23 août 2012

La Mystérieuse affaire de Styles d'Agatha CHRISTIE

agatha christie

La Mystérieuse affaire de Styles d'Agatha CHRISTIE
Editions Feryane (gros caractères). 2004. 354 p.
Première édition : 1920 

 

4ème de couverture :

      "Une nuit de juillet, dans la demeure de Styles, Emily Inglethorp meurt brutalement. Empoisonnement à la strychnine, conclura l'autopsie...
Qui donc a voulu la mort de la riche Emily? Son jeune mari, dont tous se méfient? Les fils de son premier époux, par crainte de voir l'héritage leur échapper? Ou un autre proche de cette femme dynamique et très entourée? Comment l'assassin a-t-il pu faire absorber le poison à la victime, en pleine nuit, alors qu'elle était enfermée dans sa chambre?
Ne négligeant aucun indice, l'inspecteur Hercule Poirot, en résidence dans la région, mène l'enquête de main de maître. Pour notre plus grand plaisir, sous la plume talentueuse d'Agatha Christie."

 

Mon Avis : [Classique]

Voici donc ma première rencontre avec la grande dame du polar Agatha Christie. Pour que cela se fasse dans les meilleures conditions possibles, j'ai choisi de lire son premier roman, qui est également la mise en scène de la première enquête d'Hercule Poirot.

La complexité de l'intrigue parfaitement maîtrisée par Dame Agatha m'a époustouflé. L'auteur nous balade complètement, nous donnant par-ci par-là des indices qui peuvent à la fois nous aider et nous induire en erreur. J'ai aimé être perdue jusqu'à la découverte du coupable et l'explication qui s'en suit.

Moi qui ne suis pas une grande adepte du genre policier, je crois que j'ai trouvé ce qui me convient. Ici, pas d'assassin complètement malade, pas de meurtres où les descriptions nous arrachent presque un haut-le-coeur,... et surtout même pas peur! Tout l'intérêt réside dans la recherche du coupable grâce aux indices qu'il a pu laisser lui échapper. Dans La Mystérieuse affaire de Styles, pas de meurtres en série glauques & flippants donc, juste une mémé un peu trop riche qui se fait assassiner par une des nombreuses personnes qui vit avec elle. Mais qui? J'aurais juste un petit bémol à noter à ce sujet (parce que j'aime râler, disons-le clairement)  : j'ai trouvé que les personnages n'étaient pas très suspicieux ni très inquiets alors qu'ils savent bien que le coupable se trouve sous le même toit qu'eux (moi je ne dormirais plus la nuit quoi!). Même si visiblement, le coupable n'avait qu'une seule cible...

Une très belle découverte et même un coup de ; j'ai adoré entrer dans l'univers d'Agatha Christie et j'ai hâte de lire la suite des aventures d'Hercule Poirot! (la psycho-rigide-hyper-maniaque que je suis veut continuer dans l'ordre, avec la deuxième enquête de Poirot nommé Le Crime du golf. Oui, un point c'est tout - mais il faut juste que je me la procure^^)

 

© Eloo 08/2012

Posté par Eloo aime lire à 10:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 août 2012

Le Blog fête ses 2 ans!

Blog'Day

 

C'est l'occasion pour moi de faire un petit bilan, mais aussi de vous remercier!

   Lorsque mon Blog a soufflé sa première bougie, je ne connaissais pas encore l'étendue de la blogosphère. Je ne "visitais" que 2 blogs, les carnets de Radicale et chez Clarabel, ceux-là même qui m'avaient donné envie de me lancer dans l'aventure. La révolution s'est faite lorsque j'ai créé la page Facebook du Blog ; je me suis alors rendue compte du nombre incalculable de blogs qui existait (c'est même plus une famille, c'est une tribu!). Ouch, même pas possible de tous les visiter... Du coup, comme tout le monde, j'ai eus des petites préférences, et je vais donc brièvement vous présenter 3 blogs pour qui mon coeur balance : Le Libr'air pour son design et la plume concise de sa blogueuse, Bazar de la Littérature pour sa douceur, sa poésie et la gentillesse de sa blogueuse & Les histoires de Margaud pour l'humour et la plume acérée de sa blogueuse! Merci à elles!

   A l'heure où je publie ce billet, Eloobooks, c'est 10817 visiteurs (et une moyenne d'environ 20 visiteurs/jour), plus de 16000 pages visitées et plus de 500 commentaires en 2 ans! Comparativement à la première année, tout a quasiment triplé! Merci, merci, merci! Je tiens plus particulièrement à remercier Sybille du blog Sunset-Avenue pour ses visites régulières et ses commentaires : c'est toujours un plaisir de te lire! Depuis plus récemment, Noémie du blog Les lectures de Bibliophile, Blivresque du blog Boulevard-Livresque & Acr0 du blog Livrement laissent aussi des traces à chacun de leur passage, merci à vous! Et bien sûr, merci aux visiteurs de l'ombre, qui viennent régulièrement et suivent fidèlement les actualités du Blog chaque semaine, MERCI!

   Je tiens également à remercier la plateforme Canalblog et toute son équipe qui regorgent d'idées et proposent régulièrement de nouvelles innovations au service de nos blogs.

   Eloobooks, ce n'est pas seulement un Blog et une page Facebook, c'est aussi des comptes Livraddict Twitter, et plus récement une page Pinterest (pas en lien avec le blog et les livres, mais plutôt une de mes nouvelles lubies - moi une Geek? Euh non, non!)

 

   A présent et pour finir, revenons au concours que j'ai organisé à cette occasion! Les résultats sont tombés et je suis ravies de pouvoir vous annoncer les noms des 2 gagnants :

DIGLEE LOT           CONSTANTINE LOT

Toutes mes félicitations à WonderlandOfBook & bejiines! :D

 

Merci encore et à bientôt... en lecture! © Eloo 08/2012

Posté par Eloo aime lire à 14:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

14 août 2012

La Forteresse des lapins de Linda ZUCKERMAN

forteressedeslapins (1)

♠ La Forteresse des lapins de Linda ZUCKERMAN
Editions Seuil. 2011. 346 p.

 

4ème de couverture :      / spoils \

Qui est ta vraie famille ?
Le frère qui te ment ou l'adversaire qui se bat à tes côtés ?
Suite à un hiver particulièrement rigoureux, la société des renards est ravagée par la famine. Des lapins malveillants en profitent pour faire fortune en enlevant leurs congénères pour les revendre en pâtés... Deux frères ennemis, Quentin le lapin et Harry le renard, vont s'entraider pour mettre fin à cet odieux trafic.
Une fable animalière forte et originale qui dénonce le goût du profit à tout prix.
De l'aventure, une conspiration, du mystère, de l'amitié, du courage et de l'honneur.

 

Mon Avis : ♥ ♥ ♥

Je n'avais pas entendu parler de ce roman avant de le trouver à la médiathèque, et pourtant avec son titre accrocheur, il était clairement fait pour moi. Hé oui, la 'lapinou addictque je suis ne pouvait  pas passer à côté!

Et figurez-vous que ce roman en a dans le bide. Premièrement, je trouve qu'il faut être culotté pour écrire une fable contemporaine car je pense que le public est relativement difficile à trouver. Il fallait oser et le pari est réussi. Deuxièmement, comme La Fontaine et d'autres avant elle, Linda Zuckerman ne se contente pas de mettre en scène des animaux tous mignons, elle profite de son histoire pour condamner fermement les sociétés où l'argent est au-dessus de tout et où les politiciens véreux font ce qu'ils veulent avec les moyens les plus douteux.

Vous l'aurez compris, on ne fait pas que dans la légèreté avec ce roman riche en actions qui encourage le dépassement de soi, le courage et le combat pour ses idées. L'éditeur a publié La Forteresse des lapins à destination d'un public jeunesse, et je pense qu'il est important de signaler que ce livre possède des passages parfois difficiles, qui peuvent faire peur ou rendre triste. Il conviendra aussi tout à fait à un lectorat adultes de par ses messages qui donnent à réflexion.

Dans l'ensemble, on peut dire que c'est bien écrit : ça défile et c'est agréable. 

Un roman qui mérite qu'on y prête attention.

 

Malgré tout cet enthousiasme, je vais quand même pousser un mini coup de gueule : le résumé en quatrième de couverture est une catastrophe! Il ne laisse aucun suspense car il dévoile la première moitié du livre. Pendant que les protagonistes essaient de comprendre les évènements bizarres qui ont lieu, le lecteur possède déjà l'explication via le résumé... Arg', c'est vraiment dommage...

 

© Eloo 08/2012

Posté par Eloo aime lire à 19:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

09 août 2012

Les Dix enfants que madame Ming n'a jamais eus d'Eric-Emmanuel SCHMITT

les-dix-enfants-que-madame-ming-n-a-jamais-eus-cover

♠ Les Dix enfants que madame Ming n'a jamais eus d'Eric-Emmanuel SCHMITT
Editions Albin Michel. 2012. 114 p.

 

4ème de couverture :

      "Madame Ming aime parler de ses dix enfants vivant dans divers lieux de l’immense Chine. Fabule-t-elle, au pays de l’enfant unique ? A-t-elle contourné la loi ? Aurait-elle sombré dans une folie douce ? Et si cette progéniture n’était pas imaginaire ? L’incroyable secret de Madame Ming rejoint celui de la Chine d’hier et d’aujourd’hui, éclairé par la sagesse immémoriale de Confucius."


Mon Avis : ♥ ♥

Eric-Emmanuel Schmitt n'y va décidément pas par quatre chemins : ce roman, comme ses prédécesseurs, est court et concis. Malgré tout, on y trouve son compte et retrouve la plume de l'auteur avec plaisir. Ce livre avec un titre à rallonge est le dernier né du cycle de l'invisible, dont est également issu Oscar et la dame rose que j'avais déjà lu (les titres sont indépendants les uns des autres).

L'interêt de ce roman sont les anecdotes que Madame Ming raconte sur chacun de ses enfants (j'ai trouvé l'histoire du narrateur très secondaire, et pas forcément indispensable). Elles sont si extraordinaires qu'on doute de leur véracité, mais on se laisse malgré tout gentiment dupé à cause de la sincérité troublante de Madame Ming chaque fois qu'elle commence un nouveau récit. J'ai également aimé découvrir Confucius : personnage historique, il a profondément marqué la civilisation chinoise et est considéré comme le premier "éducateur" chinois. Sachez néanmoins que si vous espériez découvrir la Chine (ses moeurs, ses paysages, etc.) à travers ce roman, il vaut mieux passer votre chemin...

Dans ce conte philosophique, Eric-Emmanuel Schmitt nous offre un peu de sa sagesse, comme toujours.
Ce roman ne sort pas du lot, mais il est agréable à lire.

 

 

confucius_54

"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie."
Confucius (551av. J.C. - 479 av. J.C.)

 

 

© Eloo 08/2012

Posté par Eloo aime lire à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 août 2012

.

marilyn-lit_galleryphoto_paysage_std

01/06/1926 - 05/08/1962

Posté par Eloo aime lire à 10:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


04 août 2012

END : Elisabeth (t.1) de Barbara CANEPA & Anna MERLI

end elisabeth

♠ END : Elisabeth (t.1) de Barbara CANEPA (scénario, dessin) & Anna MERLI (dessin)
Editions Soleil - Coll. Métamorphose. 2012. 50 p.

 

4ème de couverture :

      "Imaginez...
Si le monde autour de vous jamais ne se mouvait.
Si le murmure du vent et le chuchotement de la pluie se répétaient inexorablement dans leur devenir monotone…
Si le silence, souverain régnait jusqu'à ce que l'invisible ne soit vôtre…
Tel est mon univers.
Un monde où la berceuse du temps a cessé d'entonner sa complainte.
Un monde anémié, privé de toute couleur, où les esprits et les âmes perdues trouvent enfin la paix...
... Dans leurs mausolées solennels et sans âge...

J'ai 13 ans. Elisabeth est mon nom.
Mes cheveux sont blancs comme la vie.
Si le cœur vous en dit, vous pourrez me rencontrer.
Mais pour cela, il vous faudra mourir."

 

Mon Avis : ♥ ♥ ♥

S'il faut un coupable, je le dénoncerai sans état d'âme : Benjamin Lacombe. Il ne tarit pas d'éloge sur Elisabeth, donc lorsque j'ai vu cette BD, bien rangée dans un rayon (bien en vue) de la librairie, j'ai... craqué! Et bien m'en a prit, les deux auteurs nous en mettent plein les mirettes!

La couverture nous annonce d'office les magnifiques illustrations à suivre. Elle nous invite dans un doux cauchemar, où l'on se sent bien au point de ne plus vouloir se réveiller. Les couleurs sombres sont à l'honneur ; sans pour autant éclipser les quelques couleurs vives qui, du coup, nous éclaboussent la vue en surgissant, aussi éphémères qu'insaisissables.

L'intrigue a vraiment été réfléchie et fouillée, donc j'attend avec impatience de voir comment Barbara Canepa va s'en sortir pour la suite car la barre a été placée très haute! J'ai trouvé que le thème de la mort est abordée d'une façon nouvelle, et la représentation de l'espoir secret de l'homme qu'il puisse y avoir une seconde vie dans l'au-delà (ou entre Terre et Ciel) m'a plu. En fait, on ne sait pas vraiment où se trouve Elisabeth et tout ce mystère entourant sa déchéance et sa famille creuse l'appétit. Où nous emmène les auteurs, que veulent-elles nous dire?

Un début prometteur. Une folle envie de lire la suite. Et une hypothèse : END pour Elisabeth - Nora - Dorothéa? J'espère le savoir bien assez vite...

 

© Eloo 08/2012

Posté par Eloo aime lire à 14:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

01 août 2012

Et de 2! [Concours inside]

Blog_Day
[création © Eloo / source images : digital-crea.fr]

 

Héhé, le 20 août prochain, ElooBooks fêtera ses 2 ans d'existance... Déjà! Mais l'heure du bilan n'est pas encore arrivée (regardez bien ma montre), pour le moment c'est l'heure de marquer le coup!

Du 1er août 0h00 au 20 août 0h00, un concours est officiellement lancé & ouvert sur le blog.

Et qui dit 2 ans dit... 2 gagnants (cela va de soit!)

 

Passons à présent à la présentation des "lots" (qui ont été de très belles découvertes pour moi cette année - oui, je sais, l'année n'est pas finie!) :

1)un roman  Et puis, Paulette... de Barbara Constantine aux éditions Calmann-Lévy (2012 ; 312 p.). • ma chronique

Le petit + : l'exemplaire est dédicacé par l'auteur!

        Et_puis_Paulette_de_B_CONSTANTINE 

2) une BD Confessions d'une GLITTER Addict de Diglee aux éditions Marabout (coll. MARAbulles ; 2012 ; non paginé). • ma chronique

     confessions_d_une_glitter_addict_diglee_6

 

Dis, comment qu'on fait pour participer?

Il faut tout simplement laisser un joli commentaire en bas de l'article ou envoyer un e-mail à eloobooks[at]gmail.com avec :

1. le nom du livre que tu souhaites gagner (ça peut être les 2, petit gourmand!)
En option :
2. ton pseudo facebook/twitter/livraddict ; si tu me suis ce sera une chance supplémentaire de gagner (à chaque fois)
3. ta page facebook si tu me suis avec et/ou si tu as fais de la promo' pour ce concours = une chance supplémentaire de gagner (à chaque fois)
-> T'inquiètes pas, si tu viens régulièrement sur ce blog et que tu y as déjà laissé une trace (commentaires), tu auras aussi une chance supplémentaire de remporter un lot (mais pour ça, j'suis seule juge héhé!)...

Soyez clair & précis pour qu'il n'y ait pas de ratés de ma part, et n'hésitez pas à vérifier que votre participation a bien été prise en compte (retour de commentaire ou d'e-mail).

Ce concours est ouvert à tous les résidents de France métropolitaine (je sais, c'est pas juste, mais je ne peux pas faire autrement...)
Les noms des 2 gagnants seront dévoilés sur le blog en temps et en heure. Ces derniers seront également recontactés par e-mail (donc gare aux fautes lors de votre "inscription" par commentaire!)

Bonne chance! :)

INSCRIPTIONS CLOSES!

 

© Eloo 08/2012

Posté par Eloo aime lire à 00:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :

31 juillet 2012

Éloge de la cellulite et autres disgrâces de Dominique DYENS

eloge de la cellulite

♠ Éloge de la cellulite et autres disgrâces de Dominique DYENS
Editions Héloïse d'Ormesson. 2006. 171 p.

Nouvelles caustiques
Faut-il dégraisser les femmes comme les entreprises?

 

4ème de couverture :

      "Que penser d'une société de laquelle toute femme qui ne serait pas liftée, siliconée, botoxée serait bannie, réduite à la clandestinité ; où les hommes hantés par le spectre du chômage troqueraient leurs épouses contre un emploi ; où l'implantation à l'échelle nationale de Maisons Closes pour Femmes Respectables sauverait l'économie française du marasme?
Cauchemar, hypothèse loufoque, Dominique Dyens observe avec esprit ce monde gouverné par l'apparence et les régimes. Provocatrice et drôle, elle plaide pour les rondeurs et la revanche des ménagères. Entre conte surréaliste et fable contemporaine, ses histoires caustiques renouent avec l'écriture acérée des romancières anglaises.

Un Eloge qui tient la ligne et traite le mal par le rire."

 

Mon Avis : ♥ ♥

J'ai passé un agréable moment de lecture avec ce recueil de nouvelles écrit par Dominique Dyens ; ce n'était pourtant pas couru d'avance car ce genre littéraire n'est pas franchement ma tasse de thé. Je finis toujours une nouvelle avec un arrière goût d'inachevé sous la langue, et une belle frustration du même coup. Les sept histoires d'Eloge de la cellulite et autres disgrâces font exception, elles me semblent toutes être d'une longueur idéale. L'auteur n'oublie pas que le lecteur est souvent friand de détails, mais elle n'en fait pas trop non plus.

Le résumé présente parfaitement le contenu du livre : c'est grinçant et caustique, un brin caricatural mais aussi avec un fond de vérité (au secours!). Si certaines nouvelles nous présentent le pire, d'autres reflètent la réalité parfois triste de nos vies. Et toujours des femmes qui cherchent leur place dans la société...

Bien que ce recueil de nouvelles ne soit pas un coup de coeur, je ne peux qu'inciter les personnes qui portent un intérêt à Eloge de la cellulite et autres disgrâces à se lancer dans cette lecture. C'est bien écrit, c'est plein d'humour et ça se lit très vite!

 

 © Eloo 07/2012

Posté par Eloo aime lire à 12:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juillet 2012

Et puis, Paulette... de Barbara CONSTANTINE

Et-puis-Paulette-de-B-CONSTANTINE

♠ Et puis, Paulette... de Barbara CONSTANTINE

Edition Calmann-Lévy. 2012. 312 p.

 

4ème de couverture :

      "Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. À l’évidence, elle n’a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus (6 et 8 ans) lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas… 
Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la chercher. 
De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s’agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d’enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette…"

Mon Avis : ♥ ♥ ♥

Il n'y a bien que les hommes seuls qui connaissent le prix de la solitude. C'est à partir de cette constatation que reposent les fondations du roman de Barbara Constantine, Et puis, Paulette... Un homme seul décide d'héberger une femme dans le besoin, puis un homme veuf depuis peu, puis deux autres vieilles femmes... Et puis ça continue comme ça et on se dit que le défilé ne va jamais s'arrêter! Mais qu'importe, la maison est grande et le bruit c'est la vie!

Le moins que l'on puisse dire est que ce roman possède un trop-plein d'optimisme! Autant de solidarité, c'est plutôt rare d'en voir et d'en vivre dans la réalité. Et puis, Paulette... est plein de bons sentiments, mais c'est surtout un roman qui nous ramène aux justes valeurs. Il nous rappelle notamment que même si la vie n'est pas toujours belle, il est toujours possible de s'en sortir quand on s'y met à plusieurs...

Et parce que nous vivons dans une société vieillissante, ce livre est également un souffle de fraicheur qui nous chuchote au creux de l'oreille que les personnes âgées, ok elles sont pas toujours faciles, mais elles ne doivent pas non plus être considérés comme un "poids morts" par les moins vieux... A mon sens, c'est une bien jolie philosophie!

L'écriture de Barbara Constantine est spontanée et tout à fait adéquate à ce type d'histoires qu'elle veut nous raconter... J'aime beaucoup!
Je ne peux que conseiller cette lecture à chacune & chacun!

 

© Eloo 07/2012

Posté par Eloo aime lire à 21:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

07 juillet 2012

Entre Dieu et moi, c'est fini de Katarina MAZETTI

entre-dieu-et-moi-cest-fini

♠ Entre Dieu et moi, c'est fini de Katarina MAZETTI
Editions Actes Sud - Coll. Babel. 2011. 136 p.

 

4ème de couverture :

      "Linnea a quinze ans, plein de complexes et pas mal de questions qui lui trottent dans la tête. La seule qui la comprenait, c’était Pia, son amie pour la vie… enfin, pour cent vingt jours, “sans compter les week-ends”, Linnea a fait le calcul une fois. Depuis que Pia est morte.
Avec Pia, elle pouvait parler de tout : de l’amour, de la mode, du beau Markus dont toutes les filles rêvent, de son père qu’elle voit deux fois par an, de sa mère qui s'engueule avec son nouveau jules, et même de Dieu. Seulement voilà, Pia n’est plus là. Alors pour ne pas se laisser aller à la tristesse ou à la colère, Linnea se souvient.
C'est avec une verve aussi tendre qu'hilarante que Katarina Mazetti incarne une adolescente bravache, curieuse et paumée, qui parle aux murs pour ne  se confier à personne. Formidable roman sur l'amitié et les tourments adolescents, Entre Dieu et moi, c'est fini est suivi de deux autres volumes consacrés à Linnea, bientôt disponibles en collection Babel." (note : ils sont déjà disponibles)

 

Mon Avis : ♥         / spoils \

Cette chronique va être relativement  succincte car je ne sais pas trop quoi penser de ce roman à destination des ados. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé car il y a de bons éléments, mais je ne peux pas non plus dire que j'ai particulièrement accroché. Pour commencer, il y a eu cette sorte de "faux départ" : il m'a fallu quasiment 1/3 du livre pour entrer dans l'histoire et tenter d'apprivoiser Linnea. Dommage quand on compte le nombre de pages que contient Entre Dieu et moi, c'est fini (136)...

Jusqu'à la fin, j'ai eu très envie d'être touché par les personnages de Linnea et de Pia. Malheureusement, je me suis sentie juqu'au bout loin de leur univers. Elles sont dans leurs délires de copines et je n'ai pas réussi à m'y intégrer (j'ai quitté le lycée il y a 5 ans et c'est peut-être plus loin que je ne le pensais!).
Pia est un personnage complexe. On sent qu'elle déraille un peu, mais il est difficile d'y voir un symptôme de dépression, cela peut aussi être interprêté comme un simple jeu entre elle et Linnea. En tout cas, je n'ai pas trouvé la différence transcendante. De plus, il manque pour moi quelque chose d'essentiel à ce roman : une explication. L'auteur a pris le parti de laisser la narration à Linnea, du coup nous ne savons que ce que la jeune fille sait ou veut bien nous dire. J'aurais aimé connaître les raisons de la dépression de Pia, qui la pousse quand même jusqu'au suicide.

Pour conclure avec le style d'écriture, je l'ai trouvé agréable - quoique diffus (ce n'est pas parce que Linnea est une ado qu'elle doit posséder des pensées désordonnées!) - mais il ne se différencie pas forcément d'un autre.

J'aurais vraiment aimé vivre une belle rencontre avec Linnea... C'est ce qu'on appelle un rendez-vous manqué.

 

© Eloo 07/2012 

Posté par Eloo aime lire à 09:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :