18 avril 2013

Madame Pamplemousse et ses fabuleux délices de Rupert KINGFISHER

mme pamplemousse1

Madame Pamplemousse et ses fabuleux délices de Rupert KINGFISHER
Editions Albin Michel Jeunesse - Coll. Witty 2012. 125 p.
(illustrations de Sue Hellard)

Le Saviez-vous? Rupert Kingfisher a commencé à écrire lorsqu'il était enfant,
illustrant ses histoires de dessins au feutre...
Source : jaquette du livre.

banniere

4ème de couverture :

     "Comme chaque été, Madeleine est forcée de travailler dans l'immonde restaurant, Le Cochon hurleur, de son détestable oncle, monsieur Lard. Mais un jour elle découvre par hasard l'épicerie la plus mystérieuse de Paris. La boutique est tenue par madame Pamplemousse, et cette dame prépare les plus étranges, les plus délectables, les plus exceptionnels, les plus époustouflants délices au monde..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Fiez-vous à la couverture de ce livre car elle en dit long sur son contenu : l'histoire que vous tenez entre vos mains est gourmande, tantôt sucrée et tantôt salée!

Madame Pamplemousse et ses fabuleux délices est le premier tome du série qui s'annonce prometteuse (= 3 tomes parus).
Ce roman est facile à lire : son texte agrémenté d'illustrations en noir & blanc est écrit avec un vocabulaire simple, la mise en page est aérée, et les chapitres sont courts. En somme, nous avons là un petit livre idéal pour les jeunes lectrices (oui, ce roman plaira davantage aux filles!) qui lisent toute seule depuis peu.

Comme dans la plupart des romans jeunesse, nous savons très vite à qui nous avons affaire tant les personnages possèdent chacun un caractère bien défini... à l'exception de Madame Pamplemousse qui est plutôt mystérieuse! Bravo à l'auteur qui arrive à attiser notre curiosité : mais qui est vraiment cette dame? Pouvons-nous lui faire confiance? Et quel est ce chat bizarre qui l'accompagne?

Original, tendre et drôle, ce roman tend légèrement vers le fantastique au fil des pages.
Bref vous l'aurez compris, c'est un roman pour les petites gourmandes qui ont entre 8 et 10 ans (et aussi pour les grandes gourmandes comme moi) !

banniere

-> En bref :
#oui : petite gourmandise qui met l'eau à la bouche!
#non : /

© Eloo 04/2013 

Posté par Eloo aime lire à 19:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


29 mars 2013

Entre chiens et loups (t.1) de Malorie BLACKMAN

Entre chiens et loups

Entre chiens et loups (t.1) de Malorie BLACKMAN
Editions Milan - Coll. Macadam. 2005. 396 p.

Le Saviez-vous? Entre chiens et loups a été récompensé par le Prix Ado-Lisant en 2007, prix belge décerné par des jeunes entre 13 & 16 ans. Source

banniere

 

4ème de couverture :

      "Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s'affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin... Et s'ils changeaient ce monde?"

 

Mon Avis : ♥♥♥

Il était temps pour moi de m'attaquer à ce roman de Malorie Blackman qui a suscité de nombreuses émotions parmi ses lecteurs et qui pourrait être en passe de devenir un incontournable de la littérature jeunesse.

Dans son guide des livres pour les 8/16 ans, Tony Di Mascio nous dit que "lire cette histoire [...] est un exercice salvateur pour pointer les clichés bien ancrés dans les mentalités de chacun" (Je cherche un livre pour un enfant ; p.72). Je lui donne ô combien raison. Toute la force de ce roman réside sur l'inversion mise en scène : ici les noirs sont puissants et dominateurs & les blancs pauvres et marginalisés. Pourtant, je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer Callum - blanc dans l'histoire - noir au vu de ce qu'il vit au quotidien. Cela prouve que nous sommes vraiment formatés par l'histoire de notre propre société.

Plus globalement, je dirais que le synopsis est bien trouvé et qu'il apporte matière à réflexion. Néanmoins, il m'a fallu un certain temps pour entrer dans l'histoire et j'ai eu beaucoup de mal à m'identifier aux personnages (peut-être justement à cause de l'inversion?). Je n'ai pas toujours compris les choix des personnages mais il est clair qu'il est difficile de se mettre à leur place qui est à des lumières de la nôtre. La fin, par contre, m'a vraiment touché (sans surprise, qui ne le serait pas?) et j'ai hâte de me plonger dans la suite.

banniere

-> En bref :
#oui : une situation originale où les "rôles" sont inversés, plume agréable, alternance des points de vue de Sephy & Callum, invitation à la réflexion
#non : difficulté à entrer dans l'histoire (au début) & à m'identifier aux personnages

 

© Eloo 03/2013

Posté par Eloo aime lire à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 mars 2013

Un Jour de David NICHOLLS

Un-jour-David-Nicholls

Un Jour de David NICHOLLS
Editions 10/18. 2011. 621 p.

Le Saviez-vous? Un Jour a été adapté au cinéma avec Anne Hathaway dans le rôle d'Emma
& Jim Sturgess dans celui de Dex
ter.
la bande-annonce:

banniere

4ème de couverture :

      "15 juillet 1988. Emma et Dexter se rencontrent pour la première fois. Tout les oppose, pourtant ce jour marque le début d'une relation hors du commun. Pendant vingt ans, chaque année, ils vont se croiser, se séparer et s'attendre, dans les remous étourdissants de leur existence. Un conte des temps modernes où la splendeur d'aimer a fait chavirer le monde entier."

 

Mon Avis : ♥♥♥

J'ai profité de la Saint-Valentin pour lire une romance ; ça ne m'arrive pas très souvent car mes attentes sont rarement comblées avec ce type de romans. Et malheureusement, une fois n'est pas coutume, il n'y aura pas eu la petite étincelle entre Emma, Dexter & moi. J'y ai cru pourtant car ça commençait bien : une magnifique couverture et un résumé alléchant qui promettait une histoire sans niaiserie. Et sur ce point, je vous rassure de suite : niaiserie il n'y a point. Ouf!

La plume de l'auteur, David Nicholls, m'a beaucoup plu. Elle invite à la lecture, elle est fine et belle.
D'autre part, j'ai trouvé la construction du roman originale et intéressante. L'auteur nous invite à partager une journée en compagnie d'Emma & de Dexter chaque année, le 15 juillet en l'occurence, et pas davantage. Réside alors pour le lecteur une part d'ombre qu'il doit essayer de deviner grâce aux informations qu'il peut glaner tout au long de chaque chapitre. Je trouve que ça apporte quelque chose de nouveau et qui permet au roman de se différencier des autres.

Malgré tout, je ne me suis pas sentie "en phase" avec l'histoire de Dexter et d'Emma. Ces deux-là donnent l'impression de passer à côté de leur vie en permanence et à mon sens ça équivaut à la gâcher. Tout au long de ma lecture, j'ai pensé qu'il leur manquait clairement la bonne copine qui leur dirait "mais arrêtez vos conneries quoi!".
J'ai également trouvé ces 2 personnages principaux légèrement stéréotypés ; Emma est la petite intello coincée qui n'a pas un rond et Dexter le beau gosse riche et versatile qui ne pense qu'à s'amuser. Ce dernier m'a d'ailleurs clairement agacé pendant tout le roman : imbu de lui-même, Dexter se réfugie dans la boisson à la moindre contrariété - on peut même carrément dire qu'il est alcoolique et, c'est malheureux à dire, cela ne semble pas déranger l'auteur qui se complait à le laisser dans un état second pendant les 3/4 du roman sans se décider à le faire soigner!

Un mot sur la fin qui nous propose le rebondissement tant attendu pendant presque 600 pages : je l'ai trouvé tristement banale. Tout ça pour ça?! J'aime même envie de dire c'est ballot! Cette fin aura au moins eu le mérite d'adoucir mon jugement quant au personnage de Dexter... mais c'est un peu tard!

J'attendais tellement plus de ce roman que forcément, la déception a pointé son nez pendant la lecture des derniers chapitres! David Nicholls avait tous les ingrédients pour nous offrir un grand roman ; malheureusement il en a oublié en route!

Je tiens néanmoins à souligner qu'il y a de grandes chances que les adeptes de romance ne soient pas déçus... Alors tentez le coup!

banniere

-> En bref :
#oui : la plume de l'auteur, la construction du roman
#non : une histoire qui n'a pas su m'émouvoir, des personnages stéréotypés & parfois agaçants

 

challenge cold winter
3/6

 

  © Eloo 03/2013

Posté par Eloo aime lire à 12:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

21 février 2013

Le Crime du golf d'Agatha CHRISTIE

le_cri10

Le Crime du golf d'Agatha CHRISTIE
Editions Le Livre de Poche. 2005. 219 p.
Première édition : 1923

banniere

Le Saviez-vous? Agatha Christie "écrivit [ce roman] peu de temps après une affaire criminelle qui avait défrayé la chronique en France. Des hommes masqués s'étaient introduits dans une maison, avaient tué le propriétaire, ligoté et bâillonné son épouse. La belle-mère était également morte, mais étouffée par son dentier. Le récit de l'épouse fut contesté. On insinua qu'elle avait assassiné son mari et qu'elle avait été ligotée ensuite par un complice."
Source :
Les Années 1920-1925 / Agatha Christie. Ed. Le Masque. 1991.

 

Synopsis :

      "Une fois n'est pas coutume, cette enquête d'Hercule Poirot nous mène en France d'où M. Renauld - un monsieur qui semble avoir des moyens - a lancé un SOS impérieux au détective. Une limousine attendra Poirot et son ami Hastings à Calais... Mais à Calais, point de limousine : c'est que M. Renauld a été assassiné dans la nuit. On l'a trouvé lardé de coups de couteau dans le dos, au fond d'une tombe ouverte, creusée dans un terrain de golf... L'enquête ne sera pas facile : M. Renauld était bien discret sur son passé en Amérique du Sud ; et bien mystérieuses sont les deux femmes qui, aux dires des domestiques, le rencontraient souvent le soir... Mais Poirot est là, furetant partout, à récolter le moindre indice..."

 

Mon Avis : [Classique]

Une fois de plus, la reine du crime a réussi à m'entourlouper!
Pour la seconde enquête d'Hercule Poirot, Agatha Christie nous offre une intrigue encore plus poussée et recherchée, en comparaison avec La Mystérieuse affaire de Styles (première enquête de Mr Poirot). L'auteur a prit définitivement ses marques dans le genre du policier et on sent par avance qu'elle va encore beaucoup nous gâter.

Le fait que le narrateur soit une tierce personne et non Hercule Poirot me plaît beaucoup. C'est donc le capitaine Hastings, ami et colocataire du détective qui nous raconte leurs aventures. Il s'agit d'un personnage haut en couleurs, tout à fait attachant, mais qui visiblement n'y connaît rien en matière de crime ce qui le rend très drôle. Hercule Poirot doit donc sans cesse lui expliquer l'avancement de son enquête, et  de cette manière sans le savoir il l'explique aussi aux lecteurs du roman!
Si Agatha Christie nous perd en conjecture, ce cher Monsieur Hastings y est pour beaucoup! Il croit toujours deviner le meurtrier et maîtriser le fin mot de l'histoire, et ainsi il nous mène à de fausses pistes et nous pousse à soupçonner des meurtriers tout à fait innocents!

Le Crime du golf m'a tenu en haleine de la première à la dernière page. Il est loin d'être le roman le plus connu de dame Agatha et pourtant il vaut franchement le coup!

banniere

-> En bref :
Cest un #oui total!
#non : /

  © Eloo 02/2013

Posté par Eloo aime lire à 11:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 janvier 2013

Night School (t.1) de C.J. DAUGHERTY

night-school-t01

Night School (t.1) de C.J. DAUGHERTY
Editions Robert Laffont - Coll. R. 2012. 467 p.

Le Saviez-vous? La page Facebook officielle de la collection R vous propose de découvrir
le plan du domaine de Cimmeria (ci-dessous - cliquer pour agrandir) ainsi que ceux du bâtiment (=école, dortoir, etc.).
N'hésitez pas à aller tous les consulter directement à la Source!

domaine cimeri

banniere

 

4ème de couverture :

      "Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Et elle vient d'être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents, qui l’envoient dans un internat aux règles quasi militaire. Contre toute attente, Allie s’y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire et ténébreux, aussi fascinant que difficile à apprivoiser… Mais l'école privée Cimmeria n'a vraiment rien d'ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d'enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la très discrète « Night School », dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n'y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut être même ses parents, lui cachent d'inavouables secrets. Elle devra vite choisi à qui se fier, et surtout qui aimer..."

 

Mon Avis : ♥♥♥

J'attendais avec impatience de lire Night School de C.J. Daugherty ; d'une part parce que j'en avais entendu beaucoup de bien, et d'autre part, parce que cela me permettait de découvrir pour la première fois l'univers de la fameuse collection "R" de l'éditeur Robert Laffont.

Et bien j'avoue sans plus attendre que je ne suis pas convaincue : j'ai trouvé que ce roman ne cassait pas trois pattes à un canard, et cela m'inquiète un peu car quelques bloggueurs m'avaient dit que pour eux il s'agissait du meilleur roman de la collection "R"... Aïe! Bon néanmoins je ne lâcherai pas l'affaire si vite et lirait un autre roman avant de me faire un véritable avis sur la dite collection!

Tout d'abord, je dois dire que la plume de C.J. Daugherty ne m'a pas transcendé, elle ne m'a pas particulièrement bercé ; en bref, je ne lui ai rien trouvé de spécial.

Passons à présent à l'histoire. C.J. Daugherty a joué la carte du mystère et du suspense, et j'ai trouvé que ce filon était mal exploité. L'auteur ne lance aucune piste -même fausse-, et ne donne aucun indice à se mettre sous la dent. Du coup, le lecteur ne peut pas tenter de deviner quoi que ce soit ni faire des hypothèses comme dans tout bon roman à suspense ; il est voué à rester spectateur. Et pour ma part, à force de rester en retrait, j'ai fini par me désintéresser de tout : du sort d'Allie ainsi que des évènements qui ne m'ont d'ailleurs pas spécialement surpris. A la fin, je me suis rendue compte que ça m'était complètement égal de découvrir certains secrets, ou pas. Je me suis même dit que si l'auteur ne lâchait aucune info, c'était peut-être parce que les fameux secrets n'étaient pas forcément si extraordiaires que ça, et qu'ils ne me feraient peut-être pas sauter au plafond (j'espère néanmoins que l'auteur me détrompera dans les tomes suivants de sa série).

J'ai aussi trouvé que ce livre tirait en longueur, qu'il possédait quelques passages inutiles. Et je dois dire que je regrette qu'un roman destiné à un public young adult comme celui-là comporte des chapitres parfois très jeunesse : certains évènements et certaines reflexions/réactions de personnages m'ont dérangé. Je me serais également bien passé du triangle amoureux : quel manque d'originalité dans les relations amoureuses!

Cette série doit comporter 5 tomes, j'espère donc que les tomes suivants ne suiveront pas le même schéma que leur prédécesseur... Ce serait vraiment regrettable car l'idée de base est très intéressante et permet une belle exploitation de l'histoire!

banniere 

-> En bref :
#oui : la belle couverture, l'idée de départ (= le mystère autour des nocturnes et de la venue d'Allie à Cimmeria).
#non : 467 pages où rien n'est dévoilé, quelques longueurs, le triangle amoureux.

Note : Dieu que cette chronique est mal écrite, c'est dire combien ce roman ne m'inspire pas!

 © Eloo 01/2013

Posté par Eloo aime lire à 11:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


07 janvier 2013

Une Place à prendre de J.K. ROWLING

CVT_Une-place-a-prendre_4220

Une Place à prendre de J.K. ROWLING
Editions Grasset. 2012. 679 p.

Le Saviez-vous? Pagford est une petite bourgade anglaise que l'on ne trouve sur aucune carte.
Et pour cause : elle sort tout droit de l'imagination de l'auteur!

banniere

 

4ème de couverture :

      "Bienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre...
Comédie de moeurs, tragédie teintée d'humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adultes révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Après l'énorme succès de la saga Harry Potter, J.K. Rowling était attendue au tournant! Elle nous revient avec un roman complètement différent puisqu'elle nous embarque dans une histoire contemporaine à destination d'un public adultes et écrit avec un style plus familier. Alors, verdict?

J.K. Rowling se révèle être un auteur aux multiples facettes. En nous proposant Une Place à prendre, elle ne s'est pas plantée et nous a prouvé la diversité de son talent. Non, Harry Potter n'est pas un coup de bol, J.K. Rowling est née pour nous écrire des histoires. Et le must, c'est que sa plume est reconnaissable entre mille, et ce, dès les premières lignes. Je suis bluffée!

Dès les premières pages, je me suis complètement laissée embarquer dans l'histoire qui met en scène un noyau d'habitants de la petite ville de Pagford. Le notaire est mort et sa place est à prendre : les habitants réagissent à la nouvelle chacun à leur manière et c'est là que réside tout l'intérêt du roman. Le rythme d'action est relativement lent mais c'est loin d'être un point faible car il est justement intéressant de vivre la décortication de chaque évènement : comment il est vécu par les personnes sur place, puis comment il est raconté, interprêté, répété, réinterprêté, etc.

Sachez qu'en lisant ce roman, vous prendrez une bonne dose d'humour anglais dans la face : de l'humour noir, de la satire sociale & de la caricature. Malheureusement ça ne marche qu'un  temps avec moi. Arrivée à mi-parcours, j'ai commencé à faiblir. Mis à part un ou deux personnages - dont Kay l'assistante sociale qui a pour seule tare apparente d'être d'une naïveté déconcertante en amour, personnage qui m'a beaucoup touché par ailleurs -, j'ai trouvé que tous les personnages étaient cinglés! Il y en a pas de normal siouplait? Prenons l'exemple des ados qui ne sont pas très nombreux dans le roman mais qui y occupe une place importante : soit ils boivent, soit ils fument, soit ils pensent qu'au sexe, soit ils se scarifient, soit ils ont de gros (gros) problèmes. C'est quand même dommage de les réduire à ça, non? Et du côté des adultes ce n'est guère mieux avec tous les comportements déviants que l'on pourrait leur rescencer. Ceci dit, il est clair que ce roman est fait pour être lu au 10ème degré.

Malgré ce bémol, ce fut une lecture bien sympathique qui a consolidé mon amour pour la plume de J.K. Rowling.

banniere

-> En bref :
#oui : J.K. Rowling et la preuve de son talent, l'analyse (peu glorieuse) de l'être humain dans toute sa splendeur.
#non : les personnages qui finissent par être trop caricaturaux.

 © Eloo 01/2013

Posté par Eloo aime lire à 17:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

23 août 2012

La Mystérieuse affaire de Styles d'Agatha CHRISTIE

agatha christie

La Mystérieuse affaire de Styles d'Agatha CHRISTIE
Editions Feryane (gros caractères). 2004. 354 p.
Première édition : 1920 

 

4ème de couverture :

      "Une nuit de juillet, dans la demeure de Styles, Emily Inglethorp meurt brutalement. Empoisonnement à la strychnine, conclura l'autopsie...
Qui donc a voulu la mort de la riche Emily? Son jeune mari, dont tous se méfient? Les fils de son premier époux, par crainte de voir l'héritage leur échapper? Ou un autre proche de cette femme dynamique et très entourée? Comment l'assassin a-t-il pu faire absorber le poison à la victime, en pleine nuit, alors qu'elle était enfermée dans sa chambre?
Ne négligeant aucun indice, l'inspecteur Hercule Poirot, en résidence dans la région, mène l'enquête de main de maître. Pour notre plus grand plaisir, sous la plume talentueuse d'Agatha Christie."

 

Mon Avis : [Classique]

Voici donc ma première rencontre avec la grande dame du polar Agatha Christie. Pour que cela se fasse dans les meilleures conditions possibles, j'ai choisi de lire son premier roman, qui est également la mise en scène de la première enquête d'Hercule Poirot.

La complexité de l'intrigue parfaitement maîtrisée par Dame Agatha m'a époustouflé. L'auteur nous balade complètement, nous donnant par-ci par-là des indices qui peuvent à la fois nous aider et nous induire en erreur. J'ai aimé être perdue jusqu'à la découverte du coupable et l'explication qui s'en suit.

Moi qui ne suis pas une grande adepte du genre policier, je crois que j'ai trouvé ce qui me convient. Ici, pas d'assassin complètement malade, pas de meurtres où les descriptions nous arrachent presque un haut-le-coeur,... et surtout même pas peur! Tout l'intérêt réside dans la recherche du coupable grâce aux indices qu'il a pu laisser lui échapper. Dans La Mystérieuse affaire de Styles, pas de meurtres en série glauques & flippants donc, juste une mémé un peu trop riche qui se fait assassiner par une des nombreuses personnes qui vit avec elle. Mais qui? J'aurais juste un petit bémol à noter à ce sujet (parce que j'aime râler, disons-le clairement)  : j'ai trouvé que les personnages n'étaient pas très suspicieux ni très inquiets alors qu'ils savent bien que le coupable se trouve sous le même toit qu'eux (moi je ne dormirais plus la nuit quoi!). Même si visiblement, le coupable n'avait qu'une seule cible...

Une très belle découverte et même un coup de ; j'ai adoré entrer dans l'univers d'Agatha Christie et j'ai hâte de lire la suite des aventures d'Hercule Poirot! (la psycho-rigide-hyper-maniaque que je suis veut continuer dans l'ordre, avec la deuxième enquête de Poirot nommé Le Crime du golf. Oui, un point c'est tout - mais il faut juste que je me la procure^^)

 

© Eloo 08/2012

Posté par Eloo aime lire à 10:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2011

Les Mésaventures de Tallulah Casey de Louise RENNISON

 tallulah

Les Mésaventures de Tallulah Casey de Louise RENNISON

Edition Gallimard Jeunesse. 2011. 347 p.

 

4ème de couverture :

      "Tallulah Casey, quatorze ans et demi, trop grande, gros genoux et pas de poitrine, a été admise en stage d’été à Dother Hall, la fameuse école d’arts du spectacle, perdue en pleine campagne dans le Yorkshire. Faute de place au dortoir, Tallulah est hébergée chez les Dobbin, un couple « cato-écolo » épris de nature et parents d’insupportables petits jumeaux. Heureusement, Tallulah se fait vite une bande de copines et si, oh catastrophe, il n’y a pas de garçons à Dother Hall, le village en est truffé ! Il y a les frères Hinchcliff, tombeurs et membres d’un groupe rock, Alex, fils du patron du pub, sublime mais trop vieux, Charlie, Phil, Jack et Ben, élèves à la pension militaire voisine."

 

Mon avis : x

(procédons par étape)

Pourquoi je l'ai choisi :

  • à cause des critiques positives que j'ai pu lire sur la blogosphère.
  • "Tallulah" est un prénom que j'aime beaucoup. Il me fait penser à la magnifique chanson d'Indochine (quoi tu connais pas?! Vas voir par là-bas!)
  • la chouette sur la couverture m'a plu.

Contexte : Il s'agit là de ma première rencontre avec l'auteur Louise Rennison. Je connais la célèbre Georgia Nicolson que de nom... et de réputation! Je ne demandais qu'à rire...

Pourquoi je n'ai absolument pas aimé : Dès le début, une impression tout à fait mitigée, puis c'est carrément la dégringolade! Je m'attendais à rire à gorge déployée et ce roman a à peine réussi à m'arracher quelques sourires.

Vite lu, vite oublié. Je voulais d'abord vous dire que ça se lit point barre, mais en fait il m'a carrément déçu.

Et puis d'abord quelles mésaventures? Nous avons affaire à une jeune fille caricaturale dont les seules préoccupations sont : sa poitrine qui refuse de pousser, les garçons qu'elle n'a jamais embrassés et ses genoux protubérants. En clair, il ne se passe rien. J'espère que l'auteur est consciente que les ados n'ont pas uniquement ce genre de réflexions dans la vie!

Le stage d'été de Tallulah au prestigieux conservatoire d'art dramatique Dother Hall aurait pu se réveler très drôle, mais c'est désolant et tout tombe à plat. Déjà, on peut se demander par quel miracle Tallulah réussi t-elle à y être admise alors qu'elle peine à mettre un pied devant l'autre. Peut-être parce que Dother Hall n'est pas si prestigieux que ça? Ce conservatoire se révèle être du grand n'importe quoi, avec des professeurs qui semblent arriver tout droit d'un monde parallèle. 

Et encore, tout ça aurait pu être digérable si la traduction n'avait pas été execrable :

  • pour moi, "m'exclamé-je" (p. 152 mais c'est sembable dans tout le roman) fait mal aux oreilles et aux yeux. C'est bien joli d'utiliser du présent durant toute l'histoire, mais ce n'est pas agréable à la lecture du tout. Utiliser le passé aurait mille fois mieux convenu ("m'exclamais-je", tout de suite ça va mieux, non?)
  • Quand il est dit "je manque me faire écrabouiller" (p. 153), à mon humble avis, il manque un "de" quelque part.
  • "nos pieds saigne..." (p. 193), ... et mes yeux aussi! Je vous laisse chercher l'erreur... ou plutôt la monstruosité. Correcteur, c'est tout un métier!!

Et c'est comme ça tout le roman, mais je vais m'arrêter sur ces trois exemples.

Finalement, le seul mini point positif : "Les Hauts de Hurlevent" a tellement été cité tout au long du roman que maintenant j'ai envie de le lire!

Je crois qu'il est facile de deviner qui de Tallulah ou de moi a vécu la pire des mésaventures... En conclusion, un très mauvais choix de lecture. Selon moi, à éviter!

 

Posté par Eloo aime lire à 19:50 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

05 septembre 2011

Harry Potter et la chambre des secrets de J.K. ROWLING

67107372

Harry Potter et la Chambre des secrets (t.2) de J.K. Rowling

Edition Gallimard Junior - Coll. Folio Junior. 2001. 360 p.

 

4ème de couverture :

      "Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s'abat sur les élèves, cette deuxième année à l'école des sorciers ne s'annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potion magique, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ? Un livre magique pour sorciers confirmés."

A lire : ma chronique du tome 1 Harry Potter à l'école des sorciers.

 

/!\ Relecture /!\

Mon avis : etoile_jaune

J'ai replongé avec plaisir dans ce tome 2 de la saga Harry Potter, histoire de raviver un peu mes souvenirs. Et je dois avouer qu'ils étaient plutôt flous! Je ne sais plus vraiment pourquoi il était écrit dans un coin de ma tête que Harry Potter et la Chambre des secrets était le livre que j'avais le moins aimé de la série. Ce fut sans doute mon ressenti après avoir lu les 7 tomes pour la première fois, mais je ne suis plus du tout dans le même état d'esprit aujourd'hui. J'ai passé un très bon moment de lecture et je crois même que j'ai préféré son dénouement à celui de Harry Potter à l'école des sorciers.

J'ai trouvé très fort que J.K. Rowling se soit basé d'animaux fantastiques déjà existants pour construire son histoire, tel le basilic par exemple. Il fait parti des vieilles légendes et pratiquement tout le monde avait oublié de quoi il s'agissait. Certains croient peut-être même qu'elle l'a inventé. Elle a rajouté son ingrédient c'est sûr, mais quand même, chapeau à sa grande connaissance! Cela doit être le fruit de longues recherches...

Si je me rappelais l'histoire dans ces grandes lignes, j'ai redécouvert beaucoup de détails. Par exemple, je ne me rappelais plus que Ginny avait écrit une lettre d'amour à Harry, ni que Hermione était folle de Gilderoy Lockhart. Et justement en parlant de lui, sans surprise, il m'a fait mourir de rire!

A bientôt pour la chronique de Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban qui viendra bien assez vite!

Posté par Eloo aime lire à 11:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juillet 2011

Harry Potter à l'école des sorciers / J.K. ROWLING

harry 1

Harry Potter à l'école des sorciers de J.K. ROWLING

Edition Gallimard Jeunesse - Coll. Folio Junior

2000

304 p.

 

4ème de couverture :

      "Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l’attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ?"

/!\ Relecture /!\

Mon avis : etoile_jaune

Avec cette chronique, je suis en plein cœur de l’actualité ! Avez-vous déjà vu Harry Potter et les Reliques de la mort –Part.2 ? Je ne me suis pas encore enfermée dans une salle de cinéma obscure avec un grand pot de pop corn,  mais ça ne devrait pas tarder… Que j’ai hâte ! Le combat ultime, ça ne peut être que grandiose… Je vous en toucherai sûrement un mot dans ma catégorie « Et côté Cinéma ? » mais pour l’instant, revenons à nos moutons !

Comme je l’ai indiqué plus haut, il s’agit d’une relecture. Mais je dois avouer que je ne suis pas une fan de la première heure et que j’ai mis mon petit temps avant de me lancer dans cette aventure. Quand J.K. Rowling a commencé à raconter les histoires de son petit sorcier,  le succès a été immédiat… et j’ai trouvé ça louche.  J’étais alors dans ma phase "je ne lis pas comme tout le monde, les succès commerciaux non merci", et j’ai résisté. En toute honnêteté, je pense qu’il n’a pas émoustillé ma curiosité à prime abord, sinon j’aurais craqué. J’étais indifférente à tout ce ramdam jusqu’à un certain Noël où j’ai trouvé sous mon sapin Harry Potter et la Coupe de Feu (quand je vous dis que je suis une retardataire, ce n’est pas pour rien hein !).  Mon petit cœur a boudé de ce cadeau non choisi, presque empoisonné, mais celui-ci a eu raison de moi car je ne peux laisser un livre de côté bien longtemps sans y jeter un oeil. Malheureusement, j’ai pas tout compris. Vous allez me dire « normal, c’est le tome 4 !». Surtout qu’il commence bizarrement, vous vous rappelez la maison Jedusor, le serpent, tout ça, tout ça… Alors mon p’tit papa (ce héros), qui a bien vu que je ramais, m’a offert le coffret des trois premiers tomes en poche. Et voilà comment a commencé une belle histoire d’amouuur !

 Je dis toujours que c’est Harry Potter qui m’a donné le goût de lire, qui est ma Bible. Bien sûr, je lisais déjà beaucoup avant, mais je crois que cette saga marque mon entrée dans la littérature. Elle m’a donné envie de lire des livres plus longs, plus complexes, parfois même des classiques.

 J’ai commencé à lire le premier tome environ en l’an 2000, j’avais donc 11 ans. Par conséquent, j’ai grandi avec les personnages, je me suis totalement identifié à eux. Je me suis imaginée bosser sur un devoir de métamorphose avec Hermione, découvrir les créatures magiques avec Hagrid, me lier d’amitié avec Luna, protéger Neville que je sentais si fragile et tomber amoureuse de Fred.

Le dernier tome est sorti il y a un moment maintenant, mais je n’avais pas l’impression que l’aventure était finie car il restait les films. Aujourd’hui, c’est une page qui se tourne. Et qui me permet de redécouvrir entièrement la série. D’habitude, je rechigne à relire des romans : il y a encore tellement de livres à dévorer ! Mais là, j’avais vraiment trop envie de relire ces sept tomes qui ont marqué ma vie. (Aah cette fichue pression médiatique !) J’ai donc recommencé dans les règles, avec le premier tome, Harry Potter à l’école des sorciers (il faut que je vous en touche un mot quand même, c’est pour ça que vous êtes là !). Ca m’a fait bizarre de suivre pas à pas des enfants de onze ans, ils m’ont paru si jeunes (contrairement à moi, ils n’ont pas vieilli depuis la dernière fois où je les ai lu^^) ! Le talent de J.K. Rowling réside là : elle a su s’adapter à leur âge. Contrairement à beaucoup de livres, nous ne sommes pas face à des enfants surdoués qui possèdent déjà une réflexion d’adultes. Ils sont crédibles. Ils sont vrais. Ils sont attachants.

Harry Potter, c’est d’la bombe !

Je vais me dépêcher de lire le tome 2, Harry Potter et la Chambre des Secrets. Vite, vite, vite!

Posté par Eloo aime lire à 13:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,