19 septembre 2014

Lecture Commune avec Nina #2

 

lc2

Nina, ma binôme que vous pouvez retrouver sur sa chaîne Youtube Le Libr'Air, et moi avons décidé de nous faire plaisir et de lire ensemble Eleanor & Park de Rainbow Rowell ce week-end, en mode cocooning et blablas entre copines. Nous avons choisi de lire ce titre car il nous fait très envie à toutes les 2 et que nous ne voulons pas le laisser traîner davantage dans nos PAL respectives.

Nous avions déjà tenté l'expérience une première fois avec le second tome du dyptique Phaénix : Le Brasier des souvenirs de Carina Rozenfeld. L'article est par ici!

Dans la suite de cet article, je vais partager avec vous mes petits moments du week-end, notre avancée dans le roman, nos commentaires et notre ressenti, donc si cela vous intéresse, lisez-la suite ;)

/!\ ATTENTION : risque de spoils, indépendemment de ma volonté /!\

banniere

Vendredi 20h30 C'est parti!

21h45 Je viens de lire les cinquante premières pages et je suis déjà complètement happée dans l'histoire. La plume de Rainbow Rowell est très belle et ses deux personnages principaux, Eleanor et Park, sont terriblement attachants. J'ai hâte d'en découvrir plus sur le passé d'Eleanor, celui-ci semble malheureusement très douloureux...

Un commentaire Nina? "J'suis à 43 pages. On se prend vite au jeu, c'est fluide. J'aime bien Eleanor. J'espère qu'on aura une belle surprise avec cette lecture! ;)"

52/378 p. (14% lus)

 23h20 Je m'arrête là pour ce soir, l'histoire a beau être passionnante, j'ai les paupières qui tombent... Je suis très optimiste quant à la suite du roman, ce qui se joue me plaît beaucoup!

"[...] et puis il a appelé sa grand-mère pour lui dire que tout ce qu'il voulait pour son anniversaire, c'était des piles AA." (p. 75)

85/378 p. (22% lus)

Samedi 18h30 C'est reparti! Après une journée bien remplie, je reprends ma lecture...

Nina : "Je suis rendue page 70. Ils se parlent enfin! :D"
Eloo : "Attends de voir 20 pages plus loin ;)"

19h30 Eleanor & Park est une sucrerie que l'on a envie de faire durer ; vous savez, celle qu'on met sous la langue et qu'on laisse fondre doucement. Je savoure chaque mot avec délectation. On s'attache profondément à Eleanor et à Park, on a envie de sauver la première et de prendre le second dans les bras.

115/378 p. (30% lus)

22h20 Je suis absolument ravie de croiser sans cesse des clins d'oeil aux années 80,... Mais du coup je passe mon temps à faire des recherches! Ma curiosité me perdra. Non, en réalité j'adore, l'auteur nous permet vraiment de nous imprégner de l'ambiance si particulière de ces années-là. Comme me le faisait d'ailleurs remarquer Nina, ce roman est très riche en références musicales, il nous donnerait même envie d'écouter à nouveau des vinyles. Je vous laisse ici, je vais continuer à lire sous ma couette!

140/378 p. (37% lus)

Dimanche Mais que s'est-il passé?! Bon j'avoue, j'ai pas mal traîné ce dimanche... J'ai joué aux Sims 4 beaucoup, j'ai rangé et j'ai fait le ménage un peu. Conclusion, je me suis à nouveau penchée sur mon livre le soir, sous la couette. Mais finalement, j'ai quand même pas mal avancé. Je me suis arrêtée à la page 230, après un doux chapitre qui se termine sur une jolie scène. Eleanor et Park me font rêver, je ne voudrais jamais les quitter...

photo
Mon Compte Instagram

Le week-end est terminé, mais pas notre lecture commune qui va donc se poursuivre lundi...

230/378 p. (61% lus)

Lundi 8h16 Des nouvelles de Nina : "J'ai hésité à prendre le livre avec moi, ce matin, mais j'ai trop peur de l'abîmer... :) Ce soir, hâte de le reprendre..."

23h00 Quels sentiments contradictoires : j'ai envie de tourner les pages de plus en plus vite pour connaître la fin et je voudrais que ce roman ne se termine jamais! Tous les soirs, j'attends avec délice le moment où je vais retrouver mon livre ; Eleanor & Park me vide la tête.

280/378 p. (74% lus)

Mardi 23h00 J'ai terminé ce roman, je quitte définitivement Eleanor et Park. Je vis ça comme une rupture, ce qui est somme toute assez logique. Il faut que je passe à autre chose. C'est à la fois difficile et nécessaire de grandir.
J'ai pleuré. Evidemment, j'ai pleuré. Pendant 5 chapitres, les derniers. Je me sens vider, je me sens en paix. En paix pour Eleanor. Tout va bien maintenant.
Ce roman est une pépite.

378/378 p. (100% lus)

Eleanor & Park/ RainBow ROWELL
Ed. Pocket Jeunesse
2014
378 p.
© Eloo
 09/2014

Posté par Eloo aime lire à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


16 septembre 2014

Toi et moi à jamais

Toi-et-moi-a-jamais-Anne-Brashares_1789829-M

 

Auteur : Ann Brashares
Editions : Gallimard
Collection : Pôle fiction
Date de parution : 2011
388 p.

 

4ème de couverture :

      "Riley, Alice et Paul, les deux soeurs et l'ami d'enfance. C'est l'été des retrouvailles : côté Est des Etats-Unis, plages de l'île qu'on connait par coeur, maisons de vacances. Mais tout a changé, ils ont  20 ans, l'amitié se trouble. Entre Alice et Paul, une attirance nouvelle s'installe. C'est alors que la tragédie frappe."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]
grosse chronique en vue!

Je dois dire que j'ai commencé à lire ce roman avec beaucoup d'appréhension. Du même auteur, j'avais déjà lu les 4 premiers tomes de la célèbre saga Quatre filles et un jean, j'étais alors une adolescente et j'avais beaucoup aimé ; mais le temps a passé et j'ai eu un peu peur de me sentir en décalage. J'adorais lire de la romance à l'époque, ça me faisait rêver, mais ce n'est plus vraiment le cas aujourd'hui.

De plus,c'est une amie qui me l'a chaudement recommandé et prêté, et je n'avais pas envie de la deçevoir si je n'accrochais pas à cette histoire... Mais finalement, comme vous pouvez le constater, j'ai eu beaucoup d'inquiétudes pour rien puisque j'ai adoré. Et j'en suis donc la première surprise!

Tout d'abord, je devais avoir un souvenir confus au sujet de la plume d'Ann Brashares : je ne m'attendais absolument pas à ce que ce soit aussi bien écrit. Quel plaisir de lire cet auteur! Les tournures de phrases, les mots et les demi-mots prononcés par les personnages : tout est très mélodieux, parfois même poétique.

Quant à l'histoire, la couverture et le résumé du livre ne lui rendent pas vraiment justice. On pourrait s'attendre à une banale histoire d'amour de vacances et craindre un énième triangle amoureux mais ce n'est pas du tout ça. C'est tellement au-dessus de ça.

On a tout de même droit à la très classique 'danse amoureuse' : j'avance de trois pas, je recule de deux + je veux être avec toi mais je me l'interdis (pour des raisons que je n'ai pas toujours bien comprises mais on sait que l'être humain aime se compliquer l'existence en matière de sentiment donc ça reste crédible). Malgré tout, c'est très beau et doux, c'est à la fois la révélation de l'amour avec un grand A et la découverte de l'amour physique. On voudrait tous vivre un amour comme celui-là.

Ce roman traite également d'un autre sujet, beaucoup plus grave cette fois, mais qui arrive tardivement dans le récit c'est pourquoi je ne préfère pas trop en dire pour éviter de spoiler. Comme le dit si bien le résumé, "c'est alors que la tragédie frappe". Tout ce qui tourne autour de cet évènement est bien ficelé mais j'avoue m'être sentie moins touchée en comparaison à la relation amoureuse naissante. Le personnage principal concerné a une personnalité parfois déroutante et ses choix, qui en étaient en adéquation, n'auraient pas été les miens. Même s'il faut avouer qu'il est très difficile de se mettre à sa place, j'espère que dans une telle situation je serai plus combative, ne serait-ce qu'en apparence pour les gens qui m'aiment. Comprenne qui pourra, c'est-à-dire ce qui ont déjà lu Toi et moi à jamais.

Et pour ceux qui ne l'ont pas encore lu, je vous conseille ce roman. Il en vaut vraiment la chandelle. Pendant la lecture, je me suis remise à rêver comme lorsque j'étais adolescente!

 © Eloo 09/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

15 juillet 2014

0.4

0_4

 

Auteur : Mike A. LANCASTER
Editions : Nathan
Collection : Blast
Date de parution : 2011
254 p.

 

Le Saviez-vous? 0.4 est un tome 1 et malheureusement Nathan n'a pas publié la suite ; vous ne pouvez donc trouver second tome 1.4 qu'en VO. J'ai contacté l'éditeur via sa page facebook Lire en live pour savoir s'il comptait publier 1.4 un jour, mais ma question est restée jusqu'alors sans réponse...

 

4ème de couverture :

    "Quand ils se sont réveillés, leurs amis, leurs parents, leurs voisins, tout le monde avait changé. Tout le monde, sauf eux Quatre."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

nina 04 v

Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

J'avais acheté ce roman en librairie il y a trèèèès longtemps, sur un coup de tête, et il aurait pu rester encore un moment dans ma PAL si Nina ne l'en avait pas sorti. Du coup je ne m'attendais pas à grand chose avec ce livre, et j'ai été très agréablement surprise.

0.4 propose une première plongée dans la SF aux jeunes dès 11 ans, et elle ne peut être que réussie. Même pour moi qui suis habituée à des romans plus adultes dans ce genre, ce fut une très bonne lecture, entrainante et pleine de suspense. C'est bien simple, j'ai lu ce livre d'une traite. On ne voit pas venir la chute, tout n'est que découverte et surprise au fil des pages et aux côtés des quatre personnages principaux.

Justement parlons-en rapidement de ces personnages principaux : Mike A. Lancaster ne suit pas les codes traditionnels du roman jeunesse qui veulent que tous les personnages principaux soient des enfants. Ici, nos quatre personnages sont deux jeunes ados et deux adultes. J'ai trouvé ce choix surprenant et en définitive plutôt cool. Il montre que lors d'une situation totalement inédite, les adultes ne sont pas plus avancés que les plus jeunes et tout aussi démunis.

La couverture est très représentative de l'histoire, dommage qu'elle ne soit pas plus engageante : ce roman mérite qu'on s'y arrête.

© Eloo 07/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2014

Nos Etoiles contraires

couverture

 

 Auteur : John GREEN
Editions : Nathan
Date de parution : 2013
330 p.

 

4ème de couverture :

      "Lorsque je lisais ce livre à la plage, ma mère m'a demandé ce qu'il racontait. Et moi, complètement absorbée par ma lecture et désirant y retourner au plus vite, je lui ai dit le gros de l'histoire :
- C'est une fille qui a le cancer, qui rencontre un gars qui a le cancer. C'est génial!
Alors là, elle m'a lancé un regard inquiet et m'a dit :
- T'es sûre que ça va?" Une lectrice, sur Booknote.com" [...]

 

→ Merci à ma soeur de m'en avoir parlé, à ma cousine de me l'avoir prêté. Nos Etoiles contraires est un livre qui doit passer entre toutes les mains, preuve à l'appui.

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Comme c'est très (trop?) souvent le cas, j'ai attendu que la folie autour de ce roman retombe un peu pour enfin m'y plonger. C'est la sortie imminente de l'adaptation cinématographique qui m'a finalement décidé et j'avoue qu'en me glissant dans les premières pages de Nos Etoiles contraires, je craignais légèrement que ce livre ait été surnoté à cause du buzz et de l'effet de groupe. Il est tout de même présenté sur la blogosphère comme LE livre incontournable de l'année 2013.

Bon ben les gens, vous aviez raison. Ce livre est une tuerie (sans mauvais jeu de mot) et ça aurait été bête de passer à côté. Je vous laisse avec mes impressions à chaud, écrites sur ma page Facebook dès le livre refermé, et qui résument tout :

statut facebook tfios

Ce roman est un concentré d'émotions : John Green a une très belle plume et nous rappelle que le bonheur se cache derrière les choses les plus simples. Nos Etoiles contraires s'arrête sur des derniers mots poignants et l'auteur nous laisse la liberter d'imaginer la suite de l'histoire, où les espoirs les plus fous sont permis...

Quand je vois que Livraddict recense déjà 348 chroniques de blogueurs, je me demande bien ce que je pourrais ajouter de plus. J'espère néanmoins avoir réussi à vous convaincre de lire Nos Etoiles contraires si ce n'est pas déjà fait ; sinon vous pouvez toujours aller lire l'avis de ma binômette Nina sur son blog.

© Eloo 07/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

01 juillet 2014

Divergente (t.3)

divergente3

 

Auteur : Veronica ROTH
Editions : Nathan
Date de parution : 2014
460 p.

 

→ la Minute je-raconte-ma-vie-sur-Facebook :

eloobooks statut divergente 3
(clique sur l'image pour l'agrandir)                     Page Facebook 

 

4ème de couverture :

      "Le règne des factions a laissé place à une nouvelle dictature. Triss et ses amis refusent de s'y soumettre. Ils doivent s'enfuir. Mais que trouveront-ils au-delà de la clôture? Et si tout n'était que mensonge?"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

J'ai quasiment lu cette saga d'une traite... Que d'émotions, de mains qui tremblent et qui tournent les pages de plus en plus vite!
Dans ce tome-ci, l'auteur répond à toutes les questions laissées jusqu'alors sans réponse, des origines de la ville de Chicago où vivent Triss et ses amis aux enjeux de la guerre de pureté, en passant par le mystère qui entoure le monde extérieur... J'ai toutefois trouvé ce dernier roman un peu moins crédible que les autres, avec une première partie qui tire parfois en longueur.

La grande nouveauté est l'alternance de chapitres où Triss et Quatre se passent la parole... Et c'est pour le moins perturbant. Tout d'abord parce que nous avons été habituée à n'avoir que Triss en narratrice, mais aussi parce qu'on ne remarque pas de réelles différences entre les pensées des deux personnages. Quatre et Triss s'expriment de la même façon, alors qu'ils n'ont pas du tout la même psychologie ni la même manière d'appréhender les évènements. Pour moi c'est un petit raté de la part de l'auteur, qui n'a pas su assez les distinguer. J'ai dû réapprendre à connaître Quatre, et je dois dire que je le préférais lorsque nous le perçevions à travers les yeux de Triss.

Néanmoins, nous comprenons aisément ce choix narratif lorsque nous arrivons à la fin du roman. Et de la fin, parlons-en (sans spoiler)! Durant la lecture des derniers chapitres, j'ai eu l'impression de nager dans un brouillard et de ne même plus savoir comment je m'appelais. Etait-ce vraiment possible que cela puisse se terminer ainsi? Mes yeux se sont embués, comme cela ne m'arrive que très rarement. Je peux comprendre le choix de Veronica Roth mais je me demande bien où elle a puisé tout ce courage pour arriver à écrire une telle fin.

Pas de mention coup de coeur pour ce tome-ci (vous aurez remarqué ma valse d'hésitations tout au long de cette saga si vous avez lu mes deux précédentes chroniques) car j'aurais tellement voulu une autre fin. Je ne dénigre pas celle-ci, je ne suis pas déçue, mais mon p'tit coeur tout mou en a prit un sacré coup... 

© Eloo 07/2014

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


17 juin 2014

84, Charing Cross Road

9782253155751-T

 

Auteur : Helene HANFF
Editions : Le Livre de Poche
Date de publication : 2012
(première édition : 1970)
160 p.

 

Le Saviez-vous? Ce livre épistolaire a fait l'objet d'une adaptation cinématographique en 1987, avec Anne Bancroft, Anthony Hopkins et Judi Dench dans les rôles principaux. Source

 

514B2CCEKSL

 

4ème de couverture :

      "Par un beau jour d'octobre 1949, Helene Hanff s'adresse depuis New York à la librairie Marks & Co., sise 84, Charing Cross Road à Londres. Passionnée, maniaque, un peu fauchée, extravagante, Miss Hanff réclame à Frank Doel les livres introuvables qui assouviront son insatiable soif de découvertes. Vingt ans plus tard, ils s'écrivent toujours et la familiarité a laissé place à l'intime, presque à l'amour. Drôle et pleine de charme, cette correspondance est un petit joyau qui rappelle avec une délicatesse infinie toute la place que prennent, dans notre vie, les livres et les librairies. Texte inattendu, 84, Charing Cross Road fait l'objet, depuis les années 1970, d'un véritable culte des deux côtés de l'Atlantique."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

84 charing cross road

Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥

Nous avons ici entre les mains un petit recueil de lettres sans prétention, des lettres qui à l'origine n'étaient pas destinées à être publiées. Helene Hanff, une américaine excentrique et parfois légèrement énervante, écrit à la librairie londonienne Marks & Co. car elle souhaite acquérir certains livres introuvables aux Etats-Unis, pour un prix raisonnable. Au fil des lettres, le ton devient de plus en plus familier et une amitié se crée doucement, en particulier entre Helene et l'un des employés de la librairie, un dénommé Frank Doel. C'est lorsque la correspondance s'achève (à la fermeture définitive de la librairie) qu'un éditeur se propose de publier l'échange de lettres.

84, Charing Cross Road est un hymne à la littérature et aux lecteurs passionnés qui laissent leur trace, parfois inconsciement, dans les livres. Néanmoins, je ne pense pas avoir su l'apprécier à sa juste valeur car Helene Hanff cite de nombreux auteurs et livres dont je n'ai jamais entendu parler. La jeune américaine n'a pas réussi à me donner envie d'en découvrir certains ; de cette lecture, je retiens surtout son amour pour les livres, si éclatant tout au long du recueil, qui m'a donné le sourire.

A noter que si je n'ai pas trouvé Helene Hanff spécialement attachante, en revanche j'ai beaucoup apprécié sa débordante générosité. Ce recueil de lettres nous donne la vision d'une Angleterre d'après-guerre où les rationnements sont de vigueur : Helene Hanf n'hésite pas une seconde à envoyer des paniers garnis aux employés de la librairie lors de plusieurs occasions, comme les fêtes de fin d'année.

Je ne regrette pas cette lecture, au demeurant plutôt sympathique, mais elle ne m'a pas fait vibré autant que je l'aurais espéré.

© Eloo 06/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juin 2014

Divergente (t.2)

cv-prov_divergente21


Auteur : Veronica ROTH
Editions : Nathan
Date de publication : 2014
(première édition : 2012)
460 p.


4ème de couverture :

"Le monde de Triss a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs. Triss est rongée par le chagrin et la culpabilité. Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp. Et se battre pour sauver ce qui peut encore l'être."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Cette fois-ci, je note la mention Coup de Coeur car je suis vraiment tombée sous le charme de cette série et de son univers. Tout me plait, c'est aussi simple que ça.

Dans ce second tome, Triss est en plein doute et se remet beaucoup en question. Elle a parfois envie de baisser les bras mais c'est sans compter sa petite flamme intérieure, bien vive, qui veille. C'est une héroïne qui me plait beaucoup, je me sens proche d'elle... Même si je suis loin d'avoir son tempéramment d'Audacieuse!

Depuis la fin du premier tome, la société ne tient plus debout et semble se diriger inéluctablement vers une dictature, ce que Triss refuse fermement, quitte à mettre son couple danger. Dans ce contexte, certains personnages secondaires deviennent de plus en plus complexes, notamment ceux de Christina, Peter et Marcus. Ils évoluent au fil du temps, mettant en avant que rien n'est ni tout blanc ni tout noir. Leur progression est vraiment interessante. 

Veronica Roth se met en danger, entrainant sans cesse ses personnages dans de nouvelles directions. Ce second tome est dans la continuité du tome 1, tout en étant très différent. Ca ne s'arrête jamais, nous sommes tout le temps dans l'action. 

Mention spéciale pour Quatre qui est définitivement un de mes personnages de fiction masculin préféré.
Je vais lire le troisième et dernier tome dès que possible, c'est sûr...

© Eloo 06/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mai 2014

L'Elue (t.3)

51Hc0SAMyvL

 

Auteur : Kiera CASS
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de publication : 2014
337 p.

 

Le Saviez-vous? Lili Bouquine est en train d'écrire une fanfiction qui se déroule trois mois après la fin des évènements de ce dernier tome. Elle la partage avec nous, n'hésitez pas à aller lire le chapitre un sur son blog...

10403230_280188328828884_1962776903311191724_n

 

4ème de couverture :

     "La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu'elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c'est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux. America n'aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du coeur du Prince Maxon. A quelques jours du terme de la compétition, tandis que l'insurrection fait rage aux portes du Palais, l'heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu'une..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Je ne suis pas du genre 'pressée' en lecture, mais j'avoue : je n'avais qu'une hâte de découvrir ce dernier tome de la trilogie La Sélection! Au point que je l'avais pré-commandé, le truc que je ne fais d'habitude jamais...
Je ne pensais pas que mes souvenirs des tomes 1 et 2 étaient aussi flous mais c'était bel et bien le cas et j'ai mis quelques temps à me replonger dans l'histoire, à resituer toutes les candidates, etc. Mais passé quelques chapitres, j'étais complètement dans le bain et ce tome est peut-être le plus addictif de la saga : très difficile de le lâcher!

Il faut déjà noter qu'il y a beaucoup plus d'actions dans L'Elue que dans les deux autres tomes. Nous retrouvons une America plus déterminée que jamais, et ça fait du bien. Elle sait ce qu'elle veut et pour quoi elle se bat. Elle est tout le contraire du Prince Maxon qui n'a jamais été aussi hésitant que dans ce tome-ci, ses réactions égratignent un peu son image si parfaite et ce n'est pas plus mal. Quant à Aspen, qui n'avait jusqu'à présent pas toujours le beau rôle, il n'a pas été laissé pour compte par l'auteur et prend une place intéressante dans ce dernier roman.

Kiera Cass nous dévoile enfin toutes les facettes de l'univers qu'elle a créé et nous comprenons mieux les enjeux politiques, qui nous échappaient un peu dans les deux premiers volumes. J'ai trouvé des réponses à toutes les questions que je pouvais me poser : selon moi Kiera Cass n'a rien laissé au hasard. Le seul bémol est que j'ai eu un peu de mal à faire la distinction entre les rénégats du sud et du nord, deux groupes antinomiques certes, mais il me fallait à chaque fois me creuser les méninges pour me rappeler qui était qui....

Je ne m'attendais pas à autant de revirements de situation, ce roman est dense et durant ma lecture je ne savais pas du tout à quoi m'attendre pour la fin. Je n'ai rien pu prévoir mais les dernières pages de L'Elue concluent parfaitement cette saga. Vous le savez déjà, pour moi Kiera Cass n'éblouit pas par sa plume ; de plus l'intrigue de base ne paie pas de mine (= un prince qui cherche l'amour auprès de 35 candidates sélectionnées, filmé 24/24h, ce n'est pas forcément méga accrocheur). Malgré tout, La Sélection est une trilogie dystopique qui sort de l'ordinaire et où il faut gratter un peu pour finalement tomber sur de belles surprises...

Je vais terminer cet avis en saluant le choix judicieux de la maison d'éditions Robert Laffont qui a gardé les mêmes couvertures que celles en VO, elles sont magnifiques et attirent l'oeil dans ma bibliothèque par leur harmonie.
Je conseille cette trilogie... Et plutôt deux fois qu'une!

© Eloo 05/2014

Posté par Eloo aime lire à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mai 2014

Divergente (t.1)

CV-prov_Divergente12

 

Auteur : Veronica ROTH
Editions : Nathan
Date de publication : 2014
(première édition : 2011)
445 p.

 

Le Saviez-vous? Divergente a été adapté au cinéma et il est sorti dans les salles françaises le 9 avril 2014. 

 

4ème de couverture :

      "Triss vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. A 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitude n'est pas concluant. Elle est divergente. Ce secret peut la sauver... Ou la tuer."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Ce roman a fait beaucoup parler de lui depuis sa sortie : parce qu'il a eu droit à un accueil enthousiaste de la part des lecteurs, à cause de sa couverture que l'éditeur a changé plusieurs fois, et parce qu'il a récemment été adapté au cinéma. Je remercie ma soeur de me l'avoir prêté et de m'avoir permis de me forger ma propre opinion!

Autant vous le dire tout de suite, j'ai moi aussi beaucoup aimé cette histoire. Je n'irai tout de même pas jusqu'à dire qu'il s'agit d'un coup de coeur car à mon sens l'auteur n'a rien inventé. Veronica Roth a suivi les codes du moment dans un genre en vogue chez les adolescents/young adultsla dystopie, sous-genre de la science-fiction. Malgré tout, l'auteur réussit à nous rendre accro à son monde post-apocalyptique et sort son épingle du jeu avec la création originale de factions inspirées de certains atouts/qualités humains (altruisme, audace, fraternité, érudition, sincérité).

Un des points forts de ce roman est la relation qui se tisse entre Quatre et Tris. Une relation inattendue pour ces deux personnages avant de devenir une évidence. Tris est une jeune fille très intéressante, une de ces rares héroïnes que l'on aime du début à la fin et qui ne nous déçoit jamais comme cela peut arriver si souvent dans ce type de roman. Quatre est le mâle type, intelligent, sûr de lui et mystérieux, et j'ai bien évidemment succombé à son charme à la seconde où j'ai fait sa connaissance. Pour en finir avec les personnages, sachez qu'à mon grand soulagement, il n'y a point de triangle amoureux dans Divergente, bonne nouvelle!

Vous l'aurez compris, il n'y a pas vraiment de points négatifs avec ce roman, il me tarde donc de lire le second tome!

© Eloo 05/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 avril 2014

Big easy

Big Easy

 

Auteur : Ruta SEPETYS
Editions : Gallimard
Collection : Scripto
Date de parution : 2013
446 p.

 

4ème de couverture :

      "Années 50 à la Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, dix-sept ans, n'a pas tiré le gros lot. Fille d'une prostituée qui n'a rien d'une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette villle, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l'argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela... et ceux qui l'aiment le savent bien."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

nin big easy2

Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥♥

Je trépignais d'impatience à l'idée de pouvoir lire le nouveau roman de Ruta Sepetys. Peu d'auteurs ont réussi à me toucher autant qu'elle avec son premier roman Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, et j'espérais vivement retrouver toute ces émotions avec Big easy.

Dès les premières pages, nous sommes plongés dans l'ambiance typique des années 50' à la Nouvelle-Orléans, une ville avec un taux de criminalité élevé, mais où la vie culturelle est riche et vibrante (en savoir plus). Ruta Sepetys nous abonde de références, autant littéraires que musicales, et j'ai apprécié en apprendre davantage sur de grandes figures telles que Truman Capote, Charlie Parker ou encore Mae West, pour ne citer qu'eux. La plume de Ruta Sepetys est toujours aussi agréable à lire, les mots employés sont choisis avec soin.

L'histoire est bien ficelée, néanmoins je l'ai trouvée un peu trop "gentille" à mon goût, au vu des thèmes abordés. On parle quand même de la prostitution, de la mafia et de règlements de compte réguliers dans un quartier où il ne fait pas toujours bon de vivre. Matez tout ce potentiel pour secouer le lecteur! Malheureusement, Ruta Sepetys reste en surface et donne l'impression de ne pas vouloir prendre beaucoup de risques...  Je m'attendais par ailleurs à être davantage submergée par les émotions mais je suis finalement restée assez en retrait de cette histoire, même si la personnalité de l'héroîne m'a plu.

Dans Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, Ruta Sepetys n'a pas pris de pincette et nous a donné la vérité crue. Même si les thèmes abordés sont diamétralement différents, Big easy aurait lui aussi dû me prendre aux tripes. C'est dommage car Ruta Sepetys semble pourtant maîtriser son sujet, un sujet prometteur.

J'ai passé un bon moment de lecture, je n'ai finalement presque rien à reprocher à ce roman mis à part que je m'attendais à ce qu'il me secoue davantage. C'est toute de même une grosse épine qui gâche un peu mon avis global. Je sais ce dont Ruta Sepetys est capable - elle l'a déjà prouvé, et je l'attends au tournant pour son prochain roman!

© Eloo 04/2014

Posté par Eloo aime lire à 18:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :