13 mai 2018

Mes Lectures • Avril 2018

 

Le mois d'avril a été parsemé de très jolies lectures. Je ne leur rends malheureusement pas justice ci-dessous, car faute de temps, je vous ai écrit des avis très succincts. Je vous invite donc vraiment à aller regarder ma vidéo qui se trouve en bas de cet article : j'y ai beaucoup plus développé mon ressenti.

 

J'ai lu... Le Liseur du 6h27.

IMG_2674

Quel plaisir cela m'a procuré de lire ce roman! L'auteur se sert d'une machine qui détruit les livres pour clamer tout l'amour qu'il leur porte... Il fallait y penser! Les personnages principaux sont terriblement attachants, et même si la bêtise humaine est parfois mise en avant, c'est une histoire extrêmement bienveillante que nous avons entre les mains. Je suis persuadée que Le Liseur du 6h27 plaira à tous les amoureux des livres.

Le Liseur du 6h27 / Jean-Paul Didierlaurent. Editions Au Diable Vauvert. 2014. 217 p.

 

J'ai lu... Chaussette.

IMG_2682

J'ai lu cette bande-dessinée sur un coup de tête et d'une traite. C'est une jolie histoire qui met en avant l'intergénération et qui est racontée avec beaucoup de douceur (aussi bien dans les textes que dans les images). Le plus? Le petit corgi, mon chien préféré... Je conseille cette lecture aux petits et aux grands.

Chaussette / Loïc Clément & Anne Montel. Editions Delcourt. 2017. 31 p.

 

J'ai lu... Comme par magie.

IMG_2700

J'ai la nette impression que c'est ce livre qui est venu à moi et non l'inverse ; il porte donc bien son nom. Comme par magie s'apparente à un livre de développement personnel, mais à mon avis il est bien plus que ça. Il parle de la Créativité et de l'Inspiration. Et il a été un véritable moteur pour moi, car je sais désormais que je suis la bonne voie dans mon processus d'écriture.

Comme par magie / Elizabeth Gilbert. Editions Calmann-Lévy. 2015. 313 p.

  

J'ai lu... La Petite boulangerie du bout du monde.

IMG_2708

Ce roman est une petite douceur qui fait du bien au moral. J'ai parfois trouvé l'écriture un peu maladroite et certaines péripéties sont quelques fois grotesques, mais tout est vite oublié grâce à l'histoire contée qui est si touchante. Big up à Neil évidemment, quel champion!

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ignorais qu'il existait une suite. Ma curiosité me poussera peut-être à la découvrir, mais sachez toutefois que ce roman offre une vraie fin et se suffit donc à lui-même.

La Petite boulangerie du bout du monde / Jenny Colgan. Editions Pocket. 2015. 495 p.

 

☆ Le récap' en vidéo ☆

© Eloo 05/2018


25 mars 2018

Mes Lectures • Février 2018

 

Petit mois de février, par son nombre de jours et de lectures. Nous sommes partis une semaine en vacances d'hiver et j'ai laissé de la place dans ma valise, non pas pour emmener un roman, mais pour emmener tout mon fourbi de petite écrivaine en herbe. J'ai en effet décidé de mettre à profit ces quelques jours de repos pour mettre des mots sur une histoire qui me trotte dans la tête depuis des mois. 8482 mots. C'est un début à la fois timide et encourageant. Depuis mon retour, j'ai laissé le tout reposer un peu. A moi de trouver l'énergie d'y revenir, de poursuivre et d'étoffer.

 

J'ai lu... Monet, nomade de la lumière.

IMG_2361

Ce roman graphique m'a permis de découvrir la vie de mon peintre préféré. J'ai trouvé passionnant de suivre les étapes de sa recherche artistique, son trait de plus en plus assuré, les couleurs qui donnent tout leur sens à ses tableaux, son talent qui se révèle comme une évidence malgré les refus consécutifs de ses oeuvres au Salon. Sa vie privée est également développée dans cette BD mais c'est un pan de son histoire que j'aurais aimé ne pas connaître finalement. Il met en lumière la part d'ombre d'un homme tout à son art, égoïste, qui peine à prendre soin de sa famille. Ils vivent tous très longtemps dans la pauvreté, jusqu'à leur arrivée à Giverny... Ce village où Claude Monet passe ses dernières années à peindre dans son jardin, à l'ombre de sa maison et près de son célèbre étang aux nymphéas.

Désormais j'ai envie d'en savoir plus sur l'Impressionnisme, alors j'ai retenu certaines références proposées en fin d'ouvrage, et notamment celle d'un essai s'intitulant Histoire de l'impressionnisme, écrit par John Rewald. J'ai hâte de le potasser!

En guise de conclusion, je souhaite faire une mention spéciale au dessinateur de la bande-dessinée Efa qui a su imprégner à la perfection ses planches des plus grandes toiles impressionnistes.

Monet, nomade de la lumière / Salva Rubio & Efa. Éditions Le Lombard. 2017. 111 p. 

 

J'ai lu... Phobos, Il est trop tard pour renoncer. 

IMG_2402

J'ai avancé dans cette suite de saga en lisant ce troisième tome ; encore un dernier livre et je connaîtrai le point final de cette histoire. Malgré quelques longueurs au début, j'ai beaucoup aimé ce roman que j'ai trouvé bien meilleur que le tome 2! (mon avis ici) L'auteur nous propose de nombreux retournements de situation et un beau suspense. Je crois que cette trilogie pourrait se suffire à elle-même, néanmoins j'ai hâte de lire le quatrième et dernier tome car j'ai la sensation que Victor Dixen a encore des choses à nous raconter...

Phobos, Il est trop tard pour renoncer / Victor Dixen. Éditions Robert Laffont (collection R). 2016. 619 p.

 

J'ai lu... La Mort dans les nuages.

IMG_2346

Je poursuis ma découverte des enquêtes d'Hercule Poirot, avec La Mort dans les nuages. Comme pour chacun de ses romans, Agatha Christie lui a trouvé un petit truc en plus qui le différencie des autres. Ici, l'originalité réside dans le fait que le fameux détective belge est le premier suspect! Évidemment, il aura alors à coeur de découvrir l'identité du véritable coupable. Le meurtre a lieu dans un avion, et moi qui apprécie les huit-clos, j'ai été presque déçue que l'enquête n'ait pas lieu dans les airs. Mais non, l'avion atterrit et tous les passagers - suspects forcément! - peuvent vaquer à leurs occupations, tandis que les investigations sont menées.

J'ai passé un agréable moment avec cette lecture, mais je dois dire que ce n'est pas le meilleur roman d'Agatha Christie. La reine du crime ne donne pas assez d'indices pour que le lecteur devine la résolution du meurtre en même temps qu'Hercule Poirot. C'est dommage!

La Mort dans les nuages / Agatha Christie. Éditions Le Livre de Poche. 1936 (2015 pour la présente édition). 222 p.

 

☆ Le récap' en vidéo ☆

© Eloo 03/2018