Ewilan 2

La Quête d'Ewilan (t.2) : Les Frontières de glace de Pierre BOTTERO
Editions Rageot. 2004. 284 p.

Le saviez-vous? Si Ewilan apprécie la compagnie du petit chuchoteur, son "papa" Pierre Bottero a, quant à lui, une préférence pour les chats.. De son vivant, il en possédait un qui répondait au doux nom de Mouki. Source

banniere

 

4ème de couverture :

      "Les bras de la goule se refermèrent sur Camille qui poussa un cri de détresse. Un froid terrible la saisissait, figeant ses membres et menaçant de faire exploser son coeur. Camille avait si froid qu'elle aurait hurlé si elle en avait été encore capable. Elle ne sentit pas des bras la saisir, l'envelopper dans des couvertures, la frotter, la masser. Il faisait froid. Vraiment trop froid."

 

Mon Avis : étoile jaune      •Relecture•

Quel plaisir de se replonger dans l'univers d'Ewilan!

Après un premier titre introductif, nous entrons ici dans le vif du sujet : la quête! Les personnages nous sont à présent familiers et nous nous y attachons sans peine. Ensemble, ils forment une belle équipe soudée par l'amitié. Leur voyage va être parsemé d'embûches ; je vous promets que ce tome-ci vous tiendra en haleine du début à la fin!

Je souhaite profiter de ce deuxième tome pour vous parler un peu du personnage d'Ewilan qui est une héroïne comme je les aime. Elle n'est ni trop naïve, ni trop capricieuse. C'est une jeune fille de son âge qui retombe volontiers dans l'enfance mais qui n'en oublie pas moins de prendre ses responsabilités et d'assumer ses choix! Elle a dû caractère, mais il est suffisamment dosé pour qu'elle n'en devienne pas insupportable. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et reste fidèle à ses idées.
En bref, je trouve que des héroïnes comme elle se font trop rares dans les romans ados d'aujourd'hui! Alors chers auteurs, prenez exemple : il est bien plus facile de s'identifier à une héroïne comme Ewilan qu'à une petite gourde qui ne sait pas mettre un pied devant l'autre et qui se fait tourner la tête par deux mâles en puissance! (Et oui, Pierre Bottero nous épargne le triangle amoureux - ce n'était pas encore à la mode lors la parution de la saga - et ça fait franchement du bien!)

 

© Eloo 11/2012