15 avril 2014

L'Appel du coucou

appel du coucou

 

Auteur : Robert GALBRAITH (J.K. Rowling)
Editions : Grasset
Date de publication : 2013
571 p.

 

4ème de couverture :

      "Une nuit d'hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu'au jour où l'avocat John Briscow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l'armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l'Internet, Strike est chargé d'enquêter sur la mort de Lula.

De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et l'hôtel particulier où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l'autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manoeuvres inspirées par la vengeance."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

L'Appel du Coucou est vraiment une très bonne surprise. Je m'attendais évidemment à un texte bien ficelé et de qualité - n'oublions pas que l'auteur est J.K. Rowling, mais j'avoue que j'ai apprécié ce roman policier au-delà de mes espérances.

Pour ceux qui, comme moi, n'aiment pas spécialement avoir peur en lisant un roman et évitent autant que possible les descriptions 'gores', ce polar est fait pour vous! J.K. Rowling écrit un peu de la même manière qu'Agatha Christie, pour mon plus grand plaisir. Tout le roman réside sur l'hypothèse que Lula Landry ne s'est pas suicidée comme le conclut la police, mais qu'elle a été poussée dans le vide. Nous suivons l'enquête menée par le détective Strike, ses rencontres avec les nombreux proches de la victime, ses déductions jusqu'à la résolution finale. J'ai essayé d'être très attentive aux détails, mais je n'ai pas réussi à résoudre l'énigme avant Cormoran Strike, ce qui est un bon point pour le roman. La conclusion de l'enquête tient la route et je l'ai trouvé crédible.

Le personnage de Cormoran Strike m'a beaucoup plu, son passif aussi bien professionnel que personnel le rend complexe donc intéressant. Sa relation avec sa secrétaire intérimaire semble avoir pour but d'ajouter un peu de piment mais j'ai trouvé le personnage de Robin assez fade, c'est mon seul regret.

La plume de J.K. Rowling est merveilleuse, il n'y a rien a en dire de plus. Si Une Place à prendre n'a pas su totalement me convaincre, c'est le cas pour L'Appel du Coucou. J'ai donc vraiment hâte de me plonger dans la prochaine enquête du détective Strike ; en espérant que la couverture du prochain tome soit aussi jolie que celle-ci...

© Eloo 04/2014

Posté par Eloo aime lire à 18:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


11 février 2014

Le Meurtre de Roger Ackroyd

Le_meurtre_de_Roger_Ackroyd

 

Auteur : Agatha CHRISTIE
Editions : Le Livre de Poche
Date de parution : 2009
(Première édition : 1926)
221 p.

 

Le Saviez-vous? Le Meurtre de Roger Ackroyd est le premier vrai succès littéraire d'Agatha Christie. Pour sa première parution, son éditeur Sir Godrey Collins l'a vendu à près de 5000 exemplaires. Ce roman fut par ailleurs très critiqué par les pairs d'Agatha Christie qui estimaient que sa narration particulière portait atteinte aux principes codifiés du roman policier de l'époque.
Source : Agatha Christie : la romance du crime de François Rivière.

 

4ème de couverture :

      "Un soir, dans sa propriété de Fernly Park, l'industriel Roger Ackroyd se confie à son ami le Dr. Sheppard. La veuve qu'il envisageait d'épouser s'est suicidée pour échapper à un chantage. Dans une ultime lettre, elle lui révèle le nom de celui qui détient un terrible secret : un an plu tôt, elle a assassiné son mari."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

ackroyd nina

Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Agatha Christie nous offre une nouvelle fois un roman policier unique en son genre. Celui-ci sort clairement des sentiers battus, et c'est un bonheur de constater que cet auteur arrive toujours à se renouveler, et à proposer quelque chose de différent par rapport à ses précédants polars. Bon avouons-le tout de go, Le Meurtre de Roger Ackroyd se situe vraiment au-dessus du lot, notamment grâce à son originalité narrative, et c'est d'ailleurs ce roman qui a permis à la grande Dame de se faire connaître à un large public. 

C'est aussi le premier roman policier d'Agatha Christie où j'arrive à deviner le coupable pendant ma lecture. J'étais en train de dévorer les cinquante dernières pages quand une intuition m'est venue. J'aurais été bien incapable d'argumenter quoi que ce soit, tant je ne me basais sur rien et tant cela me semblait invraisemblable... Jusqu'à ce que ce cher Hercule Poirot nous explique tout en fin de roman, comme il a toujours coutume de le faire.

J'ai trouvé le petit détective belge moins agaçant cette fois-ci : son côté 'sûr de lui' a été moins mis en avant, mais certaines choses expliquent cela! Hé oui, c'est un roman à lire jusqu'au bout, sans tricher bien entendu, car il se révèle plein de surprises!
Pour les besoins de son enquête, Agatha Christie a été obligée de se passer du capitaine Arthur Hastings, le vieil ami de Hercule Poirot. J'espère néanmoins rencontrer à nouveau ce personnage dans un prochain roman car il est très attachant et il m'a manqué durant ma lecture.

© Eloo 02/2014

Posté par Eloo aime lire à 20:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 décembre 2013

La Princesse des glaces de Camilla LÄCKBERG

princesse des glaces

La Princesse des glaces de Camilla LÄCKBERG
Editions Actes Sud - Coll. actes noirs. 2008. 381 p.

Le Saviez-vous? 
Ce roman a reçu le Grand prix de littérature policière et le prix Polar international en 2008 (ce sont des prix français).
Le 22 janvier 2014, Casterman publiera l'adaptation BD de La Princesse des glaces, signée par Olivier Bocquet (scénario) & par Léonie Bischoff (dessin).

banniere

4ème de couverture :

      "Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d'eau gelée. Impliquée malgré elle dans l'enquête (à moins qu'une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l'œuvre), Erica se convainc très vite qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Sur ce point - et sur beaucoup d'autres -, l'inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. 
A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge dans les strates d'une petite société provinciale qu'elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d'autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d'un peintre clochard - autre mise en scène de suicide. 
Au-delà d'une maîtrise évidente des règles de l'enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et - tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol - disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu'on ne le pense."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

princesse des glaces nina3

 Le Blog de Nina

banniere  

Mon Avis : ♥♥♥

Je traîne parfois des pieds pour lire un roman à succès car je sais pertinemment que je n'aurai pas besoin de le conseiller à la médiathèque : il sera sans cesse emprunter sans mon aide. Mais c'est aussi bien de comprendre pourquoi un livre engendre un tel engouement, pourquoi il fait la différence.

Après la lecture de ce roman, je comprends sans mal le succès de Camilla Läckberg. Voici un polar très sympathique à lire, sans prise de tête, et où nous entrons suffisamment dans la vie des personnages principaux pour s'attacher à eux. Erica devient une amie pour le lecteur, tout simplement. Ce n'est pas non plus gore, l'auteur n'insiste pas sur les descriptions du meurtre car ce qui l'intéresse est l'enquête qui en découle. Un peu à la manière d'Agatha Christie, mon auteur doudou en matière de polar, mais sans son excentrique détective.

Je n'ai pas trouvé l'écriture (à moins que ce ne soit la traduction) extraordinaire, mais pour ce type de lecture ce n'est pas le plus important. L'essentiel est d'avoir envie de tourner les pages au plus vite pour connaître le fin mot de l'histoire, et c'est bien le cas ici.

Camilla Läckberg s'attarde beaucoup sur la vie personnelle d'Erica et j'ai trouvé ça frustrant par moment. Cela ralentit l'intrigue policière et j'aurais parfois préféré qu'elle avance plus vite. Mais c'est aussi parce que l'auteur nous invite à entrer dans sa vie, à vivre avec elle son histoire avec Patrick et à s'inquiéter avec elle pour sa soeur,  que nous avons envie de connaître la suite de ses aventures.

Je ne suis pas pressée de lire Le Prédicateur, mais je le lirai c'est certain.

 

© Eloo 12/2013

Posté par Eloo aime lire à 11:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

09 novembre 2013

Le Disparu de la route des vins de Pierre KRETZ

rencontre_kretz

Le Disparu de la route des vins de Pierre KRETZ
Éditions Le Verger - Coll. Les enquêtes rhénanes. 2013. 187 p.

banniere 

4ème de couverture :

      "Comme tous les soirs, Oscar Klunck, riche viticulteur de Rebendorf, part faire le tour des remparts du village. Mais cette fois, sa chienne rentre seule... Le dossier est confié à Ronald Fuchs, juge d'instruction au tribunal de Colmar, qui se serait bien passé de cette affaire délicate et médiatisée. Qui, à Rebendorf ou ailleurs, a pu enlever celui qu'on surnomme le roi du Riesling? Sa jeune épouse? Un de ses collaborateurs? Un jaloux? Un déséquilibré? Pierre Kretz campe ici une savoureuse galerie de personnages. Il croque avec finesse les petits et grands travers des tribunaux, les délices de la campagne alsacienne, son amour pour le dialecte, et l'omniprésence du passé douloureux de cette région."

 

Mon Avis : ♥♥♥

J'ai la chance de pouvoir organiser des rencontres-dédicaces grâce à mon métier de bibliothécaire et la dernière en date a mis à l'honneur Pierre Kretz et son nouveau roman : Le Disparu de la route des vins. Il s'agit d'un roman policier régional, c'est à dire un roman qui met en valeur une région de France, ici ma région chérie l'Alsace.

A prime abord, ce n'est pas vraiment un genre qui m'attire, mais je dois dire que j'ai été agréablement surprise. Cette lecture m'a permis de découvrir certains lieux alsaciens que je ne connaissais pas et pourtant qui ne se trouvent qu'à quelques kilomètres de chez moi. D'autres lieux m'ont été plus familiers et c'est finalement assez rigolo de pouvoir visualiser les scènes et de se dire "j'étais déjà là-bas". Cela donne une dimension encore plus réelle au roman et à son action. L'auteur Pierre Kretz nous apprend également quelques mots en alsacien, ainsi que des notions de droits & d'oenologie. On sort grandi de cette lecture car on y a appris plein de choses ; heureusement, le côté ludique est toujours très présent, il s'agit bien d'un roman et non d'un cours de fac, rassurez-vous! D'ailleurs, il me faut souligner l'humour débordant de l'auteur

Le roman est bien écrit, et finalement le seul bémol que l'on peut lui trouver est sa fin un peu rapide. Il s'agit d'un roman policier d'environ 180 pages, donc le dénouement arrive assez vite. Pierre Kretz n'en est pas à son premier roman mais Le Disparu de la route des vins est son premier polar. Il se qualifie lui-même comme quelqu'un qui ne lit que très peu ce genre littéraire, ce qui lui permet d'éviter certains clichés, néanmoins on remarque assez vite qu'il s'agit d'un premier essai. Pour moi il est quand même réussi, et je ne doute pas que les prochains seront encore meilleurs...

© Eloo 11/2013

Posté par Eloo aime lire à 12:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 avril 2013

Les Enquêtes d'Hercule Poirot d'Agatha CHRISTIE

LesEnquetesDHerculePoirot

Les Enquêtes d'Hercule Poirot d'Agatha CHRISTIE
Editions Le Livre de Poche. 2009. 221 p.
Première édition : 1924

Le Saviez-vous? Les Enquêtes d'Hercule Poirot est un recueil de nouvelles adapté partiellement du recueil britannique Poirot Investigates (1924).  Ces enquêtes étaient une commande du magazine The Sketch qui souhaitait qu'Agatha Christie redonne vie à son personnage Hercule Poirot, apparu dans son premier roman La Mystérieuse affaire de Styles. Source & Source.

banniere

4ème de couverture :

      "Disparition de bijoux, suicide suspect, espion retors, meurtre crapuleux, escroquerie de haut vol ou sombre affaire d'héritage : rien de résiste à l'illustre Hercule Poirot..."

 

Mon Avis : [Classique]

Comme vous le savez très certainement, je suis une grande admiratrice de Dame Agatha. Si bien que c'est toujours un plaisir pour moi de me plonger dans une de ses enquêtes.

Ici, nous avons affaire à un recueil de nouvelles où les enquêtes proposées sont à tout à fait originales et différentes les unes des autres. Hercule Poirot, le détective belge, doit résoudre des meurtres - son passe-temps favori, mais il doit également régler des affaires de vols, de disparitions inquiétantes, de héritages compromis, etc.
La nouvelle qui m'a particulièrement plu est "L'Affaire du testament disparu" : l'intrigue est inhabituelle et le mot de la fin cocasse!

Malgré tout, je dois avouer que j'ai une nette préférence pour le format roman. L'inconvénient de la nouvelle est qu'elle oblige Agatha Christie à aller très vite pour boucler son affaire. Dès les premières lignes, l'auteur met la situation en place puis quelques pages plus loin Hercule Poirot nous livre déjà les résultats de son enquête. Le lecteur n'a donc pas le temps de trouver lui-même le fin mot de l'histoire ("essayer" serait le terme plus exact^^). Quel dommage alors qu'Agatha Christie manie si bien l'art du suspense!
D'autre part, et je crois qu'il faut le souligner, le format nouvelle accentue le côté "imbu de lui-même" de Hercule Poirot et met encore plus en avant la naïveté du capitaine Hastings. Cela peut devenir malheureusement lassant à la longue...

banniere

-> En bref :
#oui :  c'est du Agatha Christie, que dire de plus?
#non : préférence pour le format roman
(ici la résolution des enquêtes est trop rapide & les personnages paraissent trop caricaturés)

© Eloo 04/2013

Posté par Eloo aime lire à 12:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 avril 2013

Meurtre dans le boudoir de Frédéric LENORMAND

meurtre dans le boudoir

Meurtre dans le boudoir de Frédéric LENORMAND
"Voltaire mène l'enquête"
Editions JC Lattès. 2012. 318 p.

Le Saviez-vous? Le premier opus de la série, La Baronne meurt à cinq heures,
a été récompensé par le prix Historia, le prix Arsène Lupin & le prix du Zinc. source : dernière de couverture.

banniere


4ème de couverture :

      "Alors que la publication de ses Lettres philosophiques s'annonce fracassante, Voltaire jure ses grands dieux qu'il ne les a pas écrites - mais s'empêtre à nouveau dans des crimes qu'il n'a pas commis. Un assassin débordant d'imagination s'inspire d'un roman licencieux qui circule sous le manteau pour éliminer ses victimes dans la soie orientale et les loukoums. Soucieux d'amadouer le lieutenant de police Hérault, voilà Voltaire contraint de hanter les maisons de passe, les librairies clandestines, les bureaux de la censure et les parties fines, sur les traces d'un illuminé qui n'a guère plus de pitié pour les philosophes que pour les libertins. L'aide du bon abbé Linant et de la brillante Emilie du Châtelet ne sera pas de trop pour tenter de garder en vie l'esprit le plus pétulant de son siècle."

 

Mon Avis : ♥♥

Dans cette nouvelle enquête mené par Voltaire, les choses se passent... sous la ceinture et sous le comptoir : bienvenue dans les maisons closes et les librairies clandestines! Les romans licencieux se transmettent sous le manteau et les plus hautes personnalités organisent des parties fines, hé oui ne vous y trompez pas, ils étaient loin d'être prudes au 18ème siècle!

Tout comme pour La Baronne meurt à cinq heures, le mélange des genres policier/historique/humour est réussi.
J'aurais peut-être davantage apprécié que l'enquête policière prenne la part belle du roman plus tôt qu'au dernier quart du livre. Mais il semble que celle-ci n'est pas forcément la priorité de l'auteur. Et quelle est-elle me demanderez-vous? Aucune idée, mais je crois surtout que Mr. Lenormand ne se fixe aucune limite et qu'il s'éclate à écrire son livre, tout simplement.
Attention, cela ne veut pas non plus dire qu'il écrit n'importe quoi! L'auteur n'en ait pas à son premier roman historique et on peut se fier aux informations qu'il nous livre! Par contre, le personnage de Voltaire ressemble tellement à une caricature que l'on est en droit de se demander s'il était vraiment comme ça ou si Frédéric Lenormand a prit quelques libertés...
Un dernier mot sur l'humour (comme ça on aura fait le tour) : l'histoire est vraiment décalée et m'a donné le sourire du début à la fin. Maintenant, j'attend encore de cet auteur qu'il réussisse à m'arracher un éclat de rire!

Tant pis si je passe pour une éternelle insatisfaite, notez bien que j'ai tout de même vraiment apprécié cette lecture détente! Cette saga - avec son mélange des genres - est ambitieuse et Frédéric Lenormand s'en sort plutôt bien. J'ai hâte de découvrir la troisième aventure de Voltaire qui est sorti cette année (=mars 2013) et qui s'intitule Le Diable s'habille en Voltaire.

banniere

-> En bref :
#oui : mélange des genres réussi, belle plume, histoire originale et décalée
#non : /

© Eloo 04/2013

Posté par Eloo aime lire à 18:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 février 2013

Le Crime du golf d'Agatha CHRISTIE

le_cri10

Le Crime du golf d'Agatha CHRISTIE
Editions Le Livre de Poche. 2005. 219 p.
Première édition : 1923

banniere

Le Saviez-vous? Agatha Christie "écrivit [ce roman] peu de temps après une affaire criminelle qui avait défrayé la chronique en France. Des hommes masqués s'étaient introduits dans une maison, avaient tué le propriétaire, ligoté et bâillonné son épouse. La belle-mère était également morte, mais étouffée par son dentier. Le récit de l'épouse fut contesté. On insinua qu'elle avait assassiné son mari et qu'elle avait été ligotée ensuite par un complice."
Source :
Les Années 1920-1925 / Agatha Christie. Ed. Le Masque. 1991.

 

Synopsis :

      "Une fois n'est pas coutume, cette enquête d'Hercule Poirot nous mène en France d'où M. Renauld - un monsieur qui semble avoir des moyens - a lancé un SOS impérieux au détective. Une limousine attendra Poirot et son ami Hastings à Calais... Mais à Calais, point de limousine : c'est que M. Renauld a été assassiné dans la nuit. On l'a trouvé lardé de coups de couteau dans le dos, au fond d'une tombe ouverte, creusée dans un terrain de golf... L'enquête ne sera pas facile : M. Renauld était bien discret sur son passé en Amérique du Sud ; et bien mystérieuses sont les deux femmes qui, aux dires des domestiques, le rencontraient souvent le soir... Mais Poirot est là, furetant partout, à récolter le moindre indice..."

 

Mon Avis : [Classique]

Une fois de plus, la reine du crime a réussi à m'entourlouper!
Pour la seconde enquête d'Hercule Poirot, Agatha Christie nous offre une intrigue encore plus poussée et recherchée, en comparaison avec La Mystérieuse affaire de Styles (première enquête de Mr Poirot). L'auteur a prit définitivement ses marques dans le genre du policier et on sent par avance qu'elle va encore beaucoup nous gâter.

Le fait que le narrateur soit une tierce personne et non Hercule Poirot me plaît beaucoup. C'est donc le capitaine Hastings, ami et colocataire du détective qui nous raconte leurs aventures. Il s'agit d'un personnage haut en couleurs, tout à fait attachant, mais qui visiblement n'y connaît rien en matière de crime ce qui le rend très drôle. Hercule Poirot doit donc sans cesse lui expliquer l'avancement de son enquête, et  de cette manière sans le savoir il l'explique aussi aux lecteurs du roman!
Si Agatha Christie nous perd en conjecture, ce cher Monsieur Hastings y est pour beaucoup! Il croit toujours deviner le meurtrier et maîtriser le fin mot de l'histoire, et ainsi il nous mène à de fausses pistes et nous pousse à soupçonner des meurtriers tout à fait innocents!

Le Crime du golf m'a tenu en haleine de la première à la dernière page. Il est loin d'être le roman le plus connu de dame Agatha et pourtant il vaut franchement le coup!

banniere

-> En bref :
Cest un #oui total!
#non : /

  © Eloo 02/2013

Posté par Eloo aime lire à 11:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 septembre 2012

La Baronne meurt à cinq heures de Frédéric Lenormand

la-baronne-meurt-a-cinq-heures

La Baronne meurt à cinq heures de Frédéric Lenormand ♠
"Voltaire mène l'enquête"
Editions JC Lattès. 2011. 331 p.

 

4ème de couverture :

      "Qui a osé assassiner la baronne chez qui Voltaire coulait des jours heureux? En ce froid février 1733, c'est la rue qui attend notre philosophe (ou pire, la Bastille!). Il lui faut donc retrouver le criminel sans délai avant que celui-ci ne s'en prenne à d'autres honnêtes gens - à lui-même, par exemple. Heureusement, avec l'aide providentielle d'Emilie du Châtelet, Voltaire ne manque pas de ressources. Brillante femme de sciences, enceinte jusqu'au cou, celle-ci va l'accompagner dans son enquête où les subtilités féminines triompheront bien souvent de la philosophie. Ensemble, ils devront affronter de redoutables héritières en jupons, des abbés benêts et des flûtistes sanguinaires, décrypter des codes mystérieux, et surtout échapper à un lieutenant général de police prêt à embastiller Voltaire au moindre faux pas..."

 

Mon Avis : ♥ ♥ ♥

Mon avis ira droit au but - inutile d'ajouter des fioritures et autres ronds de jambes, je laisse ça à Voltaire! -, l'essentiel étant que j'ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman.

Le point fort de La Baronne meurt à cinq heures est le mélange réussi des genres : l'intrigue policière et l'humour de l'auteur font bon ménage, et le fait que l'auteur choisisse un contexte historique particulier rend le tout encore plus sympathique.
La résolution du meurtre est à l'image du roman tout entier : décalé. Même si l'auteur semble bien s'éclater, il n'empêche pas que son intrigue est rondement bien mené. Encore un policier comme je les aime : rien de trop glauque ou effrayant, mais une énigme passionnante à résoudre. J'ai eu des soupçons, mais je me suis surtout fait balader. C'est donc réussi! 

En plus d'utiliser en fond une période historique précise, Frédéric Lenormand met en scène des personnages ayant réellement existé (Voltaire, la Baronne de Fontaine-Martel, la Marquise du Châtelet, etc.). Je ne sais pas dans quelle mesure les informations historiques qu'il nous donne sont véridiques ; mais je crois que dans le doute il ne faut pas trop s'y fier : de toute évidence le but premier de l'auteur est de nous divertir, pas de nous informer. Il a choisit un contexte historique qu'il connaît et des personnages qui ont existé pour bâtir son intrigue qui est à mon sens complètement fictive.

Je vous conseille ce roman si vous appréciez les polars-historiques-humouristiques-sans prises de tête!

© Eloo 09/2012

Posté par Eloo aime lire à 10:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 août 2012

La Mystérieuse affaire de Styles d'Agatha CHRISTIE

agatha christie

La Mystérieuse affaire de Styles d'Agatha CHRISTIE
Editions Feryane (gros caractères). 2004. 354 p.
Première édition : 1920 

 

4ème de couverture :

      "Une nuit de juillet, dans la demeure de Styles, Emily Inglethorp meurt brutalement. Empoisonnement à la strychnine, conclura l'autopsie...
Qui donc a voulu la mort de la riche Emily? Son jeune mari, dont tous se méfient? Les fils de son premier époux, par crainte de voir l'héritage leur échapper? Ou un autre proche de cette femme dynamique et très entourée? Comment l'assassin a-t-il pu faire absorber le poison à la victime, en pleine nuit, alors qu'elle était enfermée dans sa chambre?
Ne négligeant aucun indice, l'inspecteur Hercule Poirot, en résidence dans la région, mène l'enquête de main de maître. Pour notre plus grand plaisir, sous la plume talentueuse d'Agatha Christie."

 

Mon Avis : [Classique]

Voici donc ma première rencontre avec la grande dame du polar Agatha Christie. Pour que cela se fasse dans les meilleures conditions possibles, j'ai choisi de lire son premier roman, qui est également la mise en scène de la première enquête d'Hercule Poirot.

La complexité de l'intrigue parfaitement maîtrisée par Dame Agatha m'a époustouflé. L'auteur nous balade complètement, nous donnant par-ci par-là des indices qui peuvent à la fois nous aider et nous induire en erreur. J'ai aimé être perdue jusqu'à la découverte du coupable et l'explication qui s'en suit.

Moi qui ne suis pas une grande adepte du genre policier, je crois que j'ai trouvé ce qui me convient. Ici, pas d'assassin complètement malade, pas de meurtres où les descriptions nous arrachent presque un haut-le-coeur,... et surtout même pas peur! Tout l'intérêt réside dans la recherche du coupable grâce aux indices qu'il a pu laisser lui échapper. Dans La Mystérieuse affaire de Styles, pas de meurtres en série glauques & flippants donc, juste une mémé un peu trop riche qui se fait assassiner par une des nombreuses personnes qui vit avec elle. Mais qui? J'aurais juste un petit bémol à noter à ce sujet (parce que j'aime râler, disons-le clairement)  : j'ai trouvé que les personnages n'étaient pas très suspicieux ni très inquiets alors qu'ils savent bien que le coupable se trouve sous le même toit qu'eux (moi je ne dormirais plus la nuit quoi!). Même si visiblement, le coupable n'avait qu'une seule cible...

Une très belle découverte et même un coup de ; j'ai adoré entrer dans l'univers d'Agatha Christie et j'ai hâte de lire la suite des aventures d'Hercule Poirot! (la psycho-rigide-hyper-maniaque que je suis veut continuer dans l'ordre, avec la deuxième enquête de Poirot nommé Le Crime du golf. Oui, un point c'est tout - mais il faut juste que je me la procure^^)

 

© Eloo 08/2012

Posté par Eloo aime lire à 10:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 octobre 2011

La Disparition d’Anastasia Cayne de Gregory GALLOWAY

La_disparition_dAnastasia_Cayne_de_Gregory_Galloway_Ed_Wiz_Albin_Michel

La Disparition d’Anastasia Cayne de Gregory GALLOWAY

Edition Albin Michel - Coll. Wiz Suspense. 2008. 361 p.

 

4ème de couverture :

      "Anna Cayne préfère qu’on l’appelle Anastasia, aime Houdini le prestidigitateur, élabore des codes secrets et des énigmes, s’habille tout en noir et passé son temps à écrire de fausses nécrologies sur les habitants de la ville. Quand je suis tombée amoureux d’elle et qu’elle a mystérieusement disparu, j’ai commencé à recevoir des messages codés que seule Anastasia aurait pu m’envoyer…"

 

Mon avis : ♥

Ce résumé annonçait vraiment du bon : une fille bizarre et un garçon amoureux, une disparition, une enquête policière, du suspense, et peut-être même du surnaturel. Pour une fois, un livre n’a pas attendu longtemps sur mon étagère avant que je daigne l’ouvrir… Malheur à moi, il m’a fallu plus d’un mois pour en venir à bout ! Vous imaginez le nombre de livres que j’aurais pu lire à sa place dans un même temps donné ?

Pourtant ça commençait bien : les phrases sont bien tournées, les descriptions intéressantes et l’auteur a globalement un style agréable. Alors quoi me direz-vous ? Hé bien il rame dans la choucroute le p’tit ! C’est lent, on a l’impression de ne pas avancer. On s’attend a dû suspense et de l’action, et pendant plus de la moitié du roman, l’auteur nous parle de la rencontre puis de la relation amoureuse entre le narrateur et Anna. On a presque envie de l’interpeller pour lui dire : « Hé c’est quand qu’elle disparait ? ». Dans cette première partie, le point intéressant est les fausses nécrologies écrites par Anna ; c’est une idée très originale qui m’a plu… Mais son utilisation s’avère assez rapidement superficiel et c’est vraiment dommage… comme si Gregory Galloway a eu cette idée géniale mais n’a jamais su quoi faire avec.

Enfin, Anna disparait ! C’est presque un soulagement jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’il ne se passe pas vraiment plus de choses. Sa disparition est très théâtrale –digne d’Anna- mais ensuite l’enquête policière n’avance guère. Ca énerve le narrateur (on n’apprend jamais son nom… je crois) –nous aussi- alors il décide de tenter le tout pour le tout en se rendant à une émission de télé mettant en scène un médium qui aide le public. Il n’y croit pas trop, mais pourquoi pas. Là aussi l’idée est intéressante, et on a presque du suspense… pendant cinq minutes. Et puis finalement, on lit la dernière page du roman, on se dit que l’on va être récompensé de nos efforts… mais rien. On n’apprend rien. Si, que cette expérience a permit au narrateur de grandir, mais personnellement ça ne m’a pas suffit. A la base, c’est censé être un roman policier, non ?

Une grosse déception. Une belle écriture, des idées originales mais un roman qui ne tient pas ses promesses.

 

© Eloo 10/2011

Posté par Eloo aime lire à 18:25 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,