27 novembre 2017

Phobos : Il est trop tard pour regretter (t.1)

 

phobos,-tome-1---les--phemeres-640387-264-432

Phobos : Il est trop tard pour regretter (t.1) / Victor DIXEN
Editions Robert Laffont. Collection R. 2015. 432 p.

→ J'ai emprunté ce roman à ma soeur.

 

4ème de couverture :

"Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.

Il veulent marquer l'Histoire avec un grand H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l'amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

C'est un évènement très spécial qui m'a conduit à découvrir cette histoire. Non pas que je n'avais pas envie de lire Phobos avant. Mais ce premier tome a eu un tel succès dès sa sortie que je m'étais dit qu'il n'avait pas besoin de moi pour faire sa promotion et que j'avais bien le temps de le lire plus tard. Cela me fait sourire aujourd'hui alors que je participe au lancement de la sortie du quatrième tome, Phobos : Il est trop tôt pour respirer (voir la vidéo ci-dessous).

Evidemment j'ai lu ce roman avec un regard particulier. Il fallait absolument que je m'imprègne de l'atmosphère, de l'ambiance, de l'état d'esprit des personnages - et plus spécifiquement de celui de Kelly. Malgré tout, je vous donne aujourd'hui mon avis le plus objectif possible, comme toujours. Je trouve que Phobos est une très bonne dystopie pour adolescents, qui entraîne de nombreuses pistes de réflexion sur notre monde actuel (et futur?).

Dès les premières lignes, Victor Dixen met son lecteur au parfum et lui dévoile tous les tenants et aboutissants du système. Bref, on a là un point de vue omniscient que j'ai trouvé très intéressant. Nous suivons alors plusieurs groupes de personnages, chacun détenant une partie seulement des informations. J'ai particulièrement aimé suivre le parcours d'Andrew Fisher et de Harmony McBee, deux personnages secondaires qui, je l'espère, se dévoileront davantage au fil de l'histoire.

Phobos est un roman équilibré et rythmé, dont les pages se tournent très vite. Finalement mon seul bémol est à l'attention de certains prétendants un peu trop fleurs bleues à mon goût, et qui pensent que tomber amoureux en quelques minutes est complètement normal. C'est pourquoi j'ai d'ailleurs particulièrement apprécié la psychologie et le caractère de Léonor, le personnage principal. Son côté "machine à certitudes" - pour paraphraser l'auteur, l'a rend authentique.

J'ai vraiment hâte de connaître la suite de l'aventure, c'est pourquoi j'ai enchaîné directement avec la lecture du deuxième tome, Phobos : Il est trop tard pour oublier ; vous aurez donc de ses nouvelles très vite!

 

© Eloo 11/2017

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


23 octobre 2016

Memorex

 

memorex blog

Auteur Cindy VAN WILDER Editions Gulf Stream Collection Electrogène (Thriller)
Date de parution 2016 / 403 p.

→ Ce livre m'a très gentiment été prêté par Gaëlle de la chaîne Booktube Lanylabooks.

 

4ème de couverture :

      "2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l'île familiale. Un an qu'Aiki, son frère jumeau, son complice de toujours, s'est muré dans une indifférence qui la fait souffrir. Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l'île : c'est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancoeurs que Réha ressasse depuis un an. Au coeur de l'énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥♥ Lecture coup de coeur!

Quelle lecture! Je vous enlève tout suspense quant à mon ressenti par rapport à ce livre, mais je me devais de remercier Cindy Van Wilder pour ce moment passé en compagnie de Memorex, dès les premières lignes de cet article! J'avais déjà lu du même auteur le premier tome de la série Les Outrepasseurs, une bonne lecture mais qui ne m'avait pas fait sauté au plafond. Mais alors là... Un vrai coup de coeur.

Ce roman à destination des ados-adultes mêle thriller et science-fiction pour nous faire vivre un moment intense. J'ai d'ailleurs ressenti une petite frustration car j'ai commencé à lire Memorex à un moment où je n'avais pas forcément beaucoup de temps à consacrer à la lecture... Ce livre a un tel goût de reviens-y que je crois que si j'avais pu, je l'aurai lu d'une traite, tant son intrigue est addictive, les rebondissements nombreux et le rythme soutenu. Une très grande partie de ce roman se passe dans un temps donné très court, ce qui pousse à tourner les pages encore plus vite.

Au-delà du suspense insoutenable, j'ai adoré les différentes facettes des personnages que nous découvrons au fur et à mesure de l'histoire. Sans oublier la thématique abordée qui fait vraiment froid dans le dos. La plume de Cindy Van Wilder m'a paru grandi depuis Les Outrepasseurs, je l'ai trouvé plus sûre et très agréable à lire.

Je ne vais pas épiloguer davantage : lisez-le!

 

memorex
Memorex sur la Fnac.com

© Eloo 10/2016

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juillet 2016

I.R.L.

 

IMG_3336 

Auteur Agnès MAROT Editions Gulf Stream Collection Electrogène Date de parution 2016 / 444 p.

→ Ce livre m'a très gentiment été offert par la maison d'édition Gulf Stream.

 

4ème de couverture :

      "Je lève la main jusqu'à mon visage, laisse échapper un cri. A chacun de mes doigts, à chacune de mes phalanges, un filin brille sous le soleil timide qui pénètre dans la pièce. Je traverse la paroi aussi facilement qu'on soulève un rideau, les mains déjà tendues en avant. Au moment où mes doigts se posent sur le pavé tactile où brillent des boutons multicolores, je suspends mon geste, pétrifiée par l'angoisse. Je m'appelle Chloé Blanche et j'ai grandi à Life City. Comme tous les habitants, j'ignorais que nous étions filmés en permanence. J'ignorais que nous étions un divertissement pour des milliers de foyers. J'ignorais que nous étions les personnages de Play Your Life, l'émission qui fait fureur hors de City Life, IRL. J'ignorais surtout à quel point nous étions manipulés. Puis j'ai rencontré Hilmi, le nouveau à la peau caramel. Le garçon qui faisait battre mon coeur, mais que ceux qui tirent les ficelles ne me destinaient pas. C'est ainsi que j'ai découvert ce que nous étions, à Life City : les personnages d'un immense jeu vidéo."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une lecture qui ne m'a pas fait vibrer...

Il y a quelques mois maintenant, j'avais reçu des e-mails très intrigants de la part de la maison d'édition Gulf Stream. A la fois menaçants, inquiétants et avertissants... Il s'agissait d'un teasing réussi! J'étais alors très impatiente de lire ce nouveau roman d'Agnès Marot, qui me permettait du même coup de découvrir sa plume.

"Ouvre les yeux. Regarde ton environnement, essaie de comprendre comment il fonctionne".

Ce roman traite de nombreux sujets qui portent à réflexion : les dérives possibles des nouvelles technologies, l'enfermement dû aux écrans, la liberté de soi et des autres, le libre arbitre, les apparences, les inégalités sociales, la fan attitude, et j'en passe. Pour cela, je tire mon chapeau à l'auteur qui a su capter l'attention de ses lecteurs sur des thématiques sérieuses et ô combien d'actualité, tout en proposant une histoire divertissante.

L'auteur a fait le choix ambitieux de mélanger les temporalités tout au long de son roman. Un choix tout à fait louable, mais qui m'a fait un peu perdre le fil au début. Se situer sur l'échelle du temps à chaque chapitre, voire à chaque paragraphe, demande une certaine concentration (pour info, lire une partie de ce roman dans un aéroport n'est pas chose aisée, j'ai testé pour vous^^). De plus, cela diminue grandement le suspense de l'intrigue. Cela ne constituera pas une gêne pour tous les lecteurs, mais personnellement je pense que cela a eu une incidence sur mon rythme de lecture. J'ai eu l'impression de savoir à l'avance ce qui allait se passer les pages suivantes et du coup j'ai manqué d'empressement pour arriver à la fin.

J'ai été très lente pendant ma lecture, clairement. Pour la raison évoquée plus haut et peut-être aussi parce que je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages. Je les ai trouvés intéressants mais c'était comme si je les observais de loin, allez savoir pourquoi. Chloé a toutefois su me toucher à l'approche du dénouement final. Pour finir, une courte phrase sur la plume d'Agnès Marot, qui ne m'a pas forcément fait vibrer, mais qui a le mérite d'être facile et agréable à lire.

 

Couv_IRL_330

I.R.L. sur la Fnac.com

© Eloo 07/2016

Posté par Eloo aime lire à 10:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

06 février 2016

Zombie ball

CVT_Zombie-ball_3303

 

Auteur : Paolo BACIGALUPI
Editions : Au Diable Vauvert
Date de parution : 2013
312 p.

 

4ème de couverture :

      "Comment stopper une invasion de zombies avec des battes de baseball?
Rabi, Miguel et Joe jouent près de l'abattoir de la ville. Il s'en dégage une terrible puanteur. Les adolescents mènent l'enquête et découvrent que l'alimentation toxique des vaches les transforme en zombies! Les fast-foods de la région regorgent de burgers contaminés..."
Une apocalypse pleine d'humour pour apprendre à manger bio et à dégommer du zombie!"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

Je ne sais pas vous, mais je trouve ce résumé très prometteur. Moi qui ne suis absolument pas attirée par les histoires de zombies, j'ai même décidé de faire une exception.

Cela dit, je trouve que la quatrième de couverture induit un peu en erreur : certes des vaches-zombies appellent forcément à des scènes cocasses voire absurdes, mais de là à dire que ce roman est plein d'humour... A mon sens une formulation de ce type aurait été plus appropriée : un roman à l'allure déjantée qui se révèle très engagé (ça sonne bien, non?!). Car oui, nous avons là entre les mains un roman très intelligent.

Si on lit entre les lignes, on se rend vite compte que l'auteur utilise son histoire pour dénoncer l'élevage intensif. La description du lieu de vie des vaches fait serrer les dents, sans parler de leur nourriture composée ici de déchets et de médicaments. Mais d'autres sujets tiennent à coeur à Paolo Bacigalupi : l'immigration et les sans-papiers, le racisme, la corruption, l'argent plus fort que tout,... entre autres.

Ce roman est classé est en science-fiction mais, si on occulte la présence des zombies, on pourrait transposer cette histoire à notre société actuelle et c'est à mon sens le plus effrayant. L'auteur semble vraiment vouloir nous mettre en garde, et personnellement je suis assez d'accord avec son raisonnement.

Finalement, les zombies sont une thématique assez secondaire du roman donc si c'est ce que vous aimez en littérature, passez votre chemin. Paolo Bacigalupi s'en sert avant tout d'excuse pour écrire une histoire qui fait réfléchir sur notre façon de vivre aujourd'hui. Par contre rassurez-vous, nous n'évitons pas les descriptions dégeu' d'attaques de zombies, pour mon plus grand déplaisir.

La chute de Zombie ball est au top, et j'ai adoré le dénouement. Je vous conseille ce roman qui ne paie pas de mine mais qui en vaut vraiment la peine.

Zombie ball sur la Fnac.com

© Eloo 02/2016

Posté par Eloo aime lire à 12:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 octobre 2015

La Sélection (t.4) : L'Héritière

Lhéritière

 

Auteur : Kiera CASS
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2015
413 p.

 

4ème de couverture :

      "Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.
A dix-huit ans, la princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d'Etat, la princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illeá..."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Cela n'arrive pas très souvent sur ce blog mais aujourd'hui je vais vous relater une mésaventure livresque. Je me dois d'être honnête et de vous dire que j'appréhendais beaucoup cette lecture. Je ne comprenais pas bien pourquoi l'auteur Kiera Cass avait écrit un quatrième tome à une série qui ne devait être au départ qu'une trilogie.

Revenons un peu en arrière... Les trois premiers tomes de La Sélection m'avait beaucoup plu. Je trouvais que cette histoire avait pas mal de défauts et je reprochais à l'auteur une plume quelconque, mais je m'étais laissée embarquer malgré tout. J'avais pris cette dystopie pour ce qu'elle était vraiment, à savoir une romance, et je pardonnais le peu d'exploitation que l'auteur faisait des rénégats et de leur rebellion. J'étais très attachée aux personnages, au caractère bien trempé d'America et à la douceur de Maxon, aux facéties des femmes de chambre et à la fidélité de Marlee. La Sélection était pour moi une lecture détente comme on en a besoin de temps en temps. C'est dit.

On peut dire que les trois premiers tomes forment un premier cycle, et que le quatrième tome marque le début d'un second. Avec l'Héritière, nous repartons pour une nouvelle Sélection qui m'est apparue comme une pâle copie de la première, en vraiment moins bien. L'auteur semble s'être débattue pour créer un maximum de différences mais celles-ci tombent un peu à plat.

Cette fois-ci, la Sélection est menée par une jeune femme, Eadlyn, la fille d'America et de Maxon. Le moins que l'on puisse dire est que nous avons affaire à l'une des pires anti-héroïnes qu'il m'ait été donné de rencontrer. L'auteur a voulu la rendre détestable et elle a réussi au delà de toute espérance : il est impossible de s'attacher à ce personnage si méprisant et imbu de lui-même. En bref, Eadlyn m'a beaucoup irrité.

Pour remplacer la rebellion des rénégats de la première trilogie, nous avons droit à un soulèvement du peuple suite à l'abollition des castes. J'ai trouvé cette raison pour justifier le lancement de la nouvelle Sélection totalement absurde et le peu de développement de ce pan de l'histoire est de plus en plus décevant. Il y a également un manque flagrant de crédibilité au niveau des évènements, qui se succèdent rapidement et qui m'ont rendu totalement indifférente.

Mais finalement ce qui m'a le plus chagriné, c'est l'évolution de certains personnages qui les rend méconnaissables. America a un caractère très effacé qui ne lui ressemble absolument pas, la malicieuse May passe désormais pour une croqueuse d'hommes et Marlee s'est transformée en mère poule étouffante. Bof.

Vous l'aurez compris, je ne vous conseille absolument pas de tenter l'expérience "La Sélection 2.0". Personnellement, je regrette de ne pas m'être contentée de la trilogie initiale afin de rester sur une note positive.

© Eloo 10/2015

Posté par Eloo aime lire à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 mars 2015

La Sélection - Histoires secrètes

sélection bonus

 

Le Prince et le Garde
Auteur :
Kiera CASS

Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2014
248 p.

→ Challenge Pioche ton addiction! #5 : Sois tu me lis, sois tu te débarasses de moi!

 

4ème de couverture :

      "Ce hors-série exceptionnel vous propose une plongée fascinante dans le coeur et l'esprit de Maxon et d'Aspen, les deux jeunes hommes qui se livrent bataille pour conquérir America Singer.
Avant qu'America n'arrive au Palais pour la Sélection, il y avait déjà une fille dans la vie de Maxon. La nouvelle Le Prince s'ouvre sur la semaine précédant l'arrivée des trente-cinq candidates et suit Maxon lors de la première journée de compétition.
Elevé en tant que Six, Aspen Leger n'aurait jamais imaginé intégrer un jour la très réputée Garde royale affectée au Palais. A travers le quotidien d'Aspen, la nouvelle Le Garde lève le voile sur cet univers très fermé auquel America n'aura jamais accès...
Ce recueil regorge de bonus : une scène coupée, les play-lists des deux premiers tomes, et des révélations en cascade!"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Cela faisait maintenant plusieurs mois que j'avais lu L'Elue, le troisième tome de la saga La Sélection. Or je ne m'étais toujours pas penchée sur le petit roman bonus qui avait été publié à la même date. C'est enfin chose faite et sans surprise, il ne s'est pas produit de grandes étincelles.

J'ai toujours largement préféré le personnage de Maxon à Aspen et pourtant j'ai trouvé que Le Garde était nettement la plus intéressante des deux nouvelles proposées dans ce recueil. J'avais déjà écrit un article complet concernant la nouvelle Le Prince que j'avais téléchargé sur ma liseuse et que j'ai déjà lu ; je vous propose d'aller le lire directement pour connaître mon avis. Très rapidement : je lui reproche de ne rien nous apprendre de vraiment neuf. Pour moi, cette nouvelle n'apporte rien au lecteur.

La nouvelle concernant Aspen est plus intéressante car elle nous ouvre les portes du Palais et nous permet de découvrir des choses que nous n'avons jamais vu à travers les yeux d'America dans la série. De plus, on perce enfin la carapace d'Aspen, on comprend mieux ses choix et la valeur de ses sentiments.

Pour ce qui est du reste des bonus, j'ai trouvé l'interview de l'auteur sympathique. On ne peut pas vraiment parler de révélations mais Kiera Cass a de l'humour et le sens de la répartie.  Les arbres généalogiques proposés ensuite nous prouvent que l'auteur a fait des recherches et qu'elle n'a rien laissé au hasard, même si on est encore très loin d'autres univers livresques plus poussés. Pour finir, je n'ai pas trouvé grand intérêt à connaître les musiques qui ont bercé l'écriture des deux premiers romans de la saga mais il s'agit là de sensibilité tout à fait personnelle.

Ce livre bonus est agréable à lire mais il n'est de loin pas indispensable, même lorsqu'on est un fan de la série.

mon avis en vidéo

© Eloo 03/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juillet 2014

0.4

0_4

 

Auteur : Mike A. LANCASTER
Editions : Nathan
Collection : Blast
Date de parution : 2011
254 p.

 

Le Saviez-vous? 0.4 est un tome 1 et malheureusement Nathan n'a pas publié la suite ; vous ne pouvez donc trouver second tome 1.4 qu'en VO. J'ai contacté l'éditeur via sa page facebook Lire en live pour savoir s'il comptait publier 1.4 un jour, mais ma question est restée jusqu'alors sans réponse...

 

4ème de couverture :

    "Quand ils se sont réveillés, leurs amis, leurs parents, leurs voisins, tout le monde avait changé. Tout le monde, sauf eux Quatre."

 

Pourquoi Nina m'a choisi cette lecture :

nina 04 v

Le Blog de Nina

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

J'avais acheté ce roman en librairie il y a trèèèès longtemps, sur un coup de tête, et il aurait pu rester encore un moment dans ma PAL si Nina ne l'en avait pas sorti. Du coup je ne m'attendais pas à grand chose avec ce livre, et j'ai été très agréablement surprise.

0.4 propose une première plongée dans la SF aux jeunes dès 11 ans, et elle ne peut être que réussie. Même pour moi qui suis habituée à des romans plus adultes dans ce genre, ce fut une très bonne lecture, entrainante et pleine de suspense. C'est bien simple, j'ai lu ce livre d'une traite. On ne voit pas venir la chute, tout n'est que découverte et surprise au fil des pages et aux côtés des quatre personnages principaux.

Justement parlons-en rapidement de ces personnages principaux : Mike A. Lancaster ne suit pas les codes traditionnels du roman jeunesse qui veulent que tous les personnages principaux soient des enfants. Ici, nos quatre personnages sont deux jeunes ados et deux adultes. J'ai trouvé ce choix surprenant et en définitive plutôt cool. Il montre que lors d'une situation totalement inédite, les adultes ne sont pas plus avancés que les plus jeunes et tout aussi démunis.

La couverture est très représentative de l'histoire, dommage qu'elle ne soit pas plus engageante : ce roman mérite qu'on s'y arrête.

© Eloo 07/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 juillet 2014

Divergente (t.3)

divergente3

 

Auteur : Veronica ROTH
Editions : Nathan
Date de parution : 2014
460 p.

 

→ la Minute je-raconte-ma-vie-sur-Facebook :

eloobooks statut divergente 3
(clique sur l'image pour l'agrandir)                     Page Facebook 

 

4ème de couverture :

      "Le règne des factions a laissé place à une nouvelle dictature. Triss et ses amis refusent de s'y soumettre. Ils doivent s'enfuir. Mais que trouveront-ils au-delà de la clôture? Et si tout n'était que mensonge?"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

J'ai quasiment lu cette saga d'une traite... Que d'émotions, de mains qui tremblent et qui tournent les pages de plus en plus vite!
Dans ce tome-ci, l'auteur répond à toutes les questions laissées jusqu'alors sans réponse, des origines de la ville de Chicago où vivent Triss et ses amis aux enjeux de la guerre de pureté, en passant par le mystère qui entoure le monde extérieur... J'ai toutefois trouvé ce dernier roman un peu moins crédible que les autres, avec une première partie qui tire parfois en longueur.

La grande nouveauté est l'alternance de chapitres où Triss et Quatre se passent la parole... Et c'est pour le moins perturbant. Tout d'abord parce que nous avons été habituée à n'avoir que Triss en narratrice, mais aussi parce qu'on ne remarque pas de réelles différences entre les pensées des deux personnages. Quatre et Triss s'expriment de la même façon, alors qu'ils n'ont pas du tout la même psychologie ni la même manière d'appréhender les évènements. Pour moi c'est un petit raté de la part de l'auteur, qui n'a pas su assez les distinguer. J'ai dû réapprendre à connaître Quatre, et je dois dire que je le préférais lorsque nous le perçevions à travers les yeux de Triss.

Néanmoins, nous comprenons aisément ce choix narratif lorsque nous arrivons à la fin du roman. Et de la fin, parlons-en (sans spoiler)! Durant la lecture des derniers chapitres, j'ai eu l'impression de nager dans un brouillard et de ne même plus savoir comment je m'appelais. Etait-ce vraiment possible que cela puisse se terminer ainsi? Mes yeux se sont embués, comme cela ne m'arrive que très rarement. Je peux comprendre le choix de Veronica Roth mais je me demande bien où elle a puisé tout ce courage pour arriver à écrire une telle fin.

Pas de mention coup de coeur pour ce tome-ci (vous aurez remarqué ma valse d'hésitations tout au long de cette saga si vous avez lu mes deux précédentes chroniques) car j'aurais tellement voulu une autre fin. Je ne dénigre pas celle-ci, je ne suis pas déçue, mais mon p'tit coeur tout mou en a prit un sacré coup... 

© Eloo 07/2014

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juin 2014

Divergente (t.2)

cv-prov_divergente21


Auteur : Veronica ROTH
Editions : Nathan
Date de publication : 2014
(première édition : 2012)
460 p.


4ème de couverture :

"Le monde de Triss a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs. Triss est rongée par le chagrin et la culpabilité. Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp. Et se battre pour sauver ce qui peut encore l'être."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Cette fois-ci, je note la mention Coup de Coeur car je suis vraiment tombée sous le charme de cette série et de son univers. Tout me plait, c'est aussi simple que ça.

Dans ce second tome, Triss est en plein doute et se remet beaucoup en question. Elle a parfois envie de baisser les bras mais c'est sans compter sa petite flamme intérieure, bien vive, qui veille. C'est une héroïne qui me plait beaucoup, je me sens proche d'elle... Même si je suis loin d'avoir son tempéramment d'Audacieuse!

Depuis la fin du premier tome, la société ne tient plus debout et semble se diriger inéluctablement vers une dictature, ce que Triss refuse fermement, quitte à mettre son couple danger. Dans ce contexte, certains personnages secondaires deviennent de plus en plus complexes, notamment ceux de Christina, Peter et Marcus. Ils évoluent au fil du temps, mettant en avant que rien n'est ni tout blanc ni tout noir. Leur progression est vraiment interessante. 

Veronica Roth se met en danger, entrainant sans cesse ses personnages dans de nouvelles directions. Ce second tome est dans la continuité du tome 1, tout en étant très différent. Ca ne s'arrête jamais, nous sommes tout le temps dans l'action. 

Mention spéciale pour Quatre qui est définitivement un de mes personnages de fiction masculin préféré.
Je vais lire le troisième et dernier tome dès que possible, c'est sûr...

© Eloo 06/2014

Posté par Eloo aime lire à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mai 2014

L'Elue (t.3)

51Hc0SAMyvL

 

Auteur : Kiera CASS
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de publication : 2014
337 p.

 

Le Saviez-vous? Lili Bouquine est en train d'écrire une fanfiction qui se déroule trois mois après la fin des évènements de ce dernier tome. Elle la partage avec nous, n'hésitez pas à aller lire le chapitre un sur son blog...

10403230_280188328828884_1962776903311191724_n

 

4ème de couverture :

     "La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu'elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c'est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux. America n'aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du coeur du Prince Maxon. A quelques jours du terme de la compétition, tandis que l'insurrection fait rage aux portes du Palais, l'heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu'une..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Je ne suis pas du genre 'pressée' en lecture, mais j'avoue : je n'avais qu'une hâte de découvrir ce dernier tome de la trilogie La Sélection! Au point que je l'avais pré-commandé, le truc que je ne fais d'habitude jamais...
Je ne pensais pas que mes souvenirs des tomes 1 et 2 étaient aussi flous mais c'était bel et bien le cas et j'ai mis quelques temps à me replonger dans l'histoire, à resituer toutes les candidates, etc. Mais passé quelques chapitres, j'étais complètement dans le bain et ce tome est peut-être le plus addictif de la saga : très difficile de le lâcher!

Il faut déjà noter qu'il y a beaucoup plus d'actions dans L'Elue que dans les deux autres tomes. Nous retrouvons une America plus déterminée que jamais, et ça fait du bien. Elle sait ce qu'elle veut et pour quoi elle se bat. Elle est tout le contraire du Prince Maxon qui n'a jamais été aussi hésitant que dans ce tome-ci, ses réactions égratignent un peu son image si parfaite et ce n'est pas plus mal. Quant à Aspen, qui n'avait jusqu'à présent pas toujours le beau rôle, il n'a pas été laissé pour compte par l'auteur et prend une place intéressante dans ce dernier roman.

Kiera Cass nous dévoile enfin toutes les facettes de l'univers qu'elle a créé et nous comprenons mieux les enjeux politiques, qui nous échappaient un peu dans les deux premiers volumes. J'ai trouvé des réponses à toutes les questions que je pouvais me poser : selon moi Kiera Cass n'a rien laissé au hasard. Le seul bémol est que j'ai eu un peu de mal à faire la distinction entre les rénégats du sud et du nord, deux groupes antinomiques certes, mais il me fallait à chaque fois me creuser les méninges pour me rappeler qui était qui....

Je ne m'attendais pas à autant de revirements de situation, ce roman est dense et durant ma lecture je ne savais pas du tout à quoi m'attendre pour la fin. Je n'ai rien pu prévoir mais les dernières pages de L'Elue concluent parfaitement cette saga. Vous le savez déjà, pour moi Kiera Cass n'éblouit pas par sa plume ; de plus l'intrigue de base ne paie pas de mine (= un prince qui cherche l'amour auprès de 35 candidates sélectionnées, filmé 24/24h, ce n'est pas forcément méga accrocheur). Malgré tout, La Sélection est une trilogie dystopique qui sort de l'ordinaire et où il faut gratter un peu pour finalement tomber sur de belles surprises...

Je vais terminer cet avis en saluant le choix judicieux de la maison d'éditions Robert Laffont qui a gardé les mêmes couvertures que celles en VO, elles sont magnifiques et attirent l'oeil dans ma bibliothèque par leur harmonie.
Je conseille cette trilogie... Et plutôt deux fois qu'une!

© Eloo 05/2014

Posté par Eloo aime lire à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,