28 décembre 2016

Un Chant de Noël / Le Drôle de Noël de Scrooge

 

miniature chant de noel

 Auteur Charles DICKENS Editions Le Livre de Poche Date de parution 2009 (1ère édition : 1857) / 156 p.

→ J'ai emprunté ce roman à la médiathèque.
J'ai lu ce roman dans le cadre du Challenge Cold Winter 2016.

 

4ème de couverture :

      "Le soir de Noël, un vieil homme égoïste et solitaire choisit de passer la soirée seul. Mais les esprits de Noël en ont décidé autrement. L'entraînant tour à tour dans son passé, son présent et son futur, les trois spectres lui montrent ce que sera son avenir s'il persiste à ignorer que le bonheur existe, même dans le quotidien le plus ordinaire."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ Une très bonne lecture!

Afin d'entrer dans la période des fêtes de la meilleure façon qui soit, j'ai décidé de lire deux livres en rapport avec Noël. Le premier, comme vous pouvez le voir, est le célèbre conte de Charles Dickens, Un Chant de Noël, que je vous présente ici dans une édition avec le titre du film (je n'ai pas encore vu cette adaptation, me la conseillez-vous?).

Ce livre classique de la littérature anglaise a été publié pour la première fois en 1843, sa première traduction française date quant à elle de 1857. Depuis quelques années, les traditions de Noël prennent de l'ampleur en Angleterre sous l'influence du Prince Albert - époux de la Reine Victoria, qui est originaire d'Allemagne. La fête de Noël inspire Charles Dickens, elle apparaît donc régulièrement dans son oeuvre. 

Un Chant de Noël se présente comme un roman d'apprentissage inversé, puisque l'implacable retour dans le passé de Scrooge lui permet de se remettre en question et de changer le cap de sa vie future. Charles Dickens nous propose un personnage très caricatural : Scrooge est grognon, solitaire, avare et égoïste. Cela permet à l'auteur de pouvoir ensuite mieux mettre en lumière les changements opérés dans son comportement. A contrario, tous les autres personnages sont très sympathiques afin d'accentuer le fait que le seul ennemi de Scrooge est lui-même. Charles Dickens profite de son histoire pour aborder d'autres sujets qui lui tiennent à coeur, le dénuement, la maladie ou encore la pauvreté (cette dernière a beaucoup marqué son enfance).

Ce conte peut être lu dès l'âge de 10 ans. Il possède, certes, un côté un peu vieillot mais il propose une jolie morale de fin qui nous rappelle l'essentiel (le bonheur que l'on trouve dans les choses les plus simples, la famille, la solidarité, etc.), notamment grâce à l'esprit de Noël qui apporte beaucoup au récit. J'ai passé un très agréable moment avec cette lecture.

 

drôle de noël de scrooge
Un Chant de Noël sur la Fnac.com

 © Eloo 12/2016

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 novembre 2016

Le Couteau sur la nuque

 

miniature couteau sur la nuque

Auteur Agatha CHRISTIE Editions Le Livre de Poche Date de parution 2009 (1ère édition : 1933) / 221 p.

→ J'ai sorti ce roman de ma PAL.

 

4ème de couverture :

      "Lady Edgware ne supporte pas la contradiction. Et son mari lui donne bien du souci : il refuse de divorcer. Que faire? Mais charger Hercule Poirot de la débarrasser du gêneur, bien sûr! Lady Edgware a tendance à confondre tueur à gages et détective... Mais peu importe, après tout, puisque le mari vient d'avoir la bonne idée de mourir. Assassiné."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥♥ Une bonne lecture mais...

Et une enquête d'Hercule Poirot de plus à mon actif! Ce titre n'est pas celui auquel on pense en premier parmi tous ceux qui emplissent la bibliographie d'Agatha Christie... Et je le comprends. J'ai passé un excellent moment de lecture avec ce polar bien ficelé que j'ai eu dû mal à lâcher, mais il ne restera pas gravé dans ma mémoire.

Une bonne lecture mais... Si je n'ai rien à reprocher véritablement à ce roman, je dois dire qu'il n'est pas des plus percutants. J'ai même eu l'impression d'avoir parcouru de longs chemins sinueux pour me retrouver finalement au point de départ. Hercule Poirot ne m'a pas paru au top de sa forme pour cette enquête un peu trop lisse et même peut-être - oserais-je le dire?, un brin tirée par les cheveux.

Malgré tout, Agatha Christie n'a rien laissé lui échapper et, en définitive, l'intrigue tient la route. J'attends tout de même de ma prochaine lecture en compagnie du célèbre détective belge un brin de frissons supplémentaires. Ce qui devrait être le cas puisqu'il s'agira du très célèbre roman Le Crime de l'Orient-Express... Affaire à suivre.

 

le couteau sur la nuque
Le Couteau sur la nuque sur la Fnac.com

© Eloo 11/2016

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 août 2016

La Petite princesse

 

IMG_3372

Auteur Frances H. BURNETT Editions Gallimard Collection Folio junior
Date de parution 1999 (1ère édition : 1891) / 284 p.

→ J'ai emprunté ce roman à la médiathèque.

 

4ème de couverture :

      "Sara Crewe, fille unique et choyée d'un riche Anglais installé aux Indes, vient parfaire son éducation dans un pensionnat à Londres. Sa générosité, son intelligence et ses talents de conteuse lui valent quelques amitiés fidèles... et de solides rancunes. Le jour de l'anniversaire de Sara, une fête somptueuse se prépare à la pension. Mais un homme vêtu de noir se présente, porteur d'une terrible nouvelle qui va changer la vie de la fillette."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥Une très bonne lecture!

Suite à des demandes successives de la part de jeunes lectrices, j'ai acheté la série BD Princesse Sarah (8 tomes) pour compléter le fonds de la médiathèque où je travaille. Les illustrations m'ont tout de suite emballé mais j'ai toutefois décidé de prendre mon mal en patience et de lire dans un premier temps le roman original, La Petite princesse de Frances H. Burnett. Ce roman publié pour la première fois en 1888 est un classique de la littérature jeunesse anglaise et je suis absolument ravie de cette découverte.

J'accroche totalement à cette manière de raconter des histoires et je me disais pendant ma lecture que j'aurais adoré écrire moi-même ce type de roman. Je peux tout à fait concevoir que l'on puisse aujourd'hui trouver ce style un peu vieillot et très "à la mode anglaise du 19ème", mais personnellement je suis totalement sous le charme. Les personnages sont caricaturaux juste comme il faut et l'intrigue suit son cours sans dévier de sa route. Comme toujours dans les romans jeunesse écrits à cette époque, il y a une morale et la bonté triomphe sur la méchanceté

Arrêtons-nous quelques instants sur les différents personnages. Sara est l'archétype même de l'enfant parfaite : intelligente, gentille, serviable, à l'écoute des autres. Qu'elle soit princesse ou mendiante, elle reste égale à elle-même. Elle a trois amies très chères : Ermengarde, une jeune fille boulotte et pas très futée, Lottie, une petite fille capricieuse et Becky, une bonne famélique sans éducation. A l'inverse, quelques personnages lui mènent la vie dure : la jeune Lavinia qui est jalouse et méchante, et Miss Minchin, la directrice du pensionnat, une femme interessée et sans coeur qui dévoile sa vraie et cruelle nature lorsque Sara se retrouve sans le sou. Heureusement, le bienfaiteur de Sara ne tardera pas à faire son apparition, il s'agit du monsieur Indien, un homme riche, bon et généreux. Ajoutez à cela les personnages secondaires, la parfaite famille anglaise qui vit à côté du pensionnat ou encore la boulangère qui a la main sur le coeur. Comme je vous le disais plus haut, les personnages sont un brin stéréotypés ; encore une fois, c'est normal pour un roman de cette époque et cela ne m'a pas du tout gêné. Les enfants de cette histoire sont terriblement attachants et au pire moment de l'histoire, on espère que tout ira au mieux pour eux.

Après ce long pavé sur les personnages qui sont à mon sens ce qu'il y a de plus intéressant dans ce roman - à travers eux, on peut percevoir une analyse de la haute société anglaise, quoiqu'un peu idéalisée, de la part de Frances H. Burnett -, je vais m'arrêter là.
Je vous recommande de découvrir La Petite princesse, une très jolie histoire.

 

petite princesse
La Petite princesse sur la Fnac.com

© Eloo 08/2016

Posté par Eloo aime lire à 10:34 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

18 février 2016

Les Filles au chocolat : Cœur guimauve (t.2)

coeur guimauve

 

Auteur : Cathy CASSIDY
Editions : Nathan
Date de parution : 2012
297 p.

 

4ème de couverture : 

"Je m'appelle : Skye Tanberry
Mon âge : 12 ans
Je suis : sentimentale et passionnée
Mon style : chapeaux et robes vintage
J'aime : les histoires romantiques, l'astrologie
Je rêve : d'être aussi populaire que ma soeur jumelle
Mon problème : je ne suis pas faite pour les garçons d'aujourd'hui..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥Une très bonne lecture!

Une nouvelle fois, Cathy Cassidy a su me convaincre. Après Coeur cerise, voici Coeur guimauve, une histoire romantique qui semble sortir tout droit d'un autre temps. Le hasard a bien fait les choses puisque j'ai terminé ma lecture la veille de la Saint Valentin, celle-ci marquant justement la fin du roman. Mais pas pour les raisons que vous croyez...

Je me suis sentie proche de Skye car je trouve que je lui ressemblais pas mal au même âge : un peu décalée, pas toujours en phase avec les filles de sa classe, rêveuse. J'aime son état d'esprit. C'est une jeune fille qui ne renonce pas à son idéal et à ses envies sous pretexte qu'ils ne la font pas entrer dans le moule. Oui, Skye déborde un peu du cadre, et alors?

Cathy Cassidy aborde le sujet de l'identification et montre combien il peut être difficile de se forger sa propre personnalité, surtout lorsque l'on a une soeur jumelle et qu'il est douloureux de constater que l'on ne prend pas toujours le même chemin. D'ailleurs, comment savoir si on prend le bon? Et si finalement il n'y avait pas de mauvaise réponse? Qu'il est compliqué de grandir...

Il y a une intrigue parallèle qui rythme ce roman, et elle nous fait vivre quelques flashbacks. Cela donne une dimension très vintage à l'histoire et j'ai adoré remonter dans l'arbre généalogique de la famille Tanberry. Prochaine étape? La lecture de Coeur mandarine bien sûr!

Coeur guimauve sur la Fnac.com

© Eloo 02/2016

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

17 novembre 2015

L'Île des oubliés

lile des oubliés

 

Auteur : Victoria HISLOP
Raconté par Pulchérie GADMER
Editions : Audiolib
Date de parution : 2013
14h35 (431 p.)

 

4ème de couverture :

      "Une jeune anglaise, Alexis, ignore tout de l'histoire de sa famille maternelle, tant sa mère, Sophia, fait peser sur le passé une chape de plomb qui empoisonne leurs relations. Pour dénouer ce noeud obscur, Alexis décide de se rendre dans le village natal de Sophia, en Crête. Et découvre que juste en face se trouve Spinalonga, l'île où l'on déportait les lépreux. Quand elle apprend que son arrière grand-mère y serait morte, elle décide d'élucider tous ces mystères. Pourquoi Sophia a-t-elle si violemment rompu avec son passé? Quelles épreuves ont vécu ses aïeules? Une quête d'identité qui révèlera l'histoire de trois générations de femmes héroïques, dont le destin fut lié à l'île des oubliés..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Ce livre audio m'a très gentiment été offert par la maison d'édition Audiolib afin que je puisse tester ce support de lecture. Ce fut une expérience réussie, et je vous invite à aller voir mon article dédié à ce sujet (j'espère vous convaincre de tester si ce n'est pas déjà fait). Évidemment, je ne peux pas nier que L'Île des oubliés a largement contribué au fait que j'ai apprécié cette façon de lire autrement, car j'ai tout simplement adoré cette histoire.

L'Île des oubliés est très bien écrit et, dans le cas présent, merveilleusement bien conté. Nous nous plongeons dans l'histoire d'une famille et suivons le destin entremêlé de plusieurs générations de femmes. De nombreux secrets bien enfouis vont refaire surface lorsqu'Alexis décide de se rendre dans le village d'enfance de sa maman, en Crête. Nous découvrons alors l'existence d'une léproserie située sur une île non loin de là, Spinalonga.

Je suis peut-être un peu naïve mais j'ignorais que cela ait pu exister. C'est assez horrible d'imaginer toutes ces personnes séparées de leurs familles et mises au ban de la société. Le seul avantage de cette "mise en quarantaine" était que les malades pouvaient vivre relativement normalement et en paix sur leur île.  Les habitants de Spinalonga ont créé tant bien que mal une nouvelle société, avec un fonctionnement et une organisation qui leur étaient propres. En cela, ce roman a été instructif et passionnant.

Ce roman couvre par ailleurs une grande période historique, qui comprend entre autres la Seconde Guerre mondiale. Bizarrement, ce n'est pas la partie de l'histoire que j'ai préférée car le rythme ralenti alors. L'île de Spinalonga est très largement épargnée par la guerre, mais les recherches pour trouver un remède contre la lèpre sont évidemment stoppées et nous ressentons de la compassion pour tous ces malades plein d'espoir à l'idée qu'un jour ils puissent enfin quitter Spinalonga guéris et en vie.

Vous comprenez donc que c'est le sujet de la lèpre qui a le plus retenu mon attention dans ce roman, mais sachez toutefois que l'histoire est bien plus complexe que cela. Si vous appréciez la thématique des secrets de famille, vous passerez un bon moment avec L'Île des oubliés.

© Eloo 11/2015

Posté par Eloo aime lire à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 septembre 2015

Les Filles au chocolat (t.1) : Coeur cerise

coeur_cerise_01

 

Auteur : Cathy CASSIDY
Editions : Nathan
Date de parution : 2011
295 p.

 

4ème de couverture :

"Je m'appelle : Cherry Costello
Mon âge : 13 ans
Je suis : secrète, débordante d'imagination
Mon style : jeans skinny, tee-shirts à motifs japonais
J'aime : les fleurs de cerisier, les roulottes de gitans
Je rêve : d'être acceptée par mes quatre nouvelles demi-soeurs
Mon problème : je suis amoureuse du petit copain de ma demi-soeur..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Vous avez peut-être déjà lu de nombreuses chroniques à propos de ce livre et de la série Les Filles au chocolat en général... Je m'excuse, j'arrive toujours après la guerre. Je dois vous avouer que malgré sa jolie couverture gourmande et girly, je n'étais pas vraiment tentée par cette histoire qui semblait si éloignée de mon univers. Cette série est destinée aux jeunes filles entre 9 et 12 ans environ, alors à 25 ans je me suis dit que j'avais passé l'âge.

Malgré tout, je me suis laissée convaincre par les lectrices qui ont emprunté ce premier tome à la médiathèque où je travaille. Je me suis dit qu'autant d'emprunts ne pouvaient signifier qu'une chose : que ce roman en valait (finalement?) la peine. Et je n'ai pas été déçue. Alors oui, ce roman a bien été écrit pour un jeune public, mais cela ne m'a pas empêché de passer un agréable moment de lecture.

Cathy Cassidy a su trouver le bon dosage, entre légèreté et sujets plus sérieux. Et elle n'oublie pas d'agrémenter son récit d'une touche d'humour ; récit que par ailleurs j'ai trouvé très bien écrit. Les jeunes filles romantiques apprécieront l'ambiance mi-bohème mi-nippone, et s'identifieront facilement à Cherry, l'héroïne si attachante. L'histoire est prévisible, mais peu importe, elle se déguste avec plaisir.

Je vous la conseille et quant à moi je file de ce pas emprunter le second tome.

Coeur cerise sur la Fnac.com

© Eloo 09/2015

Posté par Eloo aime lire à 20:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

27 juillet 2015

La Maison du péril

maison péril

 

Auteur : Agatha CHRISTIE
Éditions : Le Livre de Poche
Date de parution : 2009
(première édition : 1932)
222 p.

 

4ème de couverture :

      "Un tableau qui se décroche à la tête d'un lit, un rocher qui dévale une falaise et s'écrase sur le sentier, les freins d'une voiture qui lâchent, une balle perdue.. Qui en veut à la vie de Miss Buckkley? Hercule Poirot n'aura de cesse de démasquer le coupable."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Cela fait maintenant plusieurs semaines que je suis arrivée à la dernière page de ce roman et je ne l'ai toujours pas chroniqué : force est de constater que je ne suis pas bien inspirée. J'ai passé un agréable moment de lecture en la compagnie du détective Hercule Poirot mais...

J'ai toutefois trouvé que La Maison du péril était un peu longuet et pas aussi prenant que d'autres titres d'Agatha Christie que je lui ai préférés. Dans ce tome-ci, Hercule Poirot piétine un peu, reprend son enquête plusieurs fois avant de trouver la bonne voie. C'est un régal que de voir la confiance de ce petit bonhomme si sûr de lui ébranlée. Malgré tout, le lecteur est un peu perdu et voit l'histoire tirée en longueur sans qu'il y est de véritables rebondissements ou retournements de situation.

Finalement, lorsqu'on arrive à la résolution de l'énigme tant attendue, on se rend compte qu'Agatha Christie maitrisait son récit du début à la fin. C'est d'ailleurs par sa fin que ce roman se démarque des autres enquêtes d'Hercule Poirot. Mais on s'est un peu essouflé en cours de chemin et c'est ce qui est dommage...

Je vous conseille plutôt de lire La Mystérieuse affaire de Styles, Le Meurtre de Roger Ackroyd ou encore Le Train bleu, trois enquêtes d'Hercule Poirot que j'ai trouvées bien plus percutantes.

© Eloo 07/2015

Posté par Eloo aime lire à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 avril 2015

Loin de vous ce printemps

loin de vous ce printemps

 

Auteur : Mary WESTMACOTT (Agatha Christie)
Editions : Le Livre de Poche
Date de parution : 2007
(première édition : 1944)
251 p.

 

→ Ce livre m'a gentiment été envoyé par ma binôme Nina, Milk & Muffins.

 

4ème de couverture :

      "Joan Scudamore, l'héroïne de ce récit, est une femme parfaite et consciente de l'être. Jusqu'au jour où, désoeuvrée, obligée d'attendre en plein désert le train qui la ramènera dans son douillet petit nid anglais, elle commence à évoquer son mari, ses trois enfants... Détective lancée sur la piste de sa propre vie passée, elle rassemble, petit à petit, toutes les pièces du puzzle : une parole, un geste de l'un de ses proches, et un portrait se dessine, inattendu, horrible - le sien..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥

Je suis très heureuse que Nina m'ait donné l'opportunité de découvrir une nouvelle facette d'Agatha Christie avec ce roman qu'elle a écrit sous un pseudonyme. En se "cachant" derrière Mary Westmacott, Agatha Christie nous livre quelques textes plus personnels. Loin de vous ce printemps a été écrit d'une traite pendant trois jours et trois nuits, dans une sorte de transe parait-il.

Dans ce roman, je retrouve avec délice la plume si reconnaissable, ainsi que le petit côté impertinent d'Agatha Christie. Elle a mis du coeur à l'ouvrage et beaucoup de sa personne dans Loin de vous ce printemps, qui, même s'il a été écrit en 3 jours, est très travaillé. Malgré tout, je n'ai pas été totalement emballée par cette histoire.

Comme l'indique le résumé, un portrait se dessine, inattendu, horrible - le sien... : je n'ai tout simplement pas pu m'identifier à cette femme égoïste qui n'a jamais su se remettre en question tout au long de sa vie, et qui a fait souffrir les siens parce qu'elle a toujours fait passer ses intérêts avant les leurs. Que ce soit un comportement conscient ou inconscient de sa part, le résultat est le même, Joan Scudamore est détestable au possible.

J'ai tout d'abord été ravie qu'elle se retrouve bloquée dans un désert pendant plusieurs jours - bien fait pour elle!, surtout parce que je me suis dit qu'elle allait peut-être finir par tirer certaines conclusions, apprendre de ses erreurs, avancer. Puis l'ambiance est devenue oppressante. Joan Scudamore est coincée dans l'immensité du désert, mais c'est comme si elle était enfermée entre quatre murs. Vous l'aurez compris, ce roman est huit-clos insoutenable qui vous fait manquer d'air.

Quelque soit le but qu'Agatha Christie s'est fixée avec ce roman, je pense qu'il est atteint car elle réussit à nous montrer les pires côtés d'un être humain à qui on ne veut absolument pas ressembler. La lecture n'a pas toujours été plaisante parce que j'ai parfois été un peu écoeurée ; je ne peux pas vraiment dire que je vous conseille ce roman.

© Eloo 04/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2015

Le Train bleu

9782253022565

 

Auteur : Agatha CHRISTIE
Editions : Le Livre de Poche
Date de parution : 2009
(première édition : 1928)
220 p.

 

4ème de couverture :

      "Dans ce train de luxe en partance pour la Côte d'Azur, à bord duquel se trouvent quelques privilégiés qui fuient les brumes de l'Angleterre, la fille d'un richissime homme d'affaires américain est assassinée. Une enquête particulièrement difficile pour Hercule Poirot..."

 

Mon Avis : ♥♥♥♥ [Coup de Coeur!]

Voici donc mon premier coup de coeur de l'année 2015... Et cela ne pouvait pas mieux tomber puisqu'il s'agit d'un roman écrit par une de mes auteurs préférées, la grande Dame du polar Agatha Christie.

Le Train bleu n'est de loin pas un des titres les plus réputés de l'auteur ; d'ailleurs je peux même dire qu'avant de m'intéresser aux romans mettant en scène le détective Hercule Poirot, je n'en avais jamais entendu parler. Et pourtant, je l'ai trouvé tout bonnement génial.

Comme à chaque fois, Agatha Christie nous écrit un roman qui ne ressemble à nul autre de sa foisonnante production. Celui-ci se démarque par le fait que nous suivons pendant plus d'une soixantaine de pages tous les personnages qui seront impliqués de près ou de loin au meurtre qui va fatalement suivre. Cela nous permet donc d'emmagasiner un certain nombre d'indices avant que le très célèbre détective Hercule Poirot n'entre en scène et nous fasse sa démonstration.

L'auteur nous propose une enquête très poussée, avec de nombreux personnages que l'on soupçonne à tour de rôle. Je vous conseille vraiment ce roman, une petite pépite qui mériterait davantage d'être connu du grand public, au même titre que d'autres romans plus célèbres d'Agatha Christie.

mon avis en vidéo

© Eloo 02/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 janvier 2015

Le Ver à soie

2702901-ver-soie-galbraith-jpg_2343186

 

Auteur : Robert GALBRAITH (J.K. Rowling)
Editions : Grasset
Date de parution : 2014
569 p.

 

→ Mon avis sur le précédent roman : L'Appel du coucou.

 

4ème de couverture : /!\ spoiler! /!\

      "Un écrivain a disparu... Le célèbre Owen Quine venait de mettre le point final à son dernier manuscrit - un roman à clé sulfureux dont Cormoran Strike, chargé de l'enquête, pressent qu'il a de quoi inquiéter bon nombre de personnalités en vue. Qui donc aurait intérêt à ce que Quine soit réduit au silence? Les suspects ne manquent pas.
Lorsqu'il retrouve le cadavre de l'auteur, assassiné selon un rituel particulièrement atroce, Strike comprend qu'il a affaire au meurtrier le plus impitoyable qu'il lui ait été donné de traquer..."

 

Mon Avis : ♥♥♥

Je concluais mon avis concernant L'Appel du coucou, la première enquête du détective Cormoran Strike, en notant que j'espérais que la couverture du tome suivant soit tout aussi jolie. C'est bien le cas. Les éditions Grasset ont à chaque fois repris les couvertures VO et c'est un choix très judicieux. Celles-ci possèdent ce qu'il faut de mystérieux, avec toujours une couleur dominante, et donnent envie d'ouvrir le roman pour se plonger à l'intérieur.

Comme je le fais remarquer plus haut avec la mention "spoiler", je déplore que le résumé en dise un peu trop. Il dévoile un élément important de l'histoire qui ne survient qu'aux environs de la page 160. Même si Le Ver à soie est un pavé, je trouve ça un peu dommage. Du coup, l'intrigue ne s'épaissit pour le lecteur que lorsqu'il a dépassé ce passage, puisqu'avant il sait ce qui va inévitablement arriver.

Je trouve que cette enquête est très intéressante mais pas tout à fait aussi addictive que celle du premier tome. Le personnage clé, Owen Quine, est très particulier, extravagant voire détestable, et je me suis assez rapidement dit que quoi qu'il est pu lui arriver, il l'avait bien cherché. On ne ressent pas vraiment de compassion à  son égard. Ses proches sont tout aussi hauts en couleur et cela produit des confrontations assez curieuses entre Cormoran Strike et eux, ainsi que des descriptions de situations plutôt cocasses.

L'auteur n'a rien perdu de son humour dans ce tome et on se régale. On en apprend également davantage sur les caractères et le passé du détective et de son assistante Robin, et c'est agréable de mieux les connaître. Ils sont complexes et bien travaillés.

Personnellement, j'adore le passage où Cormoran Strike se pose dans son appartement pour faire le point sur tous les éléments et les indices de son enquête, et où il cherche la faille. C'est un moment incontournable de l'histoire où le détective remet doucement toutes les pièces du puzzle à leur place et où moi je n'arrive pas à en aligner deux. Vous le savez peut-être maintenant, mais c'est le côté "cérébral" qui m'intéresse le plus dans un polar, et je peux dire qu'avec Robert Galbraith alias J.K. Rowling je suis servie.

Ce qui me plait également c'est lorsque le détective trouve la solution/le coupable mais que l'auteur ne nous le dévoile pas. Le roman change alors de rythme et devient haletant. En tant que lectrice, je tourne les pages de plus en plus vite pour connaître le fin mot de l'histoire - qui m'échappe toujours soit dit en passant!

En conclusion, Le Ver à soie est un bon roman policier, qui malgré son grand nombre de pages, se lit très vite. J'ai préféré L'Appel du coucou car l'intrigue m'a semblé plus évidente mais cela reste un détail. J'espère que J.K. Rowling nous proposera encore d'autres enquêtes du détective Strike, un personnage auquel je m'attache de plus en plus.

mon avis en vidéo

© Eloo 01/2015

Posté par Eloo aime lire à 16:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,