12 juin 2017

Phobie

 

miniature phobie

Auteur Sarah COHEN-SCALI Editions Gulf Stream Collection Electrogène (Thriller)
Date de parution 2017 / 400 p.

→ Je remercie les éditions Gulf Stream pour l'envoi de ce service presse.

 

4ème de couverture :

      "Une odeur de moisi. Une cave. L'obscurité totale. Et la peur. La peur qui prend aux tripes. Cauchemar... ou réalité? Anna ouvre les yeux et prend peu à peu conscience qu'elle n'est pas en train de faire le cauchemar récurrent qui la tourmente depuis son enfance, mais qu'elle est bel et bien séquestrée. Qui l'a enlevée ? Le croque-mitaine qui la terrorise depuis qu'elle a cinq ans, ou un homme de chair et d'os ? Chargé d'enquêter sur l'enlèvement de la jeune fille, le commandant Ferreira doit collaborer avec un psychiatre, le docteur Fournier. Son enquête est vite reliée à une autre, celle de la disparition du père d'Anna, onze ans auparavant. Onze années de silence et d'oubli à parcourir. Un voyage à rebours, au cœur d'une mémoire secrète.

Anticipation, horreur, thriller, conte de fée... Les genres se mêlent pour explorer toutes les facettes de l'angoisse."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

J'avais déjà lu Max du même auteur, et celui-ci m'a laissé un souvenir au goût amer. Je l'avais aimé mais je l'avais également trouvé dérangeant à plus d'un titre. Phobie est un roman complètement différent, mais qui m'a plus ou moins fait le même effet. A ceci près que je crois l'avoir tout de même préféré.

Pour tout vous dire, Phobie a été une sacrée surprise. On se lance dans une histoire d'enlèvement puis, au fil des pages, les dés sont sans cesse relancés. Ce qui se cache derrière l'intrigue de départ est effroyable, au point que je n'aurais su l'imaginer. Les dernières lignes de la quatrième de couverture résument bien le tout : un thriller mêlé d'horreur où les contes teintent la réalité.

Sarah Cohen-Scali ajoute un frisson supplémentaire à son roman en utilisant un fait divers réel (qu'elle a arrangé à sa manière) ainsi qu'un organisme existant (le CLICC). Par le biais de ce dernier, l'auteur met en lumière des progrès scientifiques stupéfiants et qui ne m'ont pas du tout mis à l'aise. J'ai eu dû mal à adhérer à la méthode proposée par le docteur Fournier et surtout à cautionner sa façon de procéder avec le commandant Ferreira.

Néanmoins, je ressors bluffée de cette lecture qui a su me convaincre. Si vous aimez les thrillers haletants et un peu tordus, Phobie est la lecture qu'il vous faut. Foncez!

 

CVT_Phobie_4231

© Eloo 06/2017

Posté par Eloo aime lire à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


23 octobre 2016

Memorex

 

memorex blog

Auteur Cindy VAN WILDER Editions Gulf Stream Collection Electrogène (Thriller)
Date de parution 2016 / 403 p.

→ Ce livre m'a très gentiment été prêté par Gaëlle de la chaîne Booktube Lanylabooks.

 

4ème de couverture :

      "2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l'île familiale. Un an qu'Aiki, son frère jumeau, son complice de toujours, s'est muré dans une indifférence qui la fait souffrir. Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l'île : c'est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancoeurs que Réha ressasse depuis un an. Au coeur de l'énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥♥ Lecture coup de coeur!

Quelle lecture! Je vous enlève tout suspense quant à mon ressenti par rapport à ce livre, mais je me devais de remercier Cindy Van Wilder pour ce moment passé en compagnie de Memorex, dès les premières lignes de cet article! J'avais déjà lu du même auteur le premier tome de la série Les Outrepasseurs, une bonne lecture mais qui ne m'avait pas fait sauté au plafond. Mais alors là... Un vrai coup de coeur.

Ce roman à destination des ados-adultes mêle thriller et science-fiction pour nous faire vivre un moment intense. J'ai d'ailleurs ressenti une petite frustration car j'ai commencé à lire Memorex à un moment où je n'avais pas forcément beaucoup de temps à consacrer à la lecture... Ce livre a un tel goût de reviens-y que je crois que si j'avais pu, je l'aurai lu d'une traite, tant son intrigue est addictive, les rebondissements nombreux et le rythme soutenu. Une très grande partie de ce roman se passe dans un temps donné très court, ce qui pousse à tourner les pages encore plus vite.

Au-delà du suspense insoutenable, j'ai adoré les différentes facettes des personnages que nous découvrons au fur et à mesure de l'histoire. Sans oublier la thématique abordée qui fait vraiment froid dans le dos. La plume de Cindy Van Wilder m'a paru grandi depuis Les Outrepasseurs, je l'ai trouvé plus sûre et très agréable à lire.

Je ne vais pas épiloguer davantage : lisez-le!

 

memorex
Memorex sur la Fnac.com

© Eloo 10/2016

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mai 2015

Les Apparences

couv75497486

 

Auteur : Gillian FLYNN
Editions : Sonatine
Date de parution : 2012
573 p.

 

4ème de couverture :

      "Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari, Nick, forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan, leur vie aisée, leur travail dans la presse, pour s'installer dans la petite ville du Missouri où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, celui-ci découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres brisés aux murs et aucune trace de sa femme. L'enquête qui s'ensuit prend vite une orientation inattendue : aux yeux de la police, chaque petit secret entre époux et autres trahisons sans importance de la vie conjugale prennent une importance inimaginable et Nick devient bientôt un suspect idéal. Alors qu'il essaie désespérement de son côté de retrouver sa femme, celui-ci découvre qu'elle aussi lui dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d'autres bien plus inquiétantes. Il serait criminel d'en dévoiler davantage tant l'intrigue recèle de surprises et de retournements."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Je suis sortie de ma zone de confort en lisant un thriller. Je n'aime pas avoir peur, et heureusement ce n'est pas ce sentiment qui m'a poursuivi pendant ma lecture. Je me suis plutôt sentie très mal à l'aise face à l'atmosphère très malsaine de ce roman.

Je dois faire attention de ne pas vous dévoiler trop de l'intrigue car on se fait balader de rebondissements en retournements de situation. On commence la première partie avec l'alternance de deux types de chapitres : la narration de Nick à partir du jour où sa femme a disparu, et le journal intime qu'Amy écrivait avant sa disparition. On se rend compte dès le départ que la description que chaque personnage fait de son couple est complètement différente et on ne sait jamais qui croire. Amy et Nick ont chacun une part d'ombre et des petits secrets bien enfouis qui menacent d'éclater au grand jour. L'enquête piétine, les certitudes ne sont que façades, Nick est le coupable tout désigné... Mais est-ce si simple? Une chose est sûre, on nous ment.

J'ai beaucoup apprécié ce roman bien ficelé où l'auteur ne laisse rien au hasard. Gillian Flynn distille la relation d'Amy et Nick avec doigté et la conclusion finale est implacable. Ce n'est pas le genre de roman que je voudrais lire trop souvent car lorsqu'on referme ce livre, on a tout de même un goût amer dans la bouche. Mais pour les fans de thriller, je suis sûre que Les Apparences comblera toutes vos attentes.

© Eloo 05/2015

Posté par Eloo aime lire à 20:40 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

21 avril 2012

L'Appât de José Carlos SOMOZA

l'appât

L'Appât de José Carlos SOMOZA.

Editions Actes Sud - Coll. Lettres hispaniques. 2011. 409 p.


4ème de couverture :

      "Lever de rideau. Ici une bretelle noire glisse sur une peau diaphane, là des yeux mi-clos quémandent un improbable pardon : parure et posture. Elles charment et abusent les sens, elles disent qui est le maître. Si le grand ordonnateur de ce manichéisme visuel s'appelle Shakespeare, nous ne sommes pas sur les planches du théâtre du Globe mais dans le centre de formation ultramoderne de la police madrilène. Des instructeurs y décryptent les codes élisabéthains, qui placent la satisfaction du désir à l'épicentre de notre psyché. Les agents sont formés à la technique des "masques" : identifier en quelques secondes la nature du désir le plus profond du suspect pour provoquer en lui une overdose du seul plaisir auquel il ne peut résister. On les appelle les "appâts", Diana Blanco est leur meilleur élément.

Quand elle découvre que sa jeune soeur est aux prises avec l'insaisissable Spectateur qui terrifie la ville, elle mène une course contre la montre qui la conduit jusqu'à l'antre du monstre. C'est du moins ce qu'elle croit.

Subversif ? Troublant ? Inventif ? Ingénieux ? C'est Comme il vous plaira. Mais si "Le monde entier est un théâtre", José Carlos Somoza signe ici une magistrale mise en scène."


Mon Avis :  etoile_jaune

De nombreux romans me sont passés entre les mains ce jour-là, et si mon choix s'est rapidement porté sur L'Appât de José Carlos Somoza, c'est à cause de la couverture que je trouve à la fois magnifique et inquiétante. Elle me rappelle l'univers de Tim Burton et les illustrations de Benjamin Lacombe, mais elle est signée de la plume d'une autre artiste talentueuse, Nathalie Shau.

Ce thriller est uchronique : l'histoire se passe dans un temps qui n'existe pas, dans une époque à la fois familière et futuriste, et qui tend parfois vers le fantastique. José Carlos Somoza nous invite dans son monde où l'oeuvre de Shakespeare est à la base de tous les possibles. Dans ses nombreuses pièces et à travers ses personnages, le célèbre dramaturge anglais explore l'être humain sous toutes ses coutures, mettant en avant ses émotions, ses pulsions, ses désirs et ses plaisirs (surtout les moins avouables). Un outil pour José Carlos Somoza qui, loin de se noyer dans l'étendue "shakespearien", nous livre sa curieuse analyse avec persuasion et crédibilité.

Au début, la complexité du travail d'appât et de la théorie du psynome peuvent rendre un peu perplexe. L'auteur prend le temps de nous les expliquer tout au long de son histoire, ce qui peut être frustrant mais qui alimente aussi avec soin le suspense. Et du suspense, il n'en manque pas. José Carlos Somoza nous balade, nous induit en erreur et nous invite sur les mauvais chemins. Il sait tout simplement nous surprendre jusqu'au point final. Mais malgré tout, rien n'ait laissé au hasard, l'intrigue est parfaitement sous contrôle de l'auteur qui ne néglige aucun détail. Et toutes nos questions finissent par trouver leurs réponses.

José Carlos Somoza maîtrise l'art de jouer avec nos peurs et nos nerfs, et il a de toute évidence le goût du spectaculaire. J'ajouterais que c'est à la lecture des dernières pages que le titre de ce roman prend vraiment tout son sens.

Il y a peu d'auteurs qui savent manier les mots au point d'en inventer des nouveaux tout en nous persuadant qu'ils existaient déjà. José Carlos Somoza le fait.

 

© Eloo 04/2012   

Posté par Eloo aime lire à 10:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

16 février 2011

Le tueur des tornades d'Alice BLANCHARD

BLANCHARD

Le tueur des tornades d'Alice BLANCHARD
Édition Belfond - Collection Nuits noires
2005
372 p.


4ème de couverture :


Dans l'œil du cyclone, un tueur se déchaîne… Un suspense terrifiant par Alice Blanchard, la nouvelle reine de l’angoisse.

Après la tempête dévastatrice qui s’est abattue sur l’Oklahoma, le bilan est lourd. La famille Pepper est retrouvée morte dans les décombres de sa maison. Sur place, le shérif Charlie Grover constate que les dépouilles portent de bien étranges blessures. Ce que va révéler l’autopsie dépasse ses pires cauchemars : tous ont perdu la vie empalés sur des débris… que quelqu’un a pris soin d’aiguiser comme des couteaux. Plus effroyable encore, dans la bouche de chaque cadavre, une dent a été arrachée et remplacée par une autre, d’origine inconnue. Quand il apprend que des décès semblables ont été signalés au Texas, Charlie réalise qu’il a affaire à un tueur en série. Seuls à pouvoir lui prêter main-forte : les chasseurs de tornades, ces passionnés assez fous pour se jeter au cœur des tempêtes. Le temps est compté : la saison ne fait que commencer, le tueur peut frapper à tout moment...


Mon avis :

Très bon thriller !

Je suis une très mauvaise lectrice de romans policiers. J’ai rarement envie d’en lire, et quand c’est le cas, je n’accroche pas. Et pourtant oh, miracle !, j’ai lu Le tueur des tornades de bout en bout. L’histoire personnelle de Charlie m’a beaucoup touché et j’ai été prise dans l’enquête au fur et à mesure qu’elle avançait. Suivre les meurtres en direct et apprendre un petit bout de la vie des victimes tout en même temps donne envie de connaître le dénouement et de voir le tueur mis hors d’état de nuire. 

J’ai beaucoup aimé le déroulement du roman : d’abord il y a la mise en situation et la rencontre avec les personnages principaux. Puis des indices sont jetés ça et là et nous mènent sur de fausses pistes. Arrivent ensuite les gros indices qui permettent de deviner inévitablement qui est le tueur. On poirote encore un peu avant d’avoir la confirmation de son nom (histoire de douter encore un peu). Mais l’histoire ne s’achève pas là, la tension monte encore d’un cran,  et l’attente de voir le tueur arrêté est interminable ! Avec la question qui tourne en rond dans la tête : Charlie va-t-il arriver à le stopper avant qu’il ne soit trop tard ?

Roman très bien écrit mais attention, pour les âmes (très) sensibles, mieux vaut s’abstenir. Les descriptions des scènes de crimes sont très détaillées et crues -ça vire parfois dans le gore-.

Grâce à Alice Blanchard, je suis en phase de réconciliation avec le genre policier.

 

Quelques citations :

"- Vous avez pris des photos? - Non, je n'aime pas mettre un objectif entre la tempête et moi. C'est pire qu'un préservatif." Rick p.108.

"- Obéis comme un mouton si tu n'as pas peur d'être malheureuse toute ta vie, mais sinon, suis tes rêves... Viens avec moi." Boone p. 154.

"Je veux assister à la vraie naissance d'une tornade, ajouta-t-elle, sa main réchauffant celle de Charlie. Tu admets ça, toi, qu'une chose aussi subtile, aussi jolie, puisse avoir un effet aussi dévastateur?" Willa p. 194.

Posté par Eloo aime lire à 18:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,