22 janvier 2014

Angela (t.1) : Mortel secret

AngelaTome1copie

 

Auteur : Julia M. TEAN
Editions : Rebelle
Date de parution : 2011 
253 p.

 

Le Saviez-vous? Julia M. Tean est originaire de la même région que moi - l'Alsace! Je ne pouvais pas faire  autrement que de lire son roman...

 

4ème de couverture :

      "Depuis qu'Isaac Hayden est entré dans ma vie, rien n'est plus pareil. Il est beau à se damner, mystérieux, sombre et il va mourir. Je le sais, je l'ai vu, comme j'ai vu mourir ma mère et ma meilleure amie. J'ignore si cette fois je serai assez forte pour combattre la mort, mai je suis prête à tout pour sauver ce bel étranger. Même si je dois me brûler les ailes..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Je dois dire que j'avais assez hâte de découvrir Mortel Secret, le premier tome de la série Angela écrit par Julia M. Tean. D'une part parce que je croise souvent (de loin) cet auteur sur les salons alsaciens, d'autre part car j'avais envie de faire connaissance avec la maison d'édition Rebelle. Malheureusement, je ressors assez mitigée de cette lecture et je vous en explique ci-après les raisons.

La trame de base est intéressante et promet une belle histoire pleine de rebondissements et de surprises. Malheureusement, cela pèche un peu au niveau de l'écriture. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop de répétitions - surtout dans les descriptions, et que certaines phrases étaient "mal-dites". C'est parfois également un peu fouillis : on a cette impression gênante qu'il manque quelquefois une transition entre deux chapitres ou même entre deux paragraphes. On dirait que certaines choses sont si évidentes pour Julia M. Tean qu'elle oublie de les préciser à ses lecteurs. Du coup, je me sentais un peu perdue... Mais d'un autre côté, il y a certaines informations que l'auteur aime nous rappeler sans fin et j'avais envie de dire "stop, passons à la suite!"

Je dois également déplorer quelques descriptions inutiles qui cassent le rythme de certaines actions, notamment vers la fin du roman. C'était un peu frustrant, j'avais envie de sauter des passages pour ne pas perdre le fil des péripéties! Car oui, Julia M. Tean sait manier le suspense, elle a même su me surprendre agréablement avec la tournure que prend les évènements à la fin du roman.

Il est clair qu'un certain talent pour raconter des histoires se cache sous la plume de cet auteur, mais il y a encore quelques erreurs à éviter.
Je pense fortement à lire le second tome : j'ai envie de croire que la prose de Julia M. Tean s'est améliorée au fil des tomes, que l'auteur a "pris de la bouteille" ; et j'ai envie d'en avoir la preuve sous mes propres yeux.

© Eloo 01/2014

Posté par Eloo aime lire à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


14 janvier 2014

Phaenix (t.2) : Le Brasier des souvenirs

phaenix tome 2 la brasier des souvenirs

 

Auteur : Carina Rozenfeld
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2013
417 p.

 

Le Saviez-vous? Ce roman a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec ma binôme Nina (Le Libr'Air)
→ voir l'article

  

4ème de couverture :

      "Elle a tout oublié, il se souvient de chaque instant. Depuis la nuit des temps, ils se retrouvent pour former le Phaenix. Cette fois, afin que l'oiseau mythique renaisse de ses cendres, les deux amants devront ranimer le feu sacré...
Au cours de sa première année de fac dans le Sud de la France, Anaïa a appris qu'elle était détentrice d'un secret profondément enfoui en elle. Deux garçons qu'elle a rencontré, Eidan et Enry, attendent d'elle qu'elle se souvienne, et recouvre sa véritable identité. Une série de rêves troublants la hante, un mystérieux visiteur lui laisse des messages la nuit à travers des paroles de chansons... Grâce à ces indices, elle pourra renouer le fil coupé de son existence et découvrir que l'amour est la seule étincelle capable d'allumer le brasier de ses souvenirs. Celui qui est son âme soeur est là, près d'elle, tout près d'elle... Réchauffée par les flammes de leur passion, Anaïa devra encore affronter les démons de son passé. Leur fusion suffira-t-elle à réparer ce qui a été brisé et à écarter le péril qui les guette?" 

 

Mon Avis :♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

• risque de spoilers •

Après avoir eu quelques difficultés à me remettre dans l'histoire - dû à des souvenirs légèrement brumeux quant à la fin du tome 1, j'ai ensuite été totalement happée jusqu'à la dernière page!

Le mélange des temps du passé m'avait un peu dérangé dans Les Cendres de l'oubli, et même si Carina Rozenfeld n'a pas changé sa manière d'écrire, ce ne fut pas le cas pour ce roman-ci. Me serais-je habituée? A moins que l'explication ne réside dans le fait que j'étais à fond dans l'histoire, au point de ne pas trop faire attention à la forme...

On peut déplorer l'un ou l'autre passages superflus mais de manière générale Carina Rozenfeld ne fait pas traîner son récit.
L'auteur revisite le mythe du Phénix de manière tout à fait originale et inattendue, ça m'a vraiment beaucoup plu. On sent que Carina Rozenfeld a fait des recherches pointues afin de ne pas dénaturer la légende tout en nous livrant sa propre interprétation.

Le couple formé par Anaïa et Eidan a quelque chose de vraiment magique, et on ne peut qu'envier leur relation si spéciale. L'auteur a su me toucher à travers ses mots lorsque ces deux personnages se retrouvent enfin, j'ai trouvé ça très beau. 
Lorsque les liens entre Anaïa, Eidan et Enry se dévoilent, j'ai vraiment été scotchée. Je ne veux pas dire que j'ai été surprise (on ne peut pas parler de "suspense" dans ce roman où le lecteur comprend bien plus vite que son héroïne), mais je trouvais que le tout s'emboîtait parfaitement. J'ai trouvé ça sublime, voilà.

J'ai vraiment envie de lire d'autres romans de cette auteur et je pense poursuivre avec sa trilogie La Quête des Livres-Monde (quel beau titre!)...

 © Eloo 01/2014

Posté par Eloo aime lire à 19:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

06 décembre 2013

Les Cendres de l'oubli de Carina ROZENFELD

phaenix tome 1 les cendres de l'oubli

Phaenix (t.1) : Les Cendres de l'oubli de Carina ROZENFELD
Editions Robert Laffont - Coll. R. 2012. 437 p.

banniere

4ème de couverture : [Alert SPOIL]

      "Elle a 18 ans, il en a 20. Depuis l'origine des temps, ils forment le Phaenix. L'oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais les deux amants ont été séparés et ont oublié leurs vies antérieures...
Anaïa a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d'université. Passionnée de musique et de théâtre, elle mène une existence normale. Jusqu'à ce qu'elle fasse cette troublante série de rêves dans lesquels un jeune homme lui parle, et constate une mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus troublant encore : deux séduisants garçons se comportent comme s'ils la connaissaient depuis toujours...
Bouleversée par ces évènements, Anaïa devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire pour comprendre qui elle est vraiment et retrouver son âme soeur."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

phaenix1 nina

 Le Blog de Nina - lien vers son avis

banniere

Mon Avis : ♥♥♥♥

Je vais tout de suite entrer dans le vif du sujet avec un point qui m'a déplu : la quatrième de couverture de Phaenix dévoile malheureusement toute l'intrigue et gâche la surprise du lecteur jusqu'au bout. De plus, les faits relatés ne sont pas totalement exacts. C'est à se demander ce qu'il se passe dans la tête des éditeurs parfois...

Il m'a fallu quelques chapitres pour m'habituer à la plume de Carina Rozenfeld. L'auteur utilise le temps du passé à toutes les sauces (passé simple, imparfait, plus-que-parfait) et j'ai d'abord trouvé ça surprenant. D'autant plus que la narration se fait à la première personne et que nous vivons l'histoire aux côtés d'Anaïa de jours en jours. Je me suis demandée si l'utilisation du présent n'aurait pas été un choix plus logique. Mais finalement - et assez rapidement -, je m'y suis fait et ça n'a pas été désagréable.

"Voir le merveilleux dans l'ordinaire, Anaïa, c'est ce qui nous permet de comprendre le sens de nos rêves..." (p. 144)

L'auteur est une grande amatrice de musique, le roman en est imprégné. Pour une histoire à destination des ados, le choix est judicieux. Carina Rozenfeld partage avec nous certains titres et ils collent toujours à merveille avec l'ambiance du livre. Ils se fondent naturellement dans l'histoire et lui apporte une valeur ajoutée.

