lecture commune
Source

 Bonjour à tous mes chers Books'Addicts,

      Pour finir l'année en beauté, nous avons décidé Nina (Le Libr'Air) & moi de s'offrir une lecture commune. Bon, pour être tout à fait honnête avec vous, c'est Nina qui a eu cette brillante idée, mais je ne pouvais qu'approuver : depuis que j'ai lu le premier tome de la série Phaenix de Carina Rozenfeld, Les Cendres de l'oubli, je rêve de lire la suite pour connaître enfin la fin! Et puis qui dit lecture commune dit journée dédiée à la lecture! Mhmm je me rejouis d'avance de commencer... A la suite de cet article, j'ai l'intention de partager avec  vous tous les petits moments de ma journée, en espérant que j'arriverai à lire jusqu'à la dernière page de Le Brasier des souvenirs avant minuit! 

/!\ ATTENTION : risque de spoils dans la suite, indépendemment de ma volonté /!\

banniere 

8h30 Le réveil sonne. Je m'étire jusqu'à ma table de nuit et j'attrape Le Brasier des souvenirs. Ca y est, notre journée marathon-lecture commence! Je relis avec délice la quatrième de couverture, contrairement à celle du tome 1, j'ai l'impression qu'elle ne dévoile pas tout, il devrait donc y avoir de belles surprises pendant ma lecture. Je regarde une nouvelle fois la magnifique image de couverture et je me lance! Je suis heureuse de retrouver Anaïa là où je l'ai laissée, mais j'avoue devoir un peu me creuser les méninges pour me rappeler certains évènements du tome 1. Un petit résumé à l'avant du livre n'aurait pas été de trop pour moi! 

35/417 p. (9% lus)

9h Je me lève, il est temps de faire une pause petit-déjeuner : mon rendez-vous incontournable du matin si je veux passer une bonne journée!

IMG_2631

9h30 Armée de ma tasse de chocolat chaud fumant, je m'assois dans mon canapé, je m'enroule dans ma couverture et j'installe quelques coussins dans mon dos pour que cela soit le plus confortable possible. Je peux lire. Parce que j'ai une "dead line" pour finir mon roman, je me rend compte que j'ai un rythme de lecture plutôt faible. J'ai la fâcheuse tendance à relire un passage deux fois lorsqu'il m'a plu, ce qui n'aide pas. Du coup, j'ai laissé Nina prendre de l'avance. Mais je suis bien, je me laisse bercer par les pages que je tourne, impatiente d'arriver à un retournement de situation.

Un commentaire Nina? "Le premier tome, je l'avais lu d'une traite! Ca semble bien parti pour faire pareil..."

102/417 p. (25% lus)


Miaskovsky - Sonate pour violoncelle et pour piano n°2 

10h50 Il est temps de m'arrêter : je dois chercher mes courses au drive et passer à la poste. Ca va me ralentir, c'est sûr, mais la vie réelle ne se met malheureusement jamais en pause...

11h45 Je suis de retour! Et je peux bien lire un peu avant de passer en cuisine :)

Tu en es où toi Nina? "Je suis à la page 163! Mais je trouve que ça manque d'action pour le moment..."

13h Il est grand temps de s'arrêter pour manger un bout (histoire d'avoir de nouveau les idées claires pour lire la suite). J'ai des restes du repas d'hier (merci Caroline!), du coup il n'y a plus qu'à rechauffer, ça me fera gagner un temps précieux!
En attendant que mon micro-onde fasse son travail, je peux vous dire que je suis à fond dans l'histoire. L'intrigue avance doucement ce qui est un peu frustrant et, en même temps, elle donne envie de tourner les pages de plus en plus vite pour en savoir davantage! J'ai le sentiment que le dénouement peut vraiment être très beau, ... J'ai hâte de le connaître!

Un commentaire Nina? "Pause déjeuner! Page 257! J'en sais enfin plus et y a un peu d'action! :p"
"J'ai hâte de lire la fin... J'aime la tournure que prend l'histoire!"

169/417 p. (41% lus)

phaenix

 15h Je ressens le besoin de faire un saut par ici. Parce que je suis arrivée à un moment charnière du roman. Je suis absoluement conquise par le déroulement des évènements. Je dois noter que Carina Rozenfeld est très forte pour décrire une scène romantique ; j'avais l'impression d'y être, de ressentir les émotions en même temps que les protagonistes... Waouh! J'ai eu des fourmis dans le ventre...

"A nouveau, le besoin de fusionner avec lui me saisit, urgent, impatient. Ne faire qu'un avec lui. Chaque cellule de mon corps le réclamait. Et comme s'il avait entendu ma prière silencieuse, il se fondit en moi. Avec lenteur. Il me posséda, m'envahit. Jusqu'à cet instant, je n'avais jamais réalisé à quel point j'étais incomplète." (p. 215)

Tu en es où toi Nina? "Terminé :)"
"Une belle fin selon moi... Mais le début a été vraiment trop long!"

239/417 p. (58% lus)

18h Ma lecture de Le Brasier des souvenirs avance avec plus ou moins de régularité. J'avoue m'être un peu éparpillée en étant au téléphone avec ma maman pendant presque 3/4 d'heure. Mais comme je l'ai déjà dit plus haut, il est normal que la vie réelle reprenne ses droits de temps en temps! J'ai également fait une pause goûter vers 17h... Normal!

IMG_2633

Je sens que j'arrive doucement vers la fin, et je sais que je vais avoir dû mal à quitter Anaïa et Eidan... J'essaye de profiter de cette belle histoire à chaque page, à chaque ligne, à chaque mot. Je ne sais pas encore comment elle va finir mais j'ai le pressentiment que ça va me plaire.

311/417 p. (76% lus)

21h15 ... Je viens de tourner la dernière page de Le Brasier des souvenirs. J'avais tellement envie, et besoin, de connaître le fin mot de l'histoire que je n'ai même pas fait un 'vrai' repas du soir ; j'ai grignoté avec le roman toujours coincé dans une main! Je pense que je verrais les choses avec plus de clarté demain mais il me semble bien qu'il s'agit d'un coup de coeur (le tome 1 l'avait raté de peu). J'ai été conquise par le dénouement et je remercie Carina Rozenfeld pour cette réécriture du mythe du Phénix.
Je ressors également très contente de cette lecture commune, ça a été très agréable d'échanger avec Nina tout au long de ma lecture, même si elle a finit le roman bien avant moi. D'ici quelques mois, j'espère que nous pourrons retenter l'expérience, en tout cas pour moi ce sera avec grand plaisir!

417/417 p. (100% lus)

Je vous retrouve très bientôt avec l'avis complet de Le Brasier des souvenirs de Carina Rozenfeld. 
Merci à ceux qui ont suivi le déroulement de cette journée un peu particulière avec moi!

 © Eloo 12/2013