous l'aurez compris, l'idéal est d'inclure dans le challenge des livres en rapport avec l'hiver, la neige, Noël, etc. Et bien... ce ne sera pas mon cas. J'ai beau chercher, je n'ai pas de livres en ma possession qui pourraient faire l'affaire.
Mais ce serait trop bête de se miner pour ça, donc les livres que je vais inclure dans ma P.A.L. "Cold Winter" 2012 ont été choisi dans ma bibliothèque. Ils n'ont encore jamais été lus, et ils me font très envie. Je pense qu'ils m'accompagneront à la perfection dans les mois à venir.

flocon de neige

Ma liste "Cold Winter" :

Le Dernier jardin (t.2) : Fugitive / Lauren DESTAFANO
Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre / Ruta SEPETYS
Les dames à la licorne / René BARJAVEL & Olenka de VEER
Le magasin des suicides / Jean TEULE
Un Jour / David NICHOLLS
0.4 (t.1) / Mike A. LANCASTER

 

challenge cold winter livres

(lien de ma vidéo Youtube de présentation des livres)

 

© Eloo 11/2012

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

25 octobre 2012

La Quête d'Ewilan (t.1) : D'un monde à l'autre de Pierre BOTTERO

ewilan 1

La Quête d'Ewilan (t.1) : D'un monde à l'autre de Pierre BOTTERO
Editions Rageot. 2003. 283 p. 

Le saviez-vous? C'est à l'âge de douze ans que Pierre Bottero découvre sa passion pour la littérature d'héroïc fantasy, en lisant la  fameuse trilogie du Seigneur des Anneaux. Sa rencontre avec la plume de J. R. R. Tolkien fut si intense qu'elle l'empêcha de dormir pendant une semaine. Source

banniere

 

4ème de couverture:

      "Quand Camille vit le poids lourd qui fonçait droit sur elle, elle se figea au milieu de la chaussée. Son irrépressible curiosité l'empêcha de fermer les yeux et elle n'eut pas le temps de crier... Non, elle se retrouva couchée à plat ventre dans une forêt inconnue plantée d'arbres immenses.
-Te voici donc, Ewilan. Nous t'avons longtemps cherché, mes frères et moi, afin d'achever ce qui avait été commencé, mais tu étais introuvable..."

 

Mon Avis : etoile_jaune      • Relecture• 

Pierre Bottero est un auteur que j'affectionne tout particulièrement. Je trouve qu'il nous plonge dans des mondes incroyables, dont lui seul a le secret. Sa plume est belle, entrainante et complètement addictive!


J'avais lu la saga La Quête d'Ewilan pour la première fois il y a quelques années, peut-être même à sa sortie... ce qui fait trèès loin! Ca a été un coup de coeur monumental ; si bien que j'étais pleine d'apréhension en me replongeant dans le premier tome, D'un monde à l'autre, il y a quelques jours... Et si je ne vivais plus l'histoire de la même façon? Je l'avais lu adolescente, je suis aujourd'hui une adulte, et la perception/le ressenti n'est plus forcément le même. Ou l'art de s'angoisser... pour rien!

Car c'est une nouvelle fois un coup de coeur! La preuve qu'un bon roman reste un bon roman, qu'importe l'âge du lecteur! Mais alors pourquoi ça prend? Héhé mystère (a t-on vraiment envie de le savoir finalement?), c'est la magie Bottero!

Je pense que l'oeuvre de cet auteur est idéal pour celles et ceux qui souhaitent se lancer dans la fantasy. Les grands adeptes du genre trouveront peut-être les aventures d'Ewilan quelques peu enfantines, mais mine de rien, on est rapidement happé dans l'histoire (en ce qui me concerne, j'ai toujours autant de mal à refermer ce livre à la fin d'un chapitre!).

Finalement, le seul petit repproche que j'aurais à faire à ce premier tome, D'un monde à l'autre, c'est qu'effectivement on passe d'un monde à l'autre! Le nouvel univers que l'on découvre aux côtés de Camille et Salim me plait tellement, que pendant ma lecture je n'avais aucune envie que nos deux héros retournent chez eux, en France ; il le fallait bien pourtant...

