11 avril 2017

Waylander (cycle Drenaï)

 

miniature waylander

Auteur David GEMMELL Editions Bragelonne Date de parution 2006 (réédition) / 343 p.

→ J'ai "piqué" ce livre dans la bibliothèque de mon amoureux.

 

4ème de couverture :

      "Le roi de Drenaï a été assassiné. Une armée d'envahisseurs déferle sur le pays, avec pour mot d'ordre de tuer hommes, femmes et enfants. Aussitôt, des poches de résistance apparaissent un peu partout. Karnak et Egel, les derniers chefs de guerre drenaïs, tentent d'organiser la défense. Sans moyens ni réelle armée, ils regardent impuissants les troupes ennemies gagner du terrain jour après jour. Mais tout espoir n'est pas perdu. Il repose sur les épaules de celui que la nation surnomme Waylander. Seul, il va s'aventurer en territoire nadir pour retrouver la célèbre Armure de Bronze, symbole de liberté. Mais peut-on faire confiance à ce Waylander? Après tout, c'est lui qui a assassiné le roi..."

 

Mon Avis : ♥♥♥ Une bonne lecture mais...

J'avais déjà lu Légende ainsi que Le Roi sur le seuil du même auteur et j'avais envie de poursuivre ma découverte du cycle de Drenaï avec un troisième roman. Waylander est antérieur aux deux titres cités précédemment et les premières pages nous plongent directement dans une guerre perdue d'avance... Comme souvent avec David Gemmell.

C'est ce que j'ai principalement à reprocher à cet auteur. Ce dernier suit scrupuleusement les codes classiques de la fantasy (il est certes un des pionniers du genre) et il n'innove que peu, son schéma restant sensiblement le même pour chacun de ses romans. Je pense que le lecteur peut vite se lasser et ne plus être surpris s'il les lit tous d'une traite.

Je trouve également que les personnages sont assez stéréotypés. Les hommes ont, par exemple, très souvent un comportement sexiste à l'égard des femmes. Sauf exceptions, ils semblent brutes, voire carrément primitifs. Les femmes quant à elles ne sont pas très présentes et rares sont celles qui possèdent un caractère indépendant et fort. A contrario, le sens de l'honneur est une notion très importante, ce qui peut d'ailleurs paraître un peu contradictoire à prime abord, au vu de certains comportements déviants.

La relation entre le guerrier Waylander et le prêtre Dardalion est ce que j'ai préféré pendant ma lecture. La façon dont ils s'influencent l'un l'autre est très intéressante. Rien n'est tout noir ou tout blanc, et David Gemmell semble en faire le leitmotiv de son histoire. L'auteur arrive à nous faire apprécier un assassin, à avoir de la compassion pour lui. Waylander est un anti-héros qui rappelle que la lumière transperce même les zones les plus sombres.

Dans ce roman, nous découvrons également comment "les Trente" ont vu le jour et nous sommes happés dans une quête et une guerre pleines de rebondissements. Bon point, le rythme est très soutenu et les pages se tournent vite.

L'histoire n'est pas finie, et nous pouvons retrouver l'assassin dans deux autres tomes, un rendez-vous que je ne manquerai pas... après avoir laissé passer quelques temps pour être certaine d'y revenir avec plaisir.

 

livres-waylander-525-1
Waylander sur la Fnac.com

 © Eloo 04/2017

Posté par Eloo aime lire à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


18 janvier 2017

Six of Crows (t.1)

  

miniature six of crows2

Auteur Leigh BARDUGO Editions Milan Date de parution 2016 / 564 p.

→ J'ai emprunté ce roman à la médiathèque.

 

4ème de couverture :

     "Kaz Brekker, dit "Dirtyhands", est le chef des "Six of Crows", une équipe de malfrats aux talents exceptionnels : Inej, espionne défiant les lois de la gravité ; Matthias, soldat assoiffé de vengeance ; Nina, Grisha aux puissants pouvoirs magiques ; Wylan, fugueur des beaux quartiers, expert en démolition, et enfin Jesper, tireur d'élite accro au jeu. Ensemble, ils peuvent sauver leur monde de la destruction... s'ils ne s'entretuent pas avant!"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥♥ Lecture coup de coeur!

Premier coup de coeur de l'année pour un roman que j'ai choisi totalement au hasard - merci à la couverture qui m'a tapé dans l'oeil. J'étais d'ailleurs persuadée avant de commencer ma lecture d'avoir entre les mains un roman fantastique, alors que non non, il s'agit bien de fantasy. L'auteur, Leigh Bardugo, nous propose un univers très fouillé, qui sort des sentiers battus et qui défie les codes traditionnels du genre. C'est novateur et cela m'a fait l'effet d'une grande bouffée d'air frais.

 

six-of-crows1Source

 

L'histoire tient en haleine de bout en bout, avec ses nombreux rebondissements et ses revirements de situation de dernière minute. Mais ce sont les personnages qui, selon moi, font véritablement la force de ce premier tome. Car ce n'est pas tant la finalité de leur mission qui m'a le plus captivée mais bien leur parcours personnel, leurs secrets et leur quête vers ce qu'il me semble être un apaisement, enfin. Vous l'aurez compris, sous leur airs impitoyables, nous avons affaire à de gros durs qui cachent de profondes fêlures. Ils leur arrivent de faire des choses horribles sans grands états d'âmes certes, mais on se surprend à tout leur pardonner. D'ailleurs, sont-ils vraiment des méchants? Ils doivent survivre quel qu'en soit le prix, point barre. Tous les six sont uniques en leur genre, atypiques et terriblement attachants.

Leigh Bardugo possède une plume incisive et pleine d'humour qui apporte énormément à cet univers somme toute relativement sombre. J'ai tellement hâte de lire la suite ; sortie prévue pour le mois de mai 2017 chuchote-on, patience, patience...

 

Six of crows - Tome 1
Six of Crows sur la Fnac.com

© Eloo 01/2017

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 juillet 2016

Le Livre de l'Enigme (I) : Source des tempêtes

 

IMG_3201

Auteur Nathalie DAU Editions Les Moutons électriques Date de parution 2016 / 443 p.

→ Ce livre m'a très gentiment été offert par la maison d'édition Les Moutons électriques.
J'ai lu ce roman en lecture commune avec Lanylabooks.

 

4ème de couverture :

      "Les ténèbres ont un cœur de lumière.
Je l’ai su quand j’ai vu l’enfant dans la tempête. J’ai entraperçu l’azur de sa magie étrange et intense, mon univers s’est métamorphosé. Moi qui me sentais si seul, si désespéré, j’ai découvert soudain pourquoi j’étais venu au monde : pour protéger celui qu’on m’a donné pour frère. Un frère pas tout à fait humain, pas tout à fait possible. Le protéger des autres et de lui-même : des décisions qu’il voudrait prendre afin de résoudre sa maudite Énigme. Car ce petit est doué pour se mettre – nous mettre – en péril ! Mais j’ai la faiblesse de croire que je suis plus têtu que lui."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥♥ Une bonne lecture mais...

Lorsque la maison d'édition Les Moutons électriques m'a proposé de découvrir ce roman, j'ai immédiatemment été séduite par les quelques extraits qu'elle m'avait joint à son e-mail. J'ai donc accepté de reçevoir Source des tempêtes en service presse, ce qui me permettait par ailleurs de me plonger dans un nouvel univers de fantasy. Je dois avouer que cela m'avait manqué.

Je suis admirative du travail d'écriture de Nathalie Dau et notamment de ses tournures de phrases. Elles sont toutes empreintes d'émotions ; elles sont justes et belles. Je me suis surprise à marquer des pages pour garder en mémoire quelques citations, ce qui ne m'arrive que très rarement.

Le fait que le personnage principal ne soit pas le "héros" de l'histoire permet une approche tout à fait originale et bienvenue. J'ai beaucoup aimé la première partie du roman, l'intrigue qui se met en place au fur et à mesure des pages est complexe et intéressante. La thématique du conflit entre les croyances ancestrales et les nouvelles religions n'est pas innovante mais elle a tout de même su me convaincre. 

Arrivé à mi-parcours, j'ai trouvé que le récit s'essouflait un peu. J'avais envie d'en savoir plus sur l'Enigme de Namuh et le rôle à jouer des protagonistes mais le tout reste assez flou jusqu'à la fin de ce premier tome. De plus, certaines relations assez malsaines m'ont un peu gêné pendant ma lecture. Elles m'ont fait penser à celles que l'on peut suivre dans la série Game of Thrones mais apparemment cela me dérange moins sur écran qu'entre les lignes d'un roman.

Globalement, j'ai passé un bon moment avec Source des tempêtes et je lirai la suite avec plaisir. J'espère que le second tome relancera l'intrigue et nous offrira des éclaircissements.

source des tempetes

Source des tempêtes sur la Fnac.com

© Eloo 07/2016

Posté par Eloo aime lire à 20:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

20 janvier 2016

La Passe-Miroir (t.2) : Les Disparus du Clairdelune

disparus clairdelune

 

Auteur : Christelle DABOS
Editions : Gallimard Jeunesse
Date de parution : 2015
549 p.

 

→ "Les Nibelungen, dont le nom signifie 'ceux de la brume' ou 'ceux du monde d'en-bas', sont les nains des légendes germaniques. Ils possédaient de grandes richesses qu'ils tiraient de leurs mines en dessous des montagnes, là où ils habitaient." Source
Le Nibelungen est le journal "le plus lu de la Citacielle" et dont le directeur est Mr. Tchekhov, un mirage.

 

4ème de couverture :

"Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥♥ Lecture coup de coeur!

Les Disparus du Clairdelune est introduit par un petit résumé du tome 1 très apprécié. De plus, l'auteur n'hésite pas à nous rafraîchir la mémoire avec des petits clins d'oeil bien placés. Pour le reste, ce second tome démarre sur les chapeaux de roues avec une intrigue qui se met en place immédiatement.

J'ai adoré retrouver cet univers débridé qui me rappelle le Pays des merveilles de Lewis Caroll et qui permet une liberté d'écriture absolue. J'adore la plume de l'auteur, une plume malicieuse qui colle parfaitement à l'histoire. Christelle Dabos donne l'impression d'écrire un peu au hasard au fil des pages mais elle nous détrompe ensuite très vite : elle nous emmène là où elle l'a décidé, elle nous fait croire ce qu'elle veut nous faire croire, bref elle ne perd pas le fil un seul instant.

J'ai été très agréablement surprise par Les Disparus du Clairdelune : tout d'abord parce qu'il est très complet, et ensuite parce qu'il est encore meilleur que le premier tome. C'est un gros coup de coeur pour moi!
Très souvent - et c'est malheureux, les seconds tomes sont des romans de transition qui semblent avoir pour seul objectif de nous emmener doucement mais sûrement vers le troisième tome. Ici, ce n'est pas le cas puisqu'il y a une véritable intrigue et que l'auteur nous donne sa résolution à la fin. Beaucoup de questions trouvent leurs réponses dans ce tome indispensable qui a toute sa place dans la série.

Passons à présent à la relation entre Ophélie et Thorn. Dans le roman précédant, je trouvais qu'elle était totalement déséquilibrée (mon avis sur Les Fiancés de l'hiver). Ici, Ophélie et Thorn sont enfin d'égal à égal, avec une Ophélie forte qui prend parfois le dessus et avec un Thorn qui est bien obligé de faire avec. Le tout permet d'entrevoir enfin une vraie relation, touchante, qui par ailleurs humanise beaucoup le personnage de Thorn. Tous deux prennent conscience de certaines choses qui leur permettent de grandir dans "leur couple".

L'auteur nous offre un magnifique 'cliffhanger' à la fin, elle nous dévoile un peu les prémices de l'intrigue qui servira le troisième tome, celle-ci promettant d'être encore plus complexe et addictive. Je ne suis qu'impatience!

Les Disparus du Clairdelune sur la Fnac.com

© Eloo 01/2016

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

14 avril 2015

La Passe-Miroir (t.1) : Les Fiancés de l'Hiver

la-passe-miroir---livre-1---les-fiances-de-l-hiver-282811

 

Auteur : Christelle DABOS
Editions : Gallimard
Date de parution : 2013
517 p.

 

→ Challenge Pioche ton addiction! #6 : Je suis une (petite?) brique!

 

4ème de couverture :

      "Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Si vous regardez régulièrement mes vidéos, vous savez certainement que j'avais envie de lire ce roman depuis que Clélia en a parlé sur sa chaîne Youtube BrodyBooks. Je suis enfin passée à l'action et j'ai d'ors et déjà envie de lire la suite (sortie prévue pour novembre 2015, patience!).

On entre dans l'histoire en douceur avec la découverte de cet univers créé de toutes pièces par l'auteur, Christelle Dabos. Je l'ai beaucoup comparé à celui de Lewis Carroll dans Alice au Pays des Merveilles, car rien n'a de sens. Lorsqu'on débarque sur la Citacielle, il est inutile de chercher à comprendre son fonctionnement car rien n'est logique. C'était très intéressant de suivre Ophélie dans sa découverte d'un monde sans queue ni tête.

Les Fiancés de l'Hiver est un roman de fantasy comme je les aime. J'ai trouvé qu'il démarrait assez lentement mais il va ensuite crescendo à mesure que les intrigues se dessinent. Ophélie se rend compte que la Citacielle est pourrie de l'intérieur et qu'elle ne peut compter sur personne, peut-être pas même sur son fiancé... Accompagnée de sa tante, elle essaie tant bien que mal de se familiariser avec ce qui l'entoure et surtout de survivre.

Ophélie est une héroïne imparfaite et c'est ce qui l'a rend si attachante. Par contre, j'ai trouvé le contraste entre Thorn et elle est très (trop?) important. Thorn est présenté comme un homme avec un grand H, tandis qu'Ophélie passe pour une jeune fille mal fagotée et frêle qui ne comprend rien à rien. J'ai eu l'impression que Thorn s'imposait comme une sorte de figure paternel à l'égard d'Ophélie, alors qu'ils sont censés former "un couple". J'espère que leur relation trouvera un certain équilibre au fil des tomes.

Malgré ce minuscule petit bémol, j'ai passé un très agréable moment de lecture avec ce roman et j'ai hâte de connaître la suite des aventures d'Ophélie et de Thorn. Je vous conseille fortement de vous plonger dans Les Fiancés de l'Hiver si vous aimez la fantasy ou si c'est un genre que vous avez envie de découvrir (vous tenez là un roman idéal pour débuter).

Ce roman est le lauréat du concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama.

Les Fiancés de l'hiver sur la Fnac.com

mon avis en vidéo

© Eloo 04/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,


02 septembre 2014

Cycle Drenaï (t.2) : Le Roi sur le seuil

couv12524643

 

Auteur : David GEMMELL
Editions : Bragelonne
Date de parution : 2001
370 p.

 

→ C'est ma binôme Nina de la chaîne Youtube Le Libr'Air qui a sorti ce roman de ma PAL!

 

4ème de couverture :

"Les temps ont changé...
Un siècle s'est écoulé depuis l'incroyable résistance au sein de la forteresse de Dros Delnoch. Et Druss, le valeureux héros de cette aventure, est resté une Légende. Mais aujourd'hui, le tyrannique empereur Ceska a pris le contrôle du territoire des Drenaïs. Dans sa quête insatiable de pouvoir, il a trahi ses plus fidèles soldats, le corps d'armée du Dragon. Il leur a tendu un piège et a lancé contre eux des créatures monstrueuses, mi-hommes, mi-bêtes, à la force de destruction prodigieuse: les Unis.
Le massacre fut terrible et Tenaka Khan est le seul survivant. Il n'est pas près d'oublier la traitrise de son maitre. Dans ses veines coule le sang d'ancêtres mythiques : Regnak, le dernier Compte de Bronze, et Ulric, prince des Nadirs, deux ennemis ancestraux. Avec un tel héritage, la glace et le feu fusionnent pour forger un chef à la volonté trempée dans l'acier.Dans l'étroit regard violet du Khan brillent les flammes de la haine. Sa mâchoire et ses poings sont serrés.Et aujourd'hui, son cœur crie vengeance!"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Après m'être plongé avec délice dans Légende, j'ai décidé de poursuivre ma découverte du cycle Drenaï et de la plume de David Gemmell avec ce second titre. Même s'il n'égale pas tout à fait son prédécesseur, Le Roi sur le seuil est un roman de fantasy très bien ficelé que j'ai vraiment beaucoup aimé.

Les personnages sont toujours aussi charismatiques, les guerriers ont de l'allure, ce sont des hommes d'honneur et les femmes ont du plomb dans leur tête. David Gemmell ne perd pas le rythme et les évènements s'enchaînent à une vitesse surprenante. On ne s'ennuie pas et tout se tient. J'ai d'ailleurs préféré la fin de cette histoire à celle de Légende car elle est plus complexe et plus travaillée (dans Légende le dénouement est un peu facile et donc moins impressionnant).

Dans ce roman-ci, la thématique de la peur de l'étranger est très présente. D'ailleurs, David Gemmell aurait créé le personnage de Païen (un homme à la peau noire voyagant sur un territoire habité par des hommes à la peau blanche) suite à un propos raciste tenu par un lecteur de Légende.

David Gemmell est un des maîtres incontestables de héroïc fantasy, il nous entraine dans son univers et on ne voudrait plus jamais en sortir. J'ai hâte de poursuivre l'aventure Drenaï avec Waylander!

© Eloo 09/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 mars 2014

Cycle Drenaï (t.1) : Légende

legende

 

Auteur : David GEMMELL
Editions : Bragelonne
Date de parution : 2000
(Première édition : 1984)
355 p.

 

Le Saviez-vous? Légende a remporté le Prix Tour Eiffel en 2002.
Ce roman est un incontournable dans son genre (Fantasy ; sous-genre : Héroic Fantasy).

 

4ème de couverture :

"Druss est une légende.
Ses exploits sont connus de tous. Surnommé le Capitaine à la Hache lors de ses plus grandes batailles, il aurait pu devenir riche en tant que mercenaire... Au contraire, fuyant la célébrité, il a choisi de vivre retiré loin des hommes, perché au sommet d'une montagne glacée. Il a remisé son arme, vivant reclus, se contentant de la compagnie de quelques léopards des neiges. Il attend patiemment son ennemie de toujours : la Mort.

Dros Delnoch est une forteresse imprenable.
Passage indispensable à la frontière de deux mondes, c'est l'ultime limite qu'une armée doit impérativement franchir si elle veut envahir l'Empire drenaï. Protégée par six remparts, elle est la place forte mythique. C'est aussi le dernier foyer d'une résistance désespérée, car tous sont déjà tombés devant l'envahisseur nadir. Il lui faudrait un atout déterminant, un chef charismatique : Druss, le vieux guerrier."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

nina legende2

Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Depuis le temps que le Chéri me conseille de lire ce roman... Ca y est, c'est fait! Légende est un de ses romans préférés, David Gemmell un de ses auteurs chouchous, et je le comprends : c'est juste une tuerie! Me plonger dans cet univers m'a d'ailleurs rappelé combien j'aime la Fantasy : je me rends compte à quel point ça m'avait manqué de ne pas en avoir lu depuis un moment. C'est important pour moi de lire tous les genres littéraires, de découvrir sans cesse de nouveaux auteurs, mais malgré tout il faut bien le dire, la Fantasy reste définitivement mon genre littéraire 'doudou', je ne suis pour ainsi dire jamais déçue!

David Gemmell a une plume adapté au genre qu'il affectionne : les phrases sont simples et directes, elles nous invitent à rejoindre les héros dans la bataille. Nous ne rencontrons rien de trop gore, ni de trop vulgaire, ce qui n'empêche pas pour autant l'auteur de confronter son lectorat à des scènes très visuels et pas toujours 'faciles'.

David Gemmell utilise quelques figures féminines pour donner un côté douceur à son roman ; elles permettent également d'introduire une pincée de romance. Si ces jeunes femmes restent finalement assez en retrait, leur présence permet néanmoins de rendre Légende accessible à tous les publics, de toucher un lectorat à la fois d'hommes et de femmes.

David Gemmell suit les codes traditionnels de la fantasy et nous offre l'incontournable rebondissement de dernière minute. Ce roman se lit à bout de souffle : il s'y passe toujours quelque chose. Bref, un classique de l'héroïc fantasy à mettre entre toutes les mains : évasion et émotions fortes garanties!

Croyez-moi, Légende est terriblement addictif, il est très difficile de le lâcher avant d'avoir tourner la dernière page...

(Je me dis que ce serait chouette que cette histoire soit adaptée au cinéma, ça pourrait donner un très bon blockbuster, qu'en pensez-vous?)

© Eloo 03/2014

Posté par Eloo aime lire à 18:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

28 décembre 2012

Le Murmure des Illphes de Charlotte WAGNER

473407_122585627870307_582608374_o

Le Murmure des Illphes de Charlotte WAGNER
Editions ThoT. 2012. 196 p. 

Le saviez-vous? Charlotte Wagner est une toute jeune auteur et Le Murmure des Illphes est son premier roman.
Pour la soutenir et/ou découvrir son univers, je vous invite à aller visiter sa page facebook : lien.

banniere

 

4ème de couverture :

      "Liberté. Qu'advient-il lorsque tout un peuple oublie le sens de ce mot? Luya, une jeune Ilkane ne le sait que trop bien. Elle est née dans un monde où la seule valeur qui subsiste est celle de l'argent. Oppressée par un gouvernement qui bannit les émotions et la compassion, la population a fini par accepter la soumission et s'est "endormie". Mais un jour Luya trouve un disque de musique interdite. Alors elle se réveille et se rebelle."

 

Mon Avis : ♥♥

Ce premier roman nous offre une belle réflexion autour de la signification du mot "liberté". Malgré quelques maladresses et une tendance à verser parfois vers la facilité, "Le Murmure des Illphes" nous révèle une jeune auteur pleine de promesses.

J'ai décidé de suivre l'éditeur qui a publié ce roman dans sa collection Fantasy. Néanmoins, je trouve que Le Murmure des Illphes peut également faire penser à de la science-fiction par certains aspects. Et j'aurais même envie d'aller encore plus loin : pour moi ce roman est inclassable ; on sent que l'auteur Charlotte Wagner est influencée par des lectures de genres divers.
Rappelons qu'il s'agit d'un premier roman et qu'il n'est pas dramatique de ne pas pouvoir le caser dans un genre précis. Cela n'empêche pas à Charlotte Wagner de nous proposer un roman intéressant et parfois même original.

Ce court roman aurait mérité d'être davantage étoffé, mais au moins on ne peut pas reprocher à l'auteur de broder. Elle va en effet droit au but et les rebondissements ne manquent pas. Néanmoins, j'aurais peut-être apprécié que l'histoire soit plus lente au démarrage afin de découvrir plus en profondeur le fonctionnement de la Société. De plus, je n'ai pas vraiment compris la décision de tout plaquer que Luya prend sur un coup de tête. Je trouve qu'elle ne réfléchit pas assez aux conséquences et c'est dommage. La jeune fille dit n'avoir rien à perdre et je ne suis pas forcément d'accord avec elle. Même si elle trouve ses parents formatés et soumis, j'ai dû mal à croire qu'elle ne ressente aucune affection pour eux. Il n'y a, à mon sens, pas assez d'explications de la part de l'auteur (ce qui rend la décision de Luya assez peu crédible) ; et du coup j'ai trouvé l'héroîne au début de l'histoire assez égoïste et trop centrée sur elle-même.
A la fin, nous avons droit à un beau renversement de situation à lequel je ne m'attendais pas. Charlotte Wagner a su me surprendre agréablement.

Je ne regrette pas d'avoir pris le temps de lire Le Murmure des Illphes et je souhaite à l'auteur de continuer sur cette voie dans laquelle elle ne peut que s'améliorer. Je serai présente au rendez-vous qu'elle nous donnera -je l'espère- avec son prochain roman.

 

© Eloo 12/2012

Posté par Eloo aime lire à 12:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2012

Les Dames du Lac de Marion ZIMMER BRADLEY

les dames du lac1

Les Dames du Lac de Marion ZIMMER BRADLEY
Editions Pygmalion. 1986. 430 p.
Première édition : 1982
 

Le saviez-vous? 
* Les Dames du Lac fait parti du Cycle d'Avalon qui est composé de plusieurs tomes. Ce roman fut écrit le premier, mais les évènements qu'il relate sont chronologiquement les plus récents.
* The Mists of Avalon est le titre en langue originale, il a été publié en français en deux tomes : Les Dames du Lac & Les Brumes d'Avalon. A priori, il s'agit davantage d'une adaptation que d'une traduction : quelques passages ont disparu et d'autres ont été complètement réécrits.

banniere

 

4ème de couverture :

      "La légende du Roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde n'avait, depuis longtemps, inspiré un roman d'une telle envergure, d'un pareil souffle. Et, pour la première fois, ce draine épique nous est conté par une femme à travers le destin de ses principales héroïnes. Bien sûr, Merlin l'Enchanteur, Arthur et son invincible épée Excalibur, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes, exceptionnellement attachantes, qui tiennent les premiers rôles : Viviane, la Dame du Lac, grande prêtresse d'Avalon, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d'Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la Fée, soeur et amante du grand roi... S'appuyant sur plusieurs années de recherches, cette épopée envoûtante est bien autre chose qu'un roman historique de plus. Elle relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des Druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au coeur de la Grande Bretagne avant qu'elle ne devienne l'Angleterre. Au-delà du rêve et de la réalité, au-delà des passions tumultueuses, où l'amour charnel, loin de toute notion de péché, pouvait s'extérioriser librement, au-delà des intrigues de Cour, des larmes et du sang, voici une nouvelle et fascinante reconstitution de l'un des thèmes romanesques les plus impérissables de toute l'histoire de l'Occident. Eternelle histoire d'amour et de mort, vécue et ressentie intensément par celles sans lesquelles l'exaltante aventure des Chevaliers de la Table Ronde, opposant forces du mal et hommes de bonne volonté, n'aurait jamais existé."

 

Mon Avis : ♥♥         ma chronique en vidéo ~

Depuis le Moyen-Âge, les légendes arthuriennes ont inspiré de nombreux auteurs, à commencer par Chrétien de Troyes (pour n'en citer qu'un). Alors quel peut être l'intérêt du roman Les Dames du Lac, énième écrit du genre? Et bien comme le dit si bien le gros résumé, le roman de Marion Zimmer Bradley met en valeur les figures féminines et c'est tout à fait innovant. Tous les évènements nous sont donc racontés du point de vue d'une femme ; cela peut être Ygerne, la mère d'Arthur, Morgane la fée, la reine Guenièvre, ou dans une moindre mesure Viviane la Dame du Lac.

Je pense que lorsque l'on veut découvrir les légendes arthuriennes, l'oeuvre de Marion Zimmer Bradley est un bon début. Les Dames du Lac est tout à fait abordable, et même si l'on peut déplorer quelques longueurs, on sent que l'auteur s'est totalement investie dans sa mission de nous rapporter les faits dans leurs moindres détails, avec rigueur et justesse. Bien sûr, on ne peut jamais être trop sûr de la véracité des évènements quand il s'agit de légendes (et c'est là que réside leur intérêt principal à mon sens), mais M. Z. Bradley a écrit son roman de manière méthodique, nous donnant parfois l'impression d'avoir un roman historique entre les mains, même s'il s'agit bien là de fantasy.

J'ai trouvé les personnages profonds, travaillés et possédant de fortes personnalités. La fée Morgane est, par exemple, présentée comme une jeune femme fragile et parfois même abîmée par ses sentiments ; ça nous change de la méchante sorcière que l'on nous présente habituellement. Finalement avec cet auteur, on se rend compte de la complexité des légendes arthuriennes.

Un petit mot sur un thème qui prend une belle part du roman et que j'ai trouvé intéressant : la rencontre des anciennes croyances et du christianisme, deux religions qui peinent à cohabiter. Néanmoins, j'ai trouvé l'auteur assez manichéenne sur ce sujet et j'aurais peut-être préféré davantage de nuances dans ses propos.

Pour finir, je dois noter que j'ai été très surprise par les moeurs légères décrites dans ce roman. La fin m'a d'ailleurs complètement prise au dépourvu! Mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle donne très envie de lire la suite... A suivre donc dans Les Brumes d'Avalon!

 

© Eloo 11/2012

Posté par Eloo aime lire à 20:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

21 novembre 2012

La Quête d'Ewilan (t.3) : L'Île du destin de Pierre BOTTERO

ewilan 33

La Quête d'Ewilan (t.3) : L'Île du destin de Pierre BOTTERO
Editions Rageot. 2004. 355 p. 

Le saviez-vous? Pierre Bottero a un jour déclaré : "Enfant, je rêvais d'étourdissantes aventures fourmillantes de dangers mais je n'arrivais pas à trouver la porte d'entrée vers un monde parallèle ! J'ai fini par me convaincre qu'elle n'existait pas. J'ai grandi, vieilli, et je me suis contenté d'un monde classique... jusqu'au jour où j'ai commencé à écrire des romans. Un parfum d'aventure s'est alors glissé dans ma vie. De drôles de couleurs, d'étonnantes créatures, des villes étranges… J'avais trouvé la porte." Source 

banniere

 

4ème de couverture :

     "Il s'agissait d'un loup assez jeune, au torse puissant et aux crocs impressionnants. Assis sur ses pattes arrière, il les observait avec curiosité, sans une once de crainte. Camille marcha dans sa direction. Il ne lui prêta pas une attention particulière, mais, quand elle ne fut plus qu'à deux mètres de lui, il montra les dents et se mit à grogner. Elle s'immobilisa. - Recule, lui ordonna Edwin à mi-voix. Sans tenir compte de ses paroles, Camille s'accroupit lentement, regardant le loup dans les yeux."

 

Mon Avis : étoile jaune      • Relecture•

L'Île du destin est le dernier tome de la trilogie La Quête d'Ewilan. Aussi pour ne pas gâcher votre lecture et vous laisser entière surprise concernant le dénouement, ma chronique sera relativement succincte.

Je ne peux néanmoins m'empêcher de vous faire remarquer la superbe couverture : Camille y est représentée de façon majestueuse et sûre d'elle.  Sa quête d'identité s'achève, lui permettant enfin de retrouver "l'Ewilan" qui sommeillait en elle. Bravo à Jean-Louis Thouard pour son travail et son talent partagé! (je trouve qu'on ne cite jamais assez les illustrateurs!)

Cette trilogie se termine par une belle conclusion qui nous permet de nous arrêter là. Mais pour celles et ceux qui ne veulent pas quitter Ewilan et ses compagnons, l'auteur laisse également une porte grande ouverte... qui mène tout droit vers la seconde trilogie Les Mondes d'Ewilan. Je vous le dis, tout reste à découvrir!

 

© Eloo 11/2012

Posté par Eloo aime lire à 07:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,