30 mars 2017

Sissi, impératrice d'Autriche

 

miniature sissi

 Auteur Jean DES CARS Editions Perrin Collection Tempus Date de parution 2005 (réédition) / 434 p.

→ Je remercie ma collègue Martine qui m'a gentiment prêté ce livre.

 

4ème de couverture :

      "En 1898, Sissi était assassinée à Genève par un anarchiste italien. Depuis, l'impératrice d'Autriche et reine de Hongrie est devenue un mythe. Souveraine à la beauté légendaire, fantasque et solitaire, elle a inspiré peintres, poètes, psychanalystes, cinéastes. Voici la Sissi historique, cette princesse bavaroise qui, en 1854, épouse l'empereur François-Joseph. A Vienne, on la critique ; à Budapest, sous le prénom d'Erszébet, on la vénère, car elle défend le nationalisme magyar contre l'emprise autrichienne. Voyageuse acharnée, Sissi se réfugie aux frontières du non-conformisme, plus lucide que bien des diplomates sur les déchirements balkaniques. Pendant cinq ans, l'enquête de Jean des Cars l'a conduit dans l'ancien empire des Habsbourg à la rencontre des descendants de Sissi, et à la recherche des archives et de souvenirs inédits."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

Cette lecture fut tout à fait imprévue. Il m'arrive parfois de parler robes longues & châteaux avec une de mes collègues de travail. Celle-ci est en effet passionnée par l'histoire des princesses d'antan et elle en connaît un sacré rayon. Au détour d'une conversation, elle m'a proposé de me prêter la biographie de Sissi et bien m'en a pris d'accepter car j'ai adoré cette lecture.

"Je t'aime d'un amour si grand qu'il est indescriptible."
Lettre de l'Empereur François-Joseph adressée à Sissi.

Elisabeth, impératrice d'Autriche et reine de Hongrie, était une femme fantasque aux idées bien arrêtées et parfois, il faut bien le dire aussi, saugrenues. Elle m'a semblé marcher sur un fil tout au long de sa vie : elle ne pouvait s'empêcher d'être obsédée par son poids au point de s'en rendre malade, elle était souvent submergée par la mélancolie et la folie était à la fois sa douce amie et son pire ennemi (de nombreuses personnes de son entourage ont dû être internés, Sissi elle-même se maintenait dans un équilibre fragile - il faut toutefois noter que sa vie a été ponctuée de quelques drames).

"Quand on a le monde entier contre soi et aucun ami, il y a peu d'espoir de réussite mais il faut se défendre aussi longtemps que l'on peut, faire son devoir jusqu'à la fin et, enfin, périr avec honneur."
Lettre de l'Empereur Francois-Joseph adressée à sa mère. 

Personnellement, je préfère retenir de Sissi qu'il s'agissait d'une femme amoureuse, voyageuse et un brin rebelle qui aspirait à une vie plus libre, loin du protocole et de l'étiquette qui s'imposaient sans cesse à elle. A la lecture de cette biographie, on constate aisément qu'Elisabeth aurait été bien plus heureuse si elle n'avait pas été impératrice et si elle avait pu rester vivre dans sa Bavière natale. Côtoyer les foules lui faisait peur et rien ne l'apaisait davantage que la forêt, la nature et les animaux.

"On est tenté d'accuser un être de manquer à ses devoirs dès qu'il s'écarte des voies connues. Vouloir penser et agir indifféremment du troupeau, c'est s'exposer à sa vindicte. Je l'ai toujours dit : la mode est faite pour les femmes sans goût, l'étiquette pour les gens dépourvus d'éducation, l'église pour ceux qui n'ont pas de religion, la routine pour les êtres qui manquent d'imagination et d'élan."
Propos de Carmen Sylva, reine de Roumanie.

Ce que j'ai finalement le plus apprécié dans cette biographie sont les reproductions ponctuelles de poèmes écrits par Sissi ainsi que de nombreuses lettres échangées par les membres de la famille impériale. J'ai trouvé ce livre très inspirant à bien des égards, et c'est pourquoi j'ai eu envie de vous partager trois extraits dans cette chronique. 

N.B. : Romy Schneider est parfaite dans le rôle de Sissi à l'écran. Néanmoins, la vie de l'impératrice dans les films est très édulcorée et ne représente pas la réalité.

 

sissi
Sissi, impératrice d'Autriche sur la Fnac.com

 © Eloo 03/2017

Posté par Eloo aime lire à 16:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :