26 février 2018

Mes Lectures • Janvier 2018

 

Grâce à mes lectures, j'ai passé un très bon mois de janvier. Bien que très différentes les unes des autres, elles ont toutes réussies à m'embarquer dans leurs univers. Les pages ont tourné très vite et les livres se sont succédés naturellement. Pour une fois, je n'ai eu aucun mal à choisir mes lectures, tout était évident.

Mon fils grandit à tout allure et prend désormais plaisir à jouer seul, redécouvrant chaque jour les objets, les jouets et les livres qui occupent sa chambre. Je reste toujours à ses côtés, mais je peux maintenant m'installer confortablement dans un coin avec un bouquin (avec toutefois un oeil toujours en alerte, car c'est un petit cascadeur). Je suis très heureuse de pouvoir lui donner cet exemple. Il voit sa maman en train de lire pendant qu'il joue et j'espère vraiment qu'ainsi je lui transmettrais petit à petit le goût de la lecture. Pour le moment, il n'a pas la patience d'écouter une histoire en entier, mais il adore tourner les pages. Et dès qu'il en a l'occasion, il me pique mon livre! Je pense que c'est bon signe 😊

 

J'ai lu... Christmas Pudding.

IMG_9194

Nous suivons les péripéties rocambolesques d'un groupe de mondains qui passent quelques jours de repos dans le Gloucestershire. Les fêtes de Noël ne sont alors qu'un prétexte pour l'auteur lui permettant de dépeindre la haute société anglaise des années 30'. Humour grinçant et cynisme se faufilent à travers les pages. Les traits des personnages sont accentués jusqu'à les rendre grotesques. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman mais je sais qu'il ne restera pas gravé dans ma mémoire.

Christmas Pudding / Nancy Mittford. Editions 10/18. 1932 (2017 pour la présente édition). 261 p.

 

J'ai lu... Sucre noir.

IMG_2199

Après la neige, je suis partie au soleil direction les Caraïbes, à la recherche d'un trésor pirate disparu. Dans Sucre noir, nous suivons plusieurs générations en quête de leur idéal. Le personnage principal est à la fois complexe et passionnant : Serena Otero possède une intelligence vive, une tête remplie de rêves et une envie de liberté aiguë, mais pour son malheur, elle vit dans un petit village sans perspective ni horizon. Elle travaille alors dans la propriété familiale, une distillerie de rhum, et les années passent avec son lot de bonheur et de malheur, tandis que les chercheurs d'or se succèdent. La plume de Miguel Bonnefoy m'a plu, cet auteur a su m'embarquer dans son conte philosophique (l'argent révèle à la fois le pire et le meilleur chez l'homme). L'histoire se termine comme elle doit se finir, et elle m'a laissé un goût amer dans la bouche.

Sucre noir / Miguel Bonnefoy. Editions Rivages. 2017. 207 p.

 

J'ai lu... un tapuscrit top secret!

Je ne peux donc pas vous en parler. Mais je souhaitais faire figurer cette lecture dans mon bilan, pour en garder une trace. J'ai été honorée de la confiance qu'a placé mon amie à mon égard. Mine de rien, c'est un sacré exercice de lire un premier jet, de prendre des notes puis de rédiger un commentaire le plus exhaustif possible. J'espère avoir pu l'aider et je lui souhaite de trouver un jour un éditeur pour son histoire.

 

J'ai lu... Björn, six histoires d'ours & Björn et le vaste monde.

IMG_2211

Excursion du côté jeunesse, avec ces deux livres première lecture qui sont beaucoup trop mignons. A mis chemin entre le roman et la bande-dessinée,ils sont à mettre entre les mains de tous les lecteurs (jeunes ou moins jeunes). Parce que sans en avoir l'air, cet ours nous rappelle l'essentiel.

Je cite : "Souvent, Björn ne fait rien. Mais il ne s'ennuie jamais." (Björn, six histoires d'ours)

Björn, six histoires d'ours / Delphine Perret. Editions Les Fourmis rouges. 2016.
Björn et le vaste monde / Delphine Perret. Editions Les Fourmis rouges. 2017.

 

J'ai lu... La Fortune des Rougon.

IMG_9371

 

Ma dernière lecture du mois de janvier a été, sans surprise, un coup de coeur. C'est la deuxième fois que je lis un roman d'Emile Zola, après Au Bonheur des Dames, et cela me confirme une chose : la plume de cet auteur ne ressemble à aucune autre et elle transperce mon coeur à chaque fois. Comme je vous l'ai partagé dans mon article à propos de ma Bucket List, je souhaite lire tous les romans de la saga familiale Les Rougon-Macquart. Et rien que de le dire, cela me met du baume au coeur. Certes, Emile Zola propose un portrait dur de la société française pendant le Second Empire et il dépeint souvent ses personnages à travers leurs vices les plus sombres. Mais je n'ai jamais vécu une expérience de lecture aussi puissante auparavant. Même ses longues descriptions - et je n'en suis pas une adepte, me transporte. Qu'attendez-vous pour le lire?

Je cite : "Le souffle d'épopée qui emportait Miette et Silvère, ces deux grands enfants avides d'amour et de liberté, traversait avec une générosité sainte les honteuses comédies des Macquart et des Rougon."

La Fortune des Rougon / Emile Zola. Editions Fasquelle.

 

 

☆ Le récap' en vidéo ☆

 © Eloo 02/2018