 

© Eloo 10/2012

Posté par Eloo aime lire à 20:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2012

Pistouvi : Le Pays des grands oiseaux de MERWAN (aut.) & Bertrand GATIGNOL (ill.)

pistouvi

Pistouvi : Le Pays des grands oiseaux de MERWAN (aut.) & de Bertrand GATIGNOL (ill.)
Editions Dargaud. 2011. 191 p.

 

4ème de couverture :

      "Pistouvi, un jeune renard, vit avec Jeanne dans une cabane située au sommet d'un arbre géant planté au milieu des plaines. Un immense "homme tracteur" sillonne ces espaces infinis, fauchant sans relâche. Une magnifique femme aux cheveux ondulants, le vent, s'applique à planter graines et semences qu'elle tire de sa besace, contrecarrant ainsi les projets du défricheur.
C'est dans cet univers intangible que Jeanne et Pistouvi apprennent chaque jour l'altérité, notamment symbolisée par les oiseaux persifleurs dont Pistouvi ne doit surtout pas entendre le chant... Surtout pas!"

"Une femme douce comme la brise, un vieux bonhomme sourd comme une bielle, un renard roi du lance-pierre, une petite fille musicienne, des oiseaux ensorcelés. L'enfance, ça devrait durer toujours."

 

Mon Avis :

Cette Bande-dessinée a tout de suite attiré mon regard : le jeune renard en couverture possède ce qu'on peut appeler une "bonne bouille", on a envie de le rencontrer et d'entendre son histoire. Le résumé, quant à lui, nous promet de belles choses : de l'innocence, de la poésie et du rêve. C'est bien parti...

A l'intérieur, on découvre que les illustrations sont en noir et blanc, agrémentées de nuances de gris. Cela peut peut-être rebuter certains jeunes lecteurs, néanmoins on ne peut contester la qualité du dessin. Je suis tombée sous le charme, chapeau bas Monsieur Gatignol, vos dessins sont très beaux!

Malheureusement, le scénario ne m'a pas fait le même effet. Je ne doute pas que l'auteur avait une idée précise en tête (chaque histoire a sa morale) mais je n'ai pas réussi à mettre le doigt dessus... On peut bien sûr lire cette BD au premier degré, mais cela ne me suffit pas lorsque je sens que le livre possède un certain potentiel. Après réflexion, je pense qu'à travers l'histoire de Jeanne et son amitié avec Pistouvi, Merwan a voulu rappeler que l'enfance ne dure pas toujours, qu'il faut continuer à grandir et que rien ne reste inchangé. Mais est-ce qu'un enfant entre 6 et 10 ans arrivera t-il à la même conclusion que moi à la fin de sa lecture? Honnêtement, je n'en suis pas sûre...

Finalement, je dirais que je ne suis pas vraiment convaincue par Pistouvi : Le Pays des grands oiseaux. J'en attendais davantage et je suis certaine que ce livre aurait pu nous apporter beaucoup plus... Dommage, il ne m'a pas transporté.

 

© Eloo 10/2012

Posté par Eloo aime lire à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2012

L'Arche des derniers jours d'Eric SIMARD

arche_derniers_jours

L'Arche des derniers jours d'Eric SIMARD
Editions Syros - Coll. Soon. 2009. 327 p.

4ème de couverture :

      "La Terre, début du vingt-deuxième siècle. Un effroyable conflit planétaire a décimé presque toutes les espèces vivantes et provoqué des mutations génétiques. Des enfants aux pouvoirs étranges se sont réfugiés dans la jungle, auprès des rares animaux ayant survécu. Chaque adomutant a son propre "amimal", qui lui correspond étrangement. Ainsi, Iza et Louve, Lyan et Cerf, Shaona et Aigle, Mynor et Taureau, Youn et Dauphin vivent paisiblement sur une côte sauvage du sud de l'Inde. Mais des hommes armés accostent, manifestement à leur recherche. Cachés dans la mangrove, les adolescents se préparent à riposter farouchement.Ils ignorent que des scientifiques de l'Arche des derniers jours, un inquiétant laboratoire caché au coeur des îles des Cyclades, ont décidé de les capturer afin de pouvoir les étudier..."

 

Mon Avis : ♥ ♥

L'Arche des derniers jours se déroule dans un monde futuriste complètement imaginé par Eric Simard, l'auteur. Nous sommes au vingt-deuxième siècle et pourtant, même si le monde tel que nous le connaissons n'existe plus, il est très facile de s'y retrouver et de s'y immerger aux côtés des autochtones.

A travers les mésaventures d'adolescents un peu sauvages vivants en communion avec la nature, les esprits et surtout leurs "amimaux", ce roman aborde la question de l'éthique : jusqu'où peut-on aller au nom de la science et/ou de l'art?  Jusqu'au sacrifice de vies humaines?
Tout au long des chapitres, l'auteur ne cache pas ses diverses sources d'inspiration : la mythologie, la religion, et très certainement aussi l'oeuvre de Mary Shelley Frankenstein ou le Prométhée moderne.

Le sujet est prometteur mais l'histoire s'avère finalement assez classique, sans grand coup de théâtre et avec quelques longueurs. Mais ce qui m'a veritablement gêné est l'absence de personnage principal. On peut consiérer qu'il y en a plusieurs, mais ils restent finalement assez mystérieux à nos yeux. Du coup, il est difficile de s'attacher à l'un ou l'autre, même si leur mésaventure nous touche. On a envie de les voir s'en sortir, mais on garde un regard détaché sur l'histoire.

Je crois qu'en conclusion il manque le petit quelque chose en plus à ce roman pour qu'il se démarque des autres du même genre. Seule sa fin peut surprendre, assez "adulte" finalement. On s'attend peut-être à une note plus positive que ça, car nos héros combattent pour une noble cause : pour que triomphe l'humanité et la liberté.

 

© Eloo 10/2012

Posté par Eloo aime lire à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


06 octobre 2012

L'Etrange vie de Nobody Owens de Neil GAIMAN

gaiman_nobody

L'Etrange vie de Nobody Owens de Neil GAIMAN
Editions France Loisirs. 2010. 310 p.

 

4ème de couverture :

      "Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux..."

 

Mon Avis : ♥ ♥ ♥

Ce roman est un ovni de la littérature jeunesse. Incomparable, il propose quelque chose de nouveau et c'est très agréable. J'aime ces livres-là qui sont à contre-courant des publications habituelles ; et ils sont trop rares malheureusement.

Au début du roman, l'auteur semble aller dans tous les sens : chaque chapitre aborde une nouvelle aventure de Nobody dans le cimetière ou au-delà. Mais à la fin, toutes les pièces du puzzle s'emboîtent et l'auteur retombe majestueusement sur ses pieds, signe d'un roman d'une grande qualité.

Monsieur Neil Gaiman possède une belle écriture, envoûtante, qui colle parfaitement à l'univers qu'il a créé. Ses personnages sont tous touchants ; et, grâce à la manière dont l'auteur les met en scène, j'ai adoré détester les affreux méchants.
Les illustrations de Dave McKean qui accompagnent le roman ajoutent indéniablement un plus : le style particulier du crayonné renforce l'atmosphère sombre et mystérieuse de l'histoire.

Un mot sur la fin qui m'a rendue à la fois triste et heureuse : elle est parfaite pour conclure le passage de l'enfance à l'âge adulte de Nobody. Nous n'avons pas réponse à tout mais c'est ce qui fait son charme au roman (il garde une part de mystère jusqu'à la dernière ligne).
Si je puis m'adresser directement à notre héros : "Bon vent Bod... et vis!"

letrange-vie-nobody-owens-neil-gaiman-L-5

 

Ce roman a été lu dans le cadre d'une Lecture Commune Livraddict et grâce à l'initiative de Bouchon des bois. Je m'excuse encore auprès d'elle et des autres participants pour mon retard du à mon déménagement (publication de la chronique initialement prévue pour le 30 septembre).
Voici les liens vers les avis des autres participants de la LC : TousleslivresExtraVaganceJoepommgloubikVashta NeradaBouchon des boisKincaid40 Katalyn.

 

© Eloo 10/2012

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 septembre 2012

La Baronne meurt à cinq heures de Frédéric Lenormand

la-baronne-meurt-a-cinq-heures

La Baronne meurt à cinq heures de Frédéric Lenormand ♠
"Voltaire mène l'enquête"
Editions JC Lattès. 2011. 331 p.

 

4ème de couverture :

      "Qui a osé assassiner la baronne chez qui Voltaire coulait des jours heureux? En ce froid février 1733, c'est la rue qui attend notre philosophe (ou pire, la Bastille!). Il lui faut donc retrouver le criminel sans délai avant que celui-ci ne s'en prenne à d'autres honnêtes gens - à lui-même, par exemple. Heureusement, avec l'aide providentielle d'Emilie du Châtelet, Voltaire ne manque pas de ressources. Brillante femme de sciences, enceinte jusqu'au cou, celle-ci va l'accompagner dans son enquête où les subtilités féminines triompheront bien souvent de la philosophie. Ensemble, ils devront affronter de redoutables héritières en jupons, des abbés benêts et des flûtistes sanguinaires, décrypter des codes mystérieux, et surtout échapper à un lieutenant général de police prêt à embastiller Voltaire au moindre faux pas..."

 

Mon Avis : ♥ ♥ ♥

Mon avis ira droit au but - inutile d'ajouter des fioritures et autres ronds de jambes, je laisse ça à Voltaire! -, l'essentiel étant que j'ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman.

Le point fort de La Baronne meurt à cinq heures est le mélange réussi des genres : l'intrigue policière et l'humour de l'auteur font bon ménage, et le fait que l'auteur choisisse un contexte historique particulier rend le tout encore plus sympathique.
La résolution du meurtre est à l'image du roman tout entier : décalé. Même si l'auteur semble bien s'éclater, il n'empêche pas que son intrigue est rondement bien mené. Encore un policier comme je les aime : rien de trop glauque ou effrayant, mais une énigme passionnante à résoudre. J'ai eu des soupçons, mais je me suis surtout fait balader. C'est donc réussi! 

En plus d'utiliser en fond une période historique précise, Frédéric Lenormand met en scène des personnages ayant réellement existé (Voltaire, la Baronne de Fontaine-Martel, la Marquise du Châtelet, etc.). Je ne sais pas dans quelle mesure les informations historiques qu'il nous donne sont véridiques ; mais je crois que dans le doute il ne faut pas trop s'y fier : de toute évidence le but premier de l'auteur est de nous divertir, pas de nous informer. Il a choisit un contexte historique qu'il connaît et des personnages qui ont existé pour bâtir son intrigue qui est à mon sens complètement fictive.

Je vous conseille ce roman si vous appréciez les polars-historiques-humouristiques-sans prises de tête!

© Eloo 09/2012

Posté par Eloo aime lire à 10:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 septembre 2012

[Opération] "Les Matchs de la Rentrée Littéraire!" (2)

Rentrée-Littérraire-V2-logo

Participer aux Matchs de la rentrée littéraire 2011 m'avait tellement plu, que je réitère l'expérience avec plaisir!
Comme l'année dernière, Priceminister a sélectionné 12 romans et propose aux blogueurs d'en reçevoir un en échange d'une chronique!

La liste :

  • Parfums de Philippe CLAUDEL
  • Pour seul cortège de Laurent GAUDE
  • Barbe Bleue d'Amélie NOTHOMB
  • Oh... de Philippe DIJAN
  • Une Place à prendre de J.K. ROWLING
  • Home de Toni MORRISON
  • Les Affreux de Chloé SCHMITT
  • L'Amour sans le faire de Serge JONCOUR
  • Je vais passer pour un vieux con de Philippe DELERM
  • Gains de Richard POWERS
  • Un Week-end en famille de François MARCHAND
  • Tigre tigre! de Margaux FRAGASO

 

Bien sûr, Une Place à prendre de J.K. ROWLING me fait de l'oeil mais il sera sans aucun doute sur-demandé! Le dernier roman de Philippe DELERM, Je vais passer pour un vieux con, a un titre pour le moins intriguant, et la couverture d'Un week-end en famille de François MARCHAND donne vraiment envie... Mais je crois que mon coeur va pencher pour L'Amour sans le faire de Serge JONCOUR! Et pour vous, ça sera quoi?

Si vous souhaitez participer, c'est par ici que ça se passe : PRICEMINISTER
        

 

© Eloo 09/2012

P.S. : Vous avez vu le nombre de Philippe?!
P.P.S : Tout va bien, Amélie est au rdv comme chaque annéééée ^^

Posté par Eloo aime lire à 15:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

05 septembre 2012

"Little Free Library" ou micro-bibliothèque

Depuis 2009, le réseau "Little Free Library" permet aux habitants d'un même quartier de se rencontrer et d'échanger des livres. Le succès est au rendez-vous aux Etats-Unis, son lieu de naissance, mais aussi au-delà.

 

20120718customer
source photo


Qui est donc à l'origine du projet?

Todd Bol, originaire du Wisconsin aux Etats-Unis, décide à l'automne 2009 de fabriquer une école miniature en bois qu'il installe devant sa maison à Hudson... et qu'il rempli de livres! A travers ce projet, il souhaitait rendre hommage à sa maman qui fut de son vivant une enseignante passionnée de littérature.
Grâce au bouche à oreille, la micro-bibliothèque attire très vite du monde. Amis et voisins viennent régulièrement choisir et déposer des livres - même quand il pleut!- et prennent plaisir à discuter quelques instants, à faire connaissance ou encore à complimenter Mr. Bol pour son ingénieuse idée.

Au vu de son grand succès local, Todd Bol décide alors de confier à un certain Rick Brooks, expert en sensibilisation et information des communautés, le soin de faire connaître son projet.

 

De l'école miniature au mouvement "Little Free Library"

Avec l'aide de Rick Brooks, Todd Bol lance donc son mouvement "Little Free Library" à travers les Etat-Unis. Du Wisconsin, l'idée se répand en Californie puis petit à petit à travers tout le continent.
Aujourd'hui, on peut trouver des micro-bibliothèques dans une dizaine de pays, dont le Canada, le Ghana, et l'Allemagne (principalement à Berlin). Il semblerait que le mouvement soit arrivé jusqu'en France mais il ne s'agirait que de prémices.
Selon Todd Bol, il existerait à l'heure actuelle environ 3000 micro-bibliothèques.

"Little Free Library" étant aujourd'hui un mouvement officiel (=association à but non lucratif), il est possible de s'y affilier. En échange de 25$, on obtient un panneau et un code de suivi.
Sur le site internet officiel se trouve une carte où toutes les micro-bibliothèques "adhérentes" à l'association sont recensées. A noter qu'il n'est pas obligatoire de faire parti de cette association pour créer sa propre micro-bibliothèque.

9684048
source photo 

 

Pourquoi ça marche?

Selon Dana Cuff, professeure à l'Université de Californie à L.A., les micro-bibliothèques permettent un contact humain dans une société où l'on communique principalement par écrans interposés (sms, facebook & twitter, etc.). Mine de rien, les gens aiment partager leurs lectures, les échanger et en discuter.
C'est également une façon de rencontrer des gens que l'on cotoîe tous les jours - les voisins par exemple - mais avec qui on n'a jamais pris le temps de faire connaissance. Les micro-bibliothèques? L'escuse idéale pour se retrouver au même endroit avec un sujet de conversation tout cuit : les livres qu'on apporte ou que l'on va emprunter. De quoi créer des affinités...

 

Et si moi aussi je veux une micro-bibliothèque chez moi?

Vous connaissez le Bookcrossing? Le principe est un peu le même (on a envie de faire un cadeau sans prétention à autrui, sans rien attendre en retour). On se fabrique une petite maison miniature (maison d'oiseaux, boîte aux lettres, lanterne, ou tout autre produit récupéré/fabriqué artisanalement), on y ajoute quelques livres et on n'oublie surtout pas la petite pancarte du type "Prenez un livre ou laissez-en un, ou les deux".
Les avantages? Pas d'inscription et pas de frais de retard!
lien utile : Givebox France

little-free-library
source photo

 

Que sont devenus Todd Bol et Rick Brooks?

Vous êtes tenté par l'expérience mais vous êtes un âne en bricolage? Pas de problème, Todd et Rick sont là pour vous aider! Ils vous proposent des modèles en bois recyclé pour un prix variant entre 200 & 800€ (frais de port non compris évidemment!) environ. Ils ont également en stock des kits de construction et des petites maisons à peindre soi-même.

giveboxvoir-428x570
source photo


Sources : Courrier international - ENSSIB

© Eloo 09/2012

Posté par Eloo aime lire à 20:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 septembre 2012

Métamorphose en bord de ciel de Mathias MALZIEU

métamoprhose en bord de ciel

Métamorphose en bord de ciel de Mathias MALZIEU ♠
Editions Flammarion. 2011. 157 p.

 

4ème de couverture :

      "Tom Cloudman est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques le propulsent au sommet de la gloire. Jusqu’à ce qu’un médecin qui le soigne pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable. Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier pour tenter de venir à bout de ce qu’il appelle « la Betterave ». Lors d’une de ses déambulations nocturnes dans les couloirs de l’hôpital, cet homme qui a toujours rêvé de voler rencontre une étrange créature, mi-femme mi-oiseau, qui lui propose le pacte suivant : « Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, mais cela ne sera pas sans conséquences. Pour déclencher votre métamorphose vous devrez faire l’amour avec moi. De cette union naîtra peut-être un enfant. Un risque à accepter. » Dans la tradition de ces contes pour grands enfants, Mathias Malzieu nous raconte l’histoire merveilleuse d’un homme qui veut tuer la mort et tutoyer les cieux. Ce faisant il nous livre une réflexion rare sur le pouvoir de la vie, et de l’amour."

 

Mon Avis : ♥    / spoils \

Mathias Malzieu est une personne aux multiples facettes : chanteur, musicien, écrivain ; on peut dire qu'il a l'écriture dans la peau... et un univers bien à lui. Sa plume est belle, elle nous invite à une valse poétique, parfois hésitante et d'autres fois plus trash. Métamorphose en bord de ciel est truffé de figures de styles, ce qui nous incite à deviner entre les lignes une deuxième interprétation possible de l'histoire, moins littérale.

Dans son roman, Mathias Malzieu a créé un univers suréaliste dans le monde bien réel d'aujourd'hui. Comme une porte qui s'ouvre sur un "après" inconnu, dès que l'on monte sur le toit de l'hôpital, toutes nos certitudes "s'envolent" et tout est à réapprendre. Certains voient en Mathias Malzieu une sorte d'héritier de Lewis Caroll,  oui sauf qu'Alice est dans un rêve, pas sous morphine... Tandis que je n'ai aucun problème à imaginer une jeune fille en pleine discussion avec un lapin blanc portant une montre à gousset, la volière sur le toit de l'hôpital n'arrive pas à me convaincre. Et c'est un problème...

La porte qui s'ouvre vers ce nouvel univers s'ouvre aussi sur tous les possibles. Peut-être que rien n'est réel finalement, peut-être que tout n'est qu'imagination dans la tête de Tom à cause du surplus de morphine ou de la sournoiserie de la betterave... En tous les cas, je n'ai eu cette réflexion qu'après coup ; et malheureusement pendant ma lecture, j'ai eu la nette impression de passer complètement à côté de l'histoire...

Une belle déception. De la poésie et une jolie plume, mais un contenu qui ne m'a pas transporté. Je suis restée en retrait et je n'ai pas réussi à m'envoler aux côtés de Tom 'Hématome'. Je ne donne qu'un à ce roman, non pas parce qu'il n'est pas de qualité, mais parce qu'il n'était pas fait pour moi.

 

© Eloo 09/2012

Posté par Eloo aime lire à 10:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :