05 février 2017

Le Crime de l'Orient-Express

 

miniature le crime de l'orient express

 Auteur Agatha CHRISTIE Editions Le Livre de Poche Date de parution 2009 (1ère édition : 1934) / 217 p.

→ J'ai sorti ce roman de ma PAL.

 

4ème de couverture :

     "Par le plus grand des hasards, Hercule Poirot se trouve dans la voiture de l'Orient-Express - ce train de luxe qui traverse l'Europe - où un crime féroce a été commis. Une des plus difficiles et des plus délicates enquêtes commence pour le fameux détective belge. Autour de ce cadavre, trop de suspects, trop d'alibis."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥♥ Lecture coup de coeur!

Je continue doucement mais sûrement ma découverte des enquêtes du détective Hercule Poirot (par ordre chronologique s'il vous plait!) et l'occasion m'a enfin été donnée de lire ce monument de la collection : le très célèbre Crime de l'Orient-Express. Agatha Christie s'est inspirée de deux faits divers pour écrire son enquête, à savoir le Simplon-Orient-Express bloqué par une tempête de neige (1929) et l'affaire du bébé Lindbergh (1932).

Plan-de-la-voiture-de-l-orient-express-3

Le Crime de l'Orient-Express est un des plus grands succès de l'oeuvre de la reine du polar, autant dire que j'avais hâte de constater par moi-même ce qu'il avait dans le ventre. J'avais aussi une petite appréhension, celle de ne pas l'apprécier à sa juste valeur car j'en attendais forcément beaucoup. 

Tout le récit est raconté à la troisième personne car le capitaine Hastings n'est pas de la partie cette fois-ci. Il m'a évidemment manqué, mais heureusement Monsieur Bouc le directeur de ligne ainsi que le docteur Constantine sont là pour prendre le relai. Ce duo d'enquêteurs amateurs accompagnent Hercule Poirot dans sa lourde tâche pour démasquer le coupable.

L'auteur nous propose un huis-clos haletant où tous les personnages paraissent à la fois suspects et innocents. La narration est très dynamique, notamment grâce à la durée de l'enquête qui semble s'écouler sur un laps de temps très court. On a également l'impression de lire un rapport de police lorsque Hercule Poirot décide de récapituler les faits pour y voir plus clair et j'ai vraiment apprécié ce procédé.

J'ai finalement deviné où l'auteur voulait nous emmener, sans pour autant pouvoir en détailler le chemin. Je n'ai pas été déçue car je trouve que la résolution de l'énigme, et donc finalement le point de départ de toute l'histoire, est un trait de génie. Je suis bluffée par les petites cellules grises d'Agatha Christie qui lui permettent de créer de tels stratagèmes. Cette lecture a été un vrai régal!

 

le crime de l'orient expres
Le Crime de l'Orient-Express sur la Fnac.com 

© Eloo 02/2017

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 décembre 2016

Un Chant de Noël / Le Drôle de Noël de Scrooge

 

miniature chant de noel

 Auteur Charles DICKENS Editions Le Livre de Poche Date de parution 2009 (1ère édition : 1857) / 156 p.

→ J'ai emprunté ce roman à la médiathèque.
J'ai lu ce roman dans le cadre du Challenge Cold Winter 2016.

 

4ème de couverture :

      "Le soir de Noël, un vieil homme égoïste et solitaire choisit de passer la soirée seul. Mais les esprits de Noël en ont décidé autrement. L'entraînant tour à tour dans son passé, son présent et son futur, les trois spectres lui montrent ce que sera son avenir s'il persiste à ignorer que le bonheur existe, même dans le quotidien le plus ordinaire."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

Afin d'entrer dans la période des fêtes de la meilleure façon qui soit, j'ai décidé de lire deux livres en rapport avec Noël. Le premier, comme vous pouvez le voir, est le célèbre conte de Charles Dickens, Un Chant de Noël, que je vous présente ici dans une édition avec le titre du film (je n'ai pas encore vu cette adaptation, me la conseillez-vous?).

Ce livre classique de la littérature anglaise a été publié pour la première fois en 1843, sa première traduction française date quant à elle de 1857. Depuis quelques années, les traditions de Noël prennent de l'ampleur en Angleterre sous l'influence du Prince Albert - époux de la Reine Victoria, qui est originaire d'Allemagne. La fête de Noël inspire Charles Dickens, elle apparaît donc régulièrement dans son oeuvre. 

Un Chant de Noël se présente comme un roman d'apprentissage inversé, puisque l'implacable retour dans le passé de Scrooge lui permet de se remettre en question et de changer le cap de sa vie future. Charles Dickens nous propose un personnage très caricatural : Scrooge est grognon, solitaire, avare et égoïste. Cela permet à l'auteur de pouvoir ensuite mieux mettre en lumière les changements opérés dans son comportement. A contrario, tous les autres personnages sont très sympathiques afin d'accentuer le fait que le seul ennemi de Scrooge est lui-même. Charles Dickens profite de son histoire pour aborder d'autres sujets qui lui tiennent à coeur, le dénuement, la maladie ou encore la pauvreté (cette dernière a beaucoup marqué son enfance).

Ce conte peut être lu dès l'âge de 10 ans. Il possède, certes, un côté un peu vieillot mais il propose une jolie morale de fin qui nous rappelle l'essentiel (le bonheur que l'on trouve dans les choses les plus simples, la famille, la solidarité, etc.), notamment grâce à l'esprit de Noël qui apporte beaucoup au récit. J'ai passé un très agréable moment avec cette lecture.

 

drôle de noël de scrooge
Un Chant de Noël sur la Fnac.com

 © Eloo 12/2016

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 novembre 2016

Le Couteau sur la nuque

 

miniature couteau sur la nuque

Auteur Agatha CHRISTIE Editions Le Livre de Poche Date de parution 2009 (1ère édition : 1933) / 221 p.

→ J'ai sorti ce roman de ma PAL.

 

4ème de couverture :

      "Lady Edgware ne supporte pas la contradiction. Et son mari lui donne bien du souci : il refuse de divorcer. Que faire? Mais charger Hercule Poirot de la débarrasser du gêneur, bien sûr! Lady Edgware a tendance à confondre tueur à gages et détective... Mais peu importe, après tout, puisque le mari vient d'avoir la bonne idée de mourir. Assassiné."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥♥ Une bonne lecture mais...

Et une enquête d'Hercule Poirot de plus à mon actif! Ce titre n'est pas celui auquel on pense en premier parmi tous ceux qui emplissent la bibliographie d'Agatha Christie... Et je le comprends. J'ai passé un excellent moment de lecture avec ce polar bien ficelé que j'ai eu dû mal à lâcher, mais il ne restera pas gravé dans ma mémoire.

Une bonne lecture mais... Si je n'ai rien à reprocher véritablement à ce roman, je dois dire qu'il n'est pas des plus percutants. J'ai même eu l'impression d'avoir parcouru de longs chemins sinueux pour me retrouver finalement au point de départ. Hercule Poirot ne m'a pas paru au top de sa forme pour cette enquête un peu trop lisse et même peut-être - oserais-je le dire?, un brin tirée par les cheveux.

Malgré tout, Agatha Christie n'a rien laissé lui échapper et, en définitive, l'intrigue tient la route. J'attends tout de même de ma prochaine lecture en compagnie du célèbre détective belge un brin de frissons supplémentaires. Ce qui devrait être le cas puisqu'il s'agira du très célèbre roman Le Crime de l'Orient-Express... Affaire à suivre.

 

le couteau sur la nuque
Le Couteau sur la nuque sur la Fnac.com

© Eloo 11/2016

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mai 2016

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme

 

IMG_3199

Auteur Stefan ZWEIG Editions Le Livre de Poche Date de parution 2010 (1ère édition : 1927) 158 p. 

→ Lu sur l'application Glose.

 

4ème de couverture :

      "Scandale dans une pension de famille « comme il faut », sur la Côte d'Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d'un des clients, s'est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passé là qu'une journée... Seul le narrateur tente de comprendre cette « créature sans moralité », avec l'aide inattendue d'une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez la fugitive. Ce récit d'une passion foudroyante, bref et aigu comme les affectionnait l'auteur d'Amok et du Joueur d'échecs, est une de ses plus incontestables réussites."

 

Mon Avis : ♥♥♥Une très bonne lecture!

Lorsque j'avais lu la nouvelle Le Joueur d'échecs, la plume de Stefan Zweig m'avait envoûté, et j'ai saisi l'occasion de redécouvrir cette belle sensation avec Vingt-quatre heures de la vie d'une femme. Stefan Zweig reste dans le même schéma : le point de départ de sa nouvelle se situe dans le présent puis il utilise un prétexte, ici un évènement "scandaleux", pour remonter le temps et nous raconter une histoire. La construction est somme toute très classique, mais les mots employés vous transportent et font toute la différence.

La thématique abordée dans cette nouvelle est la dangerosité des jeux d'argent ; il ne s'agit pas d'un sujet qui me passionne particulièrement, c'est pourquoi j'ai préféré Le Joueur d'échecs à cette nouvelle. Néanmoins, je me suis laissée porter par les péripéties. Par la rencontre inattendue des deux personnages. Par la main tendue qui ne voulait finalement pas le support de celle qui l'attrape. Par les quelques illusions et surtout les nombreuses désillusions.

Stefan Zweig nous décrit le tumulte de la vie et nous prouve qu'une vie peut basculer en quelques heures à peine. Il nous démontre également l'importance de l'absence de jugement lorsque l'on ne connait pas les tenants et aboutissants. Concernant la prose, j'ai particulièrement aimé le fait que les éléments naturels soient en parfaite symbiose avec les émotions des personnages.

"Et, comme un reflet de mon propre allégement moral, le paysage brillait autour de nous, complètement apaisé : la mer qui, la veille, se gonflait de colère, était si calme, silencieuse et limpide que l'on voyait briller de loin, très blanc, le moindre galet sous les petits flots ourlant le rivage."

On sort toujours grandi d'un livre écrit par Stefan Zweig. Je pense qu'il est bon de s'occtroyer une petite parenthèse dans sa vie de lecteur pour découvrir son grand talent.

 

stefan-zweig-vingt-quatres-heures-vie-dune-fe-L-1

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme sur la Fnac.com

© Eloo 05/2016

Posté par Eloo aime lire à 07:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juillet 2015

La Maison du péril

maison péril

 

Auteur : Agatha CHRISTIE
Éditions : Le Livre de Poche
Date de parution : 2009
(première édition : 1932)
222 p.

 

4ème de couverture :

      "Un tableau qui se décroche à la tête d'un lit, un rocher qui dévale une falaise et s'écrase sur le sentier, les freins d'une voiture qui lâchent, une balle perdue.. Qui en veut à la vie de Miss Buckkley? Hercule Poirot n'aura de cesse de démasquer le coupable."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Cela fait maintenant plusieurs semaines que je suis arrivée à la dernière page de ce roman et je ne l'ai toujours pas chroniqué : force est de constater que je ne suis pas bien inspirée. J'ai passé un agréable moment de lecture en la compagnie du détective Hercule Poirot mais...

J'ai toutefois trouvé que La Maison du péril était un peu longuet et pas aussi prenant que d'autres titres d'Agatha Christie que je lui ai préférés. Dans ce tome-ci, Hercule Poirot piétine un peu, reprend son enquête plusieurs fois avant de trouver la bonne voie. C'est un régal que de voir la confiance de ce petit bonhomme si sûr de lui ébranlée. Malgré tout, le lecteur est un peu perdu et voit l'histoire tirée en longueur sans qu'il y est de véritables rebondissements ou retournements de situation.

Finalement, lorsqu'on arrive à la résolution de l'énigme tant attendue, on se rend compte qu'Agatha Christie maitrisait son récit du début à la fin. C'est d'ailleurs par sa fin que ce roman se démarque des autres enquêtes d'Hercule Poirot. Mais on s'est un peu essouflé en cours de chemin et c'est ce qui est dommage...

Je vous conseille plutôt de lire La Mystérieuse affaire de Styles, Le Meurtre de Roger Ackroyd ou encore Le Train bleu, trois enquêtes d'Hercule Poirot que j'ai trouvées bien plus percutantes.

© Eloo 07/2015

Posté par Eloo aime lire à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 avril 2015

Loin de vous ce printemps

loin de vous ce printemps

 

Auteur : Mary WESTMACOTT (Agatha Christie)
Editions : Le Livre de Poche
Date de parution : 2007
(première édition : 1944)
251 p.

 

→ Ce livre m'a gentiment été envoyé par ma binôme Nina, Milk & Muffins.

 

4ème de couverture :

      "Joan Scudamore, l'héroïne de ce récit, est une femme parfaite et consciente de l'être. Jusqu'au jour où, désoeuvrée, obligée d'attendre en plein désert le train qui la ramènera dans son douillet petit nid anglais, elle commence à évoquer son mari, ses trois enfants... Détective lancée sur la piste de sa propre vie passée, elle rassemble, petit à petit, toutes les pièces du puzzle : une parole, un geste de l'un de ses proches, et un portrait se dessine, inattendu, horrible - le sien..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Je suis très heureuse que Nina m'ait donné l'opportunité de découvrir une nouvelle facette d'Agatha Christie avec ce roman qu'elle a écrit sous un pseudonyme. En se "cachant" derrière Mary Westmacott, Agatha Christie nous livre quelques textes plus personnels. Loin de vous ce printemps a été écrit d'une traite pendant trois jours et trois nuits, dans une sorte de transe parait-il.

Dans ce roman, je retrouve avec délice la plume si reconnaissable, ainsi que le petit côté impertinent d'Agatha Christie. Elle a mis du coeur à l'ouvrage et beaucoup de sa personne dans Loin de vous ce printemps, qui, même s'il a été écrit en 3 jours, est très travaillé. Malgré tout, je n'ai pas été totalement emballée par cette histoire.

Comme l'indique le résumé, un portrait se dessine, inattendu, horrible - le sien... : je n'ai tout simplement pas pu m'identifier à cette femme égoïste qui n'a jamais su se remettre en question tout au long de sa vie, et qui a fait souffrir les siens parce qu'elle a toujours fait passer ses intérêts avant les leurs. Que ce soit un comportement conscient ou inconscient de sa part, le résultat est le même, Joan Scudamore est détestable au possible.

J'ai tout d'abord été ravie qu'elle se retrouve bloquée dans un désert pendant plusieurs jours - bien fait pour elle!, surtout parce que je me suis dit qu'elle allait peut-être finir par tirer certaines conclusions, apprendre de ses erreurs, avancer. Puis l'ambiance est devenue oppressante. Joan Scudamore est coincée dans l'immensité du désert, mais c'est comme si elle était enfermée entre quatre murs. Vous l'aurez compris, ce roman est huit-clos insoutenable qui vous fait manquer d'air.

Quelque soit le but qu'Agatha Christie s'est fixée avec ce roman, je pense qu'il est atteint car elle réussit à nous montrer les pires côtés d'un être humain à qui on ne veut absolument pas ressembler. La lecture n'a pas toujours été plaisante parce que j'ai parfois été un peu écoeurée ; je ne peux pas vraiment dire que je vous conseille ce roman.

© Eloo 04/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2015

Le Train bleu

9782253022565

 

Auteur : Agatha CHRISTIE
Editions : Le Livre de Poche
Date de parution : 2009
(première édition : 1928)
220 p.

 

4ème de couverture :

      "Dans ce train de luxe en partance pour la Côte d'Azur, à bord duquel se trouvent quelques privilégiés qui fuient les brumes de l'Angleterre, la fille d'un richissime homme d'affaires américain est assassinée. Une enquête particulièrement difficile pour Hercule Poirot..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Voici donc mon premier coup de coeur de l'année 2015... Et cela ne pouvait pas mieux tomber puisqu'il s'agit d'un roman écrit par une de mes auteurs préférées, la grande Dame du polar Agatha Christie.

Le Train bleu n'est de loin pas un des titres les plus réputés de l'auteur ; d'ailleurs je peux même dire qu'avant de m'intéresser aux romans mettant en scène le détective Hercule Poirot, je n'en avais jamais entendu parler. Et pourtant, je l'ai trouvé tout bonnement génial.

Comme à chaque fois, Agatha Christie nous écrit un roman qui ne ressemble à nul autre de sa foisonnante production. Celui-ci se démarque par le fait que nous suivons pendant plus d'une soixantaine de pages tous les personnages qui seront impliqués de près ou de loin au meurtre qui va fatalement suivre. Cela nous permet donc d'emmagasiner un certain nombre d'indices avant que le très célèbre détective Hercule Poirot n'entre en scène et nous fasse sa démonstration.

L'auteur nous propose une enquête très poussée, avec de nombreux personnages que l'on soupçonne à tour de rôle. Je vous conseille vraiment ce roman, une petite pépite qui mériterait davantage d'être connu du grand public, au même titre que d'autres romans plus célèbres d'Agatha Christie.

mon avis en vidéo

© Eloo 02/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 juin 2014

Les Quatre

LesQuatre

 

Auteur : Agatha CHRISTIE
Editions : Le Livre de Poche
Date de publication : 2008
(première édition : 1927)
187 p.

 

Le Saviez-vous? A l'origine, il s'agissait de 12 nouvelles publiées dans le magazine The Sketch. Le fil conducteur était la lutte d'Hercule Poirot contre les quatre grands ; chaque nouvelle possédait une intrigue propre et leur point commun résidait dans la progression des connaissances d'Hercule Poirot pour cette organisation criminelle. En 1926, Agatha Christie se trouve dans une situation financière compliquée ; elle remet alors en forme les 12 nouvelles avec l'aide de son beau-frère Campbell Christie afin d'en faire un roman. Source

 

4ème de couverture :

      "Hercule Poirot semble enfin avoir trouvé des adversaires à sa mesure : un quatuor criminel, dont le but n'est rien moins que de s'assurer la domination du monde. Rude bataille en perspective!"

 

Mon Avis : ♥♥♥

Je ne pouvais pas participer au challenge Week-end à 1000 sans lire un roman d'Agatha Christie. J'ai choisi de sortir de ma PAL une enquête peu connue d'Hercule Poirot, Les Quatre, mais dont l'historique de la création est inhabituelle (voir Le Saviez-vous plus haut).

L'intérêt de ce roman par rapport au reste de la production d'Agatha Christie (en ce qui concerne les enquêtes du détective Poirot) est que l'auteur lui donne une dimension internationale. Hercule Poirot et le Capitaine Hastings nous font voyager en Angleterre, en France, en Belgique et en Italie. De plus, les Quatre Grands forment une organisation criminelle à l'echelle mondiale (avec pour membres un anglais, une française, un américain et un chinois). Le second point fort de ce roman réside dans le fait que Hercule Poirot doit faire face non pas à un mais plusieurs adversaires. Agatha Christie ne reste décidément jamais dans sa zone de confort et essaye toujours d'innover, de proposer quelque chose de jamais vu par rapport aux romans qu'elle a écrit plus tôt.

J'ai passé un bon moment avec ce roman, il déborde d'actions et de petites cellules grises. Ça a été un bonheur de retrouver le capitaine Hastings qui m'avait manqué dans Le Meurtre de Roger Ackroyd ; sa bonne humeur, sa naïveté et son enthousiasme sont toujours les bienvenues. Si vous aimez le roman policier classique, vous prendrez plaisir à vous plonger dans la lecture de Les Quatre. Si vous n'êtes pas un habitué du genre et que vous souhaitez découvrir la plume d'Agatha Christie, je ne vous conseille pas de commencer par celui-là. Il ne sort pas du lot et d'autres romans de cet auteur seront plus adaptés.

© Eloo 06/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mai 2014

Les Dames à la licorne

IMG_2748

 

Auteurs : René BARJAVEL & Olenka de VEER
Editions : Pocket
Date de parution : 1976
(première édition : 1974)
412 p.

 

→ Roman reçu dans le cadre d'un concours, merci à Méli du blog Bazar de la Littérature.

 

4ème de couverture :

      "Une terre de légendes : l'Irlande. Un descendant de roi, chef rebelle en fuite : Hugh O'Farran. Une jeune sauvageonne au prénom étrange : Griselda... Griselda qui rêve, en cette fin du XIXe siècle, d'un destin extraordinaire loin de cette île de Saint-Albans où elle vit avec ses quatre soeurs et ses parents... Voici les personnages principaux d'un magnifique roman d'amour inspiré d'une histoire vraie. Une histoire qui pourrait commencer par 'Il était une fois cinq filles dans une prison d'eau...' tant elle a la beauté et le mystère d'un conte..."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

nina dames a la licorne3

Le Blog de Nina

Mon Avis : ♥♥♥♥

Nina n'a pas tout à fait tort, lorsqu'on plonge dans Les Dames à la licorne, on entre dans un monde mystique, proche des contes & légendes, et cela peut effectivement faire penser aux légendes arthuriennes. Mais la comparaison s'arrête là.

Dans ce roman, nous sommes plongés en plein coeur de l'Irlande. Les auteurs nous font découvrir des paysages qui rivalisent de beauté : c'est un appel au voyage et ça fait tout simplement rêver. Je n'ai jamais été particulièrement attirée par l'Irlande, mais à la fin de ma lecture, je serais bien allée y faire un tour!

Souvent présenté comme une romance, notamment sur Livraddict, Les Dames à la licorne est à mon sens bien plus que ça. Il s'agit de l'histoire d'une famille anglaise vivant sur une petite île irlandaise entourée de mystères, nommée Saint-Albans. Nous évoluons au côté des cinq filles de Sir John Greene ; celles-ci cherchent un sens à leur vie et sont en quête du bonheur. Si l'accent est mis sur le personnage de Griselda - le résumé ne parle d'ailleurs que d'elle, cela ne m'a pas empêché de m'attacher à chacune des soeurs. Elles sont toutes très intéressantes, leur questionnement et leur parcours sont différents et nous montrent que finalement il y a mille et une manière de s'épanouir dans la vie... Ce sont des jeunes femmes qui, malgré l'époque dans laquelle elles vivent (fin du XIXe siècle), décident de prendre leur destin en main. 

J'en reviens à l'Irlande : ce roman est, mine de rien, une source d'informations fiable et précise d'un point de vue historique. A la fin du XIXe siècle, il ne fait pas toujours bon vivre dans ce pays déchiré où la domination anglaise écrase les irlandais. Les Dames à la licorne se passe pendant une période houleuse où les mouvements d'indépendance accruent. De plus, entre 1846 et 1848 une terrible famine sévit, laissant la population plus démunie que jamais et obligeant certains natifs irlandais à quitter leur pays pour les Etats-Unis... Tout ces évènements sont parfaitement bien décrits dans le roman et s'accordent avec le côté "inspiré d'une histoire vraie" revendiqué par les auteurs (les personnages du roman sont des ancêtres bien réels d'Olenka de Veer).

Je remercie Méli de m'avoir fait découvrir ce roman, je n'en attendais rien de particulier et ce fut une très belle surprise!

© Eloo 05/2014

Posté par Eloo aime lire à 20:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 février 2014

1984

1984

 

Auteur : George ORWELL
Editions : Gallimard
Collection : Folio
Date de parution : 2012
(Première édition : 1949)
407 p.

 

Le Saviez-vous? 1984 est considéré comme une référence de la dystopie et de la science-fiction en général. En 2005, il fait parti de la liste du magazine Times des 100 meilleurs romans et nouvelles dans la langue anglaise, de 1923 à nos jours. Source

 

→ Roman reçu dans le cadre du swap "So British", merci à Méli du blog Bazar de la Littérature.

 

4ème de couverture :

"De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d'en face. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston... Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C'était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n'avaient pas d'importance. Seule comptait la Police de la Pensée."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

1984 nina2

 Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥♥

La première remarque qui me vient à l'esprit en refermant 1984 est : "comment vais-je parler de ce livre?". Difficile pour moi de dire que c'est un coup de coeur même si j'ai pleinement conscience d'avoir un chef d'oeuvre entre les mains. Durant toute la lecture du roman, on se sent oppréssé, angoissé, observé même tant on y croit ; et dès le départ on a le présentiment que cela ne peut que finir mal. Qu'il n'y aura pas de message d'espoir au bout...

C'est effrayant de se dire que le monde dans lequel vit le personnage principal, Winston, pourrait tout à fait exister puisque George Orwell s'est inspiré de régimes totalitaires authentiques, tels que le stalinisme et le nazisme, pour construire son roman. On peut dire que cet auteur est un génie et que son roman est un avertissement, ni plus ni moins.

"Big Brother is watching you."

Ce roman peut marquer chaque lecteur d'une manière différente. Certains s'arrêteront sur les descriptions de cette société de la surveillance, d'autres sur le tableau des réductions des libertés, ou d'autres encore sur les manifestations obligatoires de haine, etc. Je crois que personnellement, c'est l'appauvrissement de la langue qui m'a le plus bousculé. Dans la logique des choses, une langue vivante évolue et s'enrichit au fil du temps. Ici, le principe est de supprimer le plus de mots possibles de l'ancienne langue, jugés inutiles, pour en créer une nouvelle appelée le novlangue. Le langage est alors réduit à une fonction strictement informative et permet au Parti de contrôler la pensée. Il me semble que si j'avais vécu dans cette société et que j'avais possédé le cran nécéssaire, j'aurais écrit tous les mots supprimés dans un journal pour qu'on n'oublie pas leur beauté...

Je ne vais surprendre personne avec cette conclusion : même si ce roman est difficile (on ressort de cette lecture aussi brisé que peut l'être Winston), il faut le lire.

"La guerre, c'est la paix.
La liberté, c'est l'esclavage.
L'ignorance, c'est la force."

© Eloo 02/2014

Posté par Eloo aime lire à 20:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,