06 février 2016

Zombie ball

CVT_Zombie-ball_3303

 

Auteur : Paolo BACIGALUPI
Editions : Au Diable Vauvert
Date de parution : 2013
312 p.

 

4ème de couverture :

      "Comment stopper une invasion de zombies avec des battes de baseball?
Rabi, Miguel et Joe jouent près de l'abattoir de la ville. Il s'en dégage une terrible puanteur. Les adolescents mènent l'enquête et découvrent que l'alimentation toxique des vaches les transforme en zombies! Les fast-foods de la région regorgent de burgers contaminés..."
Une apocalypse pleine d'humour pour apprendre à manger bio et à dégommer du zombie!"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

Je ne sais pas vous, mais je trouve ce résumé très prometteur. Moi qui ne suis absolument pas attirée par les histoires de zombies, j'ai même décidé de faire une exception.

Cela dit, je trouve que la quatrième de couverture induit un peu en erreur : certes des vaches-zombies appellent forcément à des scènes cocasses voire absurdes, mais de là à dire que ce roman est plein d'humour... A mon sens une formulation de ce type aurait été plus appropriée : un roman à l'allure déjantée qui se révèle très engagé (ça sonne bien, non?!). Car oui, nous avons là entre les mains un roman très intelligent.

Si on lit entre les lignes, on se rend vite compte que l'auteur utilise son histoire pour dénoncer l'élevage intensif. La description du lieu de vie des vaches fait serrer les dents, sans parler de leur nourriture composée ici de déchets et de médicaments. Mais d'autres sujets tiennent à coeur à Paolo Bacigalupi : l'immigration et les sans-papiers, le racisme, la corruption, l'argent plus fort que tout,... entre autres.

Ce roman est classé est en science-fiction mais, si on occulte la présence des zombies, on pourrait transposer cette histoire à notre société actuelle et c'est à mon sens le plus effrayant. L'auteur semble vraiment vouloir nous mettre en garde, et personnellement je suis assez d'accord avec son raisonnement.

Finalement, les zombies sont une thématique assez secondaire du roman donc si c'est ce que vous aimez en littérature, passez votre chemin. Paolo Bacigalupi s'en sert avant tout d'excuse pour écrire une histoire qui fait réfléchir sur notre façon de vivre aujourd'hui. Par contre rassurez-vous, nous n'évitons pas les descriptions dégeu' d'attaques de zombies, pour mon plus grand déplaisir.

La chute de Zombie ball est au top, et j'ai adoré le dénouement. Je vous conseille ce roman qui ne paie pas de mine mais qui en vaut vraiment la peine.

Zombie ball sur la Fnac.com

© Eloo 02/2016

Posté par Eloo aime lire à 12:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


26 octobre 2015

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers

aristote-et-dante-decc81couvrent-les-secrets-de-lunivers

 

Auteur : Benjamin ALIRE SAENZ
Editions : Pocket Jeunesse
Date de parution : 2015
359 p.

 

4ème de couverture :

      "Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers."

Mon Avis : ♥♥♥

J'ai lu l'histoire d'Aristote et de Dante cet été pendant mes vacances en août, donc ça date un peu. Depuis je n'avais toujours pas écrit mon avis, car je n'y arrivais pas, tout simplement. Ce n'est pas plus facile aujourd'hui, mais je m'y mets sinon je ne le ferais jamais.
Lorsque je vous ai parlé de ce livre en vidéo
, mon ressenti était un peu flou et je vous invitais à venir voir mon article de blog, plus complet sans aucun doute. Sauf que... je ne sais toujours pas mettre de mots sur ce roman.

Ne vous méprenez pas, j'ai beaucoup aimé Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers. Il m'a juste manqué le "je ne sais pas trop quoi" qui aurait pu en faire un coup de coeur. Finalement, je crois que le vrai problème, c'est que quoique j'écrive au sujet de cette histoire, j'ai l'impression que je suis sur le point de spoiler. Le résumé ne nous dit rien et moi je n'ai pas envie de vous dévoiler des éléments du livre alors qu'il faudrait vous laisser la surprise.

Donc pour faire court, c'est l'histoire de deux jeunes adolescents d'origine mexicaine qui ne savent pas qui ils sont. Benjamin Alire Saenz nous propose un roman initiatique sur la recherche de soi, sur les sentiments éprouvés et sur le fait de grandir et de devenir un adulte avec les choix et les responsabilités que cela comporte. Je pense vraiment que ce roman peut aider les jeunes gens et je ne cesse de le conseiller. De plus, la plume de l'auteur est à la fois percutante et très poétique, elle nous invite au voyage. Et c'est ce que j'ai préféré il me semble.

Je m'excuse pour cet avis brouillon qui malgré tous ces mots ne dit pas grand chose. Que cela ne vous empêche pas de lire ce livre qui en vaut vraiment la peine.

© Eloo 10/2015

Posté par Eloo aime lire à 13:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

01 octobre 2015

La Sélection (t.4) : L'Héritière

Lhéritière

 

Auteur : Kiera CASS
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2015
413 p.

 

4ème de couverture :

      "Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.
A dix-huit ans, la princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d'Etat, la princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illeá..."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Cela n'arrive pas très souvent sur ce blog mais aujourd'hui je vais vous relater une mésaventure livresque. Je me dois d'être honnête et de vous dire que j'appréhendais beaucoup cette lecture. Je ne comprenais pas bien pourquoi l'auteur Kiera Cass avait écrit un quatrième tome à une série qui ne devait être au départ qu'une trilogie.

Revenons un peu en arrière... Les trois premiers tomes de La Sélection m'avait beaucoup plu. Je trouvais que cette histoire avait pas mal de défauts et je reprochais à l'auteur une plume quelconque, mais je m'étais laissée embarquer malgré tout. J'avais pris cette dystopie pour ce qu'elle était vraiment, à savoir une romance, et je pardonnais le peu d'exploitation que l'auteur faisait des rénégats et de leur rebellion. J'étais très attachée aux personnages, au caractère bien trempé d'America et à la douceur de Maxon, aux facéties des femmes de chambre et à la fidélité de Marlee. La Sélection était pour moi une lecture détente comme on en a besoin de temps en temps. C'est dit.

On peut dire que les trois premiers tomes forment un premier cycle, et que le quatrième tome marque le début d'un second. Avec l'Héritière, nous repartons pour une nouvelle Sélection qui m'est apparue comme une pâle copie de la première, en vraiment moins bien. L'auteur semble s'être débattue pour créer un maximum de différences mais celles-ci tombent un peu à plat.

Cette fois-ci, la Sélection est menée par une jeune femme, Eadlyn, la fille d'America et de Maxon. Le moins que l'on puisse dire est que nous avons affaire à l'une des pires anti-héroïnes qu'il m'ait été donné de rencontrer. L'auteur a voulu la rendre détestable et elle a réussi au delà de toute espérance : il est impossible de s'attacher à ce personnage si méprisant et imbu de lui-même. En bref, Eadlyn m'a beaucoup irrité.

Pour remplacer la rebellion des rénégats de la première trilogie, nous avons droit à un soulèvement du peuple suite à l'abollition des castes. J'ai trouvé cette raison pour justifier le lancement de la nouvelle Sélection totalement absurde et le peu de développement de ce pan de l'histoire est de plus en plus décevant. Il y a également un manque flagrant de crédibilité au niveau des évènements, qui se succèdent rapidement et qui m'ont rendu totalement indifférente.

Mais finalement ce qui m'a le plus chagriné, c'est l'évolution de certains personnages qui les rend méconnaissables. America a un caractère très effacé qui ne lui ressemble absolument pas, la malicieuse May passe désormais pour une croqueuse d'hommes et Marlee s'est transformée en mère poule étouffante. Bof.

Vous l'aurez compris, je ne vous conseille absolument pas de tenter l'expérience "La Sélection 2.0". Personnellement, je regrette de ne pas m'être contentée de la trilogie initiale afin de rester sur une note positive.

© Eloo 10/2015

Posté par Eloo aime lire à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mai 2015

Les Apparences

couv75497486

 

Auteur : Gillian FLYNN
Editions : Sonatine
Date de parution : 2012
573 p.

 

4ème de couverture :

      "Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari, Nick, forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan, leur vie aisée, leur travail dans la presse, pour s'installer dans la petite ville du Missouri où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, celui-ci découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres brisés aux murs et aucune trace de sa femme. L'enquête qui s'ensuit prend vite une orientation inattendue : aux yeux de la police, chaque petit secret entre époux et autres trahisons sans importance de la vie conjugale prennent une importance inimaginable et Nick devient bientôt un suspect idéal. Alors qu'il essaie désespérement de son côté de retrouver sa femme, celui-ci découvre qu'elle aussi lui dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d'autres bien plus inquiétantes. Il serait criminel d'en dévoiler davantage tant l'intrigue recèle de surprises et de retournements."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Je suis sortie de ma zone de confort en lisant un thriller. Je n'aime pas avoir peur, et heureusement ce n'est pas ce sentiment qui m'a poursuivi pendant ma lecture. Je me suis plutôt sentie très mal à l'aise face à l'atmosphère très malsaine de ce roman.

Je dois faire attention de ne pas vous dévoiler trop de l'intrigue car on se fait balader de rebondissements en retournements de situation. On commence la première partie avec l'alternance de deux types de chapitres : la narration de Nick à partir du jour où sa femme a disparu, et le journal intime qu'Amy écrivait avant sa disparition. On se rend compte dès le départ que la description que chaque personnage fait de son couple est complètement différente et on ne sait jamais qui croire. Amy et Nick ont chacun une part d'ombre et des petits secrets bien enfouis qui menacent d'éclater au grand jour. L'enquête piétine, les certitudes ne sont que façades, Nick est le coupable tout désigné... Mais est-ce si simple? Une chose est sûre, on nous ment.

J'ai beaucoup apprécié ce roman bien ficelé où l'auteur ne laisse rien au hasard. Gillian Flynn distille la relation d'Amy et Nick avec doigté et la conclusion finale est implacable. Ce n'est pas le genre de roman que je voudrais lire trop souvent car lorsqu'on referme ce livre, on a tout de même un goût amer dans la bouche. Mais pour les fans de thriller, je suis sûre que Les Apparences comblera toutes vos attentes.

© Eloo 05/2015

Posté par Eloo aime lire à 20:40 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2015

La Sélection - Histoires secrètes

sélection bonus

 

Le Prince et le Garde
Auteur :
Kiera CASS

Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2014
248 p.

→ Challenge Pioche ton addiction! #5 : Sois tu me lis, sois tu te débarasses de moi!

 

4ème de couverture :

      "Ce hors-série exceptionnel vous propose une plongée fascinante dans le coeur et l'esprit de Maxon et d'Aspen, les deux jeunes hommes qui se livrent bataille pour conquérir America Singer.
Avant qu'America n'arrive au Palais pour la Sélection, il y avait déjà une fille dans la vie de Maxon. La nouvelle Le Prince s'ouvre sur la semaine précédant l'arrivée des trente-cinq candidates et suit Maxon lors de la première journée de compétition.
Elevé en tant que Six, Aspen Leger n'aurait jamais imaginé intégrer un jour la très réputée Garde royale affectée au Palais. A travers le quotidien d'Aspen, la nouvelle Le Garde lève le voile sur cet univers très fermé auquel America n'aura jamais accès...
Ce recueil regorge de bonus : une scène coupée, les play-lists des deux premiers tomes, et des révélations en cascade!"

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Cela faisait maintenant plusieurs mois que j'avais lu L'Elue, le troisième tome de la saga La Sélection. Or je ne m'étais toujours pas penchée sur le petit roman bonus qui avait été publié à la même date. C'est enfin chose faite et sans surprise, il ne s'est pas produit de grandes étincelles.

J'ai toujours largement préféré le personnage de Maxon à Aspen et pourtant j'ai trouvé que Le Garde était nettement la plus intéressante des deux nouvelles proposées dans ce recueil. J'avais déjà écrit un article complet concernant la nouvelle Le Prince que j'avais téléchargé sur ma liseuse et que j'ai déjà lu ; je vous propose d'aller le lire directement pour connaître mon avis. Très rapidement : je lui reproche de ne rien nous apprendre de vraiment neuf. Pour moi, cette nouvelle n'apporte rien au lecteur.

La nouvelle concernant Aspen est plus intéressante car elle nous ouvre les portes du Palais et nous permet de découvrir des choses que nous n'avons jamais vu à travers les yeux d'America dans la série. De plus, on perce enfin la carapace d'Aspen, on comprend mieux ses choix et la valeur de ses sentiments.

Pour ce qui est du reste des bonus, j'ai trouvé l'interview de l'auteur sympathique. On ne peut pas vraiment parler de révélations mais Kiera Cass a de l'humour et le sens de la répartie.  Les arbres généalogiques proposés ensuite nous prouvent que l'auteur a fait des recherches et qu'elle n'a rien laissé au hasard, même si on est encore très loin d'autres univers livresques plus poussés. Pour finir, je n'ai pas trouvé grand intérêt à connaître les musiques qui ont bercé l'écriture des deux premiers romans de la saga mais il s'agit là de sensibilité tout à fait personnelle.

Ce livre bonus est agréable à lire mais il n'est de loin pas indispensable, même lorsqu'on est un fan de la série.

mon avis en vidéo

© Eloo 03/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17 février 2015

La Pâtisserie Bliss (t.1)

patisserie bliss

 

Auteur : Kathryn LITTLEWOOD
Editions : Pocket Jeunesse
Date de parution : 2013
259 p.

 

→ C'est ma binôme Nina de la chaîne Youtube Le Libr'Air qui a sorti ce roman de ma PAL!

 

4ème de couverture :

      "La pâtisserie de la famille Bliss cache un secret très ancien : un livre de recettes magiques. Le jour où Rose et ses frères et soeurs se retrouvent seuls à tenir la boutique, ils se lancent dans quelques recettes un peu... spéciales. Mais les Muffins d'amour et les Cookies de la vérité vont transformer la petite ville de Calamity Falls en véritable maison de fous..."

 

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Sur la quatrième de couverture est inscrit la mention suivante : "un livre jubilatoire, un petit parfum de Roald Dahl". A mon humble avis, celui qui saura créer un univers aussi loufoque et extraordinaire que celui de Roald Dahl n'est pas encore né. Mais il faut bien avouer que Kathryn Littlewood s'en sort plutôt bien.

La Pâtisserie de la famille Bliss est un véritable enchantement pour les yeux et surtout pour les papilles. Je serais d'ailleurs curieuse de goûter les muffins aux carottes qui plaisent tant à Mr. Phibien et Mlle. Chardon. Et je me dis que ce serait vraiment génial de pouvoir guérir les petits maux du quotidien en mangeant des gâteaux, comme c'est le cas dans ce roman.

A travers sa plume, on sent que l'auteur s'est investie à 100% dans cette histoire. Kathryn Littlewood a beaucoup d'humour et d'imagination ; elle nous propose une intrigue bien ficelé qui ravira, j'en suis sûre, les jeunes lecteurs. Je me suis beaucoup amusée pendant ma lecture et j'ai hâte de lire la suite...

roman à partir de 9-10 ans.

mon avis en vidéo

© Eloo 02/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

03 février 2015

Belle époque

belle époque

 

Auteur : Elizabeth ROSS
Editions : Robert Laffont
Collection : R
Date de parution : 2013
417 p.

 

→ Un roman librement inspiré d'une nouvelle d'Emile Zola, Les Repoussoirs, proposée en fin d'ouvrage.

4ème de couverture :

      "Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante.

Paris, 1889. Maude Pichon s'enfuit à 16 ans de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage forcé et découvre Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'Exposition universelle. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi vite que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle :

On demande des jeunes femmes pour faire un ouvrage facile. Bienséance respectée. Présentez-vous en personne à l'agence Durandeau, 27, avenue de l'Opéra, Paris.

L'agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le faire-valoir. Etranglée par la misère, Maude postule..."

 

Mon Avis : ♥♥

C'est la couverture de ce roman qui a suscité mon intérêt en premier, faible que je suis. Mais je suis sûre que vous me comprendrez. Et puis ensuite c'est le résumé qui m'a tapé dans l'oeil : le contexte historique est pour le moins inattendue et très appréciable pour un roman à destination des ados. Fin du 19e siècle, exposition universelle... J'étais très curieuse de savoir ce que ce roman avait dans le ventre.

Elizabeth Ross s'est inspirée d'une nouvelle peu connue écrite par Emile Zola et cela a piqué au vif ma curiosité car j'adore cet auteur. Je trouve ce choix innovant et judicieux, il permet de faire découvrir des oeuvres classiques aux ados grâce à des romans modernes. A mon avis, Elizabeth Ross a su s'impregner de l'oeuvre de Zola sans le copier. Elle a pris un risque en se frottant à une telle plume mais le pari est réussi.

Belle époque nous propose une reflexion autour de la beauté sous toutes ses formes et sous toutes ses représentations : la beauté physique, la beauté intérieure et également la beauté dans l'art (peinture, musique, photographie, etc.). J'ai beaucoup aimé l'ambiance qui se dégage de ce roman mais l'auteur reste trop en surface à mon goût, j'aurais aimé me plonger encore davantage dans les rues de Paris. A noter que même s'il ne s'agit pas du thème principal, la romance est très survolée alors qu'on pourrait en attendre plus. 

Pour finir, la plume d'Elizabeth Ross est assez quelconque et ne m'a personnellement pas fait vibrer. Je déplore également quelques coquilles et erreurs non corrigées à l'impression qui gâchent un peu la lecture, c'est dommage.

J'ai passé un bon moment avec ce roman mais il faut avouer que l'intrigue est très prévisible. Pour moi, Belle époque est vite lu et vite oublié.

mon avis en vidéo

© Eloo 02/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

13 janvier 2015

Wonder

Wonder

 

Auteur : R.J. PALACIO
Editions : Pocket Jeunesse
Date de parution : 2013
409 p.

 

→ C'est ma binôme Nina de la chaîne Youtube Le Libr'Air qui a sorti ce roman de ma PAL!

4ème de couverture :

      "Ne jugez pas un livre garçon sur sa couverture son apparence.
Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire.
Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux?"

 

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Ce roman jeunesse traite de la différence, du regard des autres et de l'acceptation de soi. Rien que pour ça, il est important de le mettre entre un maximum de petites mains. Car ce roman transmet un beau message de tolérance.

Malgré cette entrée en matière enthousiaste, sachez néanmoins que le coup de coeur attendu n'a pas été au rendez-vous. Le roman débute avec la narration d'August et cela a été difficile pour moi de m'identifier à ce jeune garçon. Je me suis sentie très éloignée de son imaginaire et de ses préoccupations. Cela fait peut-être trop longtemps que je n'ai plus 10 ans? Je dois tout de même avouer qu'il était agréable de suivre ses questionnements au quotidien et que sa fan attitude pour Star Wars était très touchante.

Ce livre est découpé en plusieurs parties avec à chaque fois un narrateur différent. Là pour le coup, j'ai beaucoup aimé. L'auteur partage avec nous le point de vue de sa soeur, de certains de ses camarades de classe, etc. et c'est très intéressant de découvrir comment ils appréhendent le handicap d'August. Il est assurement très compliqué pour August de gérer sa malformation faciale face aux regards curieux voire dégoûtés de certaines personnes qui croisent sa route. Mais il est tout aussi difficile pour ses proches de vivre à ses côtés, en se sentant impuissants voire révoltés face à la méchanceté des gens.

En conclusion un avis en demi-teinte car le côté un peu dramatique et naïf du roman m'a parfois agacé. Et parce que clairement, je suis trop vieille pour ce type de héros (mais ça prouve que l'auteur a fait du bon boulot et a su se mettre à la place d'un garçon d'une dizaine d'année). Je pense que ce livre plaira aux plus jeunes et leur apprendra en douceur que l'apparence n'est pas le plus important...

citation auggie4

roman à partir de 10 ans.

mon avis en vidéo

© Eloo 01/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

17 novembre 2014

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles

petites

 

Auteurs : Suzanne HAYES & Loretta NYHAN
Editions : Belfond
Date de parution : 2014
396 p.

 

→ Merci à Fiona du blog Pretty Books de m'avoir tenté et à mon Chéri de me l'avoir offert.

 

4ème de couverture :

      "Depuis que son mari a été appelé à rejoindre les forces alliées pour combattre en Europe, Glory Whitehall s’ennuie. Enceinte, seule avec son fils de deux ans dans sa grande demeure du Massachusetts, la pétillante jeune femme cherche une amie à qui parler.
A des centaines de kilomètres de là, en Iowa, Rita Vincenzo s'interroge : comment joindre les deux bouts dans un pays rationné? Comment réconforter la douce Roylene, la fiancée de son fils parti pour le front? Et, surtout, avec qui partager les angoisses et les joies du quotidien? Puis un jour, Rita reçoit une lettre d'une inconnue nommée Glory, comme elle épouse de soldat..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Je ne pouvais pas passer à côté de ce roman épistolaire se déroulant pendant la Seconde guerre mondiale car il avait tout pour me plaire.
Ma petite phrase d'introduction vous fait peut-être penser à un autre roman également écrit à quatre mains et nommé Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates? Ca m'a fait le même effet que vous, et bien que ces deux romans partagent de nombreux points communs, comme leur grande qualité littéraire, ils sont aussi très différents. Lisez l'un, puis l'autre, vous ne vous ennuyerez pas et apprécierez chacune des deux histoires.

A travers les lettres qu'elles échangent, nous apprenons à connaître Gloria et Rita, deux personnages hauts en couleur et attachants au possible. Elles ont chacune un parcours de vie très différent, mais qui leur permet de s'entraider mutuellement. L'absence des hommes de leur vie partis en Europe pour la guerre est ce qui les lie au départ, mais leur amitié va très vite dépasser tout ça. Je me suis sentie naturellement proche de Gloria car nous avons à peu près le même âge, mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier également Rita ainsi que tous les personnages secondaires (à l'exception de ce casse-pied de Levi).

Le bémol - vous savez ce petit grain de sable qui dérange dans la chaussure et qui empêche ce roman d'être un coup de coeur pour moi, ce sont les histoires de coeur de Gloria. Je ne peux pas vraiment en dire plus de peur de vous spoiler, à part que je n'ai pas toujours adhéré aux choix de Gloria, j'ai trouvé celle-ci parfois très immature et irresponsable (trop fleur bleue?). Heureusement, nous tombons d'accord à la fin de l'histoire.

Passons maintenant à ce que j'ai le plus aimé : l'évocation de la place de la femme à cette époque. En 1914 comme en 1940, les femmes ont dû participer à l'effort de guerre et travailler pour palier à l'absence des hommes. Elles ont alors pris conscience qu'elles étaient tout autant capables qu'eux. En bref, Petites recettes de bonheur... montre parfaitement l'émancipation progressif de la femme et j'ai adoré.

Ce roman est réaliste et très bien écrit ; parce qu'elles s'échangent des recettes de cuisine, des astuces en jardinage et des potins de voisinage, Rita et Gloria nous montrent que la vie doit continuer malgré tout, malgré le malheur, la peur et l'absence.

Je concluerais sur cette anecdote : Si Rita et Gloria s'écrivent des lettres sans s'être jamais vues, sachez que les deux auteurs de ce roman, Suzanne Hayes et Loretta Nyhan, l'on écrit également sans se rencontrer.

© Eloo 11/2014

Posté par Eloo aime lire à 18:13 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 octobre 2014

Eleanor & Park

couv19656011

 

Auteur : Rainbow ROWELL
Editions : Pocket Jeunesse
Date de parution : 2014
378 p.

 

→ Lecture Commune avec ma binôme Nina de la chaîne Youtube Le Libr'Air : le recap' par ici / son avis par là!

 

4ème de couverture :

      "Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l'habitude de s'asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l'ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths."

 

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

C'est difficile pour moi de vous livrer un avis conplet ici alors que j'ai l'impression de vous avoir déjà tout dit dans mon article Lecture Commune avec Nina. Je vais tout de même m'atteler à la tâche, en évitant tout spoiler cette fois, inévitable dans l'article précédant où je vous donnais mon avis à chaud.

Eleanor & Park est un roman coup de coeur car les deux personnages ont su me toucher profondément. Le parcours et l'environnement familial d'Eleanor et de Park sont complètement différents, mais ces derniers sont tous les deux attachants à leur manière. On nous donne l'impression que Park a été mis sur la route d'Eleanor pour qu'il la sauve, mais Eleanor en fait finalement tout autant pour lui. Elle l'aide à grandir et à prendre ses responsabilités.

Avec ce livre, j'ai vécu un tourbillon d'émotions très fortes. Il ne faut pourtant pas s'attendre à une histoire pleine de rebondissements : cette histoire c'est la vie, avec ces hauts et ces bas, ces difficultés et ces rayons de soleil. Je me suis sentie dégoutée et en colère, j'ai parfois été triste, j'ai ris et j'ai été bien, je me suis sentie vivante aux côtés d'Eleanor et de Park. J'ai adoré me plonger dans leur univers de K7 audio et de comics ; vivre dans les années 80 le temps de quelques pages m'a rendu très nostalgique (même si je suis née en 89!).

J'ai beaucoup apprécié la plume de l'auteur Rainbow Rowell, je ne saurais pas trop comment le dire autrement : je l'ai trouvé très "cocooning". On plonge dans son histoire et on se sent bien comme si tout était familier. Tout au long de ma lecture, ce roman était devenu mon refuge.

Je vous conseille donc vivement ce roman qui sera sans nul doute une de mes meilleures découvertes livresques pour cette année 2014.

© Eloo 10/2014

Posté par Eloo aime lire à 12:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,