Le personnage d'Anaïa m'a beaucoup plu, j'ai trouvé qu'elle était une héroïne crédible. Le lecteur lit une histoire et sait que tout est possible. Il est prompt à "attraper" chaque indice que lance l'auteur. Mais Anaïa, elle, vit dans l'histoire et elle ne comprend pas ce qui lui arrive car rien n'est rationnel. A sa place, j'aurais agit de la même façon : malgré les preuves acablantes, je n'aurais pas voulu y croire.
Je me suis également beaucoup attachée au personnage d'Eidan, même si au départ, je trouvais que l'image du garçon mystérieux aux yeux noirs qui chante et joue de la guitare dans un boys band faisait un peu cliché.
Notons pour finir qu'il est plutôt sympa de trouver un roman ados qui se passe à la fac et non pas au lycée, où les parents de l'héroïne sont aimants, etc., ça change un peu.

 

© Eloo 12/2013

Posté par Eloo aime lire à 20:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

05 juillet 2013

Malronce de Maxime CHATTAM

Autre-monde-2-Malronce

Autre-Monde : Malronce (t.2) de Maxime CHATTAM
Editions Albin Michel. 2009. 406 p.

Voir la chronique du tome 1

banniere

 

4ème de couverture :

      "Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d'énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d'une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez... Pénétrez dans Autre-Monde."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Après un premier tome coup de coeur, j'attendais bien évidement énormément de la suite... Et la chute peut être fatale! Alors non, Malronce n'est pas une déception mais je l'ai trouvé vraiment en-dessous de son prédécesseur... Dommage!

Nous retrouvons nos trois héros là où nous les avons laissés, ils partent en quête et leur voyage est... long. Pour ne pas dire ennuyeux! Bien sûr, leur chemin est pavé d'embûches mais cela saute très vite aux yeux qu'ils s'en sortiront très bien - et avec un peu trop de facilité.
Au cours de leur remontée vers le Sud, ils vont faire la connaissance de deux clans d'enfants-adolescents aux moeurs & coutumes complètement différentes des leurs. Malheureusement, Matt, Ambre et Tobias ne s'attardent pas chez eux et je l'ai regretté. J'aurais aimé pouvoir m'imprégner davantage de leurs univers, découvrir leurs logis et leur façon de vivre, connaître leur manière d'appréhender ce nouveau monde plus en profondeur, etc.

Dans le dernier quart du livre, l'histoire prend une nouvelle tournure et on est enfin tenu en haleine. Dommage donc qu'il ait fallu s'accrocher jusque là. Je ne vous en dirais pas plus car je ne voudrais pas trop vous en dévoiler.
La fin remontant le tout, j'ai vraiment envie de lire la suite, le troisième tome Le Coeur de la Terre. Maxime Chattam a su créer un univers à part entière, avec sa part de mystère que les personnages et les lecteurs doivent percer à jour. Mais l'auteur doit faire attention à ne pas verser dans la facilité!

banniere

-> En bref :
#oui : un univers fourni et mystérieux qu'on a envie de découvrir, une fin haletante.
#non : un démarrage beaucoup trop lent.

 

 

© Eloo 07/2013

Posté par Eloo aime lire à 21:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juin 2013

L'Alliance des trois de Maxime CHATTAM

alliance des 3

Autre-Monde : L'Alliance des trois (t.1) de Maxime CHATTAM
Editions Albin Michel. 2008. 482 p.

Le Saviez-vous? Ci-dessous la bande-annonce du roman

banniere

 

4ème de couverture :

      "Personne ne l'a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l'obscurité et l'effroi. D'étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, les palpent, à la recherche de leurs proies... Quand Matt et Tobias se sont éveillés, la Terre n'était plus la même. Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre... A cet Autre-Monde."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

C'est la première fois que je lis un roman de Maxime Chattam ; le genre fantastique n'est pas celui où il s'est le plus illustré mais allons-y! La couverture a un côté mystérieux, le résumé en dit juste assez pour titiller notre curiosité... Hop, les premières pages sont déjà dévorées...

La première chose que l'on remarque est que la plume de l'auteur n'a rien d'extraordinaire... Et pourtant, même si Maxime Chattam ne fait pas vraiment un effort de style, on est embarqué tout de suite dans son histoire, et on n'en demande pas plus. Efficacité garantie.
Au début, le monde est tel que nous le connaissons, puis vient LE bouleversement. J'ai beaucoup aimé cet aspect-là du roman : le lecteur cherche à comprendre cet "Autre-Monde "en même temps que les personnages principaux. Pourquoi cette Tempête? Quels sont ces étranges éclairs bleus? Autant de questionnements qui nous tiennent en haleine et nous font tourner les pages de plus en plus vite...

Vous l'aurez certainement compris, j'ai vraiment tout aimé de ce roman. Les descriptions fluides et efficaces défilent sous nos yeux comme si nous étions au cinéma, tellement elles sont limpides. Il n'y a pas de temps morts et les rebondissements sont là où on ne les attend pas forcément.
Le trio principal composé de Matt, Tobias & Ambre est très attachant ; l'air de rien ils ont un petit côté Harry-Ron-Hermione (ce qui n'est pas pour déplaire).

A noter quand même que ce roman paraîtra peut-être un peu léger aux yeux des adeptes du fantastique.
Mais du coup, il est parfait pour tout ceux qui souhaitent se lancer dans l'aventure du genre, car L'Alliance des trois est vraiment très abordable.
Et évidemment, ce livre s'adresse à la troisième catégorie de lecteurs, ceux qui comme moi lisent du fantastique de temps en temps avec grand plaisir, mais pas assez pour lui trouver des défauts! Car oui, on peut repprocher à l'intrigue de manquer quelque peu de complexité - il s'agit d'un roman destiné à un public adultes, mais pour ma part j'ai trouvé ça plutôt reposant et agréable.

Je conseille ce roman aux lecteurs dès l'âge de 14-15 ans.

Un mot pour la fin, Eloo? Ouiii, je veuuuux la suuuuuuite!!

banniere

-> En bref :
100% #oui!
#non : /

© Eloo 06/2013

Posté par Eloo aime lire à 21:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


25 mai 2013

La Petite marchande de rêves de Maxence FERMINE

La_petite_marchande_de_reves_hd

La Petite marchande de rêves de Maxence FERMINE
Editions Michel Lafon. 2012. 171 p.

Le Saviez-vous? Les illustrations disséminées dans ce livre ont été réalisées dans le cadre d'un concours organisé par les éditions Michel Lafon.  Une belle initiative et du plaisir pour les yeux des lecteurs!

banniere

 

4ème de couverture : Attention SPOILS \

      "Le jour de ses onze ans, Malo tombe dans la Seine. Aspiré dans un toboggan, quand il ouvre les yeux, il découvre un monde en noir et blanc, éclairé par une lune de diamants. Il vient de pénétrer au Royaume des Ombres, un lieu magique où les habitants sont aussi étranges que fascinants: Arthur, l’arbre qui ne cesse d’éternuer; Mercator, le chat si bavard vieux de deux cent treize ans; Lili, la petite marchande de rêves au regard d’or qui capture les songes… Sans compter les spectres inquiétants et un dangereux alchimiste qui lui jette un terrible sort.
Pour briser le maléfice, Malo a un énorme défi à relever.
Et une nuit…"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Le roman La Petite marchande de rêves ressemble à une petite histoire que l'on vous susurrerait à l'oreille avant que vous ne vous endormissiez...

J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir ce livre. La couverture, sublime, nous invite à entrer dans ce conte poétique et merveilleux à souhait. Maxence Fermine a l'art de manier les mots pour les rendre encore plus beaux : quel phrasé, j'ai été absolument conquise! Peut-être que certains mots sont relativement difficiles à comprendre pour des enfants de 8 ans (mais heureusement l'ami dico est toujours là au cas où!), mais dans l'ensemble si l'auteur ne verse pas dans la facilité, ça reste tout à fait abordable pour cette tranche d'âge-là!

La Petite marchande de rêves a tous les ingrédients d'un bon roman jeunesse : une belle histoire, de l'aventure, du mystère et de la peur, une kyrielle de personnages hauts en couleurs, un brin de fantastique... et du rêve, beaucoup de rêves! (Mais attention aux cauchemars!)

A noter une anecdote assez sympathique : c'est le rêve d'une des filles de l'auteur qui est à l'origine de ce roman. Elle l'a raconté à son papa et ce fut pour lui une belle source d'inspiration.

Finalement mon seul grand bémol est pour la quatrième de couverture : elle raconte quasiment la moitié du livre, et ça, ça ne va pas du tout! Du coup, l'histoire perd quelque peu de sa magie et de son charme ; l'effet de surprise s'étiole... Vraiment, s'il n'y avait qu'un seul conseil que je pourrais vous donner : ne lisez-pas le résumé, il ne peut que déservir votre lecture!

banniere

-> En bref :
#oui : une belle histoire écrite avec poésie et délicatesse, qui plaira aux petits (à partir de 8/9 ans) et aux grands!
#non : la quatrième de couverture qui dévoile la moitié de l'histoire!!!

© Eloo 05/2013

Posté par Eloo aime lire à 19:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mai 2013

La Bibliothécaire de GUDULE

livres-la-bibliothecaire-

La Bibliothécaire de GUDULE
Edition Le Livre de poche jeunesse - Coll. Fantastique. 2001. 186 p.
Première édition : 1995

Le Saviez-vous? Gudule est un auteur aux multiples facettes : elle écrit pour les enfants comme pour les adultes, touche  à tous les styles/tous les genres. A travers ses romans, elle a abordé des thèmes comme l'enfance maltraitée, la séropositivité, le racisme, les SDF, etc.

banniere

 

4ème de couverture :

      "Pourquoi la vieille dame qui habite en face de chez Guillaume écrit-elle très tard la nuit? Quelle est cette jeune fille qui ne sort de chez elle qu'à la nuit tombée? Pour résoudre ces mystères, Guillaume se lance dans un fantastique voyage au pays des livres et de l'écriture..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Avant toute chose, je souhaiterai souligner le fait que La Bibliothécaire est un roman de qualité. A mon sens il est important de le lire une fois dans sa vie car il peut être justement considéré comme une référence dans la littérature jeunesse.
Malgré tout,j'avoue ne pas m'être sentie "en phase" avec l'auteur pendant ma lecture et je vous explique de ce pas pourquoi.

Tout d'abord - et c'est un ressenti tout à fait personnel -, je n'ai pas du tout accroché à la plume de l'auteur. Celle-ci possède un style bien à elle, je dirais même un style reconnaissable, ce qui pour le coup est positif, mais qui malheureusement ne me touche pas.
Ensuite, je me suis rendue compte dès les premières pages que j'avais un livre "très scolaire" entre les mains. Gudule nous raconte une histoire certes, mais on s'apperçoit très vite que celle-ci va lui permettre de passer des messages à ses lecteurs du type : "les livres, c'est bien" & "écrire avec des fautes d'orthographes, c'est mal". J'avoue me sentir un peu vieille pour que l'on me rappelle ces principes-là...

Mais je crois en définitive que ce qui m'a le plus gêné est l'exploitation d'oeuvres déjà existantes. La démarche de l'auteur à travers ce roman est la suivante : faire découvrir aux enfants certains classiques de la littérature jeunesse. En soi, je trouve ça très bien. C'est la méthode pour y parvenir qui ne me convient pas. Guillaume, le personnage principal, entre dans les livres et interragit dans leurs histoires.
Exemple : il va rencontrer Alice (Alice au Pays des Merveilles de L. Carroll) et discuter avec elle. Nan mais allo?
L'auteur se réapproprie des oeuvres qui ne lui appartiennent pas, nous livre sa propre interprétation, permet à ses personnages d'y faire une apparition : pour moi c'est dénaturer l'oeuvre originale ni plus ni moins! On peut me traiter de psycho-rigide mais... On ne touche pas aux classiques!!

Je me sens mieux, je vous ai tout dit.
Je pense qu'il est important de lire ce roman tant que l'on a le bon âge! Je conseille donc cette histoire à tous les 
enfants de 9-12 ans qui je pense seront bien plus réceptifs que moi.
C'est finalement pour eux que l'histoire a été écrite et c'est l'essentiel à retenir!

Lecture idéale en primaire dans le cadre de l'école. Lisez-le tant qu'il est encore temps!

banniere

 

-> En bref :
#oui : bon roman pour les 9-12 ans!
#non : pas un roman pour la vieille que je suis!

 

© Eloo 05/2013

Posté par Eloo aime lire à 17:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mai 2013

Rouge rubis de Kerstin GIER

rouge-rubis-171539-250-400

Rouge rubis (t.1) de Kerstin GIER
Editions Milan. 2011. 349 p.

Le Saviez-vous? Vous pourrez très bientôt retrouver Rouge rubis sur grand écran.
Bande-annonce (en allemand) :

banniere

4ème de couverture :

      "Elle est le Rubis, la douzième, l'ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret révélé. Un secret qui remonte à la nuit des temps."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!] • Relecture •

J'ai lu Rouge rubis dès sa sortie en 2011, suivant le conseil de ma libraire avisée. Ce fut un coup de coeur total ; je me rappelle encore, je l'avais lu d'une traite pendant mes vacances en Espagne, au bord de la piscine (oui, ça fait rêver, je sais^^). Malheureusement, je n'avais pas pu vous partager mon ressenti car de retour en France, il était difficile pour moi de mettre des mots sur des émotions déjà trop lointaines. 

Aujourd'hui, j'ai décidé de relire ce roman car je souhaite découvrir sa suite - Rouge rubis est le premier tome d'une trilogie. Les émotions que m'a transmis ce roman sont à nouveau là, et pourtant je sens que ce ne sera pas plus facile de vous livrer mon avis. Soyez indulgent, je vais faire de mon mieux! En fait, c'est comme si ce coup de coeur était inexplicable. Comme si ce roman se suffit à lui-même et auquel il n'y a rien à ajouter.

Relevons tout de même une intrigue originale et une héroïne atypique.
Cela faisait longtemps que je n'avais plus lu un roman young adult fantastique d'une telle qualité. C'est une vraie bouffée d'air frais de sentir que l'auteur est maître de son histoire dès la première ligne et qu'elle ne se laisse pas simplement guider au fur et à mesure de son inspiration. Elle ne laisse rien au hasard et sait pertinemment comment va finir son dernier tome losqu'elle écrit le premier. Le thème abordé, à savoir "la remontée dans le temps", n'est pas nouveau mais Kerstin Gier se l'approprie avec brio.
Passons à l'héroïne Gwendolyn qui m'a beaucoup plu. C'est une jeune fille sans expérience mais qui sait faire fonctionner ses petites cellules grises (Hercule Poirot, sors de ce corps!). Elle est entourée de personnes qui ont chacun un avis bien arrêté sur son don et sur ce qu'il implique mais elle ne se laisse pas influencer et cherche à se faire son propre opinion. Gwendolyn est affublée d'un sacré compagnon de route (et non pas l'inverse comme il le croit!) : Gidéon, un jeune homme qui a une haute estime de lui-même. Comme d'habitude, j'ai dû mal à m'attacher à un tel personnage, mais j'ai bon espoir qu'il s'adoucisse dans les deux tomes suivants (il n'y a pas de raison que le charme de Gwendolyn n'opère pas!) 

Je vais m'arrêter là. Je vous conseille à toutes et à tous de tenter l'expérience Rouge rubis, ça vaut vraiment le coup!

banniere

-> En bref :
C'est un #oui total! Foncez, qu'est-ce que vous attendez?!
#non : /

© Eloo 05/2013

Posté par Eloo aime lire à 14:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

06 octobre 2012

L'Etrange vie de Nobody Owens de Neil GAIMAN

gaiman_nobody

L'Etrange vie de Nobody Owens de Neil GAIMAN
Editions France Loisirs. 2010. 310 p.

 

4ème de couverture :

      "Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux..."

 

Mon Avis : ♥ ♥ ♥

Ce roman est un ovni de la littérature jeunesse. Incomparable, il propose quelque chose de nouveau et c'est très agréable. J'aime ces livres-là qui sont à contre-courant des publications habituelles ; et ils sont trop rares malheureusement.

Au début du roman, l'auteur semble aller dans tous les sens : chaque chapitre aborde une nouvelle aventure de Nobody dans le cimetière ou au-delà. Mais à la fin, toutes les pièces du puzzle s'emboîtent et l'auteur retombe majestueusement sur ses pieds, signe d'un roman d'une grande qualité.

Monsieur Neil Gaiman possède une belle écriture, envoûtante, qui colle parfaitement à l'univers qu'il a créé. Ses personnages sont tous touchants ; et, grâce à la manière dont l'auteur les met en scène, j'ai adoré détester les affreux méchants.
Les illustrations de Dave McKean qui accompagnent le roman ajoutent indéniablement un plus : le style particulier du crayonné renforce l'atmosphère sombre et mystérieuse de l'histoire.

Un mot sur la fin qui m'a rendue à la fois triste et heureuse : elle est parfaite pour conclure le passage de l'enfance à l'âge adulte de Nobody. Nous n'avons pas réponse à tout mais c'est ce qui fait son charme au roman (il garde une part de mystère jusqu'à la dernière ligne).
Si je puis m'adresser directement à notre héros : "Bon vent Bod... et vis!"

letrange-vie-nobody-owens-neil-gaiman-L-5

 

Ce roman a été lu dans le cadre d'une Lecture Commune Livraddict et grâce à l'initiative de Bouchon des bois. Je m'excuse encore auprès d'elle et des autres participants pour mon retard du à mon déménagement (publication de la chronique initialement prévue pour le 30 septembre).
Voici les liens vers les avis des autres participants de la LC : TousleslivresExtraVaganceJoepommgloubikVashta NeradaBouchon des boisKincaid40 Katalyn.

 

© Eloo 10/2012

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 août 2012

END : Elisabeth (t.1) de Barbara CANEPA & Anna MERLI

end elisabeth

♠ END : Elisabeth (t.1) de Barbara CANEPA (scénario, dessin) & Anna MERLI (dessin)
Editions Soleil - Coll. Métamorphose. 2012. 50 p.

 

4ème de couverture :

      "Imaginez...
Si le monde autour de vous jamais ne se mouvait.
Si le murmure du vent et le chuchotement de la pluie se répétaient inexorablement dans leur devenir monotone…
Si le silence, souverain régnait jusqu'à ce que l'invisible ne soit vôtre…
Tel est mon univers.
Un monde où la berceuse du temps a cessé d'entonner sa complainte.
Un monde anémié, privé de toute couleur, où les esprits et les âmes perdues trouvent enfin la paix...
... Dans leurs mausolées solennels et sans âge...

J'ai 13 ans. Elisabeth est mon nom.
Mes cheveux sont blancs comme la vie.
Si le cœur vous en dit, vous pourrez me rencontrer.
Mais pour cela, il vous faudra mourir."

 

Mon Avis : ♥ ♥ ♥

S'il faut un coupable, je le dénoncerai sans état d'âme : Benjamin Lacombe. Il ne tarit pas d'éloge sur Elisabeth, donc lorsque j'ai vu cette BD, bien rangée dans un rayon (bien en vue) de la librairie, j'ai... craqué! Et bien m'en a prit, les deux auteurs nous en mettent plein les mirettes!

La couverture nous annonce d'office les magnifiques illustrations à suivre. Elle nous invite dans un doux cauchemar, où l'on se sent bien au point de ne plus vouloir se réveiller. Les couleurs sombres sont à l'honneur ; sans pour autant éclipser les quelques couleurs vives qui, du coup, nous éclaboussent la vue en surgissant, aussi éphémères qu'insaisissables.

L'intrigue a vraiment été réfléchie et fouillée, donc j'attend avec impatience de voir comment Barbara Canepa va s'en sortir pour la suite car la barre a été placée très haute! J'ai trouvé que le thème de la mort est abordée d'une façon nouvelle, et la représentation de l'espoir secret de l'homme qu'il puisse y avoir une seconde vie dans l'au-delà (ou entre Terre et Ciel) m'a plu. En fait, on ne sait pas vraiment où se trouve Elisabeth et tout ce mystère entourant sa déchéance et sa famille creuse l'appétit. Où nous emmène les auteurs, que veulent-elles nous dire?

Un début prometteur. Une folle envie de lire la suite. Et une hypothèse : END pour Elisabeth - Nora - Dorothéa? J'espère le savoir bien assez vite...

 

© Eloo 08/2012

Posté par Eloo aime lire à 14:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :