05 juin 2017

Une lettre de vous

 

IMG_0027

Auteur Jessica BROCKMOLE Editions Presses de la Cité Date de parution 2014 / 283 p.

→ Ce livre m'a gentiment été offert par une amie. J'ai sorti ce roman de ma PAL.

 

4ème de couverture :

      "Unis par leur amour des mots. Séparés par un océan. Dévastés par la guerre.
Mars 1912. La jeune et obscure poétesse Elspeth Dunn ne connaît d'autre horizon que celui de l'île de Skye, au large de l'Ecosse. Aussi est-elle étonnée et ravie quand, pour la toute première fois, elle reçoit une lettre d'un admirateur, un étudiant américain du nom de David Graham. Tous deux entament alors une correspondance. Très vite, cet échange épistolaire donne naissance à une amitié profonde qui a tout d'un amour inavoué. Mais lorsque la Première Guerre mondiale éclate et que David se porte volontaire comme ambulancier, Elspeth ne peut que l'attendre en espérant qu'il survivra.
Juillet 1940. A la suite d'un bombardement à Edimbourg, Margaret découvre dans la maison familiale du courrier adressé à une certaine Sue. Le lendemain, sa mère a disparu et le seul indice qui lui reste est une lettre d'amour. En partant à sa recherche, Margaret va lever le voile sur les mystères qui entourent sa famille..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

C'est plus fort que moi, j'ai toujours peur de ne pas être convaincue par un roman fortement teinté de romance. Il faut dire que cela arrive souvent. Mais pas cette fois-ci. J'ai vibré aux côtés d'Elspeth et David, et je remercie l'auteur pour ce doux moment de lecture.

Ce roman épistolaire se situe sur deux périodes : pendant la Première Guerre mondiale d'une part, et en 1940 d'autre part. Il s'agit de contextes historiques qui me plaisent beaucoup, ce qui me connaissent le savent bien. Je trouve qu'on y apprend toujours quelque chose et Une lettre de vous ne fait pas exception car j'y ai découvert l'existence de l'American Field Service Association (association qui existe encore aujourd'hui et qui s'est étendue dans le monde, dont la France, avec de nouvelles missions).

Néanmoins, ce roman est avant tout et surtout une ode à l'amour. L'amour des jolis mots, l'amour des siens, l'amour avec un grand A... Le tout mis en scène dans des lettres très émouvantes écrites par une auteur à la plume sensible. Jessica Brockmole n'invente rien de nouveau, mais qu'est-ce que son histoire fait du bien. Je la conseille à tous ceux qui sont à la recherche d'une petite parenthèse hors du temps, d'un moment "cocoon" rien qu'à eux et/ou d'un happy end qui réchauffe le coeur.

 

9782258104082
Une lettre de vous sur la Fnac.com

 © Eloo 06/2017

Posté par Eloo aime lire à 08:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17 novembre 2014

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles

petites

 

Auteurs : Suzanne HAYES & Loretta NYHAN
Editions : Belfond
Date de parution : 2014
396 p.

 

→ Merci à Fiona du blog Pretty Books de m'avoir tenté et à mon Chéri de me l'avoir offert.

 

4ème de couverture :

      "Depuis que son mari a été appelé à rejoindre les forces alliées pour combattre en Europe, Glory Whitehall s’ennuie. Enceinte, seule avec son fils de deux ans dans sa grande demeure du Massachusetts, la pétillante jeune femme cherche une amie à qui parler.
A des centaines de kilomètres de là, en Iowa, Rita Vincenzo s'interroge : comment joindre les deux bouts dans un pays rationné? Comment réconforter la douce Roylene, la fiancée de son fils parti pour le front? Et, surtout, avec qui partager les angoisses et les joies du quotidien? Puis un jour, Rita reçoit une lettre d'une inconnue nommée Glory, comme elle épouse de soldat..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Je ne pouvais pas passer à côté de ce roman épistolaire se déroulant pendant la Seconde guerre mondiale car il avait tout pour me plaire.
Ma petite phrase d'introduction vous fait peut-être penser à un autre roman également écrit à quatre mains et nommé Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates? Ca m'a fait le même effet que vous, et bien que ces deux romans partagent de nombreux points communs, comme leur grande qualité littéraire, ils sont aussi très différents. Lisez l'un, puis l'autre, vous ne vous ennuyerez pas et apprécierez chacune des deux histoires.

A travers les lettres qu'elles échangent, nous apprenons à connaître Gloria et Rita, deux personnages hauts en couleur et attachants au possible. Elles ont chacune un parcours de vie très différent, mais qui leur permet de s'entraider mutuellement. L'absence des hommes de leur vie partis en Europe pour la guerre est ce qui les lie au départ, mais leur amitié va très vite dépasser tout ça. Je me suis sentie naturellement proche de Gloria car nous avons à peu près le même âge, mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier également Rita ainsi que tous les personnages secondaires (à l'exception de ce casse-pied de Levi).

Le bémol - vous savez ce petit grain de sable qui dérange dans la chaussure et qui empêche ce roman d'être un coup de coeur pour moi, ce sont les histoires de coeur de Gloria. Je ne peux pas vraiment en dire plus de peur de vous spoiler, à part que je n'ai pas toujours adhéré aux choix de Gloria, j'ai trouvé celle-ci parfois très immature et irresponsable (trop fleur bleue?). Heureusement, nous tombons d'accord à la fin de l'histoire.

Passons maintenant à ce que j'ai le plus aimé : l'évocation de la place de la femme à cette époque. En 1914 comme en 1940, les femmes ont dû participer à l'effort de guerre et travailler pour palier à l'absence des hommes. Elles ont alors pris conscience qu'elles étaient tout autant capables qu'eux. En bref, Petites recettes de bonheur... montre parfaitement l'émancipation progressif de la femme et j'ai adoré.

Ce roman est réaliste et très bien écrit ; parce qu'elles s'échangent des recettes de cuisine, des astuces en jardinage et des potins de voisinage, Rita et Gloria nous montrent que la vie doit continuer malgré tout, malgré le malheur, la peur et l'absence.

Je concluerais sur cette anecdote : Si Rita et Gloria s'écrivent des lettres sans s'être jamais vues, sachez que les deux auteurs de ce roman, Suzanne Hayes et Loretta Nyhan, l'on écrit également sans se rencontrer.

© Eloo 11/2014

Posté par Eloo aime lire à 18:13 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 août 2014

La Septième vague

septieme_vague

 

Auteur : Daniel GLATTAUER
Editions : Le Livre de Poche
Date de parution : 2012
(première édition : 2011)
279 p.

 

4ème de couverture :

      "Leo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l'unissait en esprit à Emmi. Elle reposait sur trois principes : pas de rencontre, pas de sexe, pas d'avenir. Faut-il mettre un terme à une histoire d'amour où l'on ne connaît pas le visage de l'autre? Où l'on rêve de tous les possibles? Où les caresses sont interdites? "Pourquoi veux-tu me rencontrer?" demande Léo, inquiet. "Parce que je veux que tu en finisses avec l'idée que je veux en finir" répond Emmi, séductrice. Alors, dans ce roman virtuose qui joue avec les codes de l'amour courtois et les pièges de la communication moderne, la farandole continue, le charme agit, jusqu'au dernier mail..."

 

 

Mon Avis : ♥♥♥

C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé Emmi et Léo dans cette suite du roman Quand souffle le vent du nord. Dans ce tome-ci, on peut déplorer quelques longueurs dues au fait que les deux personnages principaux jouent au chat et à la souris ; mais globalement, cette lecture m'a fait passer un agréable moment.

Le choix de créer des rencontres réelles entre Emmi et Léo tout au long de l'histoire est très judicieux, il permet de ne pas rester dans une routine par rapport au premier tome. La plume de Daniel Glattauer est toujours aussi belle, et les dialogues toujours aussi piquants. J'ai beaucoup aimé la fin choisi par l'auteur, bien que prévisible et même s'il faut avouer en définitive que le roman Quand souffle le vent du nord se suffit à lui-même.

Je conseille ce diptyque à celles et ceux qui aiment le genre épistolaire et/ou la romance sans chichi.

© Eloo 08/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 août 2014

Quand souffle le vent du nord

quand_souffle_le_4d9323d344d442

 

 

Auteur : Daniel GLATTAUER
Editions : Le Livre de Poche
Date de parution : 2011
(première édition : 2010)
348 p.

 

 

4ème de couverture :

"Un homme et une femme. Ils ne se connaissent pas mais échangent des mails. Jusqu'à devenir accros. Jusqu'à ne plus pouvoir se passer l'un de l'autre, sans se rencontrer pour autant... Savoureuse et captivante, cette comédie de moeurs explore avec finesse et humour la naissance du sentiment amoureux."

 

 

 

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

nina qd souffle

La Chaine Youtube de Nina

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Ce roman est arrivé au bon moment : j'avais envie d'une lecture que je n'arriverais pas à lâcher, et c'est exactement ce qu'il s'est passé. J'ai lu Quand souffle le vent du nord quasiment d'une traite. Pour autant, ce roman n'est pas un coup de coeur - il a manqué "le petit truc", mais il est indéniablement une très belle découverte.

J'ai ressenti un feeling incroyable avec les personnages. Emmi et Léo ont beaucoup d'humour et de répartis, ils ont pas mal de fêlures aussi. En quelques mots, ils sont terriblement touchants et attachants. Si Léo m'a parfois agacé avec ses remises en question multiples, j'ai trouvé qu'Emmi est un personnage extraordinaire. Je l'ai comprise et soutenue jusqu'à la dernière ligne.

La plume de Daniel Glattauer est contemporaine et colle parfaitement avec le ton qu'il a voulu donner à son roman. Il s'agit plus d'un dialogue comme au théâtre qu'un roman épistolaire, puisqu'une conversation par e-mail peut se faire en temps réel contrairement à un échange de lettres. Emmi et Léo parle parfois de tout et de rien mais ce n'est pas du tout ennyeux pour le lecteur car l'auteur arrive à rendre l'ensemble très vivant.

Pour conclure, je vous conseille vivement de partir à la rencontre d'Emmi et de Léo!

© Eloo 08/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juin 2014

84, Charing Cross Road

9782253155751-T

 

Auteur : Helene HANFF
Editions : Le Livre de Poche
Date de publication : 2012
(première édition : 1970)
160 p.

 

Le Saviez-vous? Ce livre épistolaire a fait l'objet d'une adaptation cinématographique en 1987, avec Anne Bancroft, Anthony Hopkins et Judi Dench dans les rôles principaux. Source

 

514B2CCEKSL

 

4ème de couverture :

      "Par un beau jour d'octobre 1949, Helene Hanff s'adresse depuis New York à la librairie Marks & Co., sise 84, Charing Cross Road à Londres. Passionnée, maniaque, un peu fauchée, extravagante, Miss Hanff réclame à Frank Doel les livres introuvables qui assouviront son insatiable soif de découvertes. Vingt ans plus tard, ils s'écrivent toujours et la familiarité a laissé place à l'intime, presque à l'amour. Drôle et pleine de charme, cette correspondance est un petit joyau qui rappelle avec une délicatesse infinie toute la place que prennent, dans notre vie, les livres et les librairies. Texte inattendu, 84, Charing Cross Road fait l'objet, depuis les années 1970, d'un véritable culte des deux côtés de l'Atlantique."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

84 charing cross road

Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥

Nous avons ici entre les mains un petit recueil de lettres sans prétention, des lettres qui à l'origine n'étaient pas destinées à être publiées. Helene Hanff, une américaine excentrique et parfois légèrement énervante, écrit à la librairie londonienne Marks & Co. car elle souhaite acquérir certains livres introuvables aux Etats-Unis, pour un prix raisonnable. Au fil des lettres, le ton devient de plus en plus familier et une amitié se crée doucement, en particulier entre Helene et l'un des employés de la librairie, un dénommé Frank Doel. C'est lorsque la correspondance s'achève (à la fermeture définitive de la librairie) qu'un éditeur se propose de publier l'échange de lettres.

84, Charing Cross Road est un hymne à la littérature et aux lecteurs passionnés qui laissent leur trace, parfois inconsciement, dans les livres. Néanmoins, je ne pense pas avoir su l'apprécier à sa juste valeur car Helene Hanff cite de nombreux auteurs et livres dont je n'ai jamais entendu parler. La jeune américaine n'a pas réussi à me donner envie d'en découvrir certains ; de cette lecture, je retiens surtout son amour pour les livres, si éclatant tout au long du recueil, qui m'a donné le sourire.

A noter que si je n'ai pas trouvé Helene Hanff spécialement attachante, en revanche j'ai beaucoup apprécié sa débordante générosité. Ce recueil de lettres nous donne la vision d'une Angleterre d'après-guerre où les rationnements sont de vigueur : Helene Hanf n'hésite pas une seconde à envoyer des paniers garnis aux employés de la librairie lors de plusieurs occasions, comme les fêtes de fin d'année.

Je ne regrette pas cette lecture, au demeurant plutôt sympathique, mais elle ne m'a pas fait vibré autant que je l'aurais espéré.

© Eloo 06/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

03 juillet 2013

Je vous écris du Vél'd'Hiv présenté par Karen TAIEB

Je vous écris du Vél D'hiv

Je vous écris du Véld'Hiv : Les lettres retrouvées présenté par Karen TAIEB
Préface de Tatiana de Rosnay. Editions Robert Laffont. 2011. 217 p.

Ne jamais oublier...

banniere

 

4ème de couverture :

      "13000 Juifs ont été arrêtés puis internés les 16 et 17 juillet 1942 lors de la rafle du Vél'd'Hiv. On a longtemps cru qu'il ne restait de ces journées qu'une seule et unique photo, quelques documents administratifs, et de trop rares témoignages. Récemment, au Mémorial de la Shoah, Karen Taieb, responsable des archives, a découvert une poignée de lettres écrites dans l'enceinte même du Vélodrome d'Hiver et sorties clandestinement. Tous les auteurs de ces lettres ont été déportés. Parmi eux, seule une femme est revenue.
Réunies ici pour la première fois, reproduites en fac-similé et retranscrites, ces lettres nous plongent de façon saisissante dans la réalité de cet épisode tragique de la Seconde Guerre mondiale."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Comment vous parler de ce témoignage? Je l'ai fini il y a plus d'un mois et je ne trouve toujours pas les mots.
Depuis, cette lecture ne s'est pas estompée dans mon esprit - l'horreur malheureusement reste toujours gravé, mais aucun propos de ma part ne serait assez lourd de sens pour exprimer ce que j'ai ressenti.

Cette chronique va donc être très courte.
Car de plus je ne crois pas que ma mission soit de vous convaincre de livre ce livre ; vous DEVEZ ressentir le besoin de lire ce témoignage de VOUS-MÊME. 

Comment j'ai moi-même appréhendé cette lecture? Je suis partie du principe qu'il s'agit avant tout d'un Devoir de Mémoire. Toujours se rappeler ce que l'être humain est capable de faire subir à son prochain, dans sa pire nature. Se souvenir de toutes ses vies gâchées & de ceux qui ont essayé de les sauver. Ne jamais oublier pour ne plus jamais refaire les mêmes erreurs...

banniere

-> En bref :
C'est un #oui total!
#non : /

 © Eloo 07/2013

Posté par Eloo aime lire à 18:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

21 janvier 2011

Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel SCHMITT

oscaretladamerose

 

Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel SCHMITT
Édition Albin Michel
2004
99 p.

      Oscar est un petit garçon atteint d'un cancer en phase terminale, c'est pourquoi il ne quitte plus l'hôpital. Chaque jour, une personne vient lui rendre visite : c'est Mamie-Rose, qui tient son surnom de sa blouse rose et de son grand âge. Un jour, elle lui propose d'écrire à Dieu afin de partager avec lui sa vie et ses réflexions. Oscar ne croit pas en Dieu mais il aime trop sa Mamie-Rose pour lui refuser quoi que ce soit, surtout qu'elle est une ancienne catcheuse alors mieux vaut ne pas la contrarier! Elle lui propose également de faire un jeu :

" - Quel jour sommes-nous, Oscar?
- Cette idée! Vous ne voyez pas mon calendrier? On est le 19 décembre.
- Dans mon pays, Oscar, il y a une légende qui prétend que, durant les douze derniers jours de l'an, on peut deviner le temps qu'il fera dans les douze mois de l'année à venir. Il suffit d'observer chaque journée pour avoir, en miniature, le tableau du mois. Le 19 décembre représente le mois de janvier, le 20 décembre le mois de février, etc., jusqu'au 31 décembre qui préfigure le mois de décembre suivant.
- C'est vrai?
- C'est une légende. La légende des douze jours divinatoires. Je voudrais qu'on y joue, toi et moi. Enfin surtout toi. A partir d'aujourd'hui, tu observeras chaque jour en te disant que ce jour compte pour dix ans.
- Dix ans?
- Oui. Un jour : dix ans.
- Alors dans douze jours, j'aurai cent trente ans!
- Oui. Tu te rends compte?
Mamie-Rose m'a embrassé - elle y prend goût, je sens - puis elle est partie." Citation p. 37-38.

Oscar et la dame rose est écrit dans un style épistolaire : nous lisons les lettres qu'Oscar adresse à Dieu pendant les douze derniers jours de sa vie. Il est très agréable de suivre les pensées d'un enfant de dix ans, qui s'exprime sans tabou et sans détour. "Si je m'intéresse à ce que pensent les cons, je n'aurai plus de temps pour ce que pensent les gens intelligents." Citation p.33. Avec Mamie-Rose, Oscar parle de tout : de sujets sérieux comme la mort et la maladie, de sujets légers comme les filles et les combats de catch de Mamie-Rose alias l'Étrangleuse du Languedoc, et de sujets philosophiques comme la vie avec un grand V.

Ce roman est court et concentré, comme la vie d'Oscar. Il se lit en deux petites heures mais il marque les pensées pendant très longtemps car il est sujet à réflexion.

Je conclurai simplement avec cette phrase qui sort de la bouche d'Oscar lui-même : "Regarde chaque jour le monde comme si c'était la première fois." Citation p. 95.

Mon avis :


A voir aussi :
Oscar et la dame rose réalisé par Eric-Emmanuel Schmitt, avec Michèle Laroque, Amir, et al.

Posté par Eloo aime lire à 11:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

01 octobre 2010

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann SHAFFER et d'Annie BARROWS

cercle_litteraire_amateurs

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
de Mary Ann  SHAFFER et d'Annie BARROWS
Édition du Nil

 (4ème de couverture)
Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d'un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l'occupant allemand : le "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates". De lettre en lettre, Juliet découvre l'histoire d'une petite communauté débordante de charme, d'humour, d'humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey...


J'ai lu ce roman en début d'année (donc pardonnez ma mémoire qui n'est plus toute fraîche) mais je tenais vraiment à parler de ce livre qui m'a beaucoup touché et que je conseille sans cesse et sans relâche aux gens qui gravitent autour de moi (quand on y croit, et bien on y croit!). Le titre a suffit pour me convaincre de lire ce roman car je l'ai trouvé à la fois mystérieux et intriguant. Et puis, il faut bien avouer que la page de couverture donne envie aussi. Quand je me suis aperçue qu'il s'agissait d'un roman épistolaire, j'ai eu peur que cela me gêne et gâche mon plaisir à la lecture mais ça n'a pas été le cas, bien au contraire, cela donne même une dimension toute particulière au roman. La trame de fond est une période dramatique de l'Histoire : la Seconde Guerre Mondiale. Sujet douloureux mais foisonnant qui a permit à ce roman de me passionner encore plus (il faut dire que je m'intéresse beaucoup à cette période historique). Même s'il s'agit d'un roman (et non d'un témoignage), on a  quand même l'impression d'apprendre certaines choses sur ce qui s'est passé réellement pendant la guerre (on se rend aisément compte que les auteurs savent de quoi elles parlent et que le sujet ne leur ai pas inconnu) et de vivre ce mauvais moment avec tous les personnages du roman.
J'ai particulièrement aimé découvrir le personnage d'Elizabeth exclusivement à travers les points de vue des habitants de Guernesey et de celle qui a partagé sa vie dans les camps, c'est extraordinairement bien fait et bien écrit. De plus, que l'action du livre se passe juste après la guerre m'a plu car c'est plus rarement raconté dans les romans  abordant cette période et pourtant il faudra encore du temps pour tout reconstruire car le traumatisme est bien là. Pour finir, j'ai apprécié le fait que des personnes (Juliet et les habitants de Guernesey) s'attachent et se prennent d'affection grâce à des lettres et sans s'être vus. Comme quoi, l'écriture et la lecture ont bien des pouvoirs magiques qui permettent de lier les gens à jamais!
Ce roman est un hymne à la lecture qu'il ne faut pas louper!



Que pensez-vous de ce roman?

Quelle note lui donneriez-vous? 4/5 (1)

 

 

Chez Clarabel, Fabula Bovarya, Leiloona, Miss Alfie, Lilly et Stephie...

Posté par Eloo aime lire à 10:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,