19 février 2017

146298

 

miniature 146298

Auteur Rachel CORENBLIT Editions Actes Sud Junior Collection D'une seule voix
Date de parution 2015 / 65 p.

→ J'ai emprunté ce roman à la médiathèque.

 

4ème de couverture :

      "La fille met des gants. Elle applique la feuille, appuie dessus avec le plat de sa main et la retire lentement. Je regarde. Mon avant-bras. C'est là. Le motif apparaît. Les chiffres. La succession froide que je connais par coeur. Ce que ce tatouage va révéler a toujours existé.
146298. Une suite de chiffres tatoués sur le bras de sa grand-mère. Elle les a vus toute sa vie sans leur donner plus de sens. Puis un jour, elle comprend. Les vies de la jeune fille et de la vieille femme se croisent alors, s'entremêlent pour se mettre au diapason."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

Cette chronique va être courte, à l'image de ce petit roman à lire d'une traite. La douloureuse succession de chiffres gravée dans la peau de la grand-mère est une porte ouverte à son histoire de jeune fille qui a vécu pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa petite fille, quant à elle, veut comprendre l'incompréhensible.

"Mamie, comment on peut suivre sans résister, sans se révolter? Comment on peut courber la tête et accepter? Comment tu as pu marcher, sans te retourner, sans chercher ton père, c'est pas possible, c'est pas humain, c'est pas imaginable. - C'est pas imaginable, elle me répond. N'essaie pas d'imaginer". p. 43 

Cette lecture à la fois percutante et poignante nous plonge avec réalisme dans un passé perceptible. De pages en pages, le lecteur a l'impression d'y être et cela rend d'une certaine manière 146298 éprouvant à lire. La relation grand-mère/petite fille est touchante ; nous rencontrons ces deux personnages à un croisement important de leur vie, lorsqu'Elisa s'approprie l'histoire que sa grand-mère laisse petit à petit s'évaporer de sa mémoire.

A lire effectivement d'un souffle, comme l'indique la collection D'une seule voix que je vais suivre de près.

146298
146298 sur la Fnac.com

© Eloo 02/2017

Posté par Eloo aime lire à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 février 2017

Flocons d'amour

 

miniature flocons d'amour

Auteurs John GREEN Maureen JOHNSON Lauren MYRACLE
Editions Hachette Date de parution 2010 / 345 p.

→ J'ai emprunté ce roman à la médiathèque.
J'ai lu ce roman dans le cadre du Challenge Cold Winter 2016.

 

4ème de couverture :

     "24 décembre. Nuit des miracles? ou des catastrophes? Une terrible tempête, un train bloqué dans la neige. Gracetown : tous les voyageurs descendent! Gracetown... Bourgade perdue au milieu de nulle part, qui vous ferait presque regretter le traditionnel et soporifique repas de Noël. Pourtant, Jeb, Jubilé et les autres vont partager le réveillon le plus insolite de leur vie. Dans un café bondé de pom-pom girls ou au détour d'une route enneigée, les rencontres inattendues se multiplient. Les couples se font, se défont et se refondent. Louvoyant entre les flocons, les flèches de Cupidon qui pleuvent sur la ville ne laisseront personne de glace!"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥♥ Une lecture qui ne m'a pas fait vibrer...

Pour terminer et valider mon challenge Cold Winter, j'ai lu ce recueil composé de trois nouvelles écrites par trois auteurs différents. Je dois dire que je ressors avec un avis très mitigée de cette lecture.

J'ai trouvé les deux premières nouvelles caricaturales au possible. Dans la première, nommée Le Jubilé express et signée Maureen Johnson, l'héroïne découvre avec stupéfaction que les trains ne fonctionnent plus à la vapeur et traverse une autoroute à pied ; dans la seconde, Un Miracle de Noël à pompons, un groupe d'amis a la bonne idée de sortir en voiture à minuit alors qu'il y a 30 cm de neige sur la route pour rejoindre une équipe de pompoms girls... A mon sens, John Green a déjà été bien plus inspiré (Nos Etoiles contraires). Si le but était avant tout de nous faire rire, je n'ai clairement pas été bon public. J'ai vraiment eu l'impression que ces deux textes étaient bâclés et que leurs auteurs avait oublié en cours de route qu'un lectorat d'ados est en droit d'attendre un texte de qualité au même titre qu'un autre.

La troisième et dernière nouvelle, Le Saint Patron des cochons écrite par Lauren Myracle, a relevé un peu le niveau. J'ai pris plaisir à la lire car je l'ai trouvée plus crédible et surtout plus profonde. J'ai apprécié que l'ensemble du recueil se passe au même endroit et au même moment. Les personnages se croisent d'une nouvelle à une autre et c'est le point fort de Flocons d'amour. Les trois auteurs ont tissé un fil conducteur qui permet le dénouement de chaque nouvelle. Les personnages sont tour à tour principaux ou secondaires et chacune de leur action a un impact, décisif ou minime, selon l'histoire proposée.

Flocons d'amour n'est pas un livre que j'ai envie de conseiller. A mon sens, il existe bien assez de romans d'amour à destination des ados sur le marché pour passer à côté de celui-ci sans regret

 

flocons d'amour
Flocons d'amour sur la Fnac.com

© Eloo 02/2017

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mai 2016

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme

 

IMG_3199

Auteur Stefan ZWEIG Editions Le Livre de Poche Date de parution 2010 (1ère édition : 1927) 158 p. 

→ Lu sur l'application Glose.

 

4ème de couverture :

      "Scandale dans une pension de famille « comme il faut », sur la Côte d'Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d'un des clients, s'est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passé là qu'une journée... Seul le narrateur tente de comprendre cette « créature sans moralité », avec l'aide inattendue d'une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez la fugitive. Ce récit d'une passion foudroyante, bref et aigu comme les affectionnait l'auteur d'Amok et du Joueur d'échecs, est une de ses plus incontestables réussites."

 

Mon Avis : ♥♥♥Une très bonne lecture!

Lorsque j'avais lu la nouvelle Le Joueur d'échecs, la plume de Stefan Zweig m'avait envoûté, et j'ai saisi l'occasion de redécouvrir cette belle sensation avec Vingt-quatre heures de la vie d'une femme. Stefan Zweig reste dans le même schéma : le point de départ de sa nouvelle se situe dans le présent puis il utilise un prétexte, ici un évènement "scandaleux", pour remonter le temps et nous raconter une histoire. La construction est somme toute très classique, mais les mots employés vous transportent et font toute la différence.

La thématique abordée dans cette nouvelle est la dangerosité des jeux d'argent ; il ne s'agit pas d'un sujet qui me passionne particulièrement, c'est pourquoi j'ai préféré Le Joueur d'échecs à cette nouvelle. Néanmoins, je me suis laissée porter par les péripéties. Par la rencontre inattendue des deux personnages. Par la main tendue qui ne voulait finalement pas le support de celle qui l'attrape. Par les quelques illusions et surtout les nombreuses désillusions.

Stefan Zweig nous décrit le tumulte de la vie et nous prouve qu'une vie peut basculer en quelques heures à peine. Il nous démontre également l'importance de l'absence de jugement lorsque l'on ne connait pas les tenants et aboutissants. Concernant la prose, j'ai particulièrement aimé le fait que les éléments naturels soient en parfaite symbiose avec les émotions des personnages.

"Et, comme un reflet de mon propre allégement moral, le paysage brillait autour de nous, complètement apaisé : la mer qui, la veille, se gonflait de colère, était si calme, silencieuse et limpide que l'on voyait briller de loin, très blanc, le moindre galet sous les petits flots ourlant le rivage."

On sort toujours grandi d'un livre écrit par Stefan Zweig. Je pense qu'il est bon de s'occtroyer une petite parenthèse dans sa vie de lecteur pour découvrir son grand talent.

 

stefan-zweig-vingt-quatres-heures-vie-dune-fe-L-1

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme sur la Fnac.com

© Eloo 05/2016

Posté par Eloo aime lire à 07:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mars 2015

La Sélection - Histoires secrètes

sélection bonus

 

Le Prince et le Garde
Auteur :
Kiera CASS

Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2014
248 p.

→ Challenge Pioche ton addiction! #5 : Sois tu me lis, sois tu te débarasses de moi!

 

4ème de couverture :

      "Ce hors-série exceptionnel vous propose une plongée fascinante dans le coeur et l'esprit de Maxon et d'Aspen, les deux jeunes hommes qui se livrent bataille pour conquérir America Singer.
Avant qu'America n'arrive au Palais pour la Sélection, il y avait déjà une fille dans la vie de Maxon. La nouvelle Le Prince s'ouvre sur la semaine précédant l'arrivée des trente-cinq candidates et suit Maxon lors de la première journée de compétition.
Elevé en tant que Six, Aspen Leger n'aurait jamais imaginé intégrer un jour la très réputée Garde royale affectée au Palais. A travers le quotidien d'Aspen, la nouvelle Le Garde lève le voile sur cet univers très fermé auquel America n'aura jamais accès...
Ce recueil regorge de bonus : une scène coupée, les play-lists des deux premiers tomes, et des révélations en cascade!"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Cela faisait maintenant plusieurs mois que j'avais lu L'Elue, le troisième tome de la saga La Sélection. Or je ne m'étais toujours pas penchée sur le petit roman bonus qui avait été publié à la même date. C'est enfin chose faite et sans surprise, il ne s'est pas produit de grandes étincelles.

J'ai toujours largement préféré le personnage de Maxon à Aspen et pourtant j'ai trouvé que Le Garde était nettement la plus intéressante des deux nouvelles proposées dans ce recueil. J'avais déjà écrit un article complet concernant la nouvelle Le Prince que j'avais téléchargé sur ma liseuse et que j'ai déjà lu ; je vous propose d'aller le lire directement pour connaître mon avis. Très rapidement : je lui reproche de ne rien nous apprendre de vraiment neuf. Pour moi, cette nouvelle n'apporte rien au lecteur.

La nouvelle concernant Aspen est plus intéressante car elle nous ouvre les portes du Palais et nous permet de découvrir des choses que nous n'avons jamais vu à travers les yeux d'America dans la série. De plus, on perce enfin la carapace d'Aspen, on comprend mieux ses choix et la valeur de ses sentiments.

Pour ce qui est du reste des bonus, j'ai trouvé l'interview de l'auteur sympathique. On ne peut pas vraiment parler de révélations mais Kiera Cass a de l'humour et le sens de la répartie.  Les arbres généalogiques proposés ensuite nous prouvent que l'auteur a fait des recherches et qu'elle n'a rien laissé au hasard, même si on est encore très loin d'autres univers livresques plus poussés. Pour finir, je n'ai pas trouvé grand intérêt à connaître les musiques qui ont bercé l'écriture des deux premiers romans de la saga mais il s'agit là de sensibilité tout à fait personnelle.

Ce livre bonus est agréable à lire mais il n'est de loin pas indispensable, même lorsqu'on est un fan de la série.

mon avis en vidéo

© Eloo 03/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 janvier 2014

La Sélection (t.0.5) : Le Prince

la-selection,-tome-0,5---le-prince-4284713

 

Auteur : Kiera Cass
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2013
format ePub

Le Saviez-vous ? Cette nouvelle est uniquement disponible en version numérique.

  

Mon Avis : ♥♥♥♥

Le Prince nous fait revivre la Sélection à travers les yeux du Prince Maxon ; rien de nouveau donc si vous avez lu le premier tome de cette saga. Nous retrouvons le jeune homme quelques heures avant l'annonce des sélectionées à la TV et le quittons peu de temps après qu'elles soient arrivées au palais.

Globalement, j'ai eu l'impression que ça avait été écrit un peu vite (baclé?). Ou alors que l'éditeur nous avait livré le premier jet brut de l'auteur. Je ne dis pas que c'est ce qui s'est passé mais ce sentiment gênant m'a poursuivit pendant toute ma lecture.

Cette nouvelle est indéniablement un plus et les fans de la saga trouveront cette lecture sympathique (surtout s'ils sont 'Team Maxon'), mais elle n'est absolument pas indispensable. On dirait que l'auteur Kiera Cass tenait à nous prouver que le Prince Maxon a bien eu une vie avant la Sélection (ouf'!) et qu'il a toujours été aussi charmant : alors oui les filles, Maxon est aussi parfait qu'il en a l'air, ce n'est pas un leurre!

Bon. Voilà. Je ne regrette pas de l'avoir lu, ma curiosité a enfin été assouvie. Ca ne casse pas trois pattes à un canard, soit. Mais si vous avez aimé les deux premiers tomes de la saga et que vous trépignez d'impatience de lire le dernier tome (sortie prévue avril 2014), cette petite nouvelle peut momentanément vous aider à patienter...

© Eloo 01/2014

Posté par Eloo aime lire à 19:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 octobre 2013

Short! Eté 2013

IMG_2543

 Short! Eté 2013 (n°5) / Directeur de la publication : Christophe Sibieude 
shortEdition. 2013. 152 p.

N'hésitez pas à aller voir mon article qui présente cette maison d'édition originale et innovante!
LIEN

banniere

4ème de couverture :

      "SHORT! c'est, chaque saison, le recueil du meilleur du court : des Nouvelles, des Strips, (BD de 1 à 12 cases), des Poétiks, des Très Très Courts pour des lectures de 1 à 20 minutes.
Retrouvez tous les Lauréats des Prix de la short Littérature : le choix des lecteurs et le choix de l'éditeur."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Comme avec Short! Printemps 2013, j'ai passé un bon moment de lecture. Tous les textes sont de très bonne qualité et j'approuve totalement le principe de cette maison d'édition : donner sa chance à de jeunes auteurs talentueux et leur permettre de se faire connaître auprès de nous lecteurs. De plus, shortEdition fait la promotion du format court et je trouve ça très bien. La nouvelle n'est pas un genre littéraire qui attire les foules car elle donne parfois une impression d'élitisme ou alors justement de "trop court". Pourtant, on peut passer un tout aussi bon moment avec une nouvelle qu'avec un roman, juré!

Je note deux nouvelles qui m'ont particulièrement plu : Le Petit sac rose de Marie Lauzeral où une petite fille "fugue" pour aller retrouver sa grand-mère qu'elle n'a pas vu depuis longtemps, et Et si je me faisais un cadeau? de Monique Pallatier, l'histoire d'une mère et de sa fille qui survivent tant bien que mal avec le maigre fruit de leur exploitation, jusqu'au jour où une belle surprise frappe à leur porte...

Même si, comme je le soulignais en début de chronique, la lecture de ce recueil a été agréable, je dois avouer qu'elle ne restera pas inoubliable. Malheureusement, j'ai trouvé que ces textes étaient moins percutants - vite lus et vite oubliés, en comparaison des titres proposés dans le numéro précédent. Nul doute que Short! Eté 2013 trouvera son public - rappelons que la plupart des textes ont été plébiscités par des lecteurs sur le site internet de la maison d'édition -, j'espère néanmoins retrouvé la magie que j'avais ressenti à la lecture de Short! Printemps 2013 dans le prochain numéro...

Merci à shortEdition & à Elodie pour leur envoi et leur sympathie!

 

© Eloo 10/2013

Posté par Eloo aime lire à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 octobre 2013

Le Joueur d'échecs de Stefan ZWEIG

le joueur d'echec real

Le Joueur d'échecs de Stefan ZWEIG
Editions Le Livre de Poche. 2013. 123 p.
Première édition : 1942

Le Saviez-vous? Le Joueur d'échecs (en allemand Schachnovelle) est la dernière nouvelle écrite par Stefan Zweig avant qu'il ne se suicide en compagnie de sa seconde épouse. Il vivait alors au Brésil. 
Dès 1914, Stefan Zweig utilisait l'écriture pour dénoncer la guerre. Il se donna la mort en février 1942, désespéré par la montée et les victoires du nazisme.
Source : la préface

banniere 

4ème de couverture :

      "Qui est cet inconnu capable d'en remontrer au grand Czentovic, champion mondial des échecs, véritable prodige aussi frustre qu'antipathique? Peut-on le croire, quand il affirme qu'il n'a pas joué depuis plus de vingt ans? Les circonstances dans lesquelles l'homme a acquis cette science sont terribles. Elles nous renvoient aux expérimentations nazies sur les effets de l'isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges. Une fable inquiétante, fantastique, qui, comme le dit un personnage avec une ironie douloureuse, "pourrait servir d'illustration à la charmante époque où nous vivons"."

 


Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

logo_Libr"Ce roman est resté un bon souvenir parmi mes lectures passées. Je me suis attachée au personnage principal et j'ai apprécié l'environnement dans lequel se déroule l'intrigue (ici, un paquebot). J'avais envie qu'Eloo vive ce même plaisir !"

Le Blog de Nina - lien vers son avis


 banniere 

Mon Avis : [Classique]

Cette nouvelle de Stefan Zweig ne paye pas de mine et son titre n'est pas très évocateur ; à prime abord on est loin de se douter de ce qu'on a véritablement entre les mains. Enfin si je me doutais un peu, au vu de ce que Nina m'a dit. J'ai bien senti qu'il s'était passé quelque chose entre elle et ce roman. J'en attendais donc beaucoup et je n'ai pas été déçue.

Pour lire cette nouvelle dans de bonnes conditions, une certaine préparation est nécessaire : il faut se renseigner sur la vie de l'auteur et sur le contexte historique pendant lequel cette histoire a été rédigée. Pour le reste, on laisse faire la plume de Stefan Zweig qui s'insinue en nous dès les premières lignes.

Sous couvert d'un duel aux échecs entre Czentovic le champion mondial et Monsieur B. un inconnu incroyablement doué, Stefan Zweig veut en fait nous parler de la Seconde Guerre mondiale.
A travers l'histoire de Monsieur B., nous découvrons certaines méthodes nazies inimaginables qui ont pour but d'"user" les personnes afin de les faire parler. Une expérimentation complètement différente des camps de concentration puisqu'il s'agit ici de violences psychologiques.

Le désespoir de Stefan Zweig est total quant à la situation en Europe. Il ne croit plus au retour d'un monde meilleur et laisse triompher dans sa nouvelle le "mauvais" personnage. 

Après cette lecture, l'envie de jouer aux échecs ne m'est pas apparue, par contre j'ai hâte de continuer ma découverte de l'oeuvre de Stefan Zweig qui me semble riche et complexe. Pourquoi pas avec 24 heures de la vie d'une femme?

 

© Eloo 10/2013

Posté par Eloo aime lire à 11:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 septembre 2013

Moïse et autres nouvelles inédites de Sylvia de REMACLE

CVT_Moise-et-autres-nouvelles-inedites_3697

Moïse et autres nouvelles inédites de Sylvia de REMACLE
shortEdition. 2013. 129 p.

N'hésitez pas à aller voir mon article qui présente cette maison d'édition originale et innovante!
LIEN

banniere

 

4ème de couverture :

      "Moïse et autre nouvelles inédites est son premier recueil de nouvelles [à l'auteur]. Des histoires tumultueuses autour de ses deux grandes sources d'inspiration : les chevaux et la mer. La tempête n'est jamais loin. Avec, toujours, une maison donnée pour point d'ancrage aux vies agitées, accidentées, et aux personnages au caractère bien trempé qui naissent sous sa plume."

Info+ : Sylvia de Remacle a reçu le Prix Printemps 2011 de la short Littérature pour Moïse dans la catégorie Nouvelle.

 

Mon Avis : ♥♥♥

Un roman, on l'apprécie ou pas. Bien sûr s'ajoute à cela quelques subtilités, mais globalement on peut s'en tenir à ça. Pour un recueil de nouvelles, c'est bien plus compliqué... Nous découvrons plusieurs histoires différentes, elles ne nous touchent pas toutes de la même façon, bref l'approche n'est pas du tout la même. On peut s'attendre à ce qu'un roman soit de meilleur qualité, mais non il ne faut pas se fier à la quantité. Une nouvelle a beau être un format court, si l'auteur est doué, il arrive à tout nous dire en peu de mots, respect!

•••••

Venons-en au sujet de cet article : le recueil de nouvelles de Sylvia de Remacle. 2 fils conducteurs : la mer/l'océan & les chevaux. Thèmes chers aux coeur de l'auteur, cela saute aux yeux tant Sylvia de Remacle écrit avec passion. J'ai aimé sa plume, même si en voulant trop bien faire elle en fait parfois trop (ex : additionner des adjectifs pour mettre en valeur une action ou une émotion alors qu'un ou deux auraient largement suffit).

Globalement, j'ai aimé ce livre. J'ai particulièrement été touchée par les nouvelles Moïse & Malgrétout. La première met en scène un nauffrage : une femme et deux de ses chevaux tentent de survivre sur une île déserte après le traumatisme qu'ils viennent de subir. La seconde nouvelle est l'histoire d'un jeune homme rêveur qui part en quête de ses origines.

Sylvia de Remacle n'est pas tendre avec ses personnages. A chaque début de nouvelle, ils vivent un petit ou un grand malheur, ils sont livrés à eux-mêmes, ou encore comme dans Blizzard, ils passent une mauvaise journée. Mais il ne faut pas s'arrêter à ça. L'auteur les fait grandir au fil de sa prose et la fin apporte toujours une note d'espoir. Je trouve que c'est vraiment le point fort de ce recueil de nouvelles.

En conclusion, je dirai qu'il ne faut pas se fier aux apparences : ce n'est pas parce qu'il s'agit d'un premier livre que la qualité ne suit pas. Sylvia de Remacle mérite d'être publiée et j'espère qu'elle partagera encore avec nous d'autres de ses nouvelles. En tout cas, je l'encourage à continuer son travail d'écriture.

Merci à shortEdition & à Elodie pour leur envoi et leur sympathie!

 

 © Eloo 09/2013

Posté par Eloo aime lire à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juin 2013

Short! Printemps 2013

short printemps 13

Short! Printemps 2013 (n°4) / Directeur de la publication : Christophe Sibieude.
shortEdition. 2013. 128 p.

 

☼ shortEdition, mais qu'est-ce que c'est ça? 

shortEdition est une maison d'édition qui ne ne se prend pas au sérieux... Mais qui fait son travail avec sérieux!


Sa ligne éditoriale? Des textes courts mais bons! shortEdition vous promet des lectures de 20 minutes grand maximum, de quoi vous occuper l'esprit en attendant le bus ou votre tour chez le medecin, en prenant le métro ou en allant aux toilettes. Il y en a pour tous les goûts : que vous ayez une préférence pour les nouvelles, les poésies ou les strips, attendez-vous dans tous les cas à de l'humour, de l'émotion, de la satire, du sérieux et du un peu moins sérieux... Et parfois tout en même temps!

Ce qui me plaît dans ce concept à la fois original et innovant? Il met en avant des auteurs inconnus mais prometteurs, il leur donne leur chance. Et les lecteurs de leur côté ne sont pas en reste, ils peuvent se connecter sur le site officiel et voter pour leurs textes préférés. La finalité? Une revue publiée chaque saison qui nous propose la crème de la crème.

Voici un petit schéma explicatif simplifié pour visualiser le tout :

concept short-édition

N'hésitez donc pas à aller voter pour vos textes préférés & découvrir des auteurs en devenir, ... c'est par ici :
 short-edition.com 

banniere

 

4ème de couverture :

      "SHORT! collection Printemps 2013. 3 mois de short Littérature.
SHORT! c'est, chaque saison, le recueil du meilleur du court : des Nouvelles, des Strips (BD de 1 à 12 cases), des Poétiks, des Très Très Courts pour des lectures de 1 à 20 minutes. Retrouvez les Lauréats des Prix de la short Littérature : le choix des lecteurs et le choix de l'éditeur."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

J'étais à la fois impatiente et sceptique de découvrir cette revue : le concept m'a tout de suite emballé mais je ne suis pas une grande adepte de textes courts. Je reste souvent sur ma faim et c'est... frustrant!
Néanmoins, j'ai complètement adhéré à ce que cette maison d'édition nous propose. C'est frais, c'est neuf, c'est d'actualité!

Parlons tout d'abord du format qui est idéal pour promener cette petite revue partout. Je m'attendais à un format magazine, mais il est à peine plus grand qu'un poche. Souple, Short! Printemps 2013 se glisse sans mal dans un sac, dans une portière de voiture, etc. Par-fait!

Quant au contenu, un mot me vient directement à l'esprit : diversifié! Il y a vraiment de tout, et pour tous les goûts! La plupart des textes m'ont beaucoup plu, quelques uns plus que d'autres c'est certain, mais dès qu'un texte nous parle un petit peu moins, on pense tout de suite à un proche à qui on est sûr que cela va plaire. Oui, c'est une revue qu'on a envie de partager "Hé dis, lis-ça, ça va te faire sourire!".

Un Big up pour le poème d'ouverture Seules tes rides salées de Françoise Jeurissen (aborde la vieillesse & l'oubli), pour la nouvelle Dernier appel après embarquement de Fabien Hérisson (humour, belle chute), pour le texte très touchant de Sandra Bartmann Hermine (aborde la maltraitance d'un enfant), pour le strip Le Saut de Pablo Vasquez (humour) & pour la nouvelle Les Vieux noctambules d'Agnès Aubert (aborde également la vieillesse).
J'ai également retenu le poème L'Enfant du divorce de Coralie Girard, les textes Neuf mois en moi d'Amandine Forgali, Fusibles de Florent Jaga, Un type banal de Justine Lalot & Merde, mon bus! de Reine Gauthier. Il y en a d'autres. Je crois que je pourrais presque tous vous les citer tant j'ai passé un bon moment de lecture! Ca fait un peu liste écrit comme ça mais c'est important de connaître leurs noms, ceux sont eux - les auteurs - qui permettent à Short! Printemps 2013 d'être d'aussi bonne qualité...

Pour conclure, je vous donne mon petit conseil de lecture : ne lisez pas Short! Printemps 2013 comme un roman. Gardez-le toujours à porter de main et suivez vos envies : en choisissant une page au hasard, en commençant par la fin... Tout est permis, allez-y!

"Court mais bon!" : pour moi, shortEdition a tout bon!

Merci à shortEdition & à Elodie pour leur envoi et leur sympathie!

© Eloo 06/2013

Posté par Eloo aime lire à 22:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 avril 2013

Les Enquêtes d'Hercule Poirot d'Agatha CHRISTIE

LesEnquetesDHerculePoirot

Les Enquêtes d'Hercule Poirot d'Agatha CHRISTIE
Editions Le Livre de Poche. 2009. 221 p.
Première édition : 1924

Le Saviez-vous? Les Enquêtes d'Hercule Poirot est un recueil de nouvelles adapté partiellement du recueil britannique Poirot Investigates (1924).  Ces enquêtes étaient une commande du magazine The Sketch qui souhaitait qu'Agatha Christie redonne vie à son personnage Hercule Poirot, apparu dans son premier roman La Mystérieuse affaire de Styles. Source & Source.

banniere

4ème de couverture :

      "Disparition de bijoux, suicide suspect, espion retors, meurtre crapuleux, escroquerie de haut vol ou sombre affaire d'héritage : rien de résiste à l'illustre Hercule Poirot..."

 

Mon Avis : [Classique]

Comme vous le savez très certainement, je suis une grande admiratrice de Dame Agatha. Si bien que c'est toujours un plaisir pour moi de me plonger dans une de ses enquêtes.

Ici, nous avons affaire à un recueil de nouvelles où les enquêtes proposées sont à tout à fait originales et différentes les unes des autres. Hercule Poirot, le détective belge, doit résoudre des meurtres - son passe-temps favori, mais il doit également régler des affaires de vols, de disparitions inquiétantes, de héritages compromis, etc.
La nouvelle qui m'a particulièrement plu est "L'Affaire du testament disparu" : l'intrigue est inhabituelle et le mot de la fin cocasse!

Malgré tout, je dois avouer que j'ai une nette préférence pour le format roman. L'inconvénient de la nouvelle est qu'elle oblige Agatha Christie à aller très vite pour boucler son affaire. Dès les premières lignes, l'auteur met la situation en place puis quelques pages plus loin Hercule Poirot nous livre déjà les résultats de son enquête. Le lecteur n'a donc pas le temps de trouver lui-même le fin mot de l'histoire ("essayer" serait le terme plus exact^^). Quel dommage alors qu'Agatha Christie manie si bien l'art du suspense!
D'autre part, et je crois qu'il faut le souligner, le format nouvelle accentue le côté "imbu de lui-même" de Hercule Poirot et met encore plus en avant la naïveté du capitaine Hastings. Cela peut devenir malheureusement lassant à la longue...

banniere

-> En bref :
#oui :  c'est du Agatha Christie, que dire de plus?
#non : préférence pour le format roman
(ici la résolution des enquêtes est trop rapide & les personnages paraissent trop caricaturés)

© Eloo 04/2013

Posté par Eloo aime lire à 12:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,