10 février 2011

Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry

le_petit_prince

Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry
Première édition : 1943 aux États-Unis et 1945 en France
Présente édition : Gallimard - Collection Folio
1999
97 p.

 

      Le Petit Prince ne se résume pas à "Dessine-moi un mouton" (p.15) ou à "On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux" (p.76), bien que cela soit deux temps forts du roman.

 

Le début de l'histoire :

Le narrateur est un aviateur (comme l'était Antoine de Saint-Exupéry, c'est pourquoi on peut se demander si l'auteur et le narrateur sont la seule et même personne, ou pas). Ayant constaté un problème au niveau de son moteur, il doit poser son avion en urgence au milieu du désert du Sahara. C'est là qu'il va rencontrer un petit garçon venant d'une autre planète (sûrement l'astéroïde B612), le petit prince.


Ce qu'il faut savoir du petit prince en quelques mots :

Il part à la chasse aux baobabs tous les matins car ils peuvent détruire sa planète. Il ramone ses volcans toutes les semaines pour éviter qu'ils lui causent des ennuis. Il aime bien regarder les couchers de soleil et il a la chance de pouvoir les observer plusieurs fois par jour car sa planète est si petite qu'il peut en faire le tour en quelques enjambées. Quand il pose une question, il n'y renonce jamais tant qu'il n'a pas obtenu une réponse satisfaisante.


Le roman :

 

* Le Petit Prince est un conte poétique et philosophique, où chaque chapitre (ou presque) met en scène une rencontre qui peut être considérée comme une allégorie (= c'est le fait d'exprimer une idée en utilisant une histoire comme support comparatif). Un exemple :

"La planète suivante était habitée par un buveur. Cette visite fut très courte mais elle plongea le petit prince dans une grande mélancolie :

  "Que fais-tu là? dit-il au buveur, qu'il trouva installé en silence devant une collection de bouteilles vides et une collection de bouteilles pleines.

  - Je bois, répondit le buveur, d'un air lugubre.

  - Pourquoi bois-tu? lui demanda le petit prince.

  - Pour oublier, répondit le buveur.

  - Pour oublier quoi? s'enquit le petit prince qui déjà le plaignait.

  - Pour oublier que j'ai honte, avoua le buveur en baissant la tête.

  - Honte de quoi? s'informa le petit prince qui désirait le secourir.

  - Honte de boire!" acheva le buveur qui s'enferma définitivement dans le silence.

Et le petit prince s'en fut, perplexe.

 

  "Les grandes personnes sont décidément très très bizarres", se disait-il en lui-même durant le voyage."

Chapitre XII, p. 48-49.

-> Cette rencontre entre le petit prince et le buveur est une façon pour l'auteur de dénoncer l'absurdité des "grandes personnes" : ils ne sont pas toujours aussi responsables qu'il n'y parait. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, lorsqu'un adulte a des problèmes, il peut parfois se laisser submerger par eux et se laisser aller. Le buveur de l'histoire a honte de boire mais il ne cherche pas de solution, il continue. C'est un cercle vicieux qui ne possède pas de terminaison.

* Dans Le Petit Prince, le langage utilisé est simple et dépouillé, les dessins qui accompagnent le texte sont faits à l'aquarelle par l'auteur lui-même et tout ceci rajoute une dimension de pureté. L'auteur voulait ainsi exprimer sa conception de la vie, simple et sans fioriture.

 

Mon avis : etoile_jaune

Même si Antoine de Saint Exupéry nous dit avoir écrit un livre pour enfants, ce qu'il raconte a une portée universelle et peut toucher tout le monde. Je crois même qu'il y a un certain avantage à lire Le Petit Prince à l'âge adulte : certaines subtilités échapperont à l'enfant et feront beaucoup réfléchir l'adulte, l'approche et l'interprétation n'étant donc pas les mêmes. 

Ce roman m'a beaucoup touché lorsque j'étais plus jeune, et je ressens la même émotion aujourd'hui, en le relisant. Contrairement à certains classiques que l'on peut clairement qualifier de "barbant", Le Petit Prince se lit vite et facilement.


Quelques citations pour finir :

"Droit devant soi on ne peut pas aller bien loin."  Le petit prince, p. 22.

" Il faut exiger de chacun ce que chacun peut donner, reprit le roi. L'autorité repose d'abord sur la raison. Si tu ordonnes à ton peuple d'aller se jeter à la mer, il fera la révolution. J'ai le droit d'exiger l'obéissance parce que mes ordres sont raisonnables." Le roi, p. 44.

"Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux." Le renard, p. 76.

"C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante." Le renard, p. 78.

"Ce qui embellit le désert, dit le petit prince, c'est qu'il cache un puits quelque part..." Le petit prince, p. 82.

Posté par Eloo aime lire à 21:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


21 janvier 2011

Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel SCHMITT

oscaretladamerose

 

Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel SCHMITT
Édition Albin Michel
2004
99 p.

      Oscar est un petit garçon atteint d'un cancer en phase terminale, c'est pourquoi il ne quitte plus l'hôpital. Chaque jour, une personne vient lui rendre visite : c'est Mamie-Rose, qui tient son surnom de sa blouse rose et de son grand âge. Un jour, elle lui propose d'écrire à Dieu afin de partager avec lui sa vie et ses réflexions. Oscar ne croit pas en Dieu mais il aime trop sa Mamie-Rose pour lui refuser quoi que ce soit, surtout qu'elle est une ancienne catcheuse alors mieux vaut ne pas la contrarier! Elle lui propose également de faire un jeu :

" - Quel jour sommes-nous, Oscar?
- Cette idée! Vous ne voyez pas mon calendrier? On est le 19 décembre.
- Dans mon pays, Oscar, il y a une légende qui prétend que, durant les douze derniers jours de l'an, on peut deviner le temps qu'il fera dans les douze mois de l'année à venir. Il suffit d'observer chaque journée pour avoir, en miniature, le tableau du mois. Le 19 décembre représente le mois de janvier, le 20 décembre le mois de février, etc., jusqu'au 31 décembre qui préfigure le mois de décembre suivant.
- C'est vrai?
- C'est une légende. La légende des douze jours divinatoires. Je voudrais qu'on y joue, toi et moi. Enfin surtout toi. A partir d'aujourd'hui, tu observeras chaque jour en te disant que ce jour compte pour dix ans.
- Dix ans?
- Oui. Un jour : dix ans.
- Alors dans douze jours, j'aurai cent trente ans!
- Oui. Tu te rends compte?
Mamie-Rose m'a embrassé - elle y prend goût, je sens - puis elle est partie." Citation p. 37-38.

Oscar et la dame rose est écrit dans un style épistolaire : nous lisons les lettres qu'Oscar adresse à Dieu pendant les douze derniers jours de sa vie. Il est très agréable de suivre les pensées d'un enfant de dix ans, qui s'exprime sans tabou et sans détour. "Si je m'intéresse à ce que pensent les cons, je n'aurai plus de temps pour ce que pensent les gens intelligents." Citation p.33. Avec Mamie-Rose, Oscar parle de tout : de sujets sérieux comme la mort et la maladie, de sujets légers comme les filles et les combats de catch de Mamie-Rose alias l'Étrangleuse du Languedoc, et de sujets philosophiques comme la vie avec un grand V.

Ce roman est court et concentré, comme la vie d'Oscar. Il se lit en deux petites heures mais il marque les pensées pendant très longtemps car il est sujet à réflexion.

Je conclurai simplement avec cette phrase qui sort de la bouche d'Oscar lui-même : "Regarde chaque jour le monde comme si c'était la première fois." Citation p. 95.

Mon avis :


A voir aussi :
Oscar et la dame rose réalisé par Eric-Emmanuel Schmitt, avec Michèle Laroque, Amir, et al.

Posté par Eloo aime lire à 11:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

27 août 2010

Ensemble, c'est tout d'Anna GAVALDA

ensemble1

Ensemble, c'est tout d'Anna Gavalda
Edition Le Dilettante / Edition J'ai Lu



      Paris. Pendant un an, on suit les histoires de Camille, Franck, Philibert et Paulette.
Paris. Pendant un an, on suit les histoires d'une femme dépassée, fatiguée et seule, d'un cuisinier écrasé par ses responsabilités qui se laisse souvent emporter, d'un aristocrate bègue en manque de reconnaissance vis-à-vis de sa famille et d'une vieille dame têtue qui veut n'en faire qu'à sa tête. Ces quatre-là n'ont rien en commun. Chacun de leur côté, ils ne peuvent pas s'en sortir, ils ne peuvent pas guérir. Ensemble, ils vont se soigner, ils vont se sauver. Ensemble, c'est tout est un petit trésor qui montre qu'à plusieurs, tout est possible. Si vous ne l'avez pas encore lu, n'hésitez plus, mais attention, il se dévore!



Critiques Presse :
"Elle revient avec un gros roman de 600 pages. Léger comme une nouvelle, lourd comme notre chagrin. Chaud comme l'amour. 600 pages de bonheur, vous hésitez?"
Christian Sauvage, Le Journal du Dimanche, 21 mars 2004.

"Un miracle d'équilibre entre les sentiments évoqués et les mots pour le dire. [...] Un roman admirable, qui fait aimer la vie. Et tous les humains nos frères."
Jean-Rémy Barland, Lire.


A écouter aussi : Ensemble, c'est tout en version lu par Anna Gavalda édité chez Gallimard.
A voir aussi : Ensemble, c'est tout de Claude Béri avec Guillaume Canet, Audrey Tautou, Laurent Stocker et Françoise Berlin.


Mes Citations Préférées :

"Bien sûr qu'elle reconnaissait les jours puisqu'elle n'avait plus que ça à faire désormais. Les compter, les attendre et les oublier."

"A quoi ça sert les émotions pour soi tout seul?"

"Elle l'aimait bien mais ne l'aimait pas, elle s'offrait mais ne se donnait pas, elle essayait pourtant mais n'y croyait pas."

"Ils se donnèrent la main en remontant à la surface. La main, c'est bien. Ca n'engage pas trop celui qui la donne et ça apaise beaucoup celui qui la reçoit..."


ensemble_cest_tout


Que pensez-vous de ce roman?

Quelle note lui donneriez-vous? 5/5 (1)

Posté par Eloo aime lire à 11:